Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-23%
Le deal à ne pas rater :
TV 75″ Xiaomi Mi TV Q1 – QLED, 4K UHD à 929€ (Via ODR)
929 € 1199 €
Voir le deal

 

 João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817)

Aller en bas 
AuteurMessage
jdperdrix

jdperdrix

Nombre de messages : 454
Age : 71
Date d'inscription : 28/02/2013

João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) Empty
MessageSujet: João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817)   João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) Empty2022-01-18, 17:18

Compositeur portugais né à Lisbonne le 24 juin 1744 et mort à Madrid vers 1817.
Totalement oublié jusqu'à la découverte en 1967 d'un oratorio sur la Passion, livret de Metastase.
On la trouve découpée en morceaux sur youtube (le premier morceau est l'ouverture orchestrale) :

https://youtu.be/0fdfs-6dXHQ
On retrouve petit à petit ses compositions, en particulier d'intéressants quatuors à corde, classiques avec de nombreuses trouvailles harmoniques. A rapprocher de ses contemporains Boccherini (bien sûr), mais aussi Cayetano Brunetti et Manuel Canales, que les musicologues ibériques commencent à enregistrer.
Quatuors excellemment interprétés par l'ensemble Trifolium :
https://www.youtube.com/playlist?list=OLAK5uy_kXyBEzBg7PwJ_DVVLuv6c32RfcjQkmz8I
et d'autres sur youtube, interprétés par le quatuor Capela (diffusion en CD plus que confidentielle !)
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

jdperdrix

Nombre de messages : 454
Age : 71
Date d'inscription : 28/02/2013

João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) Empty
MessageSujet: Re: João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817)   João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) Empty2022-01-27, 12:03

Voici une biographie sommaire d'Almeida Mota; trouvée sur le site (en Portugais http://www.mic.pt/dispatcher?where=0&what=2&show=0&pessoa_id=4058&lang=PT) et traduite (excellemment, je n'ai rien modifié) par www.DeepL.com/Translator.

À l'exception de références occasionnelles et de la découverte en 1967, à Vila Viçosa, de la partition de La Passione di Gesù Cristo de Filipe de Sousa, l'œuvre et la personnalité de João Pedro de Almeida Mota sont restées quasiment ignorées par l'historiographie musicale ibérique jusqu'au début des années 1980. C'est alors que les recherches d'Humberto d'Ávila ont commencé à porter quelques fruits, permettant aujourd'hui de connaître non seulement l'identité de l'énigmatique compositeur, mais aussi le lieu de la majeure partie de sa production. Ces informations et d'autres ont été condensées dans le livre Almeida Mota, Compositor Português em Espanha (Lisbonne : Vega, 1996) écrit par ce chercheur.

Né à Lisbonne, Almeida Mota a été enfant de chœur à la basilique de Santa Maria (aujourd'hui Sé) entre 1752 et 1758, où il a reçu sa première formation musicale. En 1761, il signe le livre d'entrée de l'Irmandade de Santa Cecília, en tant que chanteur de la Capela Real. Des années plus tard, nous le retrouvons comme maître de chapelle dans la chambre de l'archevêque infante (D. Gaspar, fils de D. João V) de Braga et plus tard comme ténor dans la cathédrale de Santiago de Compostela. La suite de sa carrière se poursuit dans les villes espagnoles de Mondonhedo (à partir de 1772) où il aurait joué le drame giocoso Il Matrimonio per Concorso, dont la partition a été perdue, Lugo (1775) et Astorga (1783). Dans les deux dernières, il était maître de chapelle des cathédrales respectives. En 1793, il est transféré à Madrid, où il occupe le poste de maître des rudiments du Colegio de Niños rattaché à la Capela Real, et cinq ans plus tard, il est nommé compositeur de la Real Camara.

Jusqu'à son arrivée dans la capitale espagnole, Almeida Mota s'est principalement consacré à la composition d'œuvres sacrées destinées à répondre aux besoins des institutions où il travaillait - messes, psaumes, lamentations, litanies, motets, magnificats, hymnes, etc. - ainsi que de vilancicos, car, contrairement au Portugal où ils étaient interdits par le roi João V, ceux-ci continuaient à jouir d'une grande popularité dans les églises espagnoles.

Ses fonctions à la cour de Madrid l'ont également amené à se consacrer à la musique de chambre profane, écrivant plusieurs cançonetas italiennes et 16 quatuors à cordes pour Charles IV. Violoniste amateur, le monarque occupe régulièrement le second violon d'un quatuor lors des soirées de la cour. Combiner les influences de Haydn, Boccherini ou Pleyel avec son langage personnel, c'est un cas sans précédent parmi les compositeurs portugais de l'époque, puisque même Bomtempo, fervent défenseur de la musique instrumentale, n'a pas écrit pour quatuor à cordes. Almeida a également compilé une collection de solfèges de son cru pour le Collège royal et a traduit en espagnol l'un des traités de Francisco António Solano, le théoricien musical portugais le plus influent du XVIIIe siècle : Exame Instructivo sobre a Música Multiforme, Métrica e Rytmica (Madrid 1818).


Dernière édition par jdperdrix le 2022-01-27, 15:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23572
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) Empty
MessageSujet: Re: João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817)   João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) Empty2022-01-27, 12:30

Merci de nous faire connaître ce compositeur, jdperdix (je me suis permis d'alléger un peu le texte)

On trouve un de ses quatuors à cordes, l'opus 5 n° 3 en ré majeur :



https://www.youtube.com/watch?v=MgOgcf9L2zs

(I). Largo (00:00:00 - 04:37)
(II). Andantino (04:38)
(III). Tempo di Minuetto (07:26)
(IV). Rondo (12:52)

Quarteto Capela


Très beau João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) 185465
Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

jdperdrix

Nombre de messages : 454
Age : 71
Date d'inscription : 28/02/2013

João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) Empty
MessageSujet: Re: João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817)   João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) Empty2022-01-27, 15:40

Merci d'avoir aéré le texte.
Sur la chaîne youtube de Lusofolias, par le même quatuor Capela, on trouve les opus 5 no. 1, 3 et 4 ainsi que l'opus 6 no. 2 et l'opus 7 no. 4.
Il y a aussi, à l'adresse que j'ai donnée plus haut, les opus 4 no. 2, 3 et 5 par Trifolium.
On peut trouver, non sans peine, les CD physiques des opus 5 no. 2 et opus 7 no. 3 et 5 ainsi que les autres interprétés par le quarteto Capela.
D'après la note biographique, il semblerait que la musique de chambre soit postérieure à 1793, date de son arrivée à Madrid. En tous cas, c'est pour moi une belle découverte, après Boccherini, puis Canales, Baguer, Bomtempo, Brunetti, enfin Almeida Mota. Mais, à part Boccherini, un peu Brunetti, Baguer et Bomtempo, les autres compositeurs classiques ibériques sont très peu enregistrés hors de leur péninsule...
J'oubliais Arriaga, mais il a composé à Paris avant d'y mourir trop jeune...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23572
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) Empty
MessageSujet: Re: João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817)   João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) Empty2022-01-27, 18:31

Canales a lui aussi réalisé des séries de Quatuors à cordes (ses opus 1 à 3 en série de six), Boccherini évidemment (91 plus les merveilleux quintettes à cordes au nombre de 137!). Brunetti, Baguer et Bomtempo étaient plutôt des symphonistes. Et Boccherini a aussi composé 31 symphonies.

Concernant Almeida Mota, ses opus 4 à 7 sont des séries de 6 quatuors ce qui ferait au moins 24 quatuors, mais on ne sait pas, semble-t-il, quelles sont les œuvres des opus 1 à 3 ni s'il y a des opus au-delà de l'op. 7 João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) 1521897346

A noter que Mota (ou Motta) est inconnu chez Fétis, comme quoi il était déjà oublié au 19ème siècle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) Empty
MessageSujet: Re: João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817)   João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
João Pedro de Almeida Mota (1744 - 1817)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pedro Etienne Solère (1753-1817)
» Révolutions ou révoltes en musique!
» Laurindo Almeida, guitare
» Antonio Victorino de Almeida (né en 1940)
» Almeida Prado (1943-2010)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: