Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-8%
Le deal à ne pas rater :
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – ...
1099 € 1199 €
Voir le deal

 

  Discussions autour de la musique de film.

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26330
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

 Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty2021-08-25, 23:09

Autant je n'ai pas aimé le film, autant j'ai été intrigué par la musique du film. Elle colle vraiment bien avec l'ambiance est l'utilisation des cordes est très bien exploitée. On est vraiment dans une utilisation inhabituelle des instruments ce qui confère à la musique une ambiance vraiment particulière.

L'album contenant les musiques du film signées The Haxan Cloak (Bobby Krlic) est sorti le 5 juillet 2019, sous le label Milan Records. Toutes les chansons sont écrites et composées par Bobby Krlic.

Un extrait:



ou encore ICI
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15557
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty2021-11-19, 19:12

Ces deux derniers jours, à l'occasion de mon cycle actuel autour de musiques écrites pour des films des trois, quatre, cinq premières décennies du vingtième siècle, j'ai réécouté trois partitions que je considère d'ailleurs comme trois chefs-d'oeuvre dans ce domaine:
__La Belle et la Bête, un film de Jean Cocteau, une musique aussi superbe que le film signée Georges Auric qui existe en CD dans une version dite "complète": 62'06" de musique par le "Axios Chorus" & le "Moscow Symphony Orchestra" sous la direction d'Adriano,
__Les Misérables, un film de Raymond Bernard avec Harry Baur dans le rôle de Jean Valjean, sur une musique d'Arthur Honegger qui existe en CD dans une version dite "complète, par le "Slovak Radio Symphony Orchestra (Bratislava)" sous une direction d'Adriano. Ce roman de Victor Hugo fut plusieurs fois porté à l'écran. On retiendra notamment l'adaptation qu'en fit Jean-Paul Le Chanois en 1958, avec Jean Gabin dans le rôle de Jean Valjean, sur une musique de Georges Van Parys: <<Notable composition musicale de Georges Van Parys, avec la participation de la Chorale populaire de Paris. Le thème principal (générique) a été réenregistré (stéréo) en octobre 2006 par l'Orchestre symphonique de Hongrie dirigé par Laurent Petitgirard dans le cadre de l'édition d'une anthologie des musiques de films du compositeur: "Georges van Parys et le cinéma".>> Wikipédia. On retiendra également la version de Robert Hossein avec Lino Ventura dans le rôle principal et sur une musique très émouvante de Michel Magne.



__In Sturm und Eis - A l'assaut de la montagne, un film documentaire muet allemand de Arnold Frank réalisé en 1920, avec une fabuleuse partition de Paul Hindemith qui existe en cd dans une version complète de plus de 77 minutes, par les "Members of the Deutsche Symphonie-Orchester Berlin" sous la direction de Dennis Russell Davies.
Je les considère effectivement comme trois grands chefs-d'oeuvre de la composition pour l'image. La Belle et la Bête de Georges Auric est une musique que je connais depuis longtemps, c'est-à-dire depuis la parution du disque, en 1996, depuis plus longtemps encore Les Misérables d'Arthur Honegger car elle accompagne la version cinématographique avec Harry Baur que j'avais vu adolescent et m'avait profondément marqué, puis vers 1990, lors de la parution de la bande originale sur disque pour un contenu qui atteint presque les 59 minutes. C'est la première musique que j'aurai écoutée d'Arthur Honegger, celle qui sut m'émouvoir jusqu'aux larmes. Des trois versions filmiques que j'ai mentionnées, celle de Raymond Bernard demeure ma préférée. Côté musique, c'est pareil, je préfère celle d'Arthur Honegger à toutes les autres. Quant à In Sturm und Eis de Paul Hindemith, qui est ma découverte la plus récente dans ce domaine, elle est devenue mon oeuvre préférée du compositeur. Chaque mesure de cette musique qui s'étale sur plus de 77 minutes semble être le fruit onctueux d'une belle et constante inspiration.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5401
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

 Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty2021-11-19, 23:37

Merci Very Happy , très intéressant, à suivre...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22809
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

 Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty2021-11-20, 18:01

Puisque ton nouveau cycle concerne la musique composée pour des films d'avant 1960, je suppose que tu sais que la toute première musique de film (du moins celle notée en partition et qui n'était pas de l'improvisation pendant le film) remonte à 1908, et a été composée par Camille Saint-Saëns pour "L'Assassinat du Duc de Guise" réalisé par  André Calmettes.

La marquise de Noirmoutier reçoit un billet qui lui conseille de retenir chez elle le duc de Guise, car le roi prépare un « mauvais coup » à celui-ci. Survient le duc de Guise : il se moque de l'avertissement et rajoute une phrase au bas du billet : « Il n'oserait ! ».

Dans une salle du palais, le roi Henri III prépare l'assassinat avec ses gardes. Il leur montre où se placer et comment attaquer le duc, dans sa propre chambre, puis se cache sur son lit derrière un dais.

Guise reçoit une invitation du roi à participer à son conseil. Négligeant les tentatives de ses amis pour le retenir, Guise se rend dans une pièce où il patiente dans une salle remplie de gardes. Ceux-ci se montrent de plus en plus pressants, tentent de se saisir de lui et le refoulent d'une salle à l'autre jusqu'à la chambre du roi. Après une résistance acharnée, Guise, blessé, tombe à terre à l'endroit précis qu'avait indiqué Henri III. Un garde l'achève d'un coup de poignard.

Le roi sort de sa cachette et vérifie que le duc est bien mort. Il s'exclame : « Il est encore plus grand mort que vivant. » En fouillant le cadavre, un des gardes trouve un papier qui contient la preuve de la trahison du duc : « Pour entretenir la guerre en France, il faut 700 000 écus par mois ». Outré, Henri III donne un coup de pied au cadavre.

Les gardes emportent le corps. Henri III, resté seul, s'agenouille pour prier. Le corps est déposé dans la salle des gardes, en proie aux moqueries. Les gardes décident de le brûler dans la cheminée.


Le film entier dure 35 minutes (d'après Wikipedia) et la musique de Saint-Saëns 18 minutes. Le film sur youtube dure le temps de la partition de Saint-Saëns  Discussions autour de la musique de film. - Page 14 1521897346



https://www.youtube.com/watch?v=bh0tonXPEKQ
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15557
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty2021-11-20, 19:05

joachim a écrit:
Puisque ton nouveau cycle concerne la musique composée pour des films d'avant 1960, je suppose que tu sais que la toute première musique de film (du moins celle notée en partition et qui n'était pas de l'improvisation pendant le film) remonte à 1908, et a été composée par Camille Saint-Saëns pour "L'Assassinat du Duc de Guise" réalisé par  André Calmettes.

Oui, j'étais bien sûr au courant, elle est même considérée comme la première partition entièrement écrite pour un film dans toute l'histoire du cinéma. Very Happy J'ai d'ailleurs réécouté entre hier et aujourd'hui trois autres partitions écrites pour des films muets:

Napoléon - Abel Gance - 1927 - version initiale mise en musique par Arthur Honegger. D'autres versions suivirent, une en 1935 avec de la musique additionnelle d'un compositeur que je ne connaissais même pas de nom jusqu'à aujourd'hui, Henri Verdun: "un compositeur français, de son vrai nom Maurice Joseph Castelain, né à Roubaix (Département du Nord) le 9 août 1895, décédé à Paris (16ème) le 25 juin 1977. De 1930 à 1958, il est à l'origine de nombreuses musiques de films, collaborant, à plusieurs reprises, avec les réalisateurs Abel Gance, Christian-Jaque, André Berthomieu ou Fernand Rivers. Il a également composé les musiques de plusieurs opérettes. Il y aura deux versions en 1981, une avec la musique additionnelle de Carmine Coppola et une avec la musique additionnelle de Carl Davis, compositeur qui a pas mal composé pour les versions rénovées de films muets. Et enfin une dernière version en 1992 avec la musique additionnelle de Marius Constant. C'est l'album que j'ai réécouté hier ou avant-hier: il contient les musiques d'Arthur Honegger avec, en complément, des compositions originales de Marius Constant.

 Discussions autour de la musique de film. - Page 14 S-l300

__Jeanne d'Arc - Carl Theodor Dreyer - 1927 - un sujet et un film qui impressionnèrent plusieurs compositeurs dont Richard Einhorn qui s'inspira du film de Dreyer lorsqu'il composa son oratorio Voices of Light ou encore Carlo Crivelli lorsqu'il composa sa Sinfonia Specchiante n°3 spécialement pour ce film. Deux compositions remarquables! Mais la musique que j'ai réécoutée hier soir fut écrite par le compositeur danois Ole Schmidt pour la version rénovée de 1983. Je la considère comme un chef d'oeuvre, au même titre que Les Misérables d'Arthur Honegger, La Belle et la Bête de Georges Auric et In Sturm und Eis de Paul Hindemith. Le thème principal aux relents de musique médiévale, avec guitare solo et voix de soprano (Nina Pavlovski), est magnifique, autant dans ses versions les plus soft que dans ses versions les plus épiques et intenses. L'oeuvre ne se limite pas à la beauté de ce grand thème récurrent, il est aussi un superbe tableau symphonique aux multiples rebondissements sonores, riche en trouvailles de toutes sortes, d'une créativité folle, passionnée et passionnante; une passion musicale tout simplement!

 Discussions autour de la musique de film. - Page 14 6841

__Monte-Cristo - Henri Fescourt - 1929 - Marc-Olivier Dupin est crédité pour la musique sur une des versions rénovées, sauf que j'ignore laquelle: "né le 30 août 1954 à Paris, Marc-Olivier Dupin est un musicien, compositeur et administrateur français. Il a beaucoup composé et cela dans plusieurs genres. Outre ses très nombreuses compositions pédagogiques et ses arrangements et orchestrations de pièces classiques, il faut souligner ses nombreuses musiques pour la scène (opéras, ballets, musiques de scène pour le théâtre, dont Le Malade imaginaire (2001) et divers spectacles, particulièrement pour Brigitte Jaques), pour le cinéma muet et pour l'image, notamment en collaboration avec le réalisateur Jérôme Prieur, pour lequel il a composé de nombreuses musiques originales de documentaire, parmi lesquelles : "Dieppe 19 août 1942", "Le Mur de l'Atlantique", "Hélène Berr. Une Jeune Fille dans Paris occupé" et "1936 les jeux d'Hitler".Certaines de ses musiques originales ont été éditées sur le label Cézame. (source Wikipédia) Ce n'est pas la partition de Dupin que j'ai réécoutée aujourd'hui, mais celle du compositeur tchèque Jan Klusak réalisée aux alentours des années 1990. Elle m'est certes moins impressionnante et moins émouvante (jusqu'aux larmes) que les musiques que je viens de citer - Les Misérables d'Arthur Honegger ou encore Jeanne d'Arc d'Ole Schmidt, néanmoins, elle a son lot de thèmes magnifiques qui, je l'avoue, ne m'avaient pas conquis dès la première écoute. C'est insidieusement qu'elles me séduisirent, sans fracas mais définitivement...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15557
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty2021-11-28, 20:32

J'ai continué et achevé mon cycle avec des musiques de films d'Artur Honegger et de Joseph Kosma. De Honegger, il s'agit d'une vieille compil' que je m'étais procurée au milieu des années 1990 qui réunit des extraits de musiques de film et de scène:
__Un revenant, un film français réalisé par Christian-Jaque en 1946. Le choix du titre n'est sans doute pas étranger au fait que c'est le premier film tourné par Louis Jouvet après son retour en France (il avait vécu en Amérique latine durant l'Occupation).
__Tête d'or - partition radiophonique - 1948
__Regain, un film français réalisé par Marcel Pagnol et sorti en 1937.
__La rédemption de François Villon - partition radiophonique - 1951
__Napoléon, une suite en huit extraits sans les compositions de Marius Constant. Film d'Abel Gance - 1927
Par le "Jeune Orchestre Symphonique de Douai" sous la direction de Henri Vachey.
Ce qu'il y a de formidable, c'est que dans chacune des suites proposées, il y a au moins un extrait que je trouve magnifique, qui a cette force ou ce pouvoir de me transmettre des bouffées d'émotion. Je ne vais pas citer à nouveau Les ombres dans Napoléon qui est une petite merveille d'étrangeté et de mystère - je vois réellement des ombres passer dans cette musique! - mais, si j'aurais pu citer un voire deux excellents thèmes dans Regain et Un Revenant, c'est un morceau intitulé "3ème Partie" dans Tête d'or qui, cette fois-ci, m'a peut-être le plus envoûté, très "honeggerien" dans sa construction: sorte de thème mélodique rampant non pas sans une certaine tension. Complètement conquis, j'aurais pu l'écouter en boucle!
De Joseph Kosma, je me suis remis deux suites pour orchestre sous la direction de Vincent Monteil tirées de deux films de Jean de Vaivre:
__La Ferme des sept péchés (1948) "Une enquête sous forme de témoignages de ceux qui ont connu Paul-Louis Courier, journaliste républicain, assassiné en 1825."
__La Dame de onze heures (1947) "Mystérieuse affaire. Stanislas Octave Seminario, dit « SOS », incarné par Paul Meurisse, rentre d'Afrique, pour retrouver la famille Pescara : Gérard Pescara, homme d'affaires à la tête d'une entreprise pharmaceutique, son fils Charles, et sa fille Muriel. Celle-ci est désormais fiancée à un jeune pharmacien, Paul Wantz. Depuis un an, Gérard Pescara reçoit lettre anonyme sur lettre anonyme, et le climat de la maison s'est alourdi. Dans une ambiance de tensions et de silences, où chacun tait ce qu'il sait et cherche à savoir, SOS va mener l'enquête. C'est à Vimy, dans les ruines du Nord de la France que se trouve sans doute le cœur de l'intrigue, et sa solution." Joseph Kosma aura, en dehors de ces deux-là, mis en musique quatre autres films de Jean de Vaivre, on peut donc évoquer une réelle collaboration entre les deux hommes. J'aime bien les deux suites qui sont particulièrement toniques et expressives. J'en ai profité pour réécouter son oratorio Les Ponts de Paris, sa musique du ballet Le Rendez-vous et sa plus célèbre mélodie Les feuilles mortes interprétée par François Le Roux. Il en résulte un bien bel album.

Et parce que j'ai un peu le blues ce soir, voici quelques notes d'harmonica de Jean Wiener qui me conviennent à merveille et reflètent à la perfection mon humeur du moment:



C'est ainsi qu'un cycle se termine et qu'un autre commence...
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5401
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

 Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty2021-12-01, 00:29

Pour mes amis fidèles qui me lisent, et me sollicitent, et merci à vous  Very Happy :
J'ai vu plusieurs films récemment dont les musiques étaient magnifiques :
Peut-être n'y penseriez-vous pas en parcourant le forum ni la liste de mes propres messages :
Allez voir sur le fil des compositeurs : "James Horner" (pour "Le dernier loup"), et François de Roubaix (pour "Le rapace").
Car mon fil spécial commentaires sur mes films, n'est pas accessible aux non-inscrits.
Désormais, pour être publics et lus -ce que vous me demandez-, mes commentaires sur la musique des films que je regarde, ainsi que mon avis sur le film en question (court) le seront sur les topics dédiés aux compositeurs ou sur celui-ci qui vous renverra vers le fil du compositeur si nécessaire.
 Discussions autour de la musique de film. - Page 14 857611
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty
MessageSujet: Re: Discussions autour de la musique de film.    Discussions autour de la musique de film. - Page 14 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Discussions autour de la musique de film.
Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: