Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

 

 Johann Philipp Kirnberger (1721-1783)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23936
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty
MessageSujet: Johann Philipp Kirnberger (1721-1783)   Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty2010-06-21, 10:42

Johann Philipp Kirnberger (né le 14 avril 1721 à Saalfeld et mort le 26 ou 27 juillet 1783 à Berlin) fut un compositeur et théoricien de la musique allemand.


Il apprit dès son enfance à jouer du violon et des instruments à clavier. Après avoir fréquenté l'école de latin de Cobourg il vint compléter son instruction musicale à Gräfenroda auprès de Johann Peter Kellner. Il eut aussi, plus tard, comme professeur, le musicien de cour Heinrich Nikolaus Gerber à Sondershausen. On ne sait déterminer avec certitude s'il a effectivement étudié auprès de Jean-Sébastien Bach comme le rapporte la tradition.
Un court séjour de Kirnberger à Leipzig en 1741 est pourtant attesté, et vient en appui de cette dernière hypothèse. Après un court séjour à Dresde, il se fixa pour une plus longue période en Pologne, où il occupa différents postes, notamment en tant que claveciniste et maître de chapelle.
Au milieu de la décennie 1750-1760, Kirnberger retourna en Allemagne pour y reprendre des leçons de violon. Après une collaboration en tant que violoniste à la Chapelle royale du roi de Prusse à Potsdam, il fut engagé à la chapelle de Heinrich, margrave de Rheinsberg. En 1758, il quitta ce poste afin d'assurer l'enseignement de la composition auprès de la princesse Anne-Amélie de Prusse et de remplir les fonctions de maître de chapelle et de conseiller musical à la cour de Frédéric le Grand. La plupart de ses compositions qui nous sont parvenues datent de cette époque.
Kirnberger est bien connu de nos jours pour les différents tempéraments inégaux qu'il a élaborés et décrits et qui sont utilisés dans l'interprétation « authentique » des œuvres de son époque.


Œuvres

Sonates pour flûte et basse continue (au moins quatre : si bémol majeur, do majeur, fa majeur, sol majeur)
Sonate pour clavecin en ré majeur
Concerto pour clavecin en ut mineur
Cercle musical
Huit fugues pour le clavecin ou l'orgue
“Gelobet seist du, Jesu Christ” (Loué sois-tu, Seigneur Jésus), prélude de choral pour orgue
“Was Gott tut, das ist wohlgetan” (Ce que fait Dieu est parfait), prélude de choral pour orgue


Traités

Die Kunst des reinen Satzes in der Musik ou L'art de l'intonation pure en musique
Die wahren Grundsätze zum Gebrauche der Harmonie ou Les bases véritables de l'utilisation de l'harmonie
Gedanken über die verschiedenen Lehrarten in der Komposition als Vorbereitung zur Fugenkenntnis ou Réflexions sur les différentes théories de la composition pour préparer à la connaissance de la fugue
Grundsätze des Generalbasses als erste Linien zur Kompostion ou Bases de la basse pour aborder la composition
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23936
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty
MessageSujet: Re: Johann Philipp Kirnberger (1721-1783)   Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty2011-09-29, 19:48

Si le nom de Kirnberger est assez connu des mélomanes, par contre sa musique semble peu interprétée et enregistrée.

Voici un CD qui nous fait connaître sa musique pour flûte et basse continue :


Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Kirnbe10


Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Kirnbe11


Une musique qui ressemble comme une soeur jumelle à celle de Quantz ou de Frédéric II lui-même.


Pour moi, rien d'extraordinaire, mais intéressant à connaître...





Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23936
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty
MessageSujet: Re: Johann Philipp Kirnberger (1721-1783)   Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty2013-11-29, 19:51

Catalogue des oeuvres


Musique vocale

Messe (perdue
4 Motets à 4 voix et instruments, dont :
- An den flussen Babylons,
- Erbarm dich, unser Gott,
- Christus ist des Gesetzes Ende
Der Fall der ersten Menschen, cantate profane (1780)
Ino, cantate profane (1780)
Wende dich mich, choeur fugué à 4 voix


Mélodies

3 Verschiedene Versuche eines Einfachen Gesanges (1760)
3 Gesange in Musik Gesetz (1762)
Lieder mit Melodien (1762)
24 Oden mit Melodien (1773)
Lied nach dem Frieden vom Herrn Claudius (1779)
Gesange am Clavier (1780)


Orchestre

Sinfonia en si bémol majeur
Sinfonia pour 2 cors, cordes et b.c. en ré majeur
2 Ouvertures
Concerto pour clavecin, cordes et b.c. en ut mineur


Musique de chambre

Sonates pour 2 flûtes (1762)
12 Menuets pour 8 instruments et b.c. (1762)
Sonates pour 2 violons et b.c. (1763)
10 Sonates pour flûte et b.c.  (1761 à 1769)
Sonate pour violoncelle et b.c. en ut majeur (1769)
Sonate pour hautbois et b.c. en si b majeur (1769)
6 Sonates en Trio pour flûte (ou violon), violon et b.c.
Musicalischer Circul pour flûte et b.c. en la mineur


Clavecin et orgue

Clavierfuge mit dem Contrapunct in der Octava (Fugues avec contrepoint à l'octave) (1760)
Partita sur "Von Himmel hoch, da komm ich her" (1763)
Vermiscte Musikalien (1769)
Recueil d'Airs de danse caractéristiques (1777)
8 Fugues (1777)
Prélude et Fugue en mi mineur
D'autres pièces pour clavecin (1770)
Sonates en ré majeur et sol majeur
Chorals pour orgue (dont Wie schön leuchtet der Morgenstern)


Dernière édition par joachim le 2018-04-24, 11:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
bouddha

bouddha

Nombre de messages : 35
Age : 77
Date d'inscription : 08/12/2011

Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty
MessageSujet: Re: Johann Philipp Kirnberger (1721-1783)   Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty2013-12-28, 11:40

Les labels Glossa et Arion ont aussi des oeuvres de Kirnberger
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5668
Age : 70
Date d'inscription : 25/02/2013

Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty
MessageSujet: Re: Johann Philipp Kirnberger (1721-1783)   Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty2018-03-03, 19:14

Quelques sonates pour flûte et clavecin de Kirnberger, tout ce qu'il me faut pour me sentir bien Wink



https://youtu.be/i4eq1M27OuM
Revenir en haut Aller en bas
Pébété

Pébété

Nombre de messages : 1435
Age : 77
Date d'inscription : 19/03/2019

Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty
MessageSujet: Re: Johann Philipp Kirnberger (1721-1783)   Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty2021-04-05, 17:06

Une cantate pleine de recueillement  Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) 185465
par le remarquable Balthasar Neumann Ensemble.

https://www.youtube.com/watch?v=BeG40fowOuk
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23936
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty
MessageSujet: Re: Johann Philipp Kirnberger (1721-1783)   Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty2022-04-26, 10:04

Johann Philipp Kirnberger [Kernberg] (Saalfeld, né le 24 avril 1721 - Berlin, 26 ou 27 juillet 1783) est un théoricien et compositeur allemand. Toutes les informations relatives à sa carrière avant 1754 sont basées sur la notice biographique de F.W. Marpurg (1754), un album autographe décrit par Max Seiffert (1889) et des commentaires trouvés dans les lettres que Kirnberger a écrites à J.N. Forkel à la fin des années 1770.

Il a reçu sa première formation au violon et au clavecin en privé et a fréquenté le lycée de Cobourg et peut-être de Gotha. Il étudia l'orgue avec J.P. Kellner à Gräfenroda avant 1738, puis le violon avec un musicien nommé Meil ​​et l'orgue avec Heinrich Nikolaus Gerber à Sondershausen en 1738. Selon Marpurg, Kirnberger se rendit en 1739 à Leipzig, où il étudia la composition et l'interprétation. avec Bach pendant deux ans (le livre autographe montre qu'il était à Sondershausen en 1740 et à Leipzig en 1741, ce qui n'empêche pas sa période d'étude avec Bach).
En juin 1741, Kirnberger se rendit en Pologne, où il passa les dix années suivantes au service de divers nobles polonais. Il a également occupé un poste de directeur musical au couvent des bénédictines de Reusch-Lemberg. En 1751, Kirnberger retourna en Allemagne, s'arrêtant apparemment à Cobourg et Gotha avant de se rendre à Dresde, où il étudia le violon pendant une courte période. Il est ensuite engagé par la chapelle royale prussienne de Berlin comme violoniste.
En 1754, il avait démissionné de ce poste et obtenu la permission de rejoindre la chapelle du prince Henri de Prusse, et en 1758, il fut autorisé à entrer au service de la princesse Anna Amalia de Prusse, poste qu'il conserva jusqu'à la fin de sa vie. Kirnberger était parmi les plus importants d'un groupe remarquable de théoriciens, centré à Berlin, qui comprenait J.J. Quantz, C.P.E. Bach et Marpurg.

Presque sans exception, ses contemporains l'ont décrit comme émotif et colérique, mais dévoué aux normes musicales les plus élevées. Critiqué pour être inflexible, conservateur, sans tact et même pédant, ses détracteurs reconnaissaient tout de même son dévouement envers ses étudiants et ses amis. Ceux-ci comprenaient son employeur, la princesse Anna Amalia (dont il a aidé à assembler la célèbre bibliothèque), et des musiciens éminents tels que C.P.E. Bach, J.F. Agricola, les frères Graun, J.A.P. Schulz (son élève le plus important) et l'encyclopédiste J.G. Sulzer, à qui Allgemeine Theorie der schönen Künste (1771-74) il a contribué des articles.

La plupart des récits s'accordent à dire qu'il était un interprète médiocre et que ses compositions étaient correctes si elles n'étaient pas inspirées. Beaucoup sont dans un style galant semblable à celui de C.P.E. Bach; d'autres sont dans l'ancien style "strict" à la manière de J.S. Bach, mais dans aucune des deux catégories, Kirnberger ne montre l'imagination harmonique ou mélodique de ses modèles. Bien que ses connaissances musicales soient vastes et profondes, elles étaient, selon ses contemporains, désorganisées. Il a tellement de mal à exprimer ses idées par écrit qu'il doit faire appel à d'autres pour éditer ou même réécrire ses travaux théoriques (Die wahren Grundsätze (1773), par exemple, a été écrit par J.A.P. Schulz sous la direction de Kirnberger). Néanmoins, même ses critiques les plus sévères, comme Marpurg, considéraient ses travaux théoriques et didactiques comme inestimables. Kirnberger considérait J.S. Bach en tant que compositeur, interprète et professeur suprême.
Il regrette que Bach n'ait laissé aucun ouvrage didactique ou théorique et essaie, par son propre enseignement et ses propres écrits, de propager la "méthode de Bach". Son dévouement à cette cause se reflète dans ses 14 années d'efforts intermittents pour obtenir la publication de toutes les mises en musique pour choral à quatre voix de Bach.


Concerto per il cembalo obligato en ut mineur (1770)



https://www.youtube.com/watch?v=HTQYgAUIlaU
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty
MessageSujet: Re: Johann Philipp Kirnberger (1721-1783)   Johann Philipp Kirnberger (1721-1783) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Johann Philipp Kirnberger (1721-1783)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Johann Nepomuk von Poissl (1783-1865)
» Johann Adolph Hasse (1699-1783)
» Johann Philipp KRIEGER (1649 1725)
» Johann Philipp Käfer (1672-1728)
» Johann Philipp Förtsch (Foertsch) 1652-1732

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: