Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-28%
Le deal à ne pas rater :
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ SATA III à 71,99€
71.99 € 99.99 €
Voir le deal

 

 Ca chauffe à Bayreuth...

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27755
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty2007-07-24, 19:39

L'ouverture mercredi du 96e festival de Bayreuth, consacré à l'exécution des 10 principaux opéras de Wagner, pourrait être déterminante dans la bataille qui déchire les descendants du compositeur pour décider qui, à l'avenir, dirigera le prestigieux festival.

Fondé par Richard Wagner lui-même en 1876 (soit sept ans avant sa mort), le festival est actuellement dirigé par son petit-fils Wolfgang, 87 ans, qui s'est autoproclamé son "directeur à vie".

Ce dernier souhaite passer le relais à sa fille Katharina Wagner, 29 ans, issue d'un second mariage alors que la Fondation Richard Wagner, qui gère le festival, a déjà nommé à ce poste sa fille aînée Eva Wagner-Pasquier, 62 ans.

Wolfgang, qui dirige le festival depuis 1951, a affirmé qu'il se retirerait seulement lorsque Katharina sera en âge de lui succéder.

Katharina, qui s'est lancée dans la production des oeuvres de son arrière grand-père en 2002, inaugurera cette nouvelle saison mercredi avec une nouvelle production des "Maîtres chanteurs de Nuremberg". Le festival, pour lequel les aficionados attendent parfois des années pour obtenir des billets, se terminera le 28 août.

Katharina, qui sait que ses chances de s'imposer dépendront en grande partie du succès des "Maîtres chanteurs", a déjà laissé entendre qu'elle était prête à assumer la succession.

"Je ne me mets pas en avant comme successeur. Mais si les actionnaires concluent un accord et si je suis d'accord avec les conditions posées, alors je suis prête" à accepter la direction du festival, a-t-elle récemment affirmé à la presse.

La guerre de succession dure depuis maintenant plus de 10 ans.

Wolfgang et son frère Wieland avaient conjointement dirigé le festival après la Seconde guerre mondiale - marquée par la compromission de leur mère, Winifred, avec le régime nazi et Adolf Hitler en particulier - jusqu'à la mort de Wieland en 1966.

Depuis lors, Wolfgang a dirigé seul Bayreuth, mais son style autocratique et son refus obstiné de démissionner, qui ont engendré un certain immobilisme artistique, sont très critiqués, y compris par de grands artistes, telle la cantatrice allemande Waltraud Meier, qui a décidé de ne plus mettre les pieds sur la scène de Bayreuth tant que durera le règne du "patriarche".

La fille de Wieland, Nike, une musicologue, est depuis longtemps prétendante à la direction du festival, tout comme Eva Wagner-Pasquier, qui peut se prévaloir de son travail en tant que conseillère artistique du Festival d'Aix-en-Provence, en France.

Eva jusqu'à présent s'est refusée au moindre commentaire, tandis que Nike accusait sa cousine Katharina de manquer à la fois d'expérience et de créativité.

Lui confier la direction du festival reviendrait "à remplir une outre neuve avec du vin vieux", a-t-elle notamment affirmé.

Interrogée sur son relatif manque d'expérience et sur la possibilité de lui confier la direction du festival en tandem avec une personnalité plus expérimentée, Katharina a fait preuve de réserve.

"J'ai toujours dit qu'une solution en équipe est une possibilité. Je n'y suis pas opposée". Mais "je ne suis pas prête à accepter toutes les suggestions simplement dans le but d'obtenir le titre de directrice du festival. Mon seul souci est d'assurer sa qualité", a-t-elle déclaré au journal Münchner Merkur.

Interrogée sur le point de savoir si seuls les descendants de Wagner étaient habilités à diriger le festival, elle est restée évasive: "Je n'ai pas de réponse nette là-dessus", a-t-elle dit.

"Si un Wagner n'est pas qualifié pour diriger Bayreuth, alors Bayreuth ne fonctionnera pas. Dans ce cas, certes, un M. Müller ou un M. Meier devraient le diriger. Mais le lien entre Bayreuth et Wagner demeure la solution la plus attractive, la plus effective aussi", a-t-elle souligné.
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Re: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty2007-07-25, 10:55

ha la famille !
C'est vrai que ce festival perdrait un peu de son prestige s'il n'était plus organisé par les descendants wagnériens....
Finalement, n'est-ce pas ce qui fait le charme de Bayreuth ?
(à mon goût bien sûr) confused
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23759
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Re: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty2007-07-25, 16:27

D'après ce que j'ai vu des réalisations de Wolgang Wagner (décors et costumes), c'est archi nul quand on les compare aux illustrations d'époque avec les décors voulus par Wagner.

S'il s'en va, celui là, ce ne sera pas une grosse perte.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27755
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Re: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty2007-07-25, 16:50

joachim a écrit:
S'il s'en va, celui là, ce ne sera pas une grosse perte.

Sauf pour son portefeuille et sa réputation... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6680
Age : 66
Date d'inscription : 10/07/2007

Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Re: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty2007-07-25, 19:23

annilie a écrit:
ha la famille !
C'est vrai que ce festival perdrait un peu de son prestige s'il n'était plus organisé par les descendants wagnériens....
Finalement, n'est-ce pas ce qui fait le charme de Bayreuth ?
(à mon goût bien sûr) confused

A ma humble avis, ce qui fait le charme de Bayreuth , c'est la musique de Wagner ...
Il y a un tas de festivals de très bonne qualité dirigés par des personnes n'étant pas descendants des compositeurs et respectant l'esprit de création de ceux-ci.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Invité
Invité



Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Re: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty2007-07-25, 19:50

Bel Canto a écrit:


A ma humble avis, ce qui fait le charme de Bayreuth , c'est la musique de Wagner ...
Il y a un tas de festivals de très bonne qualité dirigés par des personnes n'étant pas descendants des compositeurs et respectant l'esprit de création de ceux-ci.

assurément
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Re: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty2007-07-26, 07:15

Il semble même que les Wagner d'Aix soient plus intéressants musicalement et scéniquement que les dernières productions de Bayreuth à ce qu'il se dit ici ou là.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27755
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Re: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty2007-07-26, 16:45

La metteur en scène allemande Katharina Wagner a reçu un accueil houleux mercredi soir à Bayreuth à l'issue de la première d'une nouvelle production iconoclaste des "Maîtres chanteurs", essuyant de copieuses huées à peine couvertes par les applaudissements.

L'arrière-petite-fille de Richard Wagner, âgée de 29 ans, fait ses débuts de metteure en scène sur la Colline verte avec ce spectacle programmé en ouverture du 96e festival consacré aux opéras du compositeur, qu'il clôturera le 28 août.

Katharina Wagner était d'autant plus attendue qu'elle fait figure de favorite pour succéder à la tête du festival à son père Wolfgang Wagner, 87 ans, qui règne depuis 1951 à Bayreuth.

"Les Maîtres chanteurs de Nuremberg" (1868), seul drame comique du compositeur, est une affaire de famille sur la Colline sacrée. Depuis 1956, il n'a été monté que par des Wagner: avant Katharina, Wieland en a signé deux mises en scène, Wolfgang trois.

A distance du dépouillement atemporel qui a fait la notoriété de son oncle et des mises en scène en costumes d'époque de son père, la jeune femme a opté pour une esthétique résolument contemporaine.

Le livret du compositeur situe l'action dans la Nuremberg (Allemagne) du 16e siècle, où un jeune homme (Walther) tente d'obtenir la main de celle qu'il aime (Eva) en acceptant de participer à un concours de chant.

Katharina Wagner semble ne pas se soucier de cette trame amoureuse, préférant voir dans cet opéra "une histoire qui parle d'art et du conflit entre tradition et innovation", comme elle l'a précisé à l'AFP.

Walther est d'abord un peintre qui s'active avec assurance et décontraction, baskets aux pieds, dans un décor d'académie des beaux-arts avec bustes de grands hommes (Dürer, Kleist, Hölderlin...) sur les côtés. Hans Sachs, qui le soutient, est un écrivain aux pieds nus et non un coordonnier.

A la fin du Ier acte, la transposition semble encore du goût d'un large public, qui étouffe une protestation bien isolée.

Mais la grogne s'intensifie à l'issue du IIe acte, après une pluie de gags (main du destin vacillante, baskets chutant des cintres...) qui débouchent sur un joyeux dédordre, avec débauche de peinture et de nudité.

Les protestations seront nettement plus soutenues au tomber de rideau. Katharina Wagner a un compte à régler avec "Les Maîtres chanteurs" en général et en particulier avec l'histoire de l'oeuvre à Bayreuth, où elle fut la seule représentée en 1943 et 1944, quand le message final de Sachs ("L'art préserve la nation à l'heure des périls") prêtait à d'évidentes récupérations.

Pour mieux contester leur détournement par Hitler, le metteur en scène bouscule les grandes figures de la culture allemande (Bach, Goethe, Schiller ou encore... Wagner), affublée de grosses têtes et condamnés à toutes les pitreries.

Katharina Wagner compense par une direction d'acteurs vive et un sens de l'humour communicatif, un propos touffu voire confus et qui prend de grandes libertés avec le texte.

Il y a du courage, sinon de l'inconscience, à s'attaquer ainsi pour commencer à des "Maîtres chanteurs" toujours sensibles sur la Colline sacrée: une partie du public y a sans doute vu un crime de lèse-Wagner, et l'a bruyamment manifesté.

La performance du chef allemand Sebastian Weigle, qui débute lui aussi à Bayreuth, est du coup passée au second plan alors qu'il a proposé, après une ouverture flottante, une lecture fouillée à la tête d'un Orchestre du festival en état de grâce, notamment dans le legato des cordes.

Le baryton allemand Michael Volle a été logiquement acclamé pour sa composition très libre, à la fois vocalement et scéniquement, de Beckmesser, de même que son compatriote le ténor Klaus Florian Vogt, qui campe un Walther délicat dans son chant de concours.

Douche froide en revanche pour la basse allemande Franz Hawlata (Hans Sachs), bon musicien doté d'un bel alliage de timbres, certes à la peine au IIIe acte mais durement hué.
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23759
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Re: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty2007-07-26, 17:00

Eh ben, si c'est elle qui remplace Wolfgang Wagner, ça promet Ca chauffe à Bayreuth... 10321
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27755
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Re: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty2007-07-26, 17:06

joachim a écrit:
Eh ben, si c'est elle qui remplace Wolfgang Wagner, ça promet Ca chauffe à Bayreuth... 10321

Laughing Laughing Laughing Laughing
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27755
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Re: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty2007-09-22, 20:27

Le chef d'orchestre allemand Christian Thielemann et l'arrière-petite-fille de Richard Wagner, Katharina Wagner, ont indiqué samedi vouloir se porter candidats pour diriger conjointement le prestigieux Festival de Bayreuth, temple de la musique wagnérienne.

Katharina Wagner, 29 ans, est la fille de Wolfgang Wagner, âgé de 87 ans et "directeur à vie" du festival. Christian Thielemann est le chef d'orchestre-phare de Bayreuth.

"Nous pouvons tous les deux parfaitement nous imaginer cela. Nous nous connaissons si bien, que nous pouvons nous dire ce que nous pensons sans ménagements. En outre, nous aurions exactement l'âge idéal pour une nouvelle ère" à la tête de Bayreuth, a déclaré M. Thielemann au quotidien Frankfurter Allgemeine Zeitung de samedi.

La succession de Wolfgang Wagner fait l'objet d'une âpre bataille familiale entre héritiers depuis plus de dix ans. Le conseil de la Fondation Wagner doit se pencher à nouveau sur cette question le 6 novembre prochain.

Katharina Wagner et M. Thielemann ont affirmé au jounal avoir élaboré un concept commun sur l'avenir du festival qui a reçu l'aval de Wolfgang Wagner.

"En aucun cas nous voulons détruire le mythe Bayreuth", a affirmé Katharina Wagner, qui fait figure de favorite pour succéder à son père, et a fait ses débuts de metteure en scène sur la Colline verte avec une nouvelle production des "Maîtres chanteurs" en ouverture du 96e festival cet été.

Wolfgang et son frère Wieland avaient conjointement dirigé le festival après la Deuxième Guerre mondiale, marquée par la compromission de leur mère, Winifred, avec le régime nazi et Adolf Hitler en particulier, jusqu'à la mort de Wieland en 1966. Depuis lors, le "patriarche" Wolfgang a dirigé seul Bayreuth.

La fille de Wieland née en 1945, Nike, une musicologue, est depuis longtemps prétendante à la direction du festival, tout comme Eva Wagner-Pasquier, fille de Wolfgang de son premier mariage, conseillère artistique du Festival d'Aix-en-Provence, en France.
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Stadler
Admin
Stadler

Nombre de messages : 4062
Age : 52
Date d'inscription : 09/11/2006

Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Re: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty2008-04-29, 15:53

Wagner démissionne du Festival de Bayreuth

Le directeur du festival de musique wagnérienne de Bayreuth, dans le sud de l’Allemagne, Wolfgang Wagner, 88 ans, a annoncé qu’il allait quitter ses fonctions, a indiqué le porte-parole du ministère bavarois de la Culture, Markus Gnad.
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27755
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Re: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty2008-09-16, 08:49

Le prestigieux festival d'opéra de Bayreuth, dans le sud de l'Allemagne, a mis fin lundi à la guerre de succession qui le minait depuis des années, en nommant à sa tête les demi-soeurs Katharina Wagner et Eva Wagner-Pasquier, qui succéderont en duo à leur père Wolfgang.

Cette passation de pouvoir a été avalisée lundi à la quasi-unanimité par le conseil d'administration du festival, chargé de tourner la page de l'ère Wolfgang Wagner, 89 ans, qui a annoncé cette année sa démission après 57 ans de pouvoir.

Les deux arrière-petites-filles du compositeur Richard Wagner, âgées de 30 et 63 ans, ont longtemps été rivales dans la course au pouvoir sur la "Colline verte".

Mais elles ont finalement mis leurs querelles en sourdine et vont prendre les commandes en duo, conformément au scénario qui s'était dessiné depuis quelques mois. "Nous sommes très heureuses", a simplement déclaré Katharina Wagner, après l'annonce de la décision.

Les administrateurs ont rejeté la candidature alternative présentée, également en duo, par Nike Wagner, 63 ans, une cousine d'Eva et Katharina, et par le Belge Gerard Mortier, qui dirige actuellement l'Opéra de Paris.

Les deux demi-soeurs devront clarifier la ligne artistique de Bayreuth, pas très lisible ces dernières années dans le choix des metteurs en scène, et ramener au "Festspielhaus" les grandes voix wagnériennes qui avaient déserté les lieux, à l'image de la soprano allemande Waltraud Meier.

Même ses détracteurs les plus virulents admettent que Wolfgang, qui a finalement renoncé à son poste alors qu'il s'était proclamé directeur "à vie", a permis à Bayreuth d'être ce qu'il est.

Mais beaucoup d'observateurs pensent que son long règne a contribué à fossiliser le festival, une institution en Allemagne et dans le monde, que fréquentent assidûment par exemple la chancelière Angela Merkel et son époux, et où décrocher une place relève de la chasse au trésor.

Avec Eva Wagner-Pasquier, 63 ans, c'est une "directrice d'opéra expérimentée" - elle a notamment travaillé à Aix-en-Provence, Londres et New York - qui va prendre les rênes de la "colline verte", a souligné lundi le ministre bavarois de la Culture, Thomas Goppel.

A 30 ans seulement, sa demi-soeur Katharina, née d'un second mariage de Wolfgang, n'a pas cette expérience, et a même fait l'objet de huées pour certaines de ses mises en scène.

Mais elle a su faire preuve d'innovation, en mettant au point cette année la première retransmission en direct sur internet d'un opéra depuis Bayreuth, et une diffusion gratuite à l'extérieur sur écran géant qui a connu un franc succès.

Elle veut continuer sur sa lancée, promettant des opéras pour enfants et une académie pour les jeunes talents. Elle s'est aussi engagée auprès d'historiens indépendants à leur ouvrir les archives pour enquêter sur le passé nazi du festival.

Le ministre allemand de la Culture, Bernd Neumann, a salué lundi soir dans un communiqué la nomination du nouveau tandem, "une décision solide" selon lui. Il a dit espérer que "la réputation internationale" de Bayreuth, qui est "le plus célèbre festival d'opéra au monde", restera entière et "justifiée".

Les deux demi-soeurs ont toutefois prévenu qu'elles ne seraient pas celles qui amèneraient la révolution dans le temple wagnérien. "Jusqu'en 2015, tout est plus ou moins déjà prévu. Et nos idées ne sont un secret pour personne", a souligné Katharina.

"Je ne crois pas que le changement sera rapidement perceptible", a observé de son côté son aînée Eva. "Peut-être d'ici deux ou trois ans".
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




Ca chauffe à Bayreuth... Empty
MessageSujet: Re: Ca chauffe à Bayreuth...   Ca chauffe à Bayreuth... Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ca chauffe à Bayreuth...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le Festival de Bayreuth
» Wilhelmine de Bayreuth (1709-1758)
» Un chanteur d'opéra russe quitte le festival de Bayreuth

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: