Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Lit combiné enfant 90×200 cm PARISOT ZOLA
Voir le deal
159.99 €

 

 Barber : Adagio pour orchestre à cordes

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23065
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Barber : Adagio pour orchestre à cordes Empty
MessageSujet: Barber : Adagio pour orchestre à cordes   Barber : Adagio pour orchestre à cordes Empty2021-11-05, 20:17

L'Adagio pour cordes (Adagio for Strings) est une œuvre de Samuel Barber , sans doute sa plus connue, arrangée pour orchestre à cordes à partir du deuxième mouvement de son Quatuor à cordes, op. 11.

L' Adagio pour cordes de Barber était à l'origine le deuxième mouvement de son Quatuor à cordes, op. 11, composé en 1936 alors qu'il passait un été en Europe avec son partenaire Gian Carlo Menotti, un compositeur italien qui était un camarade étudiant au Curtis Institute of Music. Il a été inspiré par les Géorgiques de Virgile . Dans le quatuor, l' Adagio suit un premier mouvement violemment contrasté (Molto allegro e appassionato) et est suivi d'une musique qui s'ouvre sur une brève reprise de la musique du premier mouvement (marquée Molto allegro (come prima) – Presto).

En janvier 1938, Barber envoie le morceau au chef d'orchestre Arturo Toscanini. Ce dernier rend la partition sans commentaire ; Barber, vexé, évite de le revoir. Toscanini lui envoie alors un mot par le biais d'un ami, disant qu'il envisageait de jouer l'œuvre et qu'il lui avait rendu la partition parce qu'il l'avait déjà mémorisée.

Le propre arrangement de Barber pour orchestre à cordes est créé par Arturo Toscanini avec l'orchestre symphonique de la NBC, le 5 novembre 1938 à New York.

Le compositeur arrangea aussi le morceau en 1967 pour un chœur de huit chanteurs, sous forme d'Agnus Dei.


Analyse

L'œuvre utilise une forme d'arc : une mélodie ascendante semblable à une marche est inversée, étendue et soumise à des variations.

Le long flot de la ligne mélodique se déploie librement au sein de l'ensemble des cordes, par exemple, la première section de l'adagio commence par la cellule mélodique principale jouée par les premiers violons, mais s'achève avec sa reprise par les altos, transposée en quinte.

Les altos poursuivent une variation sur la cellule mélodique dans la deuxième section, les contrebasses restent silencieuses, y compris sur la section suivante. La section médiane étendue commence par le jeu principal des violoncelles dans une tessiture de mezzo-soprano.

Au fur et à mesure que la section se construit, l'ensemble des cordes monte dans la gamme jusqu'à son registre le plus élevé, culminant dans un pic fortissimo-forte, immédiatement suivi d'un silence. Une brève série de cordes élégiaques sert de coda pour cette partie de l'œuvre, et réintroduit les contrebasses.

La dernière section est une reprise du thème d'origine, avec une inversion de la deuxième partie de la cellule mélodique, jouée à l'unisson par les premiers violons et les altos. La pièce se termine avec les premiers violons rejouant lentement les cinq premières notes de la mélodie dans un registre d'alto, soutenant la dernière note après un bref silence et la diminution progressive de l'accompagnement.

L'adagio de Barber a quelques ressemblances avec l'adagietto de la Symphonie n° 5 de Mahler.

Depuis l'enregistrement de 1938, l' Adagio pour cordes a souvent été entendu dans le monde entier et c'était l'une des rares pièces américaines à être jouée en Union soviétique pendant la guerre froide.

L' Adagio pour cordes a été joué dans de nombreuses occasions publiques, notamment en période de deuil. C'était:

Diffusé à la radio à l'annonce de la mort de Franklin D. Roosevelt ;
Interprété par l' Orchestre symphonique national dans une émission de radio nationale à la suite des funérailles du président assassiné John F. Kennedy
Joué aux funérailles d' Albert Einstein
Leonard Bernstein a dirigé l'œuvre lors de quatre concerts consécutifs de l'Orchestre philharmonique de New York à la mémoire de Samuel Barber peu de temps après la mort de Barber.
Joué aux obsèques de la princesse Grace de Monaco
Joue pendant la scène culminante du film de 1980 The Elephant Man.
Joue à plusieurs reprises dans le film Platoon de 1986 .
Joué à Last Night of the Proms en 2001 au Royal Albert Hall pour honorer la mémoire des victimes des attentats du 11 septembre
Joué à nouveau 20 ans plus tard, en mémoire, lors du Last Night of the Proms 2021 au Royal Albert Hall à l'occasion du 20e anniversaire du 11 septembre dans un nouvel arrangement pour chœur et cordes.
A joué lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 2010 à Vancouver; l'accident mortel du lugeur Nodar Kumaritashvili le même jour ajouté à émotionnel la performance affecte .
Joué aux funérailles d'État du Canadien Jack Layton , le chef du Nouveau Parti démocratique
Joué à Trafalgar Square , le 9 Janvier 2015, par un ensemble de 150 joueurs de cordes dirigé par Thomas Gould de l'Orchestre Aurora après l'attaque terroriste sur Charlie Hebdo .
Joué par le Brussels Philharmonic le 25 mars 2016 devant la Bourse de Bruxelles à la suite des attentats de Bruxelles de 2016 plus tôt dans la semaine.
Joué à Central Park à New York le 15 juin 2016, pour les victimes de la fusillade dans une discothèque d'Orlando .
Joué au mémorial télévisé à Manchester, en Angleterre , le 23 mai 2017, pour les victimes de l' attentat à la bombe de la Manchester Arena .
Joué au concert européen numérique à la Philharmonie de Berlin par l' Orchestre philharmonique de Berlin sous la direction de Kirill Petrenko le 1er mai 2020, pour les victimes du coronavirus




https://www.youtube.com/watch?v=WAoLJ8GbA4Y
Revenir en haut Aller en bas
 
Barber : Adagio pour orchestre à cordes
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Oeuvres & analyses musicales-
Sauter vers: