Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Sexy Cosplay Doll : Tome 8 Collector de Sexy Cosplay ...
Voir le deal
10.80 €

 

 Félicien David (1810-1876)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2007-07-05, 16:51

*  Félicien David est un compositeur français né à Cadenet (Vaucluse) le 13 mai 1810 et mort à La Pecq (Saint-Germain-en-Laye) 29 août 1876.

Sa mère décède peu après son accouchement. Il a 5 ans quand son père (violoniste amateur) meurt. Garnier, premier hautbois l'Opéra de Paris s'occupe de sa formation musicale.

En 1818 il est choriste à la maîtrise de la cathédrale Saint-Sauveur à Aix-en-Provence. Ses professeurs d'harmonie et de chant sont l'abbé Michel, puis Marius Roux. Il compose tôt des motets, des hymnes et un quatuor de cordes.

En 1825 il est au collège des jésuites Saint-Louis à Aix aux frais du chapitre. En 1828, les écoles jésuites sont fermées.

Il obtient un poste d'assistant au chef d'orchestre au théâtre d'Aix, puis il est clerc de notaire et maître de chapelle à l'école de la cathédrale. Il compose des nocturnes et des romances à la mode de cette époque.

En 1830, un oncle lui promet une rente de 50 francs mensuels. Il se rend à Paris pour compléter ses études musicales. Il est admis au Conservatoire de Paris où il suit les cours de Laurent François Edouard Millault pour le contrepoint, ceux de Fétis (fugue et contrepoint), de Benoist pour l'orgue. Il étudie en privé avec Reber et donne quelque leçons pour assurer sa subsistance. Il n'obtient aucun prix au conservatoire.

En 1831 il rejoint les Saint-simoniens.  Il y est introduit par le peintre Paul Justus. Il s'installe sous la direction du «père Enfantin» dans la communauté de Ménilmontant, où il compose de nombreuses musiques pour les cérémonies. En 1832, les communautés Saint-simoniennes sont dispersées sur ordre du gouvernement. Avec quelques amis, il décide de prêcher les chants Saint-simoniens en Orient et rêve de rétablir l'Égypte dans sa prospérité passée. Ils passent par Lyon et Marseilles. Ils embarquent le 22 mars 1833 pour Constantinople, Smyrne, Jaffa, Jérusalem et l'Égypte, où ils sont peu à peu enthousiasmés par la civilisation qu'ils découvrent.

David possède un petit piano de voyage, offert par un partisan de Lyon. Il y compose des pièces influencées par l'Orient. Il reste deux années au Caire, donnant des leçons de musique et explorant de désert. La crainte d'une épidémie de peste le pousse peut être à revenir en France, par Beyrouth, Gêne et Marseilles où il accoste en 1835.

Les années suivantes, il publie à son compte, à Paris, une collection de Mélodies orientales pour le piano qui ont un certain succès de passage (peut grâce aux Orientales de Victor Hugo). Dans sa préface, il explique que sa musique, authentiquement orientale est composée de manière à être agréable pour une oreille occidentale, grâce à l'ajout de l'harmonie.

Il s'installe à Igny, faisant le trajet de 30 km jusqu'à Paris à pied une fois par semaine. Il compose une série de 24 quintettes miniatures pour cordes en quatre livres sous le titre Les quatre saisons, deux nonettes pour ensemble de cuivres et ses deux premières symphonies.

Sa première symphonie est créée aux Concerts Valentino à Paris en 1838, et une de ses nonettes est donné par Musard en 1839, et par Valentino en 1840. Il compose aussi un bon nombre de chansons, y compris inspirées par son voyage en Orient : Le pirate, l'égyptienne et le bédouin.

En 1841, il revient à Paris et complète sa Troisième symphonie en mi majeur. En juillet 1844, il achève Le désert qui est créé le 8 décembre au cours d'une concert consacré à ses seules compositions. Le succès est immédiat et initie en musique un intérêt pour les sujets orientalisants qu'on peut entendre chez Reyer, Gounod, Bizet, Delibes, Saint-Saëns, Satie, Roussel, Messiaen etc.

La forme poème-symphonique est aussi une nouveauté. Chacun des trois mouvements pour soliste et voix d'homme comporte une récitation à son début. Dans chaque mouvement, des scènes séparées décrivent une tempête, une prière à Allah, la caravane, une Rêverie du soir, et l'appelle du Muezzin. L'orchestration provoque l'admiration de Berlioz. Il annonce l'intérêt pour la problématique de l'unité dans la composition.
Ce succès le conduit en tournée en Allemagne et en Autriche.  Il rencontre Mendelssohn à Francfort et Meyerbeer à Berlin, prend part à une célébration de Beethoven à Bonn.

En 1846, Il revient avec un oratorio, Moïse au Sinaï qui n'a pas de succès. Puis Christophe Colomb, un second poème symphonique. En 1848, l'Eden, un oratorio en deux parties.
En 1851, La perle du Brésil est créée à l'Opéra-National qui reste 30 années au répertoire. En 1862, il est Officier de la Légion d'honneur.

En 1865, il donne sa dernière œuvre pour le théâtre, une adaptation de Tout est bien qui finit bien de Shakespeare, pour répondre au mot d'Auber : Je souhaite qu'il descende de son chameau en évitant n'importe quelle sorte d'élément exotique ou descriptif.

En 1867, il reçoit un prix de 20.000 francs de l'Académie des Beaux Arts pour Herculanum et Lalla-Roukh

En 1869 il succède à Berlioz à l'Institut et à la Bibliothèque du Conservatoire.
Il passe les dernières années de sa vie en compagnie de la veuve d'un de ses amis, Madame T. Tastet. Il reste fidèle à la mémoire du père Enfantin et garde confiance dans les idées Saint-simoniennes.



Catalogue des oeuvres

1832 & 1833, Ménilmontant, mes amours, 2 séries de valses, la seconde est perdue
1832, Pensées à Ménilmontant, piano [une seule pièce, les autres sont perdues, manuscrit Bibliothèque nationale de France]
1832, Accompagnement de piano dans Le choléra, 1832 [manuscrit Bibliothèque nationale de France]
1835, pièces sur des thèmes arabes pour ensemble de cuivres, perdu
1836, Mélodies orientales (22 pièces en 7 livres) [les livres 1-6 ont été aussi publiés sous le titre Brises d’Orient avec quelques changements dans les titres des morceaux en 1845 ; le livre 7 a été publié sous le titre Les minarets en 1845
1836-1843, chansons : J’ai peur de l’aimer (J. Rességuiers) ; Le bédouin (J. Cognat) ; La pluie [La rosée] (E. Tourneux) ; Le jour des morts (A. de Lamartine) ; La chanson du pêcheur [Lamento] (T. Gautier) ; Le pirate (Saint-Etienne) ; Le Rhin allemand (A. de Musset) ; Adieux à Charence (Mme E. Tourneux de Voves) ; L’absence ; L’égyptienne (Cognat) ; Saltarelle (A. Deschamps) ; Retraite (Mme Montgolfier)
1837, Promenade sur le Nil, texte de T. de Seynes, perdu
1837, Symphonie en Fa majeur
1838, Symphonie en mi majeur
1839, Nonette n°1 en fa majeur (2 cornets, 4 cors, 2 trombones, ophicleide), perdu
1839, Nonette n°2 en do mineur (2 cornets, 4 cors, 2 trombones, ophicleide) [manuscrit Bibliothèque nationale de France)
1839-1844, Souvenir d’Orient (pour orchestre)
1840 (vers 1840) Solo en mi majeur pour cornet et orchestre
1841, Mélodie, piano
1842, Choeur des conjurés, texte de Saint-Etienne (choeur d'hommes, orchestre ou fanfare), Bibliothèque nationale de France ; La Ruche harmonieuse (12)
1843, Fantaisie concertante sur … Sans amour de F. Masini (cornet et piano)
1844, Le sommeil de Paris, perdu
1844, Chant du soir, texte de Saint-Etienne (choeur d'hommes, orchestre, révision de Danse des astres)
1844, Le désert, ode-symphonie livret d'A. Colin pour ténor, chœur d'hommes, chœur de femmes, récitant, orchestre, créé en 1844 (éd. Paris 1845)
1844-1845, chansons : Le fou de Bicêtre (M. Constantin) ; Les hirondelles (Volny l'Hôtelier) ; La Rêverie (Mme Tourneux de Voves) ; Oubli (Constantin) perdu ; Le pêcheur à sa nacelle (C. Poncy) ; Le Chybouk [Le Tchibouk] (L. Jourdan) ; Le sommeil d’enfant (G. Monavon) ; Les perles d’orient, série de 6 chansons (T. Gautier, Constantin, E. Brazier) ; Crainte d’amour, perdu ; Eveillez-vous (G. de Larenaudière ?)
1845, Pensée, pianof
1845, Andante [Mazurka] pour piano [manuscrit Bibliothèque nationale de France]
1845, Andante pour piano
1845, L’absence, piano
1845-1846, Les quatre saisons, 24 quatuors pour cordes
1846, 3 valses expressives pour piano
1846, Moïse au Sinaï, oratorio, livret de Saint-Etienne, d'après une esquisse de B.-P. Enfantin, créé en 1846 (éd. paris 1853)
1846, Symphonie en mi majeur


1846-1847, chansons : Le captif (Saint-Etienne) ; Le mourant (Saint-Etienne) ; Un amour dans les nuages (Constantin) ; La bayadère [Joie et tristesse] (L. Escudier) ; Sultan Mahmoud (Gautier) ; Dormez, Marie (E. Barateau) ; Qui t’aime plus que moi ? (Barateau) ; L’étoile du pêcheur (Chaubet) ; La fleur et l’oiseau mouche (V. Séjour) ; En chemin (Barateau) ; Le nuage (E. Plouvier) ; Fleur de bonheur (Barateau) ; Gardez-vous, mon coeur, de l’aimer [J’ai peur de l’aimer] (Barateau) ; Magdeleine (Barateau) ; Partons (E. Deschamps) ; L’amour créateur (T. Tastet) ; Formosa (Tastet) ; L’oublier … jamais (Barateau)
1847, Christophe Colomb, ode-symphonie, livret de Méry, C. Chaubet et Saint-Etienne, créé en 1847 (éd. Paris 1847)
1848, Hymne à la fraternité, texte de Colin (même musique que Peuple fier !)
1848, L’Eden, mystère oratorio, livret de (Méry), créé en 1848 (éd. vers 1853)
1848, Rêverie pour piano
1849 (vers 1849), Le jugement dernier, ou La fin du monde, oratorio, livret de J. Gabriel et E. de Mirecourt (Bibliothèque nationale de France, fonds du Conservatoire)
1849, Symphonie en do mineur
1850, 2 bluettes pour piano
1850, 2 méditations pour piano
1851, 3 mélodies-valses pour piano
1851, La perle du Brésil, opéra comique, livret de Gabriel et S. Saint-Etienne, créé le 22 novembre 1851 à Paris, Opéra-National [révisé en 1859–1861] (éd. 1873)
1851-1866, chansons : Eoline (Plouvier) ; Le ver luisant (Constantin) ; Le ramier (Constantin) ; L’ange rebelle (E. Hanapier) ; Le cri du Bosphore (Chaubet) ; Cri de charité (Chaubet) ; Gronde, océan [L’océan] (C. de Marecourt) ; La Providence à l'homme (Lamartine) ; La vengeance des fleurs (Fonteille) ; Les roses et le printemps [Le vieillard et les roses] (Fonteille) ; Plainte amoureuse (Fonteille) ; Au couvent (E. Bouscatel) ; L’amitié (Chaubet) ; Amour perdu = Perles de l’orient n° 6 (Tastet) ; Dors, petit; Une plainte (Belle inhumaine)
1853 (vers 1853), 6 motets religieux (la plupart avec accompagnement à l'orgue)
1853, La bergeronette pour piano
1854 (vers 1854), La ruche harmonieuse, 30 chorals pour voix d'hommes (avec les chorals de Moïse, L’Eden, La perle du Brésil, arrangements de chorals saint-simonniens avec de nouveaux textes, autre soeuvres de 1828-1830)
1854, Les deux amies pour piano
1855, Hymne à la paix universelle, 1855
1856, 6 esquisses symphoniques pour piano
1856, Doux souvenir, quatrième mélodie-valse [Mélodie] pour piano
1857, 3 trios pour piano en mio majeur, ré mineur, do mineur
1857, Le fermier de Franconville, opéra comique, livret de A. de Leuven (Bibliothèque nationale de France, fonds du conservatoire)
1859, Herculanum, opéra, livret de J. Méry et T. Hadot, créé à l'Opéra de Paris le 4 mars 1859 (éd.Paris 1859)
1860 (vers 1860-1864), La captive, opéra comique, livret de Carré (Bibliothèque nationale de France, fonds du Conservatoire)
1861, Chant du travail, texte de P. Delombre (choeur d'hommes)
1861, Te Deum [Invocation], texte d'E. de Lonlay (choeur d'hommes)
1862, Lalla-Roukh, opéra comique, livret de H. Lucas et M. Carré, d'après T. Moore, créé à l'opéra-Comique de Paris le 12 May 1862 (éd. Paris 1863)
1863, Romance sans paroles [Andantino] pour piano


1864, Allegretto agitato pour piano
1864, Le soir, rêverie pour piano
1865, Le saphir, opéra comique, livret de Carré, Hadot et de Leuven, d'après Shakespeare: All’s Well that Ends Well, créé à l'Opéra-Comique le 8 mars 1865 [perdu]
1868, Quatuor pour cordes en fa mineur
1869 (après 1869) 3 quatuors pour cordes en la mjeur, ré mineur, mi mineur (inciomplet) [manuscrit Bibliothèque nationale de France]
1869, Tristesse pour piano
1873, Henriette, valse pour piano
Choeurs saint-simonniens. La plupart sont pour voix d'hommes, tous avec accompagnemebnt de piano. Beaucoup sont réédités par Locke en 1986. Aussi dans «La ruche harmonieuse» vers 1854. Annoncé pour publication sous le titre «Ménilmontant, chant religieux» 1832-1833 (quelques uns ne sont pas publiés) : Hymne à Saint-Simon [Gloire à celui], texte de R. Bonheur ; Appel, texte de Bergier ; Avant et après le repas, texte de E. Barrault, 2 versions perdues ; Le retour du Père [Salut], texte d'A. Rousseau) ; Le nouveau temple, texte de Barrault ; Au travail, perdu ; Prise d’habit, texte d'Enfantin, perdu ; Prière du matin, texte de Barrault ; Prière du soir, texte de G. d’Eichthal ; Tout est mort [La mort et l’espérance], texte de C. Duveyrier ; Chant de vie, texte de Duveyrier ? perdu ; Au peuple, texte de Duveyrier ; Ronde [Soldats, ouvriers, bourgeois], texte d'E. Pouyat ; Danse des astres, texte de Duveyrier et Rousseau ; Peuple fier ! peuple fort !, texte de Rousseau ; Prière du Père, texte d'Enfantin ; Je ne veux plus être exploité [La voix du peuple], texte de Rousseau ; Frères, levez-vous, perdu ; Paris est là , perdu ; La prison du Père, texte de Barrault ; Le Compagnonage de la Femme, texte de Barrault, perdu ; La nuit : à la Mère, orientale [Les étoiles], texte de P. Granal (Bibliothèque nationale de France) ; Prière (Les temps sont accomplis) ; Sérénade (Bibliothèque nationale de France) ; Belle, oh belle comme l’ange
Hymne à la paix universelle (choeur, voix solistes, orchestre, créé en 1885) perdu
sd., Hymne à Dieu, choral, perdu
sd., La savoisienne, texte de E. l’Héritier
sd., Les martyres aux arènes (choeur, orchestre) perdu
sd., O salutaris (voix et piano) Musée-Bibliothèque Paul Arbaud, Aix-en-Provence

Source : http://www.musicologie.org
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2007-07-05, 16:56

J'ai découvert deux de ses Trios pour violon, violoncelle et piano, et j'avoue être séduit par ce compositeur dont je n'avais entendu, jusqu'à présent, que sa suite pour piano "Minarets" (David semblait en effet fasciné par l'Orient).

Vu leur époque, ces trios sont bien sûr en pleine veine romantique, mais sans ce côté tragique et tourmenté qu'on retrouve chez les romantiques.
Revenir en haut Aller en bas
OSS 1970

OSS 1970

Nombre de messages : 231
Age : 61
Date d'inscription : 17/06/2007

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2007-07-05, 19:39

joachim a écrit:
* Félicien David est un compositeur français né à Cadenet (Vaucluse)

Tiens moi qui suis né dans le vaucluse j'entends parler pour la première fois de ce compositeur.
Je vais faire un tour chez Naxos Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://ctifanblog.blogspot.com/
Jean

Jean

Nombre de messages : 8019
Age : 79
Date d'inscription : 14/05/2007

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2007-07-05, 21:01

joachim a écrit:
J'ai découvert deux de ses Trios pour violon, violoncelle et piano, et j'avoue être séduit par ce compositeur dont je n'avais entendu, jusqu'à présent, que sa suite pour piano "Minarets" (David semblait en effet fasciné par l'Orient).

Vu leur époque, ces trios sont bien sûr en pleine veine romantique, mais sans ce côté tragique et tourmenté qu'on retrouve chez les romantiques.

Je suppose que tu as le disque Naxos avec les trios 3 et 2 par des artistes hongrois ? Merci a eux ; je partage tout à fait (et souvent, je constate!) ton intéret pour ces deux trios d'un romantisme "heureux"!
Revenir en haut Aller en bas
benoît



Nombre de messages : 339
Age : 58
Date d'inscription : 14/02/2007

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2007-07-06, 13:23

Très beau disque,effectivement Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2007-07-06, 14:00

"L'Almée", extrait de Les Brises d'Orient, n° 12 [3:27], David Blumenthal, Piano
http://www.chass.utoronto.ca/epc/langueXIX/musique/ah.mp3

C'est tout ce que j'ai trouvé pour l'instant, désolée.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2007-07-06, 14:47

Coco a écrit:

C'est tout ce que j'ai trouvé pour l'instant, désolée.

Coco

Mais c'est déjà pas mal, Coco, étant donné que ce compositeur est quasiment inconnu Very Happy

Les Brises d'Orient sont une longue suite de 18 pièces, avec des titres tels que : Smyrne, Vieux Caire, l' Egytienne, le Harem Wink , la Sultane....
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2008-04-21, 10:25

J'écoute en ce moment sa grande ode-symphonie "le désert" (décrite dans le post de présentation).

Ca ne m'étonne pas qu'elle ait eu du succès à l'époque, et qu'elle ait fait l'admiration de Berlioz.

C'est un chef d'oeuvre ! Quand donc va-t-on reparler de ce compositeur ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 8019
Age : 79
Date d'inscription : 14/05/2007

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2009-05-05, 22:19

Félicien David (1810-1876) 0845221050171

très belle oeuvre en effet fort bien défendue par ses interprètes allemands!
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2009-05-06, 11:14

Jean a écrit:


très belle oeuvre en effet fort bien défendue par ses interprètes allemands!

J'étais sûr que cette oeuvre te plairait Very Happy

Elle est bien interprétée en français sur ton CD ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 8019
Age : 79
Date d'inscription : 14/05/2007

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2009-05-06, 23:09

Oui, en français,...le récitant est sans doute français (Olivier Pascalin) quant au ténor (Bruno Lazzaretti, que je ne connaissais pas et qui est vraissemblablement italien - quel fin limier je fais!! Wink - ) et le choeur de la cathédrale Ste Edwige de Berlin chante un français impeccable sans accent
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2009-05-07, 14:14

Du coup, je viens de le réécouter Wink

En fait j'ai également cette interprétation que j'ai enregistrée lorsqu'elle est passée sur France-Vivace il y a plus d'un an, je crois même avant la parution du CD

Cette oeuvre est vraiment magnifique I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: trios pour piano violon violoncelle   Félicien David (1810-1876) Empty2009-06-11, 19:49

je cherche les partitions de ces trios, quelqu'un sait-il où se les procurer ?
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27750
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2009-06-11, 21:13

jean noel a écrit:
je cherche les partitions de ces trios, quelqu'un sait-il où se les procurer ?

http://imslp.org/wiki/Category:David,_Felicien
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6680
Age : 66
Date d'inscription : 10/07/2007

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2010-06-18, 19:49

Sortie le 16 juin 2010, chez Laborie :

Félicien David (1810-1876) 32984910

2e soirée de Printemps (Allegretto non troppo)
3e soirée de Printemps (Andante)
6e soirée de Printemps (Andantino con moto)

Solistes de l'Ensemble Baroque De Limoges
Andrés Gabetta, violon
Maï Ngo, violon
Pierre Franck, alto
Christophe Coin, violoncelle
David Sinclair, contrebasse
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2010-06-18, 19:58

C'est curieux, je ne trouve pas cette oeuvre dans son catalogue. A moins que ce soit ceci ?

1845-1846, Les quatre saisons, 24 quatuors pour cordes
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6680
Age : 66
Date d'inscription : 10/07/2007

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2010-06-18, 20:01

Ne quittez pas, on cherche ... Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6680
Age : 66
Date d'inscription : 10/07/2007

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2010-06-18, 20:10

L'Ensemble Baroque de Limoges fête le bicentenaire de la naissance de Félicien David vous invite à chacune des quatre Saisons à écouter ces délicieux petits quintettes à cordes qu'il a livrés en 1845-46, juste après sa fameuse Ode-symphonie « Le Désert ». - commentaire Qobuz

Ce qui voudrait effectivement dire que c'est un extrait des 'Quatre Saisons' ...
J'ai cherché aussi d'après l'ensemble et ce que j'ai trouvé, semble aussi le confirmer :
http://www.ebl-laborie.com/
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2010-06-18, 20:43

C'est bien ce que je me disais. On parle aussi du Désert : c'est absoluement magnifique !

Merci, Bel canto Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin
Bel Canto

Nombre de messages : 6680
Age : 66
Date d'inscription : 10/07/2007

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2010-06-18, 20:47

Je viens d'écouter des extraits du 'Printemps' mais les extraits sont très courts ... comme le CD d'ailleurs.
Il coûte 5 euros au téléchargement chez Qobuz ...
Je me demande bien l'intérêt d'enregistrer un aussi bref album et qui ne contient qu'une partie de l'oeuvre ... Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Jean

Jean

Nombre de messages : 8019
Age : 79
Date d'inscription : 14/05/2007

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2012-07-10, 21:43

Félicien David (1810-1876) 0822186002063

de bien beaux quatuors à cordes (les 1, 2 et le seul Mt du 4)...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2012-12-16, 19:07

Les quatuors à cordes sont presque son chant du cygne. Ils datent tous les quatre de 1868/69.

Je quis en train d'écouter le CD présenté par Jean, et c'est en effet de bien beaux quatuors (surtout le 2ème en la majeur) Very Happy ...bien que j'ai quand même une petite préférence pour les trios.

Félicien David (1810-1876) Back12
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2013-01-24, 18:53

Un enregistrement qui complète les précédents, avec le premier trio et le 3ème quatuor, ainsi que quelques autres pièces pour piano et violoncelle et piano. Le premier trio me plaît moins que les deux autres (mais il faudrait que je réécoute), par contre le 3ème quatuor est peut-être mon préféré parmi les quatre !

Félicien David (1810-1876) Back21
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

jdperdrix

Nombre de messages : 466
Age : 71
Date d'inscription : 28/02/2013

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2014-04-14, 22:16

Un nouveau disque d'oeuvres de Félicien David. Des mélodies cette fois. Bien sûr, ce sont des oeuvres écrites pour le salon. Mais n'était-ce pas aussi le cas des lieder de Schubert ? En tous cas, un agréable moment musical. La diction de l'interprète grec est étonnante, dans le bon sens du terme.
Félicien David (1810-1876) 3149028049923_600
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty2015-06-28, 12:33

Attention : chef d'oeuvre ! Non seulement Félicien David est presque inconnu, mais ses opéras encore moins. Et pourtant son Lalla-Roukh (1862) est absolument magnifique. Avec ses rythmes plus ou moins orientaux, c'est un peu l'équivalent de Lakmé de Delibes mais je préfère encore celui-ci.

Félicien David (1810-1876) Felici10


Voici le synopsis (Wiki)

Lalla-Roukh, la fille de l'empereur moghol Aurangzeb, a été promise en mariage au roi de Samarcande. Accompagnée de ses confidents, Mirza et un eunuque appelé Baskir, elle part dans une caravane au palais d'été du roi pour le mariage. Comme la caravane se déplace à travers le Cachemire, elle est charmée par les chants nocturnes de Nourreddin, un poète-chanteur mystérieux qui a rejoint la caravane. Le couple se rencontre à la nuit tombée et s'avoue leur amour mutuel . Lalla-Roukh dit que quand ils arriveront au palais, elle va tout avouer au roi et refusera de se marier avec lui, préférant vivre dans un simple chalet au Cachemire avec son véritable amour. Lorsque la caravane arrive enfin au palais, un coup de cymbales est entendu et le roi sort pour recevoir sa future épouse. À sa grande surprise, Lalla-Roukh se rend compte que le roi est en fait Nourreddin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Félicien David (1810-1876) Empty
MessageSujet: Re: Félicien David (1810-1876)   Félicien David (1810-1876) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Félicien David (1810-1876)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Samuel Sebastien Wesley (1810-1876)
» Ferdinand David (1810-1873)
» David Koning (1820-1876)
» Dominik Nun (v. 1790-1810)
» Ole BULL (1810-1880)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: