Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -37%
Couette 2 places (220×240) – Polyester ...
Voir le deal
29 €

 

 Vladimir Horowitz

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 28309
Age : 48
Date d'inscription : 10/08/2006

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Vladimir Horowitz   Vladimir Horowitz Empty2006-11-01, 21:18

Vladimir Horowitz , fut un pianiste virtuose russe de renommée mondiale, né à Kiev le 1er octobre 1903 (certaines sources citent Berditchev) et mort le 5 novembre 1989 à New York.

D'origine juive, provenant d'un milieu bourgeois de la société ukrainienne cultivée, c'est dès l'âge de cinq ans qu'en compagnie de sa mère, Vladimir Horowitz apprit le piano. A douze ans, il entrait au Conservatoire de Kiev. Il y reçut un enseignement musical qui fit de lui un pianiste accompli, bien qu'alors il préférait composer plutôt que de jouer la musique des autres. Il étudia ensuite avec Sergei Tarnowski, puis avec Felix Blumenfeld. Une rencontre musicale marqua sans doute la formidable destinée du jeune Horowitz: le célèbre compositeur russe Alexandre Scriabine, après l'avoir entendu au piano, l'encouragea dans la voie de la carrière musicale.

C'est à seulement dix-sept ans que Vladimir Horowitz donna son premier concert public, à Kiev, sa ville natale. Sa renommée musicale fut déjà assurée en Russie grâce à son interprétation de vingt-trois récitals à Leningrad en 1924. L'année suivante, il fit une tournée très appréciée en Europe. Il est déjà très remarqué pour son jeu précis et sa grande virtuosité, si bien qu'un concert à Berlin en 1926, lui vaut le surnom d'« ouragan des steppes ».

Dès lors, Vladimir Horowitz enchaîne les représentations : en 1928 il se produit à Londres puis à New York au Carnegie Hall, en jouant le premier concerto pour piano de Tchaïkovski avec l’Orchestre Philharmonique de New York. Il commenca la même année des premiers enregistrements. Horowitz fit alors la connaissance de Sergueï Rachmaninov ; les deux pianistes devinrent rapidement très amis. Rachmaninov, lui-même pianiste virtuose, déclara au sujet de son troisième concerto qu'il n'avait pas imaginé qu'on puisse le jouer aussi brillamment qu'Horowitz.
Rachmaninov rétablit spécialement pour Horowitz, qui se fit une spécialité de son interprétation, sa deuxième sonate qu'il avait simplifiée car il n'en surpassait plus lui-même les difficultés techniques.

Aimant l'ambiance de la capitale française, Vladimir Horowitz s'installe temporairement à Paris, dont il ne voudra par la suite jamais quitter les richesses culinaires (!). En 1933, il joua pour la première fois en soliste, avec le grand chef d'orchestre italien Arturo Toscanini, le Concerto n° 5 (dit « L’Empereur ») de Beethoven avec l’Orchestre Philharmonique de New York. La même année, en décembre, il épouse Wanda Toscanini (la fille du chef d'orchestre), rencontrée lors d'une des répétitions de ce concert. C'est en 1939 qu'il quitte la France pour s'installer définitivement aux États-Unis, à New York.

Le public d'Horowitz a pu regretter certaines périodes d'abscence totale de la scène : avant son départ aux États-Unis (entre 1936 et 1938) puis entre 1968 et 1974 et de 1983 à 1985. Ces périodes correspondent à des périodes de profonde dépression de l'artiste, contribuant à l'image romantique que l'on peut se faire de son personnage. Horowitz connut en effet le malheur de perdre son unique fille. Néanmoins, l'ouragan des steppes déplacait des foules pour chacun de ses concerts où les places étaient chères et réservées très longtemps à l'avance. Son très étroit et complice rapport au public était constitutif de son grand charisme. Cependant, ses rares concerts étaient très appréciés du fait qu'il y réalisait ses meilleures interprétations, surpassant de loin tous les enregistrements programmés en studio. Horowitz arrivait à des performances incroyables devant des milliers de personnes, prenant de grands risques pianistiques devant lesquels reculent la quasi-totalité des pianistes en public, et créant une "protoplasmic reaction with the audience" (extrait d'interview dans une file d'attente où campaient les fans afin d'acheter des tickets pour l'un de ses récitals au Carnegie Hall).
Sa propension de jeunesse à l'écriture musicale l'a hanté toute sa vie "I am a composer" disait-il souvent. Ainsi, il arrangeait de nombreux morceaux, qui sublimaient, musicalement et techniquement les originaux, et la rareté de ses apparitions en public ne leur donnaient que plus de prix. Par exemple, les rhapsodies hongroises (meilleures interprétations jamais mises sur disque à ce jour...): 2, 6 13, 15 (Rackoczy March) de Liszt, ou son exceptionnelle réécriture de la danse macabre de Camille Saint-Saëns arrangée pour piano par Liszt. Plus subtilement par exemple de discrètes modifications de scherzos de Chopin, ou du finale de la polonaise héroïque, dont l'interprétation qu'il donna en bis à Berlin dans les années 1980 est un modèle d'interprétation horowitzien, mettant très bien en exergue le "bel canto" caractéristique de son jeu. Une composition particulièrement célèbre (il en donna en particulier une version unique en concert privé à la Maison Blanche) sont les Variations Carmen sur un thème du célèbre opéra de Bizet. Beaucoup de morceaux arrangés ou composés par Horowitz sont d'ailleurs interprétés ou repris actuellement par de jeunes pianistes, tels Arcadi Volodos (variations Carmen, Danse macabre, Rackoczy March...) ou Valery Kuleshov ("Hommage à Horowitz, virtuoso transcriptions for piano", chez BIS).
Horowitz était néanmoins conscient de la dérive théâtrale que des pièces aussi brillantes faisaient prendre aux récitals, se disant limiter volontairement, en "serious musician", ce type de morceaux en bis, les qualifiant de "mints" dont on ne saurait abuser: "after these pieces, the public forgets the whole concert!! this is not fair".

On peut regretter aujourd'hui qu'Horowitz ait mis tant de soin à composer ses récitals, et à choisir les quelques morceaux dignes d'être interprétés en coucert ou d'enregistrement. La conséquence est en effet que sa discographie est moins étendue qu'on aurait pu le souhaiter. Par exemple, il n'interpréta pas d'autre rhapsodie de Liszt que les quatre déjà citées. Cependant, toutes ses interprétations étaient mûrement réfléchies, il ne jouait pas un compositeur tant qu'il n'en avait pas lu l'oeuvre intégrale. Ceci permit au monde musical de redécouvrir notamment Muzio Clementi ou encore Domenico Scarlatti, dont Horowitz s'ingénia à démontrer qu'ils furent des précurseurs du romantisme et de la musique de Beethoven. A la fin de sa vie, Horowitz développa un amour de la musique de Mozart et réalisa des enregistrements d'un de ses concertos en 1988. C'est au printemps 1987 que fut donnée sa dernière représentation publique, en Allemagne. Soulignons enfin l'art d'Horowitz dans l'interprétation de la musique impressioniste (Liszt, Au bord d'une source par exemple; Wagner Isoldes Liebestod arrangée pour piano par Liszt, un des derniers enregistrements d'Horowitz)mais aussi de la musique moderne. Horowitz créa en effet de nombreuses sonates de Kabalevsky et de Prokofiev aux USA (6e, 7e, 8e). Pour l'anecdote, Horowitz joua la 7e sonate de Prokofiev, écrite en 1942, au consultat soviétique de New York en janvier 1944, et envoya le premier exemplaire du disque à Prokofiev qui lui retourna un exemplaire signé de la partition sur lequel il écrivit "au pianiste prodigieux de la part du compositeur".

Vladimir Horowitz mourut chez lui, à New York, le 5 novembre 1989, d’une crise cardiaque. Il est inhumé dans le tombeau de famille de Toscanini, à Milan.

Pianiste désormais mythique, le "roi des pianistes" Vladimir Horowitz fut admiré pour la puissance de son jeu pianistique et ses multiples prouesses techniques, par le public comme par les pianistes professionnels Martha Argerich, Sviatoslav Richter, Arcadi Volodos, Valery Kuleshov... Il gagna la réputation du meilleur virtuose pour ses interprétations de Liszt, Chopin, Rachmaninov et Tchaïkovski.
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6769
Age : 66
Date d'inscription : 10/07/2007

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz   Vladimir Horowitz Empty2010-02-03, 14:17

Vladimir Horowitz 51fxjm10

Le 18 mai 1986, le virtuose russe, alors en contrat chez DG avant de revenir chez Sony pour des sessions d’anthologie, donnait un concert à Berlin, pour la première fois depuis très longtemps.

Programme :

Disque 1
1 : Auftrittsapplaus
2 : Scarlatti - sonate h - moll l33
3 : Scarlatti - sonate e - dur l23: andante
4 : Scarlatti - sonate e - dur l224: allegro
5 : Robert schumann - kreisleriana op. 16
6 : Frany liszt - valse caprice d'apres schubert nr. 6 aus soirees de vienne

Disque 2
1 : Rachmaninow - prelude in g major, op. 32-5 - moderato
2 : Rachmaninow - prelude in g sharp minor, op. 32-12 - allegro
3 : Skrjabin - etude in c sharp minor, op. 2-1 - andante
4 : Skrjabin - etude in d sharp minor, op. 8-12 - patetico
5 : Liszt - no. 5 sonetto del petrarca no. 104
6 : Chopin - mazurka in a minor, op. 17-4 - lento ma non troppo
7 : Chopin - mazurka in f minor, op. 7 - 3
8 : Chopin - polonaise in a flat amjor, op. 53 - maestoso
9 : Schumann - kinderszenen, op. 15 - no. 7 traumerei
10 : Liszt - valse oubliee no. 1 in f sharp major
11 : Moszkowski - morceaux, op.36 - no. 6 etincelles
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 28309
Age : 48
Date d'inscription : 10/08/2006

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz   Vladimir Horowitz Empty2010-02-03, 21:35

Je suis asez partagé sur ses interpretations. Il y en a des bonnes et des moins bonnes et des compositeurs avec lequel il a plus d'affinites et d'autres moins et ca se sent.
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Muaddid

Muaddid

Nombre de messages : 8
Age : 60
Date d'inscription : 15/09/2012

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Vladimir Horowitz   Vladimir Horowitz Empty2012-09-18, 01:28

Vladimir Samoïlovitch Horowitz (en russe : Владимир Самойлович Горовиц, en ukrainien : Володимир Самійлович Горовиць), né à Berditchev en Ukraine le 1er octobre 1903 (certaines sources citent Kiev) et mort à New York le 5 novembre 1989, est un pianiste virtuose d'origine ukrainienne et juive.

Pianiste mythique, « roi des pianistes », Vladimir Horowitz fut admiré pour la puissance de son jeu pianistique et pour ses multiples prouesses techniques, par le public comme par les pianistes professionnels : Clara Haskil, qui le surnommait « Satan au clavier », Martha Argerich, Sviatoslav Richter, Arcadi Volodos, Valery Kuleshov, Arthur Rubinstein1.

Il gagna la réputation de meilleur virtuose pour ses interprétations de Liszt, Chopin, Rachmaninov, Scriabine et Tchaïkovski. Soulignons aussi l'art d'Horowitz dans l'interprétation de la musique impressionniste (Liszt, Au bord d'une source par exemple ; Wagner Isoldes Liebestod arrangée pour piano par Liszt, un des derniers enregistrements d'Horowitz) mais aussi de la musique moderne : il créa de nombreuses sonates de Dmitri Kabalevski et de Prokofiev aux États-Unis (sixième, septième2, huitième). Il fit aussi redécouvrir au monde musical des compositeurs tels que Muzio Clementi ou Domenico Scarlatti, en s'ingéniant à démontrer qu'ils furent des précurseurs du romantisme et de la musique de Beethoven.

Il mettait beaucoup de soin à composer ses récitals, et à choisir les quelques morceaux dignes d'être interprétés en concert ou en enregistrement. Comme conséquence, sa discographie est moins étendue qu'on aurait pu le souhaiter. Par exemple, il n'interpréta pas d'autre Rhapsodies hongroises de Liszt que les deuxième, sixième, treizième, quinzième (Marche de Rakoczy) et dix-neuvième (ces deux dernières, ainsi que la seconde, avec des arrangements personnels), ainsi que, dans les années 1930, la rhapsodie espagnole et le Premier concerto. Toutes ses interprétations étaient mûrement réfléchies : il ne jouait pas un compositeur tant qu'il n'en avait pas lu l'œuvre intégrale.

« L'ouragan des steppes » déplaçait des foules pour chacun de ses concerts où les places étaient chères et réservées très longtemps à l'avance. Son très étroit et complice rapport au public était constitutif de son grand charisme. Cependant, ses rares concerts étaient très appréciés du fait qu'il y réalisait ses meilleures interprétations, surpassant de loin tous les enregistrements programmés en studio. Horowitz arrivait à des performances incroyables devant des milliers de personnes, prenant de grands risques pianistiques devant lesquels reculent la quasi-totalité des pianistes en public, et créant une « réaction protoplasmique avec le public »3.

Pris sur wikipédia. Mais une meilleure source serait la bienvenue.

Cet pianiste accompli m"a révélé Mozart dans toute sa splendeur, surtout ses concertos # 21 et # 23 que j'aime particulièrement.

J'aimerais un post sur Pincha Zukerman, un violonniste excellent. Il m'a fait aimer la sérénade Haffner de Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
http://muaddid.jimdo.com/
laudec

laudec

Nombre de messages : 5667
Age : 70
Date d'inscription : 25/02/2013

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz   Vladimir Horowitz Empty2013-06-20, 10:04

J'ai découvert Horowitz hier suite à une discussion avec les pianistes de notre académie de musique qui m'ont parlé de lui comme l'interprète le plus important à leurs yeux.  J'en fais la découverte ce matin et je trouve que ses mains glissent avec une telle tendresse sur le clavier  et que les traits de son visage reflètent une si belle  intériorité qu'il y a comme un lien direct et secret qui se crée entre celui ou celle qui l'écoute et ce jeu si subtil...
Je suis conquise, une fois de plus ...




et quand il joue Rachmaninoff... !
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 28309
Age : 48
Date d'inscription : 10/08/2006

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz   Vladimir Horowitz Empty2013-06-27, 20:36

Pour Schubert je préfère Brendel
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
vizZ

vizZ

Nombre de messages : 710
Age : 34
Date d'inscription : 22/03/2009

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz   Vladimir Horowitz Empty2013-06-28, 20:19

Pareil pour Schubert Brendel ou mieux encore Goode pour moi ! Horowitz reste quand même LE Rachmaninovien par excellence !!! Vladimir Horowitz 185465 
Revenir en haut Aller en bas
Pianoline
Mascotte du forum
Mascotte du forum
Pianoline

Nombre de messages : 2336
Age : 29
Date d'inscription : 08/06/2011

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz   Vladimir Horowitz Empty2013-07-02, 00:31

Moi je connais surtout Horowitz pour Chopin, :)
Revenir en haut Aller en bas
Frantz 77

Frantz 77

Nombre de messages : 123
Age : 73
Date d'inscription : 17/10/2013

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: V.Horowitz : les cds et dvs...   Vladimir Horowitz Empty2013-10-19, 13:59

V.Horowitz est à mon goût un des plus grands pianistes du XXème siècle.
Non parce qu'il habitait 5ème Avenue à N.Y, avec une salle consacré à ses Picasso(et autres)
et pas plus pour avoir joué devant les Carter,Le Prince Charles, épousé la fille de Toscanini,
connut une carrière longue comparable à d'autres monstres sacrés...
C'est avant tout un amoureux du piano. Il laisse une belle montagne de cds qui font encore
la joie des mélomanes (et des majors qu'il aurait "malmenés" (!) Sony,EMI,...)

Ormis ses enregistrements en studio ( avec changement de Maison de disques dés que les
caprices devenaient trop nombreux et que la dépression diminuait les contrats honorés...)
On retiendra des concerts live à travers le monde, captés comme les émanations d'une divinité Hehe 
 
Ceux de son retour à Carnegie hall (1960 )triomphes qui relancèrent ( aprés douze ans de silence)
le rythme des tournées...rythme bien plus mesuré qu'au paravent.

De ce petit résumé terne on se détournera vite pour aller vers la biographie la plus honnête :

Vladimir Horowitz, Biographie. par Glenn PLASKIN . Edition Buchet/Chastel ( en français)

et vers les enregistrements :

coffret Deutsche Gramophon ( avec dvd du concerto N°23 de W.A.Mozart. +Scènes d'enregistrements où le maître se fait "reprendre"
le dernier concert à Berlin à été intégré pour le dernier tirage)

coffret des Sonates de Scarlatti* ( avec les "interdites" par Horowitz, aujourd'hui autorisées par Wanda)

le coffret "The Completes Masterworks Recordings, 1962-1973 * (Sony) (en entier ou au détail)(solo piano)* dont les concerts du retour à Carnegie Hall

la Sonate de Liszt ( 1932 ) EMI (excellent son malgré la date!)
 la version  "pyrotechnique" de cette Sonate de Liszt (1977 ) +  la Ballade N°2, Consolation N°3,Funérailles, Mephisto Waltz N°1
V.Horowitz fut le premier à tenter de l'enregistrer : effrayante et peu aimée des critiques et des pianistes , V.H. lança la mode !

 R.Schumann : La sonate N°3 ("concerto sans orchestre"), La Fantaise en ut , la toccata,...V.Horowitz est considéré à juste titre par les critiques comme un des grand interprète de ce compositeur dont il approchait la folie et la dimension particulière avec instinct et aisance.

-des oeuvres de = Rachmaninov : Etudes-tableaux, Préludes, Sonate N°2 (live à Carnegie hall: total "crazy") bref , il a un vrai felling , ayant connut S.R. et adoré ses oeuvres.

- des oeuvres de Scriabine : plusieurs sonates (5,9,10,...) (une ouverture à la musique contemporaine***)
 ainsi que bon nombre de Préludes et Etudes, "Vers la flamme", ... de compositeur devant lequel il joua

et aussi sa version du
-  concerto N°1 de Tchaïkosky avec A.Toscanini
-  concerto N°2 de J.Brahms       "            "
-  concerto N3 de S.Rachmaninov ( G.Ormandy,Zubin Metha, ...)
-  des "Tableaux d'une exposition" de Modeste Moussorgski ( d'aprés l'orchestration de Ravel : délirant)

Enfin pour ceux qui souhaitent le voir jouer :

Coffret "Sony" : V.Horowitz The Vidéo Collection" :
- Horowitz in Vienna
- Horowitz in London
- Horowitz in Moscow**
- Horowitz plays Mozart
- Horowitz the last Romantic
- Horowitz a Reminiscence

Enfin c 'est tout nouveau (octobre 2013)

- le coffret "Vladimir Horowitz live at Carnegie Hall"
enregistrements de 1950 à 1970 (21 concerts en 41 cds
"remasterisés"
+ le dvd du concert T.V de 1968 ( oublié depuis 45 ans !)

L'ensemble donne les récitals dans leur forme chronologique d'origine,
tels que Horowitz les a construits et joués.
Le livret de 100 pages ( traduit en trois langues)
est passionnant, même l'avis technique des
ingénieurs du son qui ont fait un super boulot!...


*C.B.S lui avait fait installer un studio d'enregistrement quasi automatique à demeure,
pour qu'il s'enregistre lorsque bon lui semblait:roll: 
c'est ainsi que sont nées "les" sonates de Scarlatti en 1962 (toujours une référence)
et la mode d'enregistrer pour le piano ces merveilles
** l'un des plus émouvant
***les sonates 9 et 10 (messe noire)
Revenir en haut Aller en bas
Frantz 77

Frantz 77

Nombre de messages : 123
Age : 73
Date d'inscription : 17/10/2013

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Vladimir Horowitz in London    Vladimir Horowitz Empty2014-02-24, 18:48



L'intégrale de ce concert à Londres !

https://www.youtube.com/watch?=HmCI579_KYM

Une heure cinquante sept minutes et cinquante secondes de bonheur !
Revenir en haut Aller en bas
Frantz 77

Frantz 77

Nombre de messages : 123
Age : 73
Date d'inscription : 17/10/2013

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Horowitz at the White House ...   Vladimir Horowitz Empty2014-02-24, 19:05


Vladimir Horowitz joue devant Jimmy Carter and Co...

https://www.youtube.com/watch?=mDWJ9mN2S0c&hspart=Elex&hsimp=yhs-elex_22find
Revenir en haut Aller en bas
Alain92-15

Alain92-15

Nombre de messages : 61
Age : 88
Date d'inscription : 01/06/2010

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz   Vladimir Horowitz Empty2014-04-14, 11:21

C'était un manique du réglage de son piano, qu'il fallait transporter partout dans le monde. Il en tirait des effets particuliers disaient ses admirateurs, des versions uniques des compositeurs dont il se sentait proche. Il a eu des facilités pour se produire car il avait épousé la fille de ... Toscanini, chef charismatique du MET.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.operanapolitain.com
Frantz 77

Frantz 77

Nombre de messages : 123
Age : 73
Date d'inscription : 17/10/2013

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Horowitz et Wanda....   Vladimir Horowitz Empty2014-04-14, 12:25

Oui, c'est un peu "people réducteur" comme argument :
je pense que la réputation et la virtuosité d'Horowitz avaient suffit pour l'imposer dés les années 1930...(écouter "Sa" sonate en si mineur de Liszt de 1932, chez EMI (enregistrée Studio Abbey Road" exceptionnelle!)
Mais il a trouvé chez les Toscanini un vrai contexte familial musical compatible à sa dimension et une grande histoire d'amour. (le couple est resté ensemble "jusqu'au bout", malgré la perte de leur fille, les problèmes de santé de Vladimir, et les exigences d'un carrière de plus de soixante ans ...)
Il suffit de constater combien ce fut un couple osmotique ( à la "Dali-Gala" ) où la femme accepte que tout tourne autour du "Génie" durant une union jusqu'au tombeau...
...une forme d'Amour où l'abnégation de soi est particulière...
Et ne disait-elle pas (Wanda) qu'elle était plus fière d'être Madame Horowitz que la fille de Toscanini ...
Revenir en haut Aller en bas
Frantz 77

Frantz 77

Nombre de messages : 123
Age : 73
Date d'inscription : 17/10/2013

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Horowitz . Schubert Impromptu Op.N°4   Vladimir Horowitz Empty2014-05-21, 17:58

Voilà un document : Vladimir Horowitz joue chez lui à N.Y. dans son cadre quotidien aux milieux des souvenirs (les siens et ceux de Wanda. Elle est là, au pied de l'escalier ; c'est là quelle aime l'écouter debout, dit-elle dans l'extrait de ce film émouvant : "Horowitz a réminiscence".

https://www.youtube.com/watch?v=ZK6DxupkUPQ
Revenir en haut Aller en bas
Alain92-15

Alain92-15

Nombre de messages : 61
Age : 88
Date d'inscription : 01/06/2010

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz   Vladimir Horowitz Empty2014-05-21, 20:04

Un moment de grâce absolue et l'impression que parfois Horowitz était unique, qu'il introduisait dans la musique quelque chose de plus, une intériorité particulière.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.operanapolitain.com
Pébété

Pébété

Nombre de messages : 1544
Age : 77
Date d'inscription : 19/03/2019

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz   Vladimir Horowitz Empty2022-10-01, 19:01

En mémoire du jour de la naissance d'un des plus grands virtuoses de l'histoire du piano.

Horowitz at home - Mozart: Piano Sonata No. 3 in B-Flat Major, K. 281 - I. Allegro


https://www.youtube.com/watch?v=GdPJTYYRkqA&list=OLAK5uy_nZl1Xu3kAUgbFtWD-lCPKQj0Kn_m8Tyuo
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 7051
Age : 61
Date d'inscription : 03/04/2014

Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz   Vladimir Horowitz Empty2022-10-01, 19:28

Merci beaucoup Very Happy , c'est génial, l'une des plus belles sonates pour piano de Wolfgang !
Il n'y a guère, en ce moment (c'est un humble avis), qu'Evgeny Kissin pour jouer Mozart avec ce talent-là..., ce toucher particulier, presque "effleuré", et cette aisance parfaite....

Ce fil est passionnant et m'apprend plein de choses, avec de très jolies vidéos. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Vladimir Horowitz Empty
MessageSujet: Re: Vladimir Horowitz   Vladimir Horowitz Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Vladimir Horowitz
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vladimir Davidovich Ashkenazy
» Vladimir Cosma (né en 1940)
» Vladimir Teodorovitch Spivakov
» Vladimir Vassiliev
»  Vladimir GODAR (né en 1956)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les interprètes-
Sauter vers: