Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Les Loups-Garous de Thiercelieux (Edition 2021) – Jeu de société
7.75 €
Voir le deal

 

 Adolf Schimon (1820-1887)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23065
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Adolf Schimon (1820-1887) Empty
MessageSujet: Adolf Schimon (1820-1887)   Adolf Schimon (1820-1887) EmptyMer 12 Jan 2022, 12:28

Adolf Schimon (né le 29 février 1820 à Vienne, mort le 21 juin 1887 à Leipzig) était un pianiste, professeur de chant et compositeur austro-allemand.

Adolf Schimon était le fils du chanteur et peintre Ferdinand Schimon de Buda (bien connu pour ses portraits de Beethoven, Weber et Spohr), qui s'est rendu à Munich avec lui en 1821 et a chanté au théâtre de la cour jusqu'en 1840.
Adolf reçut très tôt des leçons de piano de Caroline Perthaler et se produisit en public en novembre 1831 avec un concerto pour piano de Friedrich Kalkbrenner. En 1834, il donne son premier concert à Augsbourg et en février 1836 un "Grand concert vocal et instrumental" à l'Odéon de Munich.

Au Conservatoire de Paris il étudie à partir de 1837 chez Henri Montan Berton (piano) et Fromental Halévy (composition), et y fait former sa voix par Marco Bordogni et Davide Banderali. En 1840, il se rendit à Florence pour étudier le chant, où plus tard, le 12 février 1846, son opéra "Alessandro Stradella" y fut créé. Vers 1844, il vécut à Paris, où il rencontra Anton Schindler, Stephen Heller et Julius Stern.

Il se rend à Londres et travaille comme répétiteur au Her Majesty's Theatre de 1850 à 1853. Pendant ce temps, il a fait des tournées de concerts, accompagnant des chanteurs tels que Michael Balfe, Sims Reeves et Clara Novello. Ce fut suivi en 1854 pendant quatre ans dans le même poste à l'Opéra italien de Paris, au Théâtre-Italien.
Puis Shimon vécut à nouveau en Italie. Le 12 août 1858, son ami Friedrich von Flotow interprète son opéra-comique "List und List" au Théâtre de la Cour de Schwerin.
En 1872, il épousa la chanteuse Anna Regan à Florence. Il a travaillé comme chef d'orchestre dans divers théâtres en Allemagne et plus tard, à partir de 1874 en tant que professeur de chant en Allemagne, d'abord au Conservatoire de Leipzig, et de 1877 à 1886 à l' École royale de musique (Königlichen Musikschule) de Munich, où il a souvent joué comme pianiste accompagnateur dans des récitals de sa femme et du chanteur viennois Gustav Walter. Il retourne ensuite à Leipzig, où il enseigne à nouveau au conservatoire.

Alwin Ruffini était l'un de ses élèves à Leipzig. Ses élèves à la Königlichen Musikschule de Munich comprenaient les deux futures sopranos Emilie Welti et Emilie Feuge-Gleiss, dont la seconde a ensuite été instruite par lui à Leipzig.

Il a réalisé des éditions d'œuvres vocales de A. Scarlatti, Porpora et Paradisi et d'autres musiques italiennes.

L'épouse de Schimon, Anna Regan (1841-1902), qu'il épousa à Florence en 1872, était une chanteuse d'une certaine distinction. Elle a étudié à Dresde puis a travaillé auprès de sa tante Karoline Unger à Florence. Elle a fait ses débuts à Sienne et a ensuite chanté au théâtre de la cour de Hanovre. Chanteuse à la cour de la Grande-Duchesse Helena Pavlovna, elle chanta à Saint-Pétersbourg dirigée par Berlioz ; elle est également apparue à Londres, particulièrement réussie dans les représentations de lieder. Elle a fait de nombreuses tournées jusqu'à son mariage, où elle est apparue moins fréquemment ; après la mort de Schimon en 1887, elle demeura à Munich.


Œuvres

Outre ses 2 opéras Alessandro Stradella (1846) et List und List (1858), Schimon a écrit de la musique de chambre (dont le quatuor à cordes en la mineur op. 25, 1868, Trio pour piano, violon, violoncelle en ré mineur, op. 19, Sonate pour violon et piano, op. 20), ainsi que de la musique pour piano et des mélodies, dont 2 mélodies de salon sur des poèmes de Ronsard et de Hugo (1870), Cäcilia Album, geistliche und weltliche Arien und Lieder (1866), et Duettino da camera "L'Echo" (1860).



Mélodie pour piano (vers 1842)



https://www.youtube.com/watch?v=Tt6iKL334As
Revenir en haut Aller en bas
 
Adolf Schimon (1820-1887)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: