Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-45%
Le deal à ne pas rater :
Nike Air Zoom SuperRep 3 – chaussures de HIIT pour Femme
71.47 € 129.99 €
Voir le deal

 

 Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952)

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 28037
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty
MessageSujet: Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952)   Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty2007-05-21, 22:50

Sergei Eduardovich Bortkiewicz est né à Kharkov (Ukraine) le 28 février 1877  d'Eduard Bortkiewicz et de Sophia Uschinskaja. Il a vécu la majeure partie de son enfance sur le domaine de famille d'Artiomowka, près de Kharkov. Pendant ce temps il a obtenu des leçons de pianos d'Ilja Slatin, le directeur de l'école de  musique de Kharkov et d'Alfred Bensch. Après avoir reçu un diplôme à Kharkov, Bortkiewicz est allé à St Petersbourg étudier le droit et rejoindre le conservatoire impérial de musique. Au conservatoire Bortkiewicz il reçoit sa formation musicale d'Anatol Liadov (1855-1914) et de Karl von Arek (1842-1902). En 1900 il part à Leipzig, où il a étudié au conservatoire de la musique. Il est devenu étudiant d'Alfred Reisenauer (1863-1907), qui était un élève de Liszt, de Salomon Jadassohn (1831-1902) et de Karl Piutti (1846-1902). En juillet 1902 Bortkiewicz il acheve ses études au conservatoire de Leipzig . Le 18 juillet 1904 il épouse Elisabeth Geraklitova, une amie de sa soeur Vera puis revient en Allemagne où il s'est établi à Berlin.

De 1904 jusqu'en 1914, de Bortkiewicz compose sérieusement. Il a donné ses premiers concerts de piano à Berlin, à Leipzig, à Munich et à Vienne. Il est devenu  ami avec Emmy Destinn (1878-1930) la diva d'opéra et est allé en concert avec elle dans toutes les plus grandes villes d'Allemagne.

Il est également apparu en Russie, à Paris et en Italie. À Berlin il a donné des leçons privées, excepté un an où il a été engagé en tant que professeur dans le conservatoire de Klindworth-Scharwenka, où il devait rencontrer son ami pour la vie, le pianiste hollandais Hugo van Dalen (1888-1967). Van Dalen a dû son mariage avec son épouse Sophia Wilhelmina Alberdina Rijckholt à Bortkiewicz.
Van Dalen a présenté en première le piano concerto de Bortkiewicz  en novembre 1913 à Berlin avec l'orchestre de Blüthner conduit par le compositeur.

La première guerre mondiale en 1914 a changé la vie de Bortkiewicz. Il est parti à Kharkov, où il s'est établi en tant que professeur de musique Pendant ses années à Kharkov il a composé son opus 20 pour violoncelle (consacré à Paul de Conne [1874-1959]), et l'opus 22 pour violon (consacré à Franta Smit). Le concerto pour violoncelle a été présenté en première en 1923 à Budapest, alors que le concerto pour violon était présenté en première à Prague en 1922 par Franta Smit.

La révolution russe a forcé le compositeur et sa famille à se sauver dans le domaine de la famille d'Artiomowka. Bortkiewicz a cherché à s'échapper de Yalta et a réussi en novembre 1919 pour rejoindre Constantinople. Avec l'aide du pianiste de cour du sultan, Ilen Ilegy, Bortkiewicz a commencé à donner des concerts et  à enseigner à Constantinople (Istanbul). Il est devenu connu dans un certain nombre d'ambassades et a fait  connaissance avec l'épouse de l'Ambassadeur yougoslave Natalie Chaponitsch, à qui il a consacré son opus 24  Elle a organisé des rassemblements musicaux pour Bortkiewicz dans l'ambassade. En dépit des bonnes conditions, Bortkiewicz  désire ardemment  habiter en Europe. Avec l'aide de l'Ambassadeur Chaponitsch le compositeur et son épouse obtiennent un visa pour la Yougoslavie. Bortkiewicz et son épouse sont arrivés à Sofia par l'intermédiaire de Belgrade, où ils ont dû attendre un peu avant d'obtenir un visa autrichien.

Le 22 juillet 1922 Bortkiewicz et son épouse arrivent en Autriche. Au commencement Bortkiewicz a choisi Baden, pas Vienne, comme sa résidence, où il est resté jusqu'en 1923. En même temps que Franta Smit ,il a donné des concerts à la Haye le 29 janvier 1923 et le 6 février 1923. Il a également accompli son opus 29 d'études de Douze qu'il a consacré à son ami Hugo van Dalen. En 1923 il s'est établi à Vienne et est resté ici cinq ans, soutenus d'une façon amicale par Paul de Conne, son compatriote et collègue. Non seulement Paul de Conne l'a présenté au cercle viennois de musique et aux éditeurs viennois, mais également aidé pour qu'il obtienne sa citoyenneté autrichienne, qu'il a finalement obtenue en 1925.  À Vienne il a composé son Piano concerto opus 28 pour la main gauche seulement. Ce concert a été commissionné par Paul Wittgenstein (1887-1961), qui a présenté en première le travail à Vienne le 29 novembre 1923 sous la direction d'Eugen Pabst. À Vienne il a également composé son Piano concerto opus 32 « par astra d'annonce d'aspera ». La première de ce concert était en juin 1927 à Vienne. Le pianiste Maria Neuscheller a joué ce concert sous la direction du compositeur.

En 1928 et Elisabeth Bortkiewicz va à Paris pour une période de six mois. En avril 1929  cette fois à Berlin. Peu avant son congé vers Berlin Bortkiewicz a demandé au compositeur Joseph Marx (1888-1964) en vain de l'aider à trouver poste à Vienne. Les crises économiques et l'élévation du régime nazi ont rendu  sa situation financière plus difficile. Beaucoup de fois il a demandé à Hugo van Dalen de l'aide financière. Bortkiewicz a été persécuté par le nazisme  de sorte qu'il a préféré retourner à Vienne en 1933.

En 1933 Bortkiewicz a été forcé de quitter l'Allemagne, étant  Russe il  faisait face à la persécution des nazis et son nom étant supprimé de tous les programmes de musique... Il est revenu à Vienne en 1935. Il a vécu là le reste de sa vie. Pendant ces années Bortkiewicz a souffert de difficultés financières graves. Pour gagner une certaine somme d'argent Bortkiewicz traduit du Russe en Allemand les lettres entre Piotr Tchaikovsky et Nadesdja von Meck.

La deuxième guerre mondiale était également un temps terrible pour Bortkiewicz et son épouse. Pendant la guerre Bortkiewicz a composé un de ses chefs d'oeuvre, le sonate de piano opus 60, qu'il a consacré à Hans Ankwicz-Kleehoven. La sonate a été exécuté la première fois par le compositeur le 29 novembre 1942 dans le Brahmssaal du Musikverein de Vienne. Hugo van Dalen a donné la première hollandaise le 9 février 1944 à Amsterdam.

La deuxième guerre mondiale Bortkiewicz a apporté le désespoir la ruine. La plupart de ses compositions imprimées, qui ont été tenues par des éditeurs allemands, ont été détruites dans le bombardement des villes allemandes et par conséquent il a perdu tout son revenu de la vente de sa musique. Bortkiewicz et son épouse physiquement et mentalement ont été épuisés à la fin de la guerre et étaient tous deux dans une situation désespérée.

En automne de Bortkiewicz 1945 a été nommé directeur d'une classe principale au conservatoire de Vienne. En 1946 il a composé son opus 66 de six préludes dont seulement deux ont survécus. Ces préludes sont consacrés au pianiste hollandais Helene Mulholland (1912-2000), qui l'a aidé, ainsi que Hugo van Dalen, après la guerre en lui envoyant  nourriture et vêtements nécessaires. Après sa retraite en 1947 la communauté de Vienne lui a attribué une pension honorifique. Après 1949 et principalement en raison des années de guerre, l'épouse de Bortkiewicz a été diagnostiquée comme souffrante de dépression maniaque ce qui a causé un grand souci pour le compositeur.

Le 26 février 1952 le Bortkiewicz Gemeinde avec l'orchestre de RAVAG a célébré le soixante-quinzième anniversaire du compositeur à un concert dans le Musikverein à Vienne. Bortkiewicz a conduit l'orchestre avec Felicitas Karrer jouant son opus 16 de concert No. 1 de piano, le violoniste Jaro Schmied a joué son opus 44 puis, pour conclure, sa symphonie No. 1 « meiner Heimat d'Aus ». C'était son dernier grand concert.

La dernière année de Bortkiewicz a été décrite par Dr. Hans Ankwicz-Kleehoven pendant un discours commémoratif le 10 novembre 1952 : « Au début de l'année où [1952] ils ont commencé à se sentir malades. En été de cette année il ne pourrait pas également voyager à Reichenhall pour assister à une exécution de son opus 28 de concert No. 2 de piano pour la main gauche seulement par le pianiste Siegfried Rapp, bien qu'il le souhaitait. Le 4 octobre 1952 nous étions les invités de nos amis, la famille d'Oberbaurat Anton Schubert. Bortkiewicz était également là et accompagné dans certaines de ses chansons le chanteur Elisabeth Schubert-Tscharré, qui avait déjà chanté ses chansons sur Graz par radio. Il avait également reçu la permission de son Dr. Walter Zdrahal de médecin, qui était également présent. Le 16 octobre 1952 un examen du compositeur a été commencé dans le département urologique de l'hôpital général. Je lui ai rendu visite le 17 octobre 1952. Il était hors du lit et est venu avec moi au foyer pour fumer, s'est plaint beaucoup au sujet de la douleur aiguë que le cathéter a rendu et a exprimé le souhait d'aller à la maison. Lors de ma seconde visite je l'ai trouvé changé. Dans le lit, il avait une douleur épouvantable et voulu une opération rapide. L'opération a eu lieu le 23 octobre 1952. Mon épouse l'a trouvé épuisé vendredi, et il était difficile de comprendre ses mots ; samedi après-midi (le 25 octobre 1952) j'ai eu l'impression qu'il allait mieux. Mais c'était une déception, parce que cette même soirée il est mort d'une thrombose. À 21.45h il a été libéré de sa douleur, d'une vie difficile [...]. «. Bortkiewicz a été enterré le 4 novembre 1952 chez le Zentralfriedhof à Vienne. Sur ce Dr. d'occasion Hans Ankwicz-Kleehoven a fini son discours commémoratif sur sa tombe avec les mots : « Avec grâce sincère au trésor riche des mélodies qu'il nous a données, nous offrons notre adieu aujourd'hui au maître et continuerons à honorer son nom en tant que celui d'un musicien doué. »

Son épouse, Elisabeth Bortkiewicz-Geraklitowa, qui était sans enfant, est morte huit ans après le 9 mars 1960 à Vienne.

Les tombes de Sergei et d'Elisabeth Bortkiewicz sont au  Zentralfriedhof à Vienne.


Dernière édition par le 2007-05-21, 23:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 28037
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952)   Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty2007-05-21, 22:56

Oeuvres pour orchestre:

Opus 18 Russische Tänze (Kistner et Siegel 1914)
Opus 19 Othello (Kistner et Siegel 1924)
Opus 34 (Nox serena - et caelo fulgurat luna serena) Ein Nachtstück für orchester
Opus 37 Tausend und eine Nacht - Balletsuite (Rather 1928)
Opus 51 Österreichische Suite für Streichorchester (Universal Edition 1939)
Opus 52 Symphony no. 1 Aus meiner Heimat (manuscript 1935)
Opus 53 Vorspiel zu einer Märchenopera (manuscript 1935)
Opus 55 Symphony no. 2 (manuscript 1937)
Opus 57 Heitere Suite for orchestra (Manuscript 1939)
Opus 58 Jugoslawische Suite "Adria" für Orchester (manuscript 1939)


Concertos

opus 16 Pianoconcerto no. 1 en si b majeur(Kistner & Siegel 1913) (Dedicated to Elisabeth Bortkiewicz)
opus 20 Celloconcerto (Rahter 1922)
opus 22 Violinconcerto (Rahter 1923)
opus 28 Pianoconcerto no. 2 en ut mineur for the left hand only (Manuscript Rahter 1924)
opus 32 Pianoconcerto no. 3 'per aspera ad astra' (Rahter 1927) (Dedicated to Paul de Conne)
opus 44 "Des Frühlings und des Pans Erwachen - ein lyrisches intermezzo nach Gemälden von Sandro Botticelli" for violin and orchestra (manuscript 1934)
opus 45 Russische Rhapsodie for piano and orchestra (manuscript 1935)

Piano solo

Opus 03 Quatre Morceaux (Rahter 1906) (Dedicated to Alfred Reisenauer, Comtesse d'Osten-Sacken, Sophie Bortkiewicz and Julie Charine)
Opus 04 Impressions. Sept Morceaux (Rahter 1907) (Dedicated to Xaver Scharwenka)
Opus 05 Minuit. Deux Morceaux (Ries & Erler 1907) (Dedicated to Ernst Seger)
Opus 06 Trois Morceaux (Rozsavolgyi 1908) (Dedicated to Harald André)
Opus 07 Deux Morceaux (Ries & Erler 1908) (Dedicated to Edgar Smolian)
Opus 08 Esquisses de Crimée (Ries & Erler 1908) (Dedicated to Julie Charine)
Opus 09 Sonate no. 1 (Rahter 1909)
Opus 10 Quatre Morceaux (Rahter 1909) (Dedicated to Paul de Conne)
Opus 11 Six Pensées Lyriques (Rahter 1909) (Dedicated to Emmy Destinn)
Opus 12 Trois Morceaux (Rozsavolgyi 1910) (Dedicated to Jolanda Méro)
Opus 13 Six Préludes (Rahter 1910)
Opus 14 Aus Meiner Kindheit (Rahter 1911)
Opus 15 Dix Etudes (Rahter 1911) (Dedicated to Alfred Reisenauer)
Opus 17 Lamentations et Consolations (Kistner & Siegel 1914) (Dedicated to Moriz Rosenthal and Vera de Berens)
Opus 21 Der kleine Wanderer (Rahter 1922) (Dedicated to T.W.G. Settle)
Opus 24 Trois Morceaux (Rahter 1922) (Dedicated to Natalie Chaponitsch)
Opus 27 Trois Valses (Rahter 1924) (Dedicated to Lubka Kolessa)
Opus 29 Douze Etudes (Rahter 1924) (Dedicated to Hugo van Dalen)
Opus 30 Aus Andersen's Märchen (Rahter 1925) (Dedicated to Mr. Abby de Averitt)
Opus 33 Dix Préludes (Rahter 1926)
Opus 35 Ein Roman (Kistner & Siegel 1928) (Dedicated to professor I. Philipp)
Opus 37 Tausend und eine Nacht, Orientalische Ballett-Suite (Rahter 1928) (Dedicated to Waldemar Runge)
Opus 39 Kindheit. 14 leichte Stücke nach dem Roman von Leo Tolstoj (Litolff 1930)
Opus 40 Sept Préludes (Litolff 1931) (Dedicated to Maria Neuscheller)
Opus 42 Ballade (Litolff 1931) (Dedicated to Celeste Chop-Groenevelt)
Opus 46 Elégie (Litolff 1932) (Dedicated to Helene Hundeiker)
Opus 48 Im 3/4 Takt (Litolff 1933) (Dedicated to Herman Hoppe)
Opus 49 Zwei Klavierstücke (manuscript 1933)
Opus 54 Marionettes (Simrock 1938)
Opus 58 Jugoslawische Suite "Adria" (manuscript 1940)
Opus 59 Lyrica Nova (Universal Edition 1940)
Opus 60 Sonate no. 2 (manuscript 1942) (Dedicated to Hans Ankwicz-Kleehoven)
Opus 61 Fantasiestücke (manuscript 1942)
Opus 64 Drei Mazurkas (manuscript 1945)
Opus 65 Vier Klavierstücke (Doblinger 1947) (No. 3 Epithalame dedicated to Rudolf Horn)
Opus 66 Six Préludes (manuscript 1947) (Dedicated to Helene Mulholland)
Opus 68 Tom Swayer's Abenteuer (manuscript 1948)
Opus 70 Cinq Esquisses de femmes (manuscript 1950)

Piano Duet

Opus 18 Russische Tänze (Kistner & Siegel 1914) (Dedicated to professor Louis Thern)
Opus 31 Russische Weisen und Tänze (Rahter 1926) (Dedicated to Grace Dike)


Musique de chambre

opus 25 Trois morceaux for cello and piano (Rahter, 1924)
opus 26 Sonata for violin and piano (Rahter, 1924)
opus 36 Sonata for cello and piano (manuscript, 1924)
opus 38 Trio for piano, cello and violin (manuscript, 1925)
opus 41 Cello solo Suite
opus 63 Vier Stücke für Violine und Klavier (Kliment, 1946)


Opera

Opus 50 Akrobaten (manuscript, 1932) Libretto von Sergei Bortkiewicz nach der Novelle Die vier Teufel von Hermann Bang (3 Akte)

Songs

Opus 02 Sechs Lieder für Gesang und Klavier (Autor: Emmy Destinn, Erna Heinemann und Heinrich Heine) (manuscript, 1904)
Opus 23 Sieben Gedichte von Paul Verlaine für Gesang und Klavier (Rahter, 1925)
Opus 43 Hafis Lieder - Gesung und Orgel oder Klavier (Autor: Hans Bethge) (manuscript, 1931)
Opus 47 Russische Gedichte für Gesang und Klavier (Autor: Vladimir Fedorow) (manuscript, 1932)
Opus 56 Im Park - Liederzyklus für Gesang und Klavier (Autor: Curt Böhme) (Leipzig, 1946)
Opus 62 Sternflug des Herzens, Sieben Lieder nach texten von Grete Körber für eine Singstimme und Klavier (Kliment, 1947) (dedicated to Dr. Ing. Fritz Vogel)
Opus 67 Vier Lieder für Gesang und Klavier (Autor: Joseph Bubl) (manuscript 1948)
Opus 69 Drei Lieder nach Gedichten von Arthur Schopenauer (manuscript 1948)
Opus 71 Drei Melodramen (Autor: Dimitri Mereschkowsky, Iwan Turgeniew, Grete Körber) (manuscript 1951)
Opus 72 Sechs Lieder (Autor: Sergei Bortkiewicz, Gräfin Marie Bienerth-Schmerling, Grete Körber) (manuscript 1952)
Opus 73 Drie Lieder (Autor: Dr. Walter Zdrahal, Alexandra Ankwicz-Kleehoven) (manuscript 1952)
Opus 74 Drei Lieder (Autor: Dr. Edmund Schwab) (manuscript 1952)

Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 24120
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952)   Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty2007-05-22, 10:34

Trop peu connu, je ne possède en CD que ses deux Symphonies composées à la fin de sa vie, dont le style rappelle Rimski Korsakov ou Glazounov.
Rien à voir avec Chostakovitch ou Prokofiev !
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 24120
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952)   Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty2012-11-13, 11:21

Catalogue par opus :


op. 1 Concerto pour piano (détruite par le compositeur)
op. 2 Chansons
op. 3 Quatre morceaux (piano solo)
op. 4 Impressions (sept morceaux pour piano)
op. 5 "Minuit" Deux morceaux pour piano (Andante con moto, Allegro quasi presto)
op. 6 Trois morceaux pour piano (Prelude, Valse triste, Etude)
op. 7 Deux morceaux pour piano (Mélodie et Menuet-Fantaisie)
op. 8 Esquisses de Crimée
op. 9 Sonate pour piano en si majeur
op. 10 Quatre morceaux
op. 11 Six pensées lyriques (piano solo)
op. 12 Morceaux (piano solo)
op. 13 Six Préludes (piano solo)
op. 14 Souvenirs d'enfance" (Suite de morceaux faciles: Ce que chantait la nourice - La chambre noire - La leçon de danse - Première amour - Première douleur - Quand je serai grand.)
op. 15 Dix études pour piano
op. 16 Concerto pour piano N° 1
op. 17 Lamentationen et Consolationen (piano solo)
op. 18 Morceaux pour piano
op. 19 Othello. Symphonische Dichtung. 1914
op. 20 Concerto pour violoncelle et orchestre en un mouvement
op. 21 Le Petit Voyageur (piano)
op. 22 Concerto pour violon et orchestre en ré majeur
op. 23 Sept poèmes de Paul Verlaine (cycle de chansons)
op. 24 Trois morceaux (piano): Nocturne - Valse grotesque (Satyre) - Impromptu (Eros)
op. 25 Trois morceaux pour violoncelle et piano
op. 26 Sonate pour violon et piano en sol mineur
op. 27 Trois valses pour piano
op. 28 Concerto pour piano No 2 (pour la main gauche, commandée par Paul Wittgenstein)
op. 29 Douze nouvelles Etudes „illustrées“ (piano)
op. 30 Musikalisches Bilderbuch. Aus Hans Christian Andersens Märchen (Contes d'Anderse,)(piano solo)
op. 31 Russische Weisen und Tänze (piano solo)
op. 32 Per aspera ad astra. Concerto pour piano No 3 en un mouvement avec Orchestre
op. 33 Dix Préludes
op. 34 Nocturne pour orchestre
op. 35 Un roman pour piano
op. 36 Sonate pour violoncello et piano
op. 37 Nuits Arabes Ballett, 1916
op. 38 Trio pour piano, violon, violoncelle
op. 39 Jeunesse (piano solo)
op. 40 Sept Préludes
op. 41 Suite pour violoncelle seul
op. 42 Ballade (piano solo)
op. 43 Chansons
op. 44 "Des Frühlings und des Pans Erwachen - ein lyrisches intermezzo nach Gemälden von Sandro Botticelli" for violin and orchestra
op. 45 Rhapsodie russe pour piano et orchestre
op. 46 Elégie (piano solo)
op. 47 Romances russe pour voix et piano
op. 48 4 Morceaux (piano solo)
op. 49 2 pièces pour piano
op. 50 Akrobaten (Opéra, 1938)
op. 51 Österreichische Suite für Streichorchester. 1939
op. 52 Symphonie N° 1
op. 53 Ouvertüre
op. 54 Morceaux pour piano
op. 55 Symphonie N° 2
op. 56 Chansons
op. 57 Heitere Suite pour orchestre
op. 58 Suite yougoslave
op. 59 Lyrica Nova (piano solo)
op. 60 Sonate pour piano en do dièse majeur
op. 61 Fantasiestücke
op. 62 Chansons
op. 63 Morceaux pour piano
op. 64 3 Mazurkas
op. 65 Quatre morceaux pour piano
op. 66 Préludes
op. 67 Vier Lieder für Gesang und Klavier
op. 68 Tom Swayer's Abenteuer (piano)
op. 69 Drei Lieder nach Gedichten von Arthur Schopenauer
op. 70 Cinq Esquisses de femmes (piano)
op. 71 Trois Mélodrames
op. 72 Chansons
op. 73 Chansons
op. 74 Chansons
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 24120
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952)   Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty2019-01-18, 09:04

Concerto pour piano n° 3



https://www.youtube.com/watch?v=1-kbEQmVgbc
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 28037
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952)   Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty2020-05-11, 14:10

J'allais justement le publier mais je vois que c'est déjà fait Wink

Concerto pour piano très atypique. Personnellement j'aime beaucoup
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15987
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952)   Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty2020-05-11, 15:19

Là aussi, concours de circonstance  Very Happy : à peine je sors du concerto pour piano de Michel Legrand que je tombe sur le topic de ce compositeur que je ne connaissais même pas de nom, nom qui n'est d'ailleurs pas forcément facile à retenir, Sergei Eduardovich Bortkiewicz. Tu attires l'attention sur son Concerto pour piano N°3 disponible à l'écoute, j'enclenche la vidéo non pour l'écouter en entier mais pour juste en saisir le ton et le noter pour plus tard, à l'occasion d'une prochaine série d'écoutes interactives avec les compositeurs oubliés du forum. Et les quelques mesures introductives avec le basson solo et les cordes graves auront suffi à attiser ma curiosité au point de vouloir l'écouter en entier maintenant, une parenthèse que je m'accordais après celui de Legrand. Ce fut comme lorsque l'on ouvre un roman et que les deux premières lignes du premier chapitre te donnent fortement envie de lire la suite. C'est ce qui s'est produit avec le concerto de Bortkiewicz et je ne regrette pas car si le soufflé aurait pu retomber, il m'a captivé en entier. Je le trouve très inspiré et y ai rencontré toutes les qualités que je n'ai pas trouvées dans celui de Michel Legrand. Beaucoup de choses émergent du concerto de Bortkiewicz dans une belle cohésion d'ensemble et le piano n'y est pas juste un flot bavard de notes superflues. Au contraire, il est souvent magnifique et lumineux et sait aussi se taire quand il le faut, sous la passion romantique de l'orchestre. Mentionnons d'ailleurs celui qui en joue merveilleusement bien: Stefan Doniga, avec le "Janáček Philharmonic Orchestra" sous la direction de David Porcelijn. Sur cette belle découverte, je referme la parenthèse.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 28037
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952)   Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty2022-09-21, 15:51

Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 24120
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952)   Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty2022-09-21, 20:06

Des œuvres que je ne connaissais pas du tout (sauf la sonate), et qui sont charmantes Very Happy

Je recopie le détail du CD :

0:00:00 Elegie in D-Flat Major, Op. 46: I. Andante - un poco più mosso - agitato - Tempo I
0:05:13 Im ¾ Takt in G Major, Op. 48: V. Vivace - Un poco meno mosso - Tempo I
0:07:41 Berceuse in A Major, Op. 15: IV. Andantino poco moto con morbidezza – Lento
0:10:48 Im ¾ Takt in E Minor, Op. 48: II. Un poco sostenuto - Un poco più mosso - Tempo I


Suite, Op. 63:

0:13:41 I. Albumblatt in G Major – Andante
0:16:35 II. Walzer in E Minor - Tempo giusto - Più lento
0:18:48 III. Méditation in E Major - Andante - Più mosso - Tempo I
0:24:04 IV. Espana in C-Sharp Minor - Allegretto – Vivace


3 Morceaux, Op. 25:

0:27:11 I. Romance in F Major - Andante con moto - più mosso - Tempo I
0:34:03 II. Gavotte in D Major - Allegretto giocoso - a tempo
0:37:51 III. Valse in G Major - Tempo di valse


Violin Sonata in G Minor, Op. 26:

0:41:10 I. Sostenuto – Allegro dramatico – Un poco meno mosso – Adagio
0:54:09 II. Andante – Un poco più animato – Agitato – Cadenza – Tempo I – Andante lacrimoso
1:04:24 III. Allegro vivace e con brio – Vivace – Tempo I – Vivace – Moderato - Allegro vivace

et traduction du commentaire

Bortkiewicz est né à Kharkiv, en Ukraine, dans une famille orthodoxe privilégiée. Influencé par Tchaïkovski et Anton Rubinstein, il étudie la théorie avec Lyadov au Conservatoire de Saint-Pétersbourg (1896-1899) avant de se rendre à Leipzig (1900-02), puis commence sa vie conjugale à Berlin. La Première Guerre mondiale, cependant, l'a vu effectivement expulsé vers l'Ukraine, où toute tentative de reconstruire sa carrière après la Révolution a été contrecarrée par les bolcheviks.

En novembre 1920, lui et sa femme se rendirent à Constantinople occupée par les Alliés, où il se lia d'amitié avec Geìza Hegyi, pianiste de la cour hongroise du sultan Mehmed VI, et pénétra dans les cercles diplomatiques et sociaux les plus influents de l'époque. Insatisfait après environ 20 mois, il se rendit à Vienne, où il s'installa pour le reste de sa vie et résista à (une autre) guerre, à l'occupation, à la persécution nazie, à l'obstruction soviétique et à la ruine financière. Être du mauvais côté, au mauvais endroit, au mauvais moment fut le malheur majeur de Bortkiewicz.

Datant du début de ses années viennoises, la Sonate pour violon op.26 (1922) a été publiée en 1924. Œuvre massive d'angoisse et de drame, elle revient sur l'époque impériale et la poésie des générations passées. Le pathos de l'ouverture, la lacrimosa de la dernière page du mouvement lent en ut mineur, les cloches, la danse russe à 5/4 du finale, sont des repères saisissants. La Suite Op.63 (publiée en 1946 sous le titre «Quatre Pièces») évoque la valse viennoise, l'évocation ibérique et la nostalgie teintée de tabac. Les trois autres pièces pour violon et piano sont ses propres arrangements de solos de piano : Berceuse (1916, de l'Etude en la majeur Op.15 n°4) et nos 2 et 5 de la collection Im 3/4-Takt (1935) .

Le Siberienne Elegie en ré bémol Op.46 pour violoncelle et piano, imprimée en 1936, est également un arrangement d'un solo de piano antérieur (1931). Plus ou moins contemporaines des manuscrits (perdus) d'une Sonate pour violoncelle et trio pour piano, les Trois Pièces Op.25 de Bortkiewicz – comprenant une paire de danses pastiches et une première Romance en fa majeur faisant vaguement écho à Albéniz – datent de 1924.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty
MessageSujet: Re: Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952)   Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Sergei Eduardovich BORTKIEWICZ (1877-1952)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louis Dumas (1877-1952)
» Sergey CHECHETKO (né en 1971)
» Sergueï Mikhailovitch LIAPOUNOV (Lyapunov) (1859-1924)
» Sergei Ivanovitch Taneiev (1856-1915)
» Sergei Banevich (né en 1941)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: