Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de réduction
Voir le deal

 

 Johann Melchior MOLTER (1696-1756)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23046
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty
MessageSujet: Johann Melchior MOLTER (1696-1756)   Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty2007-03-30, 12:26

Johann Melchior Molter est un compositeur allemand né le 10 février 1696 à Tiefenort (près d'Eisenach) et décédé le 12 janvier 1765 à Karlsruhe.


Initié à la musique par son père, Valentin Molter (professeur et chantre à Tiefenort), il découvre la musique de Georg Philipp Telemann au lycée d'Eisenach.

1717 : il devient violoniste au service du comte Carl Wilhelm von Baden-Durlach.
Le 12 juillet 1718, il épouse Maria Salome Rollwagen. Elle décèdera en 1737.
1719 : études à Venise et à Rome.
1723-1749 : il devient Maître de chapelle à la cour du margrave, au château de Durlach et à la nouvelle résidence de Karlsruhe. Il assure les responsabilités musicales à l'église, au théâtre et à la chambre. Dans de cadre il compose de nombreuses oeuvres.
En octobre 1738, il est de nouveau à Eisenach où il se marie avec Maria Christina Wagner.
1741 : la chapelle de la cour d'Eisenach est dissoute et il se rend à Karlsruhe où les changements lui sont positifs : en 1743, il entre de nouveau au service de la cour de Baden-Durlach. Il compose de très nombreuses pièces pour un petit orchestre qu'il anime au lycée.
En 1746, le comte Carl Friedrich décide de réorganiser la musique de la cour et le charge du projet. De 1647 à sa mort en 1765, il dirige la nouvelle chapelle.


Œuvres

- 66 sonates
- 22 concerti à 3
- 12 concerti à 4
- 61 concerti à 5
- 14 ouvertures
- 169 symphonies
- 3 opéras
- 14 cantates
- 1 passion

source : wikipedia


Dernière édition par joachim le 2019-06-24, 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26612
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty
MessageSujet: Re: Johann Melchior MOLTER (1696-1756)   Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty2007-03-30, 12:28

Merci pour cette biographie Joachim. Voilà son portrait:

Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Molterzeichnunglu3

Et quelques extraits de sa musique ici:

http://www.eclassical.com/eclassic/eclassical?&composer_id=164&letter=M&last_page=find_by_composer_list&page=find_by_composer_list
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23046
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty
MessageSujet: Re: Johann Melchior MOLTER (1696-1756)   Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty2007-03-30, 12:33

Avis à Steph...

Molter a composé notamment 6 concertos pour clarinette qui sont parmi les premiers du genre Wink Ils sont numérotés VI 36 à 41 dans le catalogue MWV des oeuvres de Molter.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23046
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty
MessageSujet: Re: Johann Melchior MOLTER (1696-1756)   Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty2009-02-02, 19:10

Je viens d'écouter les 6 concertos pour clarinette dans l'enregistrement de Wolfgang Meyer et l'orchestre de chambre de Pforzheim dirigé par Ladislav Czernecki.

Comme je le disais plus haut, ces concertos sont les premiers du genre (ils ont été composés entre 1747 et 1750). Je ne sais pas au juste de quelle clarinette on disposait à l'époque, mais celle de Molter est très aigüe, par moment on dirait presque une petite trompette !

En tout cas, ces six petits concertos (le plus long dure 12 minutes) sont très agréables à écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
Stadler

Nombre de messages : 4062
Age : 51
Date d'inscription : 09/11/2006

Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty
MessageSujet: Re: Johann Melchior MOLTER (1696-1756)   Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty2009-02-02, 20:22

joachim a écrit:
Comme je le disais plus haut, ces concertos sont les premiers du genre (ils ont été composés entre 1747 et 1750). Je ne sais pas au juste de quelle clarinette on disposait à l'époque, mais celle de Molter est très aigüe, par moment on dirait presque une petite trompette !

C'est une petite clarinette en ré. Cette clarinette avait le son de la petite trompette, dite clarino. C'est en fait de là que vient le nom de ce qui sera la clarinette.

J'ai une version par JC Veilhan de ces concertos qui est sublime I love you I love you I love you I love you I love you ...

... mais je ne connais pas la version du frère de Sabine Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23046
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty
MessageSujet: Re: Johann Melchior MOLTER (1696-1756)   Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty2009-02-02, 20:27

Merci pour le renseignement, Stadler Very Happy

En plus tu m'a appris que Wolfgang est le frère de Sabine : je n'avais pas fait le rapprochement Wink
Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
Stadler

Nombre de messages : 4062
Age : 51
Date d'inscription : 09/11/2006

Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty
MessageSujet: Re: Johann Melchior MOLTER (1696-1756)   Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty2009-02-02, 20:45

joachim a écrit:
En plus tu m'a appris que Wolfgang est le frère de Sabine : je n'avais pas fait le rapprochement Wink

C'est simplement indiqué sur un CD dans lequel ils jouent tous les deux Wink
C'est comme cela que je le sais. Par contre, Paul Meyer n'a rien à voir avec eux.
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23046
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty
MessageSujet: Re: Johann Melchior MOLTER (1696-1756)   Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty2009-06-07, 20:23

Brillant Classics a sorti en 2CD l'intégrale des concertos pour trompette de Molter (concertos pour 1 ou 2 trompettes, concertinos, sinfonias concertantes, sonata grossa..) par Otto Sauer. Certains sont assez connus, d'autres sont des inédits. Très intéressant. Et ce qui est curieux, c'est que Otto Sauer joue sur une trompette piccolo, dont le son n'est pas très éloigné de celui de la clarinette en ré de l'enregistrement dont nous parlions ci dessus. Le son est seulement un peu plus "métallique".
Je me demande si les concertos ne pourraient pas être interchangeables : ceux pour trompette à la clarinette, et vice-versa...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23046
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty
MessageSujet: Re: Johann Melchior MOLTER (1696-1756)   Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty2012-03-03, 10:50

Un autre enregistrement des concertos pour clarinette (je crois que c'est celui que possède Stadler Wink

Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Molter11

Comme le précisais dans le post ci dessus, je suis persuadé que ces concertos pour clarinette et ceux pour trompette pourraient être interchangés tant les timbres sont proches...

Revenir en haut Aller en bas
Stadler
Admin
Stadler

Nombre de messages : 4062
Age : 51
Date d'inscription : 09/11/2006

Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty
MessageSujet: Re: Johann Melchior MOLTER (1696-1756)   Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty2012-03-03, 11:46

joachim a écrit:
Un autre enregistrement des concertos pour clarinette (je crois que c'est celui que possède Stadler Wink

Avec une autre pochette mais c'est bien le même Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://clarinette-classique.forumactif.fr/index.htm
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23046
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty
MessageSujet: Re: Johann Melchior MOLTER (1696-1756)   Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty2022-01-15, 10:32

Une biographie un peu plus complète

Johan Melchior Molter (Tiefenort, 10 février 1696 - Karlsruhe, 12 janvier 1765) est un compositeur allemand.

Comme beaucoup de musiciens allemands de la première moitié du XVIIIe siècle, il est originaire de la région Thuringe-Saxonne. Son père, Valentin Molter, était professeur et Kantor dans le village de Tiefenort, et Johann Melchior a probablement reçu de lui sa première éducation musicale.
Plus tard, il fréquenta le Gymnasium d'Eisenach, où JS Bach avait été auparavant élève ; il appartint également au Chorus Symphoniacus sous la direction de Kantor JC Geisthirt, ce qui le mit en contact avec la musique cultivée en Thuringe, notamment celle de l'orchestre de cour d'Eisenach fondé en 1708 par Telemann.

Il a apparemment quitté Eisenach en 1715; à l'automne 1717, en tant que violoniste, il entra au service du margrave Carl Wilhelm de Baden-Durlach qui avait déménagé cette année-là de Durlach à la ville nouvellement fondée et en pleine croissance de Karlsruhe. Là, en 1718, Molter épousa Maria Salome Rollwagen; ils ont eu huit enfants. Le jeune Hofmusicus (musicien de la Cour) gagna rapidement les faveurs du margrave et il fut envoyé en Italie avec plein salaire pour étudier le style italien. Molter a passé de 1719 à 1721 à Venise et à Rome, et est peut-être entré en contact avec des artistes tels que Vivaldi, Albinoni, les frères Marcello, Tartini et Alessandro Scarlatti.
En 1722, après son retour à la résidence badoise, le margrave le nomma maître de chapelle de la cour en succession de Johann Philipp Käfer. Cette activité cessa brusquement en 1733 lorsque, au déclenchement de la guerre de Succession de Pologne, le margrave dissout sa Kapelle et s'enfuit à Bâle en exil. Molter a été renvoyé mais a conservé son titre.
L'année suivante, cependant, il obtient le poste de Kapellmeister à la cour du duc Wilhelm Heinrich de Saxe-Eisenach, devenue vacante à la mort de Johann Adam Birckenstock. Ses fonctions à Eisenach étaient les mêmes que celles de Karlsruhe, sauf qu'il n'y avait pas de productions d'opéra. Les nombreuses œuvres de ces années comprennent des compositions vocales sacrées et profanes.

La femme de Molter est décédée en 1737, et une deuxième visite en Italie plus tard cette année-là peut être liée à cela; artistiquement, la raison du voyage résidait dans le souhait de Molter de se familiariser avec les nouveaux développements de la musique italienne, associée à des compositeurs tels que Pergolesi, Leo et Sammartini. Pendant son séjour en Italie, en 1738, Molter reçut la nouvelle de la mort du margrave Carl Wilhelm et se précipita à Karlsruhe où il honora son ancien patron avec une représentation de musique funéraire "Wenn Fürsten ihre Häupter neigen", MWV I/52 (musique perdue).
Il retourna à Eisenach et, quelque temps avant 1742, il épousa Maria Christina Wagner. En 1741, le duc Wilhelm Heinrich mourut sans héritier (Molter fournissait la musique funéraire) et Saxe-Eisenach passa au duc de Saxe-Weimar, qui dissout la Kapelle d'Eisenach.
Molter se rendit à Karlsruhe en 1742 et y obtint un emploi l'année suivante, avec l'obligation supplémentaire d'enseigner la musique au Gymnasium. Les conditions financières sont cependant moins bonnes qu'avant 1733 et le petit orchestre ne convient qu'aux entreprises modestes. Molter a surmonté cette situation en composant de nombreuses œuvres de chambre.
Aucun changement ne s'est produit jusqu'à ce que le petit-fils et successeur de Carl Wilhelm, le margrave Carl Friedrich (1728-1811), atteigne sa majorité et assume le gouvernement. En 1747, il chargea Molter d'élaborer un plan de réorganisation de l'établissement musical de la cour, avec lequel il accepta par la suite à bien des égards. Molter pouvait désormais jouer n'importe quel type de musique, d'autant plus que plusieurs musiciens étaient non seulement des virtuoses de leur propre instrument mais en jouaient également un second (dont la clarinette et la viole de gambe).
Dans les années suivantes, Molter écrivit une grande quantité de cantates, symphonies, concertos et musique de chambre. Des œuvres d'autres compositeurs, allemands, italiens et français, ont également été jouées. La musique de cour à Karlsruhe a prospéré, bien que la production d'opéra n'ait pas repris.

Molter a occupé ce poste jusqu'à sa mort, et c'est peut-être en hommage à Molter que le margrave a laissé son poste vacant pendant toute une année malgré l'existence d'un candidat convenable.


Œuvres

L'index des œuvres de Molter (MWV) de Klaus Häfner de 1996, qui contient environ 600 entrées, fournit des informations sur les compositions individuelles. Molter est important pour les clarinettistes car ses concertos pour clarinette, qui sont encore joués aujourd'hui, sont parmi les plus anciens du genre. Sinon, les œuvres de Molter sont pour la plupart tombées dans l'oubli. À ses débuts à Karlsruhe, son travail a été influencé par la musique italienne, bien qu'il ait également incorporé des éléments français. Après son arrivée à Eisenach, sa proximité avec des compositeurs d'Allemagne centrale tels que Georg Philipp Telemann et Johann Bernhard Bach est devenue perceptible. Après son deuxième voyage en Italie, il est de plus en plus sous l'influence de l' école napolitaine.

Molter a composé 11 cantates d'église, l'oratorio du Vendredi Saint "Höchst achefuler Tag", 3 opéras, de nombreuses cantates profanes, 14 ouvertures, 95 concertos, 8 concertos pour orchestre, 170 symphonies, 20 menuets pour orchestre, 66 sonates et autres compositions de musique de chambre, dont certaines sont mises en musique avec instruments concertants. Ses 6 "Esercizio studioso" pour violon et clavecin sont publiés en 1722 (Amsterdam, Le Cène)




Sinfonia n° 99 en fa majeur (v. 1750)



https://www.youtube.com/watch?v=MYyDIS1PEok
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty
MessageSujet: Re: Johann Melchior MOLTER (1696-1756)   Johann Melchior MOLTER (1696-1756) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Johann Melchior MOLTER (1696-1756)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: