Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -50%
-50% sur les Ecouteurs avec réduction de bruit ...
Voir le deal
134.99 €

 

 Schubert & Beethoven: symphonies

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26331
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Schubert & Beethoven: symphonies   Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty2006-11-03, 23:26

Peut être que ça dépend de l'hébergeur?
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Schubert & Beethoven: symphonies   Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty2006-11-03, 23:39

Non, mais tes liens à toi doivent être du real-player et mon real a des problèmes depuis un moment...

je l'ai rechargé, mais il ne veut rien savoir. Faudrait que je réinstalle tout le système, mais je ne peux pas tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty
MessageSujet: SCHUBERT   Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty2006-11-04, 10:21

Merci Snoopy, j'ai écouté ce magnifique trio ainsi que la sérénade, je connaissais les deux, mais il y avait si longtemps que je ne les avais écoutés, cela m'a replongée dans un passé, où la musique faisait partie intégrante de ma vie, aprés un si long presque silence, je me replonge avec bonheur dans ce qui fut et reste l'amour de la musique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Schubert & Beethoven: symphonies   Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty2006-11-04, 12:16

La Sérénade est trés jolie. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty
MessageSujet: SCHUBERT   Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty2006-11-04, 12:22

Il y a une grande sensibilité dans la musique de Schubert
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26331
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Schubert & Beethoven: symphonies   Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty2006-11-04, 12:24

Je suis d'accord à 100%. Mais c'est amusant car même sa musique est "timide" voire "pudique" dans l'expression musicale ses émotions.

Schubert est un compositeur passionnant au même titre que Beethoven ou Tchaikovsky.
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Schubert & Beethoven: symphonies   Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty2006-11-06, 16:38

Moi j'aime beaucoup Schubert c'est très romantique comme musique.
Revenir en haut Aller en bas
Opus100

Opus100

Nombre de messages : 325
Age : 62
Date d'inscription : 14/08/2011

Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Schubert & Beethoven: symphonies   Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty2011-09-24, 09:25

Comme Joachim, je suis d'avis que Schubert est moins romantique que ne l'est Beethoven dans ses oeuvres de maturité. Mais qu'il soit plus "classique" pour autant, je ne crois pas.

Dans ses oeuvres de "maturité", le style de Schubert est bien différent de celui de Haydn et Mozart. Il lui est propre, bien reconnaissable*.
Je ne le placerais donc pas à mi-chemin entre romantisme et classicisme. Schubert a trop baigné dans la littérature romantique pour ne pas l'être. Mais à sa manière.
Certes, je ne trouve pas que le style de Schubert soit tout à fait représentatif du romantisme à venir, mais il en est clairement l'instigateur.

Concernant les symphonies de Schubert, je ne considère que les 2 dernières comme étant des oeuvres de maturité (au même âge, Beethoven n'avait d'ailleurs composé que sa 1ère Symphonie). Avec les 8e et 9e Symphonies de Schubert, on est tout de même loin d'une symphonie classique, vous ne trouvez pas ?

* Je ferais le même parallèle avec Bach et la musique baroque. Selon moi, son oeuvre n'est pas vraiment représentative du style baroque. Elle va bien au-delà, bien hors du temps d'ailleurs. Un peu comme Beethoven d'ailleurs, ce qui complique singulièrement la comparaison avec Schubert...
Revenir en haut Aller en bas
ojoj

ojoj

Nombre de messages : 294
Age : 35
Date d'inscription : 29/11/2008

Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Schubert & Beethoven: symphonies   Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty2011-09-24, 11:42

Certes, les dernières symphonies de Schubert sont loin du style de Mozart et Haydn, mais les autres oeuvres symphoniques de Schubert sont aussi térs intéressantes...dommage qu'elles ne soient pas plus présentes dans les concerts!
Revenir en haut Aller en bas
Olivier

Olivier

Nombre de messages : 790
Age : 54
Date d'inscription : 14/05/2011

Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Schubert & Beethoven: symphonies   Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty2011-09-25, 17:38

Pouvons nous dire que le retrait de la vie publique puis la disparition de Beethoven a libéré Schubert d'une enrome emprise ?

Je pense que cela se traduit par une évolution significative de son style nottament dans les dernières oeuvres où l'on trouve un style complétement affirmé qui annonce un sciècle de passion.

Comment expliquer le non achévement de la 8eme symphonie ? Deux mouvements sublimes dans un développement sans précédents...

La 9eme symphonie est une oeuvre sans commune mesure qui nous projette dans un nouvel univers peu éloigné des futures symphonies de Buckner. Une oeuvre réputée injouable à Vienne à l'epoque et heureusement redécouverte par la suite...

Il en est de même pour ses dernières sonates pour piano ou quatuor/quintette à cordes qui prennent une dimension universelle.

Les oeuvres précedentes, comme le souligne Ojoj sont également très intéressantes et montrent les influences des grand maitres viennois. Bien que ces oeuvres reprennent les constructions d'Haydn ou de Mozart, on y trouve déjà l'âme Schubertienne en une "gestation" des oeuvres futures.

En somme 3 époques :
- celle des oeuvres de jeunesse
- celle des inachevées (symphonies, sonates, quatuors...) avec une recherche de style et d'affirmation du génie
- l'affirmation de son génie dans la sublimation de son style par les dernières oeuvres d'une grandeur et d'une unité remarquable
Revenir en haut Aller en bas
Opus100

Opus100

Nombre de messages : 325
Age : 62
Date d'inscription : 14/08/2011

Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Schubert & Beethoven: symphonies   Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty2011-09-25, 19:17

Olivier a écrit:
Pouvons nous dire que le retrait de la vie publique puis la disparition de Beethoven a libéré Schubert d'une enrome emprise ?
Répondre par l'affirmative serait pour moi comme accepter un cliché absurde : d'abord Beethoven n'a rien d'un Colloredo pour Schubert, et son emprise sur Schubert n'est due que par l'admiration que ses oeuvres avaient pu susciter en lui (normal, Beethoven est un génie !). D'ailleurs, Beethoven n'est pas le seul compositeur pour qui Schubert éprouve de l'admiration, Mozart était en bonne place aussi. Que cette admiration ait été castratrice d'un point de vue composition me paraît illogique, eu égard au nombre d'oeuvres que Schubert a composé avant la mort de Beethoven, dont beaucoup sont des oeuvres majeures.
J'imagine par contre, que pour tous les compositeurs contemporains, la surdité de Beethoven devait être assez insultante, merci ! Ptdr
Que la mort de Beethoven ait libéré Schubert de quoi que ce soit, j'en doute donc. Par contre, que cette mort, donc cette fin de composition (le retrait de la vie publique dont tu parles n'a pas empêché Beethoven de se lancer dans la composition, notamment d'une nouvelle symphonie), ait stimulé Schubert me semble bien plus envisageable. Entre génies, ils ont le sens de l'héritage, que voulez-vous. Wink

Olivier a écrit:
Je pense que cela se traduit par une évolution significative de son style nottament dans les dernières oeuvres où l'on trouve un style complétement affirmé qui annonce un sciècle de passion.
Tout à fait d'accord sur cela Mains Pour autant, on peut largement concevoir autre chose que la sortie d'un trauma "complexif" comme déclencheur : on parle bien d'évolution dans l'affirmation de son style, pas d'une remise en cause ou d'une révolution ou encore d'une éruption créatrice (comme par exemple celle de Schumann avec la musique de chambre)

Olivier a écrit:
Comment expliquer le non achévement de la 8eme symphonie ? Deux mouvements sublimes dans un développement sans précédents...
Selon moi, essentiellement du fait qu'elle ne comporte que 2 mouvements (et pourquoi pas ?). Mais j'avoue que son inachèvement ne me dérange pas plus que celui qui a frappé bon nombre d'oeuvres de Mozart (sa Messe, son Requiem, ...) ou de Haydn.
En fait, je dirais que c'est plutôt Beethoven qui est "un cas à part" en matière d'achèvement : ses symphonies en sont le meilleur exemple. Chacune a son caractère bien affirmé et bien achevé, et pourrait, sous la plume d'un autre contemporain, se satisfaire en elle même (c'est ce qu'a suggéré Joachim, et je le rejoins totalement dans cette vision).

Olivier a écrit:
En somme 3 époques :
- celle des oeuvres de jeunesse
- celle des inachevées (symphonies, sonates, quatuors...) avec une recherche de style et d'affirmation du génie
- l'affirmation de son génie dans la sublimation de son style par les dernières oeuvres d'une grandeur et d'une unité remarquable
Finalement un parcours somme toute assez "classique", non ?
Mais apprécions tout de même le contexte romantique dans lequel a baigné Schubert : il ne vit pas de rentes mais de la publication de ses oeuvres. Il ne fréquente pas les seigneurs du moment, mais des amis artistes (un peu comme aux terrasses d'un café de Flore des années 1930, mais sans domicile fixe).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Schubert & Beethoven: symphonies   Schubert & Beethoven: symphonies - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Schubert & Beethoven: symphonies
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: