Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -20%
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
119.97 €

 

 Ludwig van Beethoven (1770-1827)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 12 ... 16  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15558
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-07-31, 09:22

Lors de ma précédente impression, j'avais clairement marqué une préférence pour le cinquième...mais disons que lors de cette nouvelle écoute, le troisième a gagné du terrain...C'est peut-être parce que je ne les connais pas encore suffisamment.

Icare a écrit:

PIANO CONCERTO N°3 Op.37, Christoph Eschenbach, London Symphony Orchestra (LSO), sous la direction de Hans Werner Henze:
Elégance, majesté, grandeur. Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455 Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455

PIANO CONCERTO N°5 Op.73, Christoph Eschenbach, Boston Symphony Orchestra ( BSO), sous la direction de Seiji Osawa: sublime, les second et troisième mouvements sont fabuleux. Mon préféré de ses concertos pour piano bien qu'il faudrait que je réécoute le quatrième.  Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455  Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455

J'adore également ces interprétations et je trouve le touché d'Eschenbach particulièrement inspiré. Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455 Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22809
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-07-31, 09:27

Moi aussi, depuis mes 14-15 ans, j'ai écouté ces concertos des dizaines (ou centaines ?) de fois. Mon classement je pense n'a pas varié depuis mon adolescence, et c'est comme Jean : 5 4 3 1 2. Et si j'y ajoute le "n° 0", je le place entre le 1 et le 2.

Icare, si tu ne connais pas encore le 4, essaie le : il y a un deuxième mouvement extraordinaire, un dialogue entre le piano et l'orchestre, je dirais même un combat entre l'orchestre tout puissant et le piano timide qui prend de plus en plus d'assurance !
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26330
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-07-31, 14:00

Chez moi c'est plutôt 5,3,2,1,4
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15558
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-08-01, 22:40

Icare a écrit:
Mais, ce soir, c'est encore Beethoven qui occupe mon esprit grâce au magnifique troisième mouvement de la Sonate n°29, Op.106, toujours sous les doigts magiques de Eschenbach. Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455 Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455

Réécouté ce soir et toujours aussi subjugué par la beauté indescriptible de ce troisième mouvement. Quelle magie! Au point que l'on touche à l'irrationnel, à l'impalpable, une dimension qui appartient aux plus grands, c'est indéniable. Il me rend finalement les autres mouvements plus secondaires et décoratifs. Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455 Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455 
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5668
Age : 69
Date d'inscription : 25/02/2013

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-08-04, 10:58

Ecoute de Beethoven que je n'ai jamais vraiment écouté malgré ma grande admiration pour ce musicien et pour sa personnalité.  
J'ai l'impression de commencer à peine de le découvrir et j'ai choisi le tournant de siècle qui fût également un tournant dans sa vie pour explorer cette vie faite de souffrance  et de joie, et comme il le disait :

« Nous, êtres limités à l’esprit infini, sommes uniquement nés pour la joie et pour la souffrance. Et on pourrait presque dire que les plus éminents s’emparent de la joie par la souffrance (Durch Leiden, Freude). »


Source Wikipédia :
L’année 1802 marque un premier grand tournant dans la vie du compositeur. Il commence en effet depuis 1796 à prendre conscience d’une surdité qui devait irrémédiablement progresser jusqu’à devenir totale avant 1820. Se contraignant à l’isolement par peur de devoir assumer en public cette terrible vérité, Beethoven gagne dès lors une réputation de misanthrope dont il souffrira en silence jusqu’à la fin de sa vie. Conscient que son infirmité lui interdirait tôt ou tard de se produire comme pianiste et peut-être de composer, il songe un moment au suicide, puis exprime à la fois sa tristesse et sa foi en son art dans une lettre qui nous est restée sous le nom de « Testament de Heiligenstadt », qui ne fut jamais envoyée et retrouvée seulement après sa mort :

Beethoven, le 6 octobre 1802. « Ô vous, hommes qui pensez que je suis un être haineux, obstiné, misanthrope, ou qui me faites passer pour tel, comme vous êtes injustes ! Vous ignorez la raison secrète de ce qui vous paraît ainsi. […] Songez que depuis six ans je suis frappé d’un mal terrible, que des médecins incompétents ont aggravé. D’année en année, déçu par l’espoir d’une amélioration, […] j’ai dû m’isoler de bonne heure, vivre en solitaire, loin du monde. […] Si jamais vous lisez ceci un jour, alors pensez que vous n’avez pas été justes avec moi, et que le malheureux se console en trouvant quelqu’un qui lui ressemble et qui, malgré tous les obstacles de la Nature, a tout fait cependant pour être admis au rang des artistes et des hommes de valeur. »

Heureusement, sa vitalité créatrice ne s’en ressent pas. Après la composition de la tendre Sonate pour violon no 5 dite Le Printemps (Frühlings, 1800) et de la Sonate pour piano no 14 dite Clair de Lune (1801), c’est dans cette période de crise morale qu’il compose la joyeuse et méconnue Deuxième Symphonie (1801-1802) et le plus sombre Concerto pour piano no 3 (1800-1802) où s’annonce nettement, dans la tonalité d’ut mineur, la personnalité caractéristique du compositeur. Ces deux œuvres sont accueillies très favorablement le 5 avril 1803, mais pour Beethoven une page se tourne. Dès lors sa carrière s’infléchit. Privé de la possibilité d’exprimer tout son talent et de gagner sa vie en tant qu’interprète, il va se consacrer à la composition avec une force de caractère que rien n’avait laissé prévoir. Au sortir de la crise de 1802 s’annonce l’héroïsme triomphant de la Troisième Symphonie.

Beethoven en 1802 : « Je suis peu satisfait de mes travaux jusqu’à présent. À dater d’aujourd’hui, je veux ouvrir un nouveau chemin."

Merci à Ludwig van Beethoven pour cette vie sublimée et sublime qui a permis la création de cette œuvre grandiose qui est la sienne  ! Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 395622 


Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 170px-Beethoven_Heiligenstaedter_Testament

Première page autographe du "Testament d'Heiligenstadt, rédigée par Beethoven  le 6 octobre 1802
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7764
Age : 78
Date d'inscription : 14/05/2007

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-08-04, 19:54

je t'envie presque de le découvrir Wink ...je trouve dans la découverte de si belle musique...une saveur particulière qui n'est plus la même lors des réécoutes...
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26330
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-08-05, 09:49

Icare a écrit:
Icare a écrit:
Mais, ce soir, c'est encore Beethoven qui occupe mon esprit grâce au magnifique troisième mouvement de la Sonate n°29, Op.106, toujours sous les doigts magiques de Eschenbach. Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455 Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455

Réécouté ce soir et toujours aussi subjugué par la beauté indescriptible de ce troisième mouvement.  

C'est pas ma préférée. Un truc troublant, écoute la 32ème sonate (vidéo ci-jointe) à partir de 15:25. On dirait que Beethoven à découvert le Boogie Woogie avant l'heure! Wink 

Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26330
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-08-05, 09:51

Jean a écrit:
je t'envie presque de le découvrir Wink ...je trouve dans la découverte de si belle musique...une saveur particulière qui n'est plus la même lors des réécoutes...  

C'est bien dit et je partage totalement cet avis!!
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15558
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-11-21, 18:05


Réécoute aujourd'hui des symphonies n°2 et n°7 de Beethoven. Une impression toujours mitigée pour la Seconde alors que la Septième vaut surtout pour son admirable "Allegretto" (deuxième mouvement). Bon, le premier mouvement n'est quand même pas mal du tout, en revanche, le dernier "Allegro con Brio" me gonfle toujours autant. C'est Karajan qui est à la direction du Berlin Philharmonic Orchestra.

L'Allegretto de la Septième est vraiment une merveille que je pourrais écouter en boucle des dizaines de fois sans me lasser. Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 185465 
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 815
Age : 85
Date d'inscription : 19/08/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-11-22, 15:32

Snoopy a écrit:
Un truc troublant, écoute la 32ème sonate (vidéo ci-jointe) à partir de 15:25. On dirait que Beethoven à découvert le Boogie Woogie avant l'heure! Wink 
Content de te lire à nouveau.
Génial ce passage et remarque appropriée, comme toujours.
Une vraie découverte...Mains 
Merci de nous l'avoir signalé
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr/
vizZ

vizZ

Nombre de messages : 710
Age : 33
Date d'inscription : 22/03/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-11-22, 23:47

Étrangement la 7ème ne m'a jamais attiré plus que cela. J'ai une préférence pour les 4ème et 8ème que je trouve exceptionnelle. Pour les interprète, Kertesz est le maitre sur la 4ème tandis que Wand reste ma référence sur la 8ème. D'ailleurs si je ne me trompe pas, il me semble que Beethoven lui même considérait la 8ème plus aboutie de que la 7ème. Enfin ça n'empêche pas de reconnaitre que la 7ème est tout de même une merveille ( Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455  1er mouvement)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15558
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-11-23, 18:06

vizZ a écrit:
Étrangement la 7ème ne m'a jamais attiré plus que cela. J'ai une préférence pour les 4ème et 8ème que je trouve exceptionnelle. Pour les interprète, Kertesz est le maitre sur la 4ème tandis que Wand reste ma référence sur la 8ème. D'ailleurs si je ne me trompe pas, il me semble que Beethoven lui même considérait la 8ème plus aboutie de que la 7ème. Enfin ça n'empêche pas de reconnaitre que la 7ème est tout de même une merveille ( Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455  1er mouvement)
Pour moi, c'est le second mouvement avant tout! Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15558
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-12-21, 17:34

Icare a écrit:

PIANO CONCERTO N°3 Op.37, Christoph Eschenbach, London Symphony Orchestra (LSO), sous la direction de Hans Werner Henze:
Elégance, majesté, grandeur. Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455 Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455

PIANO CONCERTO N°5 Op.73, Christoph Eschenbach, Boston Symphony Orchestra ( BSO), sous la direction de Seiji Osawa: sublime, les second et troisième mouvements sont fabuleux. Mon préféré de ses concertos pour piano bien qu'il faudrait que je réécoute le quatrième.  Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455  Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455

J'adore également ces interprétations et je trouve le touché d'Eschenbach particulièrement inspiré. Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455 Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455

Lors de cette précédente appréciation, je souligne, de façon explicite, une préférence pour le cinquième concerto pour piano. Ce qui est curieux c'est qu'en les réécoutant aujourd'hui, j'ai finalement préféré le Troisième au Cinquième. Que s'est-il passé de si magique entre le troisième concerto de Beethoven et moi, que je me suis senti aussi léger qu'une plume pendant l'écoute, que j'avais l'impression de m'élever très haut dans le firmament et me sentir enfin détaché du monde qui m'entoure. Je me sens grandi lorsque j'écoute Beethoven et aussi léger qu'une plume!  Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455 Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455 Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455 
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7764
Age : 78
Date d'inscription : 14/05/2007

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-12-22, 02:05

Qu'est ce que tu exprimes bien ton ressenti des écoutes que tu fais!!!... Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 185465 

Ne crois tu pas aussi que souvent, dans ce genre d'écoute et de comparaison on ne trouve plus beau ce qui nous touche sur le moment? ou que ces impressions dépendent de notre état intérieur et peuvent être fluctuantes (quand il s'agit de grands chef d'oeuvre qu'on a bien du mal à classer par préférence).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15558
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2013-12-22, 08:37

Si bien sûr, tu as raison, l'humeur du moment y est sans doute aussi pour quelque chose. Une prochaine écoute de ces deux concertos m'apportera peut-être un autre ressenti ou le Cinquième revolera la vedette au Troisième, ce qui est toujours possible car ces deux oeuvres me semblent, au final, de qualité égale. Lors de cette dernière écoute, les idées thématiques du troisième concerto m'ont davantage interpellé, elles m'ont ouvert une porte sur un monde inouï. J'ai d'ailleurs laissé un temps d'arrêt d'environ deux heures avant d'écouter le N°5. J'aurais pu l'écouter tout de suite derrière étant donné qu'ils sont couplés sur un même cd, mais je voulais que mon esprit se détache complètement du N°3 avant d'écouter l'"Empereur".

Sinon merci pour le compliment. Mains
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22809
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2014-04-10, 17:36

Un aspect pas très connu de Beethoven, c'est sa musique de danses. Il y a pourtant pas mal d'opus, aussi bien en orchestre, piano et musique de chambre.

On trouve sur ce CD une partie de cette musique, dont ce qu'il y a de plus connu : les 12 contredanses WoO 14, les 12 Danses allemandes WoO 8, les 6 Menuets WoO 9 et les 11 Danses de Mödling WoO 17. Ces oeuvres bien sûr n'apportent pas beaucoup à la gloire de Beethoven, mais sont néanmoins intéressantes à connaître.

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Front97

Vidéos désactivées
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 815
Age : 85
Date d'inscription : 19/08/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2014-04-20, 13:32

Je ne sais plus si qqn a déjà écrit qqch sur ce sujet, c'est pourquoi je me permets de mettre ce petit mot:

Quelques remarques sur la symphonie (tirées du chapitre consacré à la huitième symphonie dans le Guide illustré de la musique symphonique de Beethoven de Michel Lecompte ed. Fayard)

C'est la seule symphonie du compositeur (et peut-être la seule dans l'histoire de la symphonie en quatre mouvements) à ne pas comporter de mouvement lent ce qui confirme sa réputation d'œuvre légère car il est substitué par un allegretto scherzando pétillant, fantaisiste, et comique (comme le fortissimo inattendu des violons à la mesure 23), d'ailleurs ce mouvement a pour thème un canon composé quelque temps auparavant par Beethoven pour l'anniversaire de son ami Maelzel (l'inventeur du métronome). Néanmoins il convient de ne pas exagérer cette singularité. Notamment on se rappelle que le fameux mouvement lent de la 7e symphonie est aussi un allegretto - même s'il est souvent interprété comme un largo ! - et cet allegretto scherzando est bien un mouvement lent dans son caractère.
C'est la seule symphonie de Beethoven qui comporte un menuet, les huit autres comportant des scherzos (le menuet de la première symphonie est en réalité un scherzo, son tempo étant beaucoup trop rapide pour une danse à trois temps).
Le finale est un « prodigieux finale, une des pages les plus hardies de Beethoven » selon Igor Markevitch). On peut noter que Beethoven s'écarte temporairement du système tonal autour des mesures 307-336 en employant des modes anciens, anticipation du mode lydien utilisé plus tard dans l'adagio du quinzième quatuor. Le thème principal, que l'on entend à plusieurs reprises, est joué d'abord pianissimo par les cordes seules jusqu'à son interruption par une énorme "fausse note", puis il est repris fortissimo par tout l'orchestre. Sa coda rappelle enfin, de manière plus condensée et moins spectaculaire, celle de la fameuse Cinquième par sa succession d'accords de tonique.


Les passages très rythmés sont composés pour permettre d'imaginer le son du métronome.
J'ai trouvé cette explication intéressante, surtout que j'ai tout compris.
 Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr/
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22809
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2014-04-20, 18:23

shanessean a écrit:

J'ai trouvé cette explication intéressante, surtout que j'ai tout compris. Very Happy

 Ptdr  Moi aussi  Ptdr 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22809
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2014-05-14, 20:02

Beethoven avait 15 ans lorsqu'il a composé ses 3 Quatuors pour piano et cordes WoO 36. La même année, Mozart composait son premier quatuor avec piano (K 487). Evidemment, Beethoven ne pouvait pas déjà l'avoir écouté. Pourtant, l'influence de Mozart - ses sonates pour violon et piano notamment  - sur ces quatuors juvéniles est manifeste, jusque dans les thèmes. Les mouvements lents sont très "Sturm und Drang". Je ne dirais pas que se sont des chefs d'oeuvre, mais il faut absolument les connaître (si l'on aime Beethoven, bien sûr)   Wink 

Quelques mois plus tard, Beethoven avait sa seule et courte entrevue avec Mozart...  J'aurais voulu être là...

On les trouve, très bien interprétés, sur ce CD :

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Front120



https://www.youtube.com/watch?v=i-Et9SugHVc&feature=emb_title
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7764
Age : 78
Date d'inscription : 14/05/2007

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2014-05-15, 10:23

Tiens, je les avaient oubliés ceux là... Wink c'est vrai qu'à l'écoute on se demande quels sont ces quatuors de Mozart qu'on ne reconnait pas!...ce que ne les dévalorise absolument pas!! Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5406
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2014-05-20, 00:48

Merci pour ces messages !! Moi aussi Jean, je les avais un peu oubliés, ceux-là...
On assimile bien trop Beethoven à ses symphonies, alors que sa musique de chambre et pianistique est tout aussi extraordinaire !
Les tout derniers quatuors de Beethoven (je n'ai pas les références sous les yeux), ont été pratiquement "injouables", Wagner lui-même indiquant que le public ne supporterait pas cette écoute quasi-dissonnante. Ils sont "hard'", effectivement, je vous retrouverai les références.
Quant aux symphonies, donc, eh bien , musicalement "nourrie à Karajan" par mes parents en mon enfance..., ayant eu tous ses CD Deutsche Grammophon offerts par mes enfants pour un certain Noël..... , j'ai fini, heureusement pour moi.... par m'en détacher. J'ai fait la part des choses, j'ai beaucoup écouté d'autres grands chefs jouer ces symphonies, entre autres Barenboïm, Sir Simon Rattle et Claudio Abbado.
Claudio Abbado est pour moi le meilleur, au même niveau qu'un Karajan, avec sans doute une plus grande "écoute" humaine de ses musiciens, et plus de nuances dans les tempi. Même connaissance absolue de la musique symphonique que Karajan (direction sans partition entre autres). Il a réussi à remettre en place le Festival de Lucerne en Suisse (symphonies extraordinaires de Mahler, par exemple)...
Claudio Abbado a commencé sa carrière presque en même temps que Martha Arguerich (qu'il a connue d'ailleurs)... : J'espère une biographie sur lui, car pour l'instant, malgré sa disparition... : "Waterloo.." (clin d'oeil à Ludwig qui adora Bonaparte mais détesta Napoléon...). Il existe seulement une bio en allemand, sous forme d'entretiens avec Ulrich Eckhardt.
La seule chaîne a avoir VRAIMENT rendu hommage à Claudio Abbado, est la chaîne BRAVA HD (sur le câble) : Beaucoup de concerts, que j'ai presque tous regardés. Génial sur Mahler, génial sur Bruckner, archi-génial sur Beethoven...!!
Pianistiquement, je bosse parfois sur certaines des sonates de Ludwig, toujours plus difficiles qu'il n'y semble au premier abord. L'influence de Mozart, bien qu'il s'en soit défendu (tout en l'admirant éperdument, il était dans un sentiment paradoxal...- mais il était passionnel, le Sire !-), est évidente.... Il a abouti le romantisme pressenti par son aîné, il est.. fabuleux !!!  Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455  (en plus, je le trouve très beau, cf. portrait de la page précécente, mais bon... I am a lady et Bach et Mozart n'étaient pas des Don Juan).  Oh la vilaine, il faut bien sourire sur le sombre Ludwig van Beethoven qui ne rigolait pas beaucoup  Wink. Il eut des amours interdites malheureuses, hélas...
A noter, que son seul opéra, "Fidelio" (1804-1805), sera joué en direct sur Arte, en décembre 2014, pour le début de la saison de la Scala, et il sera le dernier concert de Daniel Barenboïm qui rompt son contrat deux ans plus tôt que prévu pour créer une autre école musicale à Berlin.
J'espère que la mise en espace sera belle, car cet opéra est absolument MAGNIFIQUE !!  I love you 
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5406
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2014-09-06, 01:16

Je reviens vite fait sur le fim "Ludwig van B.", que je n'ai pas vu (honte sur moi) : Sur quel fil puis-je aller voir l'avis de Snoopy (cf. son allusion de ce soir).
Merci ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15558
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2014-09-21, 22:10

Icare a écrit:
Il n'y a pas à dire, son Triple Concerto me plait beaucoup finalement! La tiède impression lors de la première écoute est désormais un lointain souvenir. Et le comble du plaisir est que le Double Concerto de Brahms avec lequel il est couplé m'a bien captivé, cette fois-ci.  Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 333455  Je sens que je vais faire plaisir à Joachim.  Very Happy

Je l'aime de plus en plus ce Triple Concerto pour piano, violon, violoncelle et orchestre. Je vais peut-être arrêter de l'écouter car si ça continue je vais finir par le préférer, par exemple, au Concerto pour violon et il risque de devenir une de mes oeuvres favorites de Beethoven. Hehe Il a beaucoup d'élégance ce Triple Concerto...Ah! Si Ludwig était encore là, elle serait sans doute ravie de lire ça! Le jeu entre le piano, le violon et le violoncelle me plait beaucoup et aucun mouvement ni passage ne m'est trop bavard ni ennuyeux, contrairement à certains de ses quatuors et symphonies. Il me plait en entier. Il faut dire que l'interprétation est merveilleuse, péchue. Il y a beaucoup de vitalité et de sensibilité dans le jeu des trois solistes:

Trio Poséidon;
Sara Troback Hesselink: violon
Claes Gunnarsson: violoncelle
Per Landberg: piano

Gothenburg Symphony Orchestra
Neeme Järvi.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22809
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2014-09-22, 09:02

C'est drôle, j'évolue un peu comme toi : moi aussi j'aime de plus en plus le Triple concerto, au détriment du concerto pour violon, sans doute trop rabâché. Par contre le Double Concerto de Brahms ne m'a jamais beaucoup emballé, c'est à mon goût celui que je classe en dernier des quatre concertos de Brahms.

Le Triple concerto, je le trouve magnifique de bout en bout Very Happy

Par contre tu me fais de la peine quand du dis que les symphonies et les quatuors sont ennuyeux, (même si ce n'est qu'en partie). L'un et l'autre sont pourtant la quintessence du genre !
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26330
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty2014-09-22, 15:44

C'est vrai qu'il est magnifique ce triple concerto. Il n'y a pas longtemps j'ai réécouté les sonates. Il y a de la magie aussi là dedans, quelque chose entre les lignes impossible à définir. Finalement Victor Hugo avait raison quand il disait en parlant de Beethoven "ce sourd qui entendait l'infini".

Sinon, et c'est valable pour tous les compositeurs, avec le temps j'apprécie de plus en plus les duos ou trios. La mariage Piano/Violon/Violoncelle, ce côté presque intime, les instruments qui se répondent, j'apprécie beaucoup.

Il y a par exemples de beaux exemples dans ses variations
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty
MessageSujet: Re: Ludwig van Beethoven (1770-1827)   Ludwig van Beethoven (1770-1827) - Page 8 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ludwig van Beethoven (1770-1827)
Revenir en haut 
Page 8 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 5 ... 7, 8, 9 ... 12 ... 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: