Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-59%
Le deal à ne pas rater :
TEFAL Marmite 28 cm inox – Tous feux dont induction – 9,6 L
21.99 € 53.97 €
Voir le deal

 

  Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 16065
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty2010-07-17, 19:46

EMILE MATHIEU (1844-1932) eut,au suprême degré,le don de minimiser son rôle. A l'occasion de son cinquantième anniversaire,il s'excusait presque d'avoir commis dans l'intervalle d'une vingtaine d'années quelques poèmes symphoniques,oratorios, opéras, opéras-comiques,ballets et mélodies. Il se tournait plutôt vers l'avenir en se promettant de continuer à s'instruire,afin de parfaire un bagage musical qu'il jugeait encore "léger". Tant de discrétion fut fatale à son renom. En dépit d'une présence permanente à l'affiche des maisons d'opéra, des sociétés de concert et des sociétés chorales de Belgique durant près de cinquante ans,sa réputation s'éteignit brutalement à la lecture de son épitaphe. C'est que les jeunes loups de l'entre-deux-guerres furent cruels pour ces poètes-musiciens; c'est aussi que son répertoire, souvent destiné à des ensembles colossaux,ne survécut pas aux nouvelles orientations de la vie musicale.

   EMILE MATHIEU naît à Lille le 18 octobre 1844 de parents belges. Son père est originaire de Champlon,commune rurale de la province de Luxembourg; sa mère provient de Halle,ville proche de Bruxelles. C'est le métier de ses parents,tous deux chanteurs dans la troupe de l'opéra de Lille qui lui vaut de voir le jour dans le chef-lieu de la région Nord-Pas-de-Calais. Rapidement, la famille s'installe à Anvers où le père est amené à diriger le Théâtre royal. Elle se fixe ensuite définitivement à Louvain,lorsque ses parents sont nommés professeurs de chant à la Stedelijke Muziekschool. Emile y trouve son oncle,Lambert Mathieu,peintre et directeur de l'académie de Beaux-Arts depuis 1834.

  Orphelin dès son adolescence, EMILE MATHIEU doit très tôt donner des leçons de piano pour subsister tout en poursuivant son cursus studiorum au Conservatoire de Bruxelles. Il obtient son premier prix de piano dans la classe d'Auguste Dupont et suit les cours de fugue, de contrepoint et de composition de François-Joseph Fétis. Sa première composition importante; l'opéra-comique L'ECHANGE,est créée à Liège en 1866. Comme de nombreux jeunes compositeurs,il tente l'expérience du Prix de Rome et s'y essaie à trois reprises. Sans réussite! Une bourse de voyage lui permet néanmoins de s'établir à Paris. Il a l'occasion d'y apprendre le métier de chef d'orchestre et de diriger en 1874,au Théâtre du Châtelet, sa première oeuvre majeure: CROMWELL,une musique de scène pour le drame de Victor Séjour.


 Jusqu'au début du siècle,il sera extrêmement prolifique,composant essentiellement des oeuvres de grandes envergures:
Poèmes symphoniques -- NOCES FEODALES (1874) -- SOUS BOIS (1875) -- LE LAC (1877)
Poèmes lyriques -- LE HOYOUX (1879) -- FREYHIR (1883)
Oeuvres dramatiques -- LA BERNOISE (188O) -- RICHILDE (1887) -- L'ENFANCE DE ROLAND (1893).

            Il composa également beaucoup de choeurs, une production qui ralentit à partir de sa nomination au poste de directeur du Conservatoire royal de Gand en 1898,où il succèda à Adolphe Samuel. Il y restera jusqu'à sa pension,en 1924.

 FREYHIR est l'oeuvre par laquelle j'ai découvert EMILE MATHIEU et elle reste la seule que je connaisse à ce jour. Elle est en fait la seconde partie d'un vaste triptyque de poèmes lyriques et symphoniques consacré à l'Ardenne. L'oeuvre composée en 1883,est dédiée à sa fille unique, décédée peu auparavant, à l'âge de 5 ans. Editée par Cranz en 1883, puis par Breitkopf & Härtel en 1893, elle est créée au Théâtre de Louvain le dimanche 16 novembre 1884, puis quelques semaines plus tard, le 7 décembre,au Théâtre de la Monnaie de Bruxelles, par l'Orchestre des Concerts populaires, placé sous la direction de Joseph Dupont. D'emblée, les commentaires sont enthousiastes. Lucien Solvay écrit: << Freyhir! oeuvre d'inspiration vraiment nouvelle et personnelle se divise en trois parties, trois phases qui forment un pur chef-d'oeuvre. toute la première partie est d'une fraîcheur et d'une poésie descriptive adorables. Dans la seconde,l'éclat de la note guerrière apporte un contraste heureux. Et chose rare, sans aucune de ces banalités où l'on tombe si facilement quand on jette des bruits de bataille au milieu d'une idylle. Dans la troisième, l'auteur ramène la ravissante couleur idyllique du début et l'oeuvre se termine par un choeur final d'une saisissante simplicité.>>


Dernière édition par Icare le 2014-07-20, 12:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 16065
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Re: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty2010-07-17, 23:16

Un compositeur qui ne pratiquait pas la langue de bois.

                     

  Le mot FREYHIR fait référence à une partie de la forêt d'Ardenne située dans les environs de la ville de Saint-Hubert d'où les grands parents paternels du compositeur étaient issus. Son texte, empreint de préoccupations écologiques,est un vibrant plaidoyer pour la sauvegarde de la forêt de son enfance. Pour la beauté de ses mystères et la pureté de ses croyances paganistes. Sa nostalgie pour ce passé idéalisé est nourrie par des évènements contemporains qui rendent son propos éminemment polémique. A l'époque où MATHIEU compose FREYHIR,la Belgique et une partie de l'Europe viennent de traverser une crise agricole grave. Dans les Ardennes belges,une partie du monde rural a pu se reconvertir dans l'exploitation forestière,notamment au profit de l'industrie minière. Malheureusement, ce déboisement intensif est suivi par de graves inondations au début  de l'année 1881. Pour EMILE MATHIEU et pour une partie du monde scientifique,cette catastrophe était la conséquence d'un abattage forestier anarchique,annulant la retenue des eaux et favorisant ainsi les inondations. Rangé à cette opinion,le gouvernement prit des mesures radicales,mais favorisa les plantations de résineux à haut rendement au détriment des chênes et des hêtres. Dans son texte, MATHIEU s'élève tant contre ce remède que contre le mal. Il dénonce les plantations d'épicéas lorsqu'il s'exclame: << Laisse à Ardenne ses grands bois!>>,mais il condamne aussi les destructeurs de la forêt, incarnés par << L'homme au han: qui cogne,insensible et sourd.>>

  Un compositeur entièrement inféodé au maître de Bayreuth?


    Son plaidoyer écologique se double d'un récit mythologico-historique qui occupe toute la deuxième partie de l'oeuvre. Dans la forêt d'Ardenne,Fréya délaissée par Odin,assiste aux conflits sanglants opposant Romains et Trévires. Alors que les soldats de César terrassent Vercingétorix,la déesse,émue par la résistance héroïque du chef gaulois,l'enlève aux yeux des soldats et lui évite l'humiliation d'un défilé dans Rome enchaîné au char de César. Mais le héros est mourant et Fréya lui érige un temple au coeur de la forêt mystérieuse.

 MATHIEU,en admirateur de WAGNER,ne se soucie guère de la vérité historique. Peu importe que l'Ardenne ne soit pas le décor des conflits romano-gaulois,que Vercingétorix ait été défait à Alésia et non en Ardenne,et que le chef des Arvernes -- et non des Trévires -- soit mort dans un cachot romain plutôt que sous les élégants arceaux de hêtres et de peupliers; la construction de la mythistoire de la Belgique et la glorification des paysages de son enfance lui importent davantage que le réel. L'Ardenne des contes sublime chez lui l'Ardenne historique. Il réitèrera dans cette voie pour les autres poèmes lyriques et symphoniques de sa trilogie, mais également pour L'ENFANCE DE ROLAND,un opéra dont l'acte deux se déroule entièrement dans une forêt d'Ardenne emplie de gnomes,de lutins et d'esprits confrontés à des personnages historiques.

  Si le poète EMILE MATHIEU est sans conteste un admirateur de RICHARD WAGNER,le musicien n'est  pas en reste. Il n'est toutefois pas totalement inféodé au maître de Bayreuth, comme de nombreux musiciens belges de l'époque. Il entretient aussi d'étroites connivences avec la musique française. Il a pu la découvrir,la pratiquer et la diriger lors de son séjour parisien, mais il suit aussi son évolution dans le tournoiement des créations d'opéras français qui se multiplient à Bruxelles au cours du dernier tiers du XIXème siècle. Cette présence française,de même que la diffusion simultanée du répertoire wagnérien au Théâtre de la Monnaie ont incontestablement influencé son écriture et FREYHIR est un peu le reflet de cet éclectisme bruxellois.


Dernière édition par Icare le 2014-07-20, 13:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 16065
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Re: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty2010-07-18, 14:42


Quelqu'un a-t-il assisté à une sûrement rare représentation de son opéra L'ENFANCE DE ROLAND? Peut-être Bel canto qui adore l'opéra et est du plat pays? Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6769
Age : 66
Date d'inscription : 10/07/2007

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Re: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty2010-07-18, 15:12

Icare a écrit:
Quelqu'un a-t-il assisté à une sûrement rare représentation de son opéra L'ENFANCE DE ROLAND? Peut-être Bel canto qui adore l'opéra et est du plat pays? Very Happy

Et bien, je n'avais jamais entendu parler de ce compositeur avant aujourd'hui. Rolling Eyes
Petit aparté : c'est plutôt Fely qui est du 'plat pays', je suis une fille du plateau hesbignon, quant à Saint Hubert, c'est dans nos belles et vallonnées Ardennes (voilà en quatre mots, une présentation rapide de notre relief Wink ).

Revenons à Emile Mathieu - est-ce cette version de l'oeuvre que tu possèdes pour Freyhir (endroit dont je n'ai d'ailleurs non plus jamais entendu parler alors que je connais bien la région de Saint Hubert - décidément) ?

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) L180xh10
maison d'édition : ici

J'ai trouvé un article d'un journal belge qui en parlait : La Libre Belgique

C'est bizarre que cela ne me dise rien (en même temps, ce n'est pas récent ...) mais je connais tous les interprètes ...

Je vais essayer de trouver cela à l'écoute !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 16065
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Re: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty2010-07-18, 15:30

Oui,il s'agit bien de ce disque-là et pour être honnête,je n'en ai jamais trouvé d'autres dans les bacs parisiens. D'ailleurs tout ce que j'ai écrit plus haut provient du booklet de ce CD.

A l'instar de d'ALEXIS CONTANT,je ne connais ce compositeur que par le biais d'une seule oeuvre et ne pouvait donc rédiger une note et une impression aussi personnelles comme j'ai pu le faire,par exemple,avec ANDRE PREVIN ou FREDERIC DEVREESE qui sont des compositeurs de qui je connais déjà pas mal d'oeuvres et que,par conséquent,je cerne beaucoup mieux.

Enfin,j'espère que l'écoute de FREYHIR apportera du bonheur à tes oreilles exigeantes. Même pour moi,une nouvelle écoute s'impose car ça fait assez longtemps que je n'ai pas mis ce disque dans mon lecteur.


Dernière édition par Icare le 2014-07-20, 13:08, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6769
Age : 66
Date d'inscription : 10/07/2007

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Re: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty2010-07-18, 15:53

Pas évident de trouver cela à l'écoute ... mais tu sais, mes oreilles ne sont pas si exigeantes que cela ! Wink
Tout simplement, j'aime ou pas ... et, si je fais toujours l'effort d'écouter au moins une fois, après je zappe si ce n'est pas mon style parce que je trouve que la musique doit d'abord être un plaisir !!!

Quant à la distribution ...

Orchestre philharmonique de Liège et de la Communauté Wallonie-Bruxelles
> OPL a toujours eu une très bonne réputation et a connu énormément de succès avec Pierre Bartholomée

Chœur symphonique de Namur > c'est un choeur que nous venons d'entendre encore au Festival de Namur mais qui maintenant se produit souvent à l'extérieur et qui a enregistré quelques CD intéressants avec les Agremens et Guy Van Waas. Voici une vingtaine d'années que nous le suivons et il faut dire que l'ensemble a fameusement progressé.

Patrick Delcour, Marc Laho, Christine Solhosse, Véronique Solhosse
> Patrick Delcour et Christine Solhosse ont été solistes de la troupe de l'ORW et ont interprétés pas mal de 'petits rôles' avec beaucoup de talents.
> Christine et Véronique Solhosse sont soeurs et il y en a encore une troisième faisant partie du choeur de l'ORW.
> Véronique a terminé finaliste du Reine Elisabeth de chant en 2000
> Marc Laho est un ténor liégeois qui fait une carrière discrète mais solide tant à l'étranger qu'en Belgique - très bon ténor que nous avons entendu dans le comte Ory de Rossini

Jean-Pierre Haeck, Direction
> encore un Liégeois et qui a aussi été un temps attaché à l'ORW ... par contre, j'ai toujours trouvé sa direction un peu trop 'forte'
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 16065
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Re: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty2010-07-18, 16:56

Merci pour tous ces compléments d'informations,Bel canto. Je connais surtout PIERRE BARTHOLOMEE comme compositeur bien qu'il dirige les oeuvres d'autres créateurs belges comme JACQUES LEDUC et feue JEAN-LOUIS ROBERT...des musiciens du XXème siècle... Je crois bien que BARTHOLOMEE est une figure emblématique de la musique belge et ai bien l'intention d'en faire un portrait ici-même. Very Happy


Dernière édition par Icare le 2014-07-20, 12:48, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 24403
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Re: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty2010-07-18, 17:30

UN compositeur à la biographie fort sympathique, mais qui, à l'instar des autres que nous présente Icare, je ne connais absolument pas. Embarassed Décidément...

Il y a un tout petit article dans le Baker, qui est un court résumé de ce que tu as écrit ci dessus.


Mais j'ai un complément pour les oeuvres :


Opéras :

Richilde (1888)
L'Enfance de Roland (1895)


Opéras comiques :

Bathyle
L'Echange (1863)
Georges Dandin (1877)
La Bernoise (1880)


Cantates, oeuvres chorales :

Torquato Tasso's dood (1869)
La dernière nuit de Faust (1870)
Le Songe de Colomb (1872)
Fraternité, cantate maçonnique (1879)
Le Hoyoux, poème lyrique et symphonique (1879)
Freyhir, poème lyrique et symphonique (1883)
Debout, peuples (1894)
Les Bois, avec choeur d'enfants (1894)
également un Te Deum (1870)


Divers :

Concertstück pour piano et orchestre
Concerto pour violon et orchestre (1899)
Noces féodales, tableau symphonique (1873)
Le Lac, poème symphonique (1874)
Sous Bois, fragment symphonique (1875)
Les fumeurs de Kiff, ballet (1879)
Quatuor à cordes en ré majeur

d'autres poèmes symphoniques
d'autres oeuvres instrumentales


Dernière édition par joachim le 2010-07-18, 18:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 16065
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Re: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty2010-07-18, 17:55

Formidable,ce complément que tu m'apportes,Joachim! J'ignorais,par exemple,qu'il avait composé un concerto pour violon. L'oeuvre que j'aimerais beaucoup découvrir de ce compositeur méconnu mais sûrement intéressant est l'opéra L'ENFANCE DE ROLAND. J'ai l'impression d'un conte musical de forme opératique et ça m'intrigue au plus haut point.

La musique est sans conteste un vivier inépuisable!


Citation :
Un compositeur à la biographie fort sympathique,mais à l'instar des autres que nous présente Icare,je ne connais absolument pas  Embarassed Décidément...

  J'en apprends autant de vous tous par de magnifiques exposés sur des compositeurs que je ne connaissais jusqu'ici pas du tout,même pas de nom! Certes,ils sont plus anciens mais ce n'est sûrement pas une bonne raison pour ne pas les connaître.  Embarassed C'est à moi de rougir désormais. Maintenant,ce qui me déculpabilise,c'est d'être conscient qu'en musique, il est impossible de tout connaître,donc le chemin que je suis,je le suis d'un pas tranquille, en phase avec les aspirations et les influences extérieures (les vôtres, notamment) du moment. Very Happy


Dernière édition par Icare le 2014-07-20, 13:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6769
Age : 66
Date d'inscription : 10/07/2007

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Re: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty2010-07-18, 19:28

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) L180xh10
maison d'édition : ici

Bien, j'ai fini par pouvoir en écouter des extraits sur Amazon ... ce n'est pas évident de juger sur des extraits mais c'est déjà ça !
Cela me semble de bonne qualité en effet et j'ai apprécié retrouver des voix si souvent entendues sur scène.
Je dirais que cela s'apparente fort au chant choral, le rôle des solistes étant assez limité non ?
Quant au style ... difficile de dire mais pas vraiment Wagner je trouve, plutôt une influence française ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 16065
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Re: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty2010-07-18, 20:02

Bel Canto a écrit:
 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) L180xh10
maison d'édition :  ici

Bien, j'ai fini par pouvoir en écouter des extraits sur Amazon ... ce n'est pas évident de juger sur des extraits mais c'est déjà ça ! Cela me semble de bonne qualité en effet et j'ai apprécié retrouver des voix si souvent entendues sur scène. Je dirais que cela s'apparente fort au chant choral, le rôle des solistes étant assez limité non ? Quant au style ... difficile de dire mais pas vraiment Wagner je trouve, plutôt une influence française ...  Rolling Eyes

 Oui, plus d'influence française,c'est ce que je pense aussi et qui est mentionné dans le portrait que j'ai restitué ici. D'un point de vue purement musical,je n'avais pas été frappé d'emblée par un apport wagnérien,peut-être existe-t-il cependant de façon subtile,comme une influence discrète, ou alors d'esprit, dans la mesure où le souci d'authenticité historique ne le préoccupait guère. (?)


Dernière édition par Icare le 2014-07-20, 13:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 16065
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Re: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty2010-07-23, 19:55

FREYHIR est l'oeuvre que je viens de redécouvrir,cette dernière heure,et c'est effectivement
une composition très attachante d'un artisan sans génie particulier,ne possédant sans doute pas la fibre talentueuse des plus grands noms auxquels il pourrait être comparé. Toute la première partie est d'une belle douceur descriptive et bucolique et ponctuée d'une mélodie délicieuse qui clôturera l'oeuvre de bien agréable façon. Toutefois,elle ne m'a pas procuré la même émotion que LES DEUX ÂMES d'ALEXIS CONTANT que j'ai écouté plus tôt dans la journée et qui m'ont semblé plus exquises encore.


Dernière édition par Icare le 2014-07-20, 13:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 16065
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Re: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty2014-07-20, 13:05

Icare a écrit:


 FREYHIR est l'oeuvre que je viens de redécouvrir,cette dernière heure,et c'est effectivement
une composition très attachante d'un artisan sans génie particulier,ne possédant sans doute pas la fibre talentueuse des plus grands noms auxquels il pourrait être comparé. Toute la première partie est d'une belle douceur descriptive et bucolique et ponctuée d'une mélodie délicieuse qui clôturera l'oeuvre de bien agréable façon. Toutefois,elle ne m'a pas procuré la même émotion que LES DEUX ÂMES d'ALEXIS CONTANT que j'ai écouté plus tôt dans la journée et qui m'ont semblé plus exquises encore.

Quatre ans, quatre longues années se sont écoulées avant que l'envie de réécouter ce poème lyrique et symphonique, Freyhir me reprenne. Ce qui est amusant, en référence à mon dernier commentaire, j'ai réécouté Les Deux ämes d'Alexis Contant dans la même période. J'ai quand même mieux ressenti dans Freyhir, lors de cette nouvelle écoute, l'influence de Wagner. Je ne peux pas dire que c'est un style de musique qui me fascine comme peut me fasciner, par exemple, celui d'un Honegger ou d'un Henze, cependant, je suis content d'avoir redécouvert cette oeuvre. En fait, si ce n'est pas quelque chose que j'écouterai souvent, c'est quelque chose que j'ai déjà suffisamment écouté pour ne pas avoir envie de m'en défaire. Je me suis attaché à sa prose, au joli thème mélodique qui apparaît vers le début et réapparaît à la fin. A moins de découvrir entre temps une composition inédite d'Emile Mathieu, rendez-vous dans quatre ans ici pour vous reparler de celle-ci. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty
MessageSujet: Re: Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)    Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Emile MATHIEU,l'oublié de Freyhir. (1844-1932)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Emile Paladilhe (1844-1926)
» Mathieu ABELLI
» Mathieu Ganio
» André MATHIEU,l'homme-piano. (1929-1968)
» Les concertos pour piano

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: