Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en ...
Voir le deal

 

 Ferruccio Busoni (1866-1924)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27890
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2006-10-26, 23:31

Dante Michaelangelo Benvenuto Ferruccio Busoni (né le 1er avril 1866 à Empoli en Italie et mort le 27 juillet 1924 à Berlin en Allemagne) était un compositeur, pianiste, professeur et chef d'orchestre italien.

Busoni était le fils de deux musiciens professionnels : sa mère était une pianiste italo-allemande et son père un clarinettiste italien. Durant l'enfance de Ferruccio à Trieste, ils furent régulièrement amenés a se produire lors de tournées.

Busoni était un enfant prodige. Il donna son premier concert public accompagné de ses parents à l'âge de sept ans. Quelques années plus tard, il interpréta certaines de ses propres compositions à Vienne où il eut l'occasion d'entendre Franz Liszt jouer et de rencontrer Liszt, Johannes Brahms et Anton Rubinstein.

Après une brève période d'études à Graz il partit en 1886 pour Leipzig. Il obtint ensuite plusieurs postes d'enseignement, le premier en 1888 à Helsinki où il fit la connaissance de sa future femme, Gerda Sjöstrand. En 1890, il enseigna à Moscou et de 1891 à 1894 aux États-Unis où il se produisit également comme pianiste virtuose.

En 1894 il s'installa à Berlin où il donna des concerts à la fois comme pianiste et comme chef d'orchestre. Il se distingua particulièrement en tant que promoteur de la musique contemporaine et poursuivit par ailleurs son travail d'enseignement en donnant un grand nombre de cours magistraux à Weimar, Vienne and Bâle. Parmi ses nombreux élèves, il faut remarquer Claudio Arrau et Egon Petri.

Pendant la Première Guerre mondiale, Busoni vécut à Bologne où il assura la direction du conservatoire et ensuite à Zürich. Il refusa de se produire dans un quelconque pays belligérant. Il retourna à Berlin en 1920 où il enseigna la composition. Plusieurs de ses étudiants en composition devinrent célèbres par la suite, entre autres Kurt Weill, Edgar Varèse et Stefan Wolpe.

Busoni s'est éteint à l'âge de 58 ans à Berlin emporté par une maladie des reins. Il est enterré au Städtischen Friedhof III, Berlin-Schöneberg, Stubenrauchstraße 43-45. Une plaque commémorative lui est dédiée et se trouve sur la façade de sa dernière résidence à Berlin-Schöneberg, Viktoria-Luise-Platz 11. Il a laissé quelques enregistrements remarquables ainsi qu'une série de rouleaux pour piano mécanique. Dans les années 80, il y eut un regain d'intérêt pour ses compositions.

La musique de Busoni est d'une complexité typiquement contrapuntique, autrement dit elle est faite de plusieurs lignes mélodiques entremêlées. Bien que sa musique ne soit jamais tout à fait atonale dans le sens schönbergien du terme, ses œuvres tardives se distinguent souvent par une tonalité indéterminée, comme celles du dernier Franz Liszt. Dans les notes de programme pour sa Sonatina seconda de 1912, Busoni décrit sa pièce comme étant "senza tonalità" (sans tonalité). Johann Sebastian Bach et Franz Liszt sont régulièrement cités comme ayant eu une influence décisive sur le compositeur italien, bien que sa musique contienne des éléments de néoclassicisme, et inclut des mélodies ressemblant à celles de Wolfgang Amadeus Mozart. Il a écrit de nombreuses pièces pour piano.

Certaines des idées développées par Busoni dans ses œuvres de maturité peuvent être abordées dans son manifeste de 1907, Esquisse d'une nouvelle esthétique de la musique, un ouvrage controversé à l'époque de sa publication. Busoni y discute des domaines peu explorés comme la musique électro-acoustique et la musique microtonale (des techniques qu'il n'utilisa jamais lui-même), mais il y affirme également que la musique doit distiller l'essence de la musique du passé pour prétendre amener quelque chose de nouveau.

De nombreuses œuvres de Busoni sont basées sur la musique du passé, en particulier celle de Johann Sebastian Bach. Il a arrangé plusieurs œuvres de Bach pour piano, en autres sa Toccata et Fugue en ré mineur (écrite à l'origine pour orgue) ainsi que la chaconne de la partita en ré mineur pour violon. Certains le considèrent dès lors comme étant à l'origine du néoclassicisme en musique.
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15935
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2011-07-16, 10:51

Voilà bien une oeuvre peu jouée,sans doute est-ce à cause de sa longueur. Est-ce réellement un concerto? BUSONI estimait davantage son oeuvre comme une symphonie concertante avec piano obligatoire,ce qui nétait pas incongru de sa part lorsque l'on sait qu'un choeur (voix d'hommes) fait partie de l'orchestration du cinquième mouvement et qu'il fut l'un des précurseurs du néoclacissisme.
C'est un concerto romantique élevé à son paroxysme, bien que composé en 1904. Absolument extraordinaire tant il est porteur d'émotions,s'érigeant entre écriture savante et une sensibilité exacerbée. Peut-on évoquer le mot chef-d'oeuvre à son égard? Je pense que oui. Very Happy


Dernière édition par Icare le 2011-07-16, 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Olivier

Olivier

Nombre de messages : 790
Age : 54
Date d'inscription : 14/05/2011

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2011-07-16, 12:18

Icare a écrit:
Voilà bien une oeuvre peu jouée,sans doute est-ce à cause de sa longueur. Est-ce réellement un concerto? BUSONI estimait davantage son oeuvre comme une symphonie concertante avec piano obligatoire. Absolument extraordinaire tant il est porteur d'émotions,s'érigeant entre écriture savante et une sensibilité exacerbée. Peut-on évoquer le mot chef-d'oeuvre à son égard? Je pense que oui. Very Happy
C'est effectivement une oeuvre surprenante au confins de plusieurs styles musicaux qui rend ce concerto bien singulier.

Un caractère héroïque parfois truculent et le tout sublimé un choeur d'homme au 5eme mouvement. Cette oeuvre me fait penser à la fantaisie chorale pour piano et orchest de Beethoven. Mains avec toi pour un chef d'oeuvre... Le chef d'oeuvre de Busoni
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23943
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2011-07-16, 13:12

LE chef d'oeuvre de Busoni, je suis d'accord avec vous. Very Happy

Mais ce n'est peut-être pas l'avis des pianistes qui, je pense, préfèreraient ses oeuvres pianistiques comme les 6 Sonatines, la Fantasia contrappuntistica, ou bien les etudes du Indianisches Tagebuch.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15935
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2011-07-16, 13:20


Et comme je ne suis pas pianiste,je peux donc penser autrement parce que j'ai sans doute une autre approche de cette oeuvre. Ferruccio Busoni (1866-1924) 231625
Revenir en haut Aller en bas
ysov

ysov

Nombre de messages : 408
Age : 60
Date d'inscription : 16/09/2011

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2011-09-17, 19:06

Pour le piano, il y a ces 24 Préludes op. 37:

Ferruccio Busoni (1866-1924) 615987 Que vous pouvez écouter intégralement ---- ICI sur We7

Et surtout, sa fameuse Fantaisie Kontrapuntistica, par nul autre que le célèbre John Ogdon:

Ferruccio Busoni (1866-1924) 195613 Que vous pouvez également écouter intégralement ---- ICI sur We7

CA C'EST DU PIANO! Ashkenazy, son aexe quo en premier prix Chopin peut aller s'exercer. Hehe
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 815
Age : 85
Date d'inscription : 19/08/2009

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2011-10-24, 16:42

Je suis toujours comme la 5e roue d'un char, toujours dans la lune !!! (avec Cyrano de Bergerac avait trouvé le moyen d'y monter)

De quel concerto pour piano parlez-vous? Est-ce du

Concerto pour piano, orchestre & chœur d'hommes, Op. 39 ?


Ferruccio Busoni (1866-1924) 262336
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr/
ysov

ysov

Nombre de messages : 408
Age : 60
Date d'inscription : 16/09/2011

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2011-10-24, 16:46

Oui bien-sûr c'est ce concerto. D'ailleurs à mon sens, il en a pas écrit d'autres. Ferruccio Busoni (1866-1924) 857611
Revenir en haut Aller en bas
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 815
Age : 85
Date d'inscription : 19/08/2009

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2011-10-25, 10:15

Merci, ysov, je l'écoute tout de suite. The Romantic Piano Concerto, Vol. 22 – Busoni

Commentaire du présentateur de Hypérion:

"Voilà sans doute le plus long concerto pour piano du répertoire : une heure et vingt minutes ! Certes, le terme de « répertoire » ne s’applique guère, si l’on considère que le Concerto de Busoni n’est pratiquement jamais joué. Busoni l’a lui-même créé en 1904, puis son élève Egon Petri l’a repris en 1909. Ensuite… rien jusqu’à 1958 avec John Ogdon, puis quelques rares présentations de-ci, de là. Cinq mouvements, le troisième (25 minutes à lui tout seul) en trois parties, le dernier avec un chœur qui chante une hymne à la gloire d’Allah (si, si !), voilà de quoi dérouter le mélomane le plus aguerri, mais force est de constater que Busoni a réussi là un étonnant tour de force.
Plus qu’un simple concerto, c’est là une sorte de somme de tout l’art de Busoni, autant en tant que pianiste qu’en tant que compositeur, orchestrateur et architecte. L’ouvrage emprunte autant à la tradition postromantique austro-germanique qu’à l’art mélodique à l’italienne, à la pompe wagnérienne qu’à la virtuosité lisztienne ; on pourrait le comparer à une Tour de Babel musicale, ou encore le mettre en parallèle avec cet ouvrage que Scriabine avait à l’esprit avant de disparaître : une symphonie gigantesque débutant au pied de l’Himalaya et s’achevant avec la fin du Monde ! Heureusement, Busoni a terminé son concerto sans exiger Armageddon ! "


Ce concerto est Vraiment bien, je l'ai aimé tout de suite. Very Happy


Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr/
12nico12

12nico12

Nombre de messages : 36
Age : 50
Date d'inscription : 28/01/2013

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2013-02-12, 21:20

bon, je suis un peu "hors cadre", mais j'étais le week-end dernier à Berlin (où je suis au moins un ou deux week-end par mois), et j'ai trouvé la maison de Ferruccio Busoni! C'est drôle, c'était aussi la maison de Billy Wilder :-)
J'aime beaucoup Busoni, dont j'ai un "best-of" chez EMI classics, en 2 CD, avec le concerto pour piano (John Ogdon / RSO - Daniell Revenaugh), la Berceuse élégiaque, la Turandot Suite dirigée par Riccardo Muti, 2 études pour Doktor Faust, la sonatina n°3, 10 variations sur un prélude en do mineur de Chopin et la sonatina n°6.
Ferruccio Busoni (1866-1924) Busoni10
Revenir en haut Aller en bas
12nico12

12nico12

Nombre de messages : 36
Age : 50
Date d'inscription : 28/01/2013

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2013-02-12, 21:21

complément d'info: c'est sur la Viktoria-Luise Platz, à Schöneberg. L'immeuble est très moche, on a du mal à imaginer l'altbau sous le crépi marronnasse!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23943
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2013-02-12, 21:25

Intéressant, Nico. Tu n'aurais pas une photo vue de plus loin, pour avoir une vue d'ensemble de la maison ?
Revenir en haut Aller en bas
12nico12

12nico12

Nombre de messages : 36
Age : 50
Date d'inscription : 28/01/2013

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2013-02-12, 21:46

Ferruccio Busoni (1866-1924) Busoni11

C'est la large maison marron (3ème à partir de la gauche dans le groupe d'immeubles). Je me demande s'ils n'ont pas reconstruit un immeuble sur les ruines de l'ancien altbau. Difficile de penser que cette construction puisse avoir existé dans les années 1920...
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27890
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2013-02-13, 18:07

Cool. Merci pour ce mini reportage Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23943
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2013-05-25, 16:25

Catalogue Kindermann (K ou BV) des oeuvres de Busoni : 303 numéros !

https://en.wikipedia.org/wiki/Catalog_of_original_compositions_by_Ferruccio_Busoni

et catalogue des adaptations ou transcriptions (K B ou BV B) : 115 autres numéros

https://en.wikipedia.org/wiki/Catalog_of_adaptations_by_Ferruccio_Busoni

Un CD qui ne devrait pas déplaire à Stadler : les oeuvres pour clarinette et piano ou quatuor à cordes. La plupart sont des oeuvres de jeunesse, composées pour son clarinettiste de père.


Ferruccio Busoni (1866-1924) Front30

Ferruccio Busoni (1866-1924) Back17
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
Stadler

Nombre de messages : 4062
Age : 52
Date d'inscription : 09/11/2006

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2013-05-25, 18:09

Tu as la référence ?
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23943
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2013-05-25, 20:08

Stadler a écrit:
Tu as la référence ?


Ferruccio Busoni (1866-1924) - Clarinet Chamber Music:

Suite for Clarinet and String Quartet K 176
Introduction par Louis Spohr for Clarinet and String Quartet K 110
Elegia di H. W. Ernst for Clarinet and String Quartet K 110
Abendlied di Schumann for clarinet and piano K 107
Character Pieces for Clarinet and Piano K 72, 88, 101, 107, 108, 116
Elegie for Clarinet and Piano K 286
Sonata for Clarinet and Piano K 138 in D major
Duo for Two Flutes with Piano Accompaniment in e minor K 156

Dieter Klöcker - clarinet
Werner Genuit - piano
Consortium Classicum

CPO (réf. sur le verso du CD page 1)

Sinon, je l'ai mais en flac...
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
Stadler

Nombre de messages : 4062
Age : 52
Date d'inscription : 09/11/2006

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2013-05-25, 22:15

joachim a écrit:
Sinon, je l'ai mais en flac...
Plouf Hehe
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
shanessean

shanessean

Nombre de messages : 815
Age : 85
Date d'inscription : 19/08/2009

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2014-01-08, 10:38

À propos du concerto pour piano op. 39, il me vient à l'esprit une scène du film Amadeus dans laquelle après la représentation de Cosi fan tutte l'empereur Léopold dit à Mozart que c'est très bien mais.... "qu'il y a trop de notes".
C'est un peu l'impression que ce concerto me donne, on s'y perd.
Comme le dit si bien Icare, plus haut, C'est un concerto romantique élevé à son paroxysme
Ben oui... quoi !

Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr/
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15935
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2019-03-07, 13:17

La clarinette est un instrument de musique qui a toujours su caresser mon âme, la rendre vagabonde, nonchalante, printanière ou automnale; c'est selon l'humeur qu'elle sait communiquer avec une personnalité qui lui est propre. Juste avant, la flûte bansuri par Guillaume Barraud avait su caresser mon âme. Je suis donc passé de la flûte indienne à la clarinette de Davide Bandieri avec les pièces pour clarinette et piano du compositeur Ferruccio Busoni:

1ère Partie__Character Pieces for clarinet and piano - Suite K88

2ème Partie__Andante con moto K72
                __Solo Dramatique - K101
                __Andantino K107
                __Serenade K108
                __Novellette K116:
oeuvres pour clarinette et piano

3ème Partie__Sonata K138 in D pour clarinette et piano en trois mouvements.

Par Davide Bandieri à la clarinette et Alessandra Gentile au piano.

Autant de pièces musicales très mélodiques et donc totalement en osmose avec la période de laquelle elles virent le jour. Elles tracent leur chemin en moi, heureux de ma familiarisation avec certains airs bien développés que ma mémoire avait su retenir, mieux que je l'aurais pensé dans un premier temps. La première écoute n'avait certes pas été un coup de coeur, or la seconde me les rend plus attachantes, plus séduisantes. Avec Ferruccio Busoni, on navigue alors, à travers des pièces très romantiques qui ne manquent ni de charme ni d'attrait. C'est surtout vrai avec Character Pieces for clarinet and piano - Suite K88 qui propose de belles mélodies et la Sonate K138: j'en aime beaucoup le menuet qui la termine, une fois n'est pas coutume...si, si il y a bien quelques menuets que j'aime ci et là...Les pièces constituant la seconde partie, de l'Andante à Novelette, me sont plus banales.
Ces oeuvres sont réunies sur un double album et je n'ai réécouté jusqu'à maintenant que le premier. Le second volet contient:

__Suite K176 pour clarinette et quatuor à cordes
__Abendlied KB107 (Robert Schumann) pour clarinette et quatuor à cordes
__Introduction par Louis Sphor KB110 pour clarinette et quatuor à cordes
__Elegia of H. W. Ernst KB110 pour clarinette et quatuor à cordes
__Elegie K286 pour clarinette et piano
__Concertino pour clarinette et petit orchestre

Par Davide Bandieri, le "Quartetto di Roma" et le "Camerata Strumentale Città di Prato", sous la direction de Jonathan Webb.

Se rajoutent à ces oeuvres, deux courtes compositions pour clarinette et piano de Ferdinando Busoni (1834-1909):
Rêverie Pastorale
Melodia.

J'y reviendrai plus tard, après avoir réécouté le second volet.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15935
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2019-03-07, 18:32

Récapitulatif du second volume (Ferruccio Busoni):

__Suite K176 pour clarinette et quatuor à cordes
__Abendlied KB107 (Robert Schumann) pour clarinette et quatuor à cordes
__Introduction par Louis Sphor KB110 pour clarinette et quatuor à cordes
__Elegia of H. W. Ernst KB110 pour clarinette et quatuor à cordes
__Elegie K286 pour clarinette et piano
__Concertino pour clarinette et petit orchestre

Par Davide Bandieri, le "Quartetto di Roma" et le "Camerata Strumentale Città di Prato", sous la direction de Jonathan Webb.

Se rajoutent à ces oeuvres, deux courtes compositions pour clarinette et piano de Ferdinando Busoni (1834-1909):
Rêverie Pastorale
Melodia.

Je suis toujours plus conquis par le second volume qui contient surtout des pièces pour clarinette et quatuor à cordes dont une pour clarinette et petit orchestre que par le premier volume qui rassemble essentiellement des pièces pour clarinette et piano, même si j'apprécie de plus en plus celui-ci. Je crois que ce double album de Busoni va devenir une de mes références en matière de clarinette et musique de chambre. Avec la Suite K176, c'est un quatuor à cordes soyeux et chaleureux qui accompagne la clarinette. J'aime énormément cette suite, d'abord son "Andantino - Vivace assai", un peu moins son "Vivace e marcato et surtout son "Moderato" qui s'articule autour d'un excellent thème principal. Ce troisième mouvement s'approche des huit minutes et c'est du pur bonheur. Ferruccio Busoni est un mélodiste intéressant que j'avais déjà remarqué au travers de ses Character Pieces for clarinet and piano. Mais là, il touche à l'exquis par une clarinette si douce, si feutrée, et un quatuor à cordes si soyeux, si raffiné...Dans Abendlied KB107, toujours pour clarinette et quatuor à cordes, c'est le jeu du clarinettiste que je trouve exquis, offrant à son instrument un effet lumineux et saisissant. Introduction par Louis Sphor KB110 et Elegia of H. W. Ernst KB110 sont également de beaux quintettes. Moins captivé par les deux courtes pièces de Ferdinando Busoni, son père, mon intérêt se porte davantage sur les deux dernières oeuvres du cd, toutes deux de Ferruccio Busoni, l'Elégie K286 pour clarinette et piano où je retrouve une construction mélodique intéressante et surtout le Concertino opus 48 K276 pour clarinette et petit orchestre dont le doux raffinement et les tendres éclats se développent sur presque dix minutes. Avec cette intégrale des oeuvres pour clarinette de Ferruccio Busoni, j'ai réalisé une nouvelle fois à quel point cet instrument me touche, me transperce de part en part, peut-être plus encore que le saxophone, la flûte et le hautbois. Je crois que j'ai une relation émotionnelle très étroite avec la clarinette, aussi étroite que mystérieuse puisque je n'en joue pas...et pourtant je la sens si proche de moi, si familière...
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27890
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2020-07-25, 10:00


https://www.youtube.com/watch?v=eUQ3FNKvnqg
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
jdperdrix

jdperdrix

Nombre de messages : 476
Age : 71
Date d'inscription : 28/02/2013

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2020-07-25, 22:22

Ne pas oublier ses opéras, dont le dernier Doktor Faust



Sous-titres en français. Avec, malheureusement, l'avant-dernière scène coupée complètement...

Et aussi Turandot (la même histoire que celui de Puccini, mais pas le même style !) qui ne se trouve sur youtube qu'avec sous-titres en italien (aller directement à 5:55) :

https://www.youtube.com/watch?v=ervMh1RqyFk&feature=emb_title
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27890
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2020-07-27, 07:22

Et les très belles oeuvres pour clarinettes Wink


https://www.youtube.com/watch?v=eQEhXNcg_Q0
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Pébété

Pébété

Nombre de messages : 1435
Age : 77
Date d'inscription : 19/03/2019

Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty2022-05-10, 22:26

Le Concerto pour piano en ut majeur, op. 39
est l'une des plus grandes œuvres jamais écrites dans ce genre.



https://www.youtube.com/watch?v=ohPzurDZzZ4

    I Prologo e Introito 0:52
    II Pezzo giocoso 16:18
    III Pezzo serioso 25:14
    IV All'Italiana 46:08
    V Cantico 57:47
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty
MessageSujet: Re: Ferruccio Busoni (1866-1924)   Ferruccio Busoni (1866-1924) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ferruccio Busoni (1866-1924)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Ferdinando Busoni (1834-1909) - père de Ferruccio
» Mieczyslaw Surzynski (1866-1924)
» Percy SHERWOOD (1866-1939)
» Felix vom RATH (1866-1905)
» Erik Satie (1866-1925)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: