Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : sortie d’un nouveau ...
Voir le deal

 

 Vladimir Nikitich Kashperov (1826-1894)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23947
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Vladimir Nikitich Kashperov (1826-1894) Empty
MessageSujet: Vladimir Nikitich Kashperov (1826-1894)   Vladimir Nikitich Kashperov (1826-1894) Empty2022-06-18, 16:37

Vladimir Nikitich Kashperov, en russe Владимир Никитич Кашперов, né à Tchufarovo, région de Simbirsk le 6 septembre 1826 ; mort à Romantsevo, près de Mojaïsk, province de Moscou le 8 juillet 1894, est un compositeur russe.

Après avoir terminé ses études à l'école des enseignes de la garde à Saint-Pétersbourg , Kashperov rejoint en 1844 un régiment de cuirassiers des Life-Guards, mais sa carrière militaire ne dure pas longtemps. Au début, il suit des cours avec le célèbre pianiste et compositeur allemand Adolf von Henselt (1814-1889), qui s'est installé en Russie. Finalement, cependant, l'amour de Kashperov pour la musique l'a amené à quitter l'armée et à se rendre à Berlin afin de recevoir une formation musicale plus approfondie. Après les révolutions de 1848, il est contraint de retourner en Russie.

Pendant la guerre de Crimée, il commanda une compagnie de la milice de Simbirsk qui participa à la tragique défense de Sébastopol contre les forces britanniques et françaises en 1854-55. Après son mariage avec la soprano Adel Nikolaevna Kashperova (née Beketova), il est retourné à l'étranger, à Berlin, dans la seconde moitié de 1856 pour étudier la théorie musicale avec Siegfried Dehn (1799–1858), qui avait également aidé Glinka à perfectionner sa technique de contrepoint. C'est également lors de son séjour dans la capitale prussienne qu'il se lie d'amitié avec Glinka, qui donne des cours de chant à la femme de Kashperov (il a écrit pour elle Школу пения, l'Ecole du chant). Avec Dehn et Meyerbeer, Kashperov était l'un des trois musiciens qui assistèrent aux funérailles de Glinka à Berlin en février 1857. (La dépouille du grand compositeur sera plus tard emmenée en Russie pour y être enterrée). Après la mort de Glinka, Kashperov et sa femme ont déménagé en Italie. Il y reste jusqu'en 1864.

Il écrit plusieurs opéras dans le style italien qui ont été produites en Italie, y compris Maria Tudor (Milan, 1859), Rienzi (Florence, 1863) et Consuelo (Venise, 1865).

En 1865, il reçoit une invitation de Nikolay Rubinstein pour devenir professeur de chant au Conservatoire de Moscou nouvellement ouvert. Kashperov accepte et retourne en 1866 en Russie, où il tente également de se faire un nom en tant que compositeur en demandant à Aleksandr Ostrovsky d'adapter sa célèbre tragédie L'Orage (Гроза) en un livret d'opéra. Lorsque Tchaïkovski apprend à l'hiver 1866-67 que cette tragédie, qui lui tient beaucoup à cœur et qui a inspiré son ouverture de jeunesse L'Orage, est en train d'être transformée en opéra par Kashperov, il est très déçu car il avait espéré le faire lui-même. La première de l'opéra de Kashperov L'Orage au théâtre Bolchoï de Moscou le 30 octobre/11 novembre 1867 remporte un certain succès, mais lorsqu'il est mis en scène au théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg plus tard dans l'année, il se solde par un échec total. Les critiques ont unanimement attaqué Kashperov pour avoir traité un sujet aussi profondément russe à la manière de Donizetti. César Cui a même fait une boutade sur «il signor maestro Kasperoff» !

Kashperov a enseigné le chant au Conservatoire de Moscou pendant plusieurs années (1866-1872), où il était un collègue de Tchaïkovski. Il semble y avoir eu un certain malaise entre les deux, car Kashperov était susceptible d'en vouloir aux succès des autres, et Tchaïkovski a ironisé sur les méthodes d'enseignement de Kashperov dans certains de ses articles. En 1873, il retourna quelque temps en Italie, mais retourna plus tard à Moscou, où Tourgueniev visita occasionnellement sa maison lors de ses derniers séjours en Russie.
Le dernier opéra de Kashperov, Taras Bulba, basé sur le conte historique de Gogol sur les cosaques Zaporogues, a été mis en scène au Théâtre Bolchoï de Moscou le 20 avril/2 mai 1887, mais ne se maintient pas au répertoire. En 1890, il devint professeur de chant choral dans diverses écoles "zemstvo" de la province de Moscou et occupa ce poste jusqu'à sa mort.

Outre les opéras, Kashperov a également écrit un certain nombre de mélodies (romances) et d'œuvres de musique liturgique orthodoxe. Il publie également quelques réminiscences de Glinka (1869) et un recueil d'exercices de chant pour les écoles primaires (1893).

Même dans ses œuvres russes, Kashperov est resté fidèle au style de composition italien, prenant Donizetti comme modèle.


Opéras

Les Tziganes (1850, inachevé)
Maria Tudor (1859)
Cola di Rienzi (1863)
Consuelo (1865)
L'Orage (1867)
Le Boyard Orsha (1880)
Taras Bulba (1887)
Thadeus (incomplet)
Voyevoda
Revenir en haut Aller en bas
 
Vladimir Nikitich Kashperov (1826-1894)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vladimir TICHY (né en 1946)
» Vladimir Belyaev (né en 1948)
» Vladimir Vassiliev
» Vladimir Cosma (né en 1940)
» Vladimir DOVGAN (né en 1953)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: