Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-53%
Le deal à ne pas rater :
[Lot de 6] MIXA BEBE Gel très doux 2-en-1 corps et cheveux – 750 ml
21 € 45 €
Voir le deal

 

 La Consécration de la Maison (Beethoven)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23065
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

La Consécration de la Maison (Beethoven) Empty
MessageSujet: La Consécration de la Maison (Beethoven)   La Consécration de la Maison (Beethoven) Empty2021-11-03, 20:34

La Consécration de la Maison (allemand : Die Weihe des Hauses), Op . 124, est une œuvre de Ludwig van Beethoven composée en septembre 1822. Elle a été commandée par Carl Friedrich Hensler, le directeur du nouveau Théâtre de Vienne in der Josefstadt, et a été jouée pour la première fois à l'ouverture du théâtre le 3 octobre 1822. C'était la première œuvre écrite par Beethoven après sa reprise de l'étude des œuvres de JS Bach et de Haendel, et porte leur influence.

L' ouverture de la Consécration de la Maison était également le premier élément du programme du concert de Beethoven du 7 mai 1824 au Theater am Kärntnertor de Vienne , où eut lieu la première mondiale de sa 9e Symphonie.

Auparavant, en 1811, Beethoven avait écrit Les Ruines d'Athènes (Die Ruinen von Athen), op. 113, musique de scène pour la pièce du même nom d' August von Kotzebue, pour la consécration d'un nouveau théâtre à Pest. Cette même œuvre devait être rejouée en 1822 pour le nouveau théâtre de Vienne. Cependant, Carl Meisl, le commissaire de la Royal Imperial Navy, a modifié les textes des numéros 1, 6, 7 et 8 de l'œuvre de Beethoven. Beethoven n'était pas satisfait de la révision et a estimé que le nouveau texte ne correspondait pas à la musique. Meisl a également introduit un un aria, Wo sich die Pulse, pour laquelle Beethoven a écrit une nouvelle musique (WoO 98). Beethoven a écrit une toute nouvelle ouverture pour l'œuvre, modifié certains numéros musicaux et en a ajouté d'autres, dont un chœur final avec violon solo et ballet. Cette nouvelle ouverture est connue sous le nom d'ouverture de la consécration de la maison. (Les pièces accessoires supplémentaires constituent l'ensemble de l'œuvre.)


Détail de la musique de scène Hess 118 (seule l'ouverture a un numéro d'opus)

Die Weihe des Hauses, Ouvertüre, op. 124
N° 1 Unsichtbarer Chor. Folge dem mächtigen Ruf der Ehre!
N° 2 Duett. Ohne Verschulden Knechtschaft dulden
N° 3 Chor der Derwische
N° 4 Marcia alla turca
N° 5 Chor mit Sopran-Solo, WoO 98. Wo sich die Pulse jugendlich jagen. Laßt uns im Tanze
N° 6 Marsch mit Chor, op. 114. Schmückt die Altäre !
N° 7 Musik hinter der Szene [Mélodrame]. Es wandelt schon das Volk à Feierkleide (Rezitation)
N° 8 Rezitativ: Mit reger Freude, die nie erkaltet et Chor : Wir tragen empfängliche Herzen im Busen – Arie mit Chor : Will unser Genius noch einen Wunsch
N° 9 Chor : Heil unserm Kaiser !


Beethoven a apporté peu de changements aux Ruines d'Athènes, mais a ajouté un chœur final avec violon solo et ballet, et a retravaillé une marche (op. 114) et a écrit la nouvelle ouverture (op. 124), puisque l'ouverture originale n'était pas appropriée pour la pièce.

Beethoven a dirigé la première représentation le 3 octobre 1822, le jour du nom de l' empereur François, au théâtre Josefstadt de Vienne et s'est assis au piano. Les 400 places disponibles du théâtre ont été vendues des semaines à l'avance. Anton Schindler a joué le premier violon, Franz Glasses était Kapellmeister et le ténor Michael Greiner a chanté. Bien que Beethoven puisse encore entendre un peu à l'époque, Anton Schindler a constaté que Beethoven ne pouvait plus diriger de plus grands orchestres et que la qualité de l'interprétation en avait souffert. Néanmoins, le public était enthousiaste et la représentation a été répétée au cours des trois jours suivant.


Ouverture

Une anecdote d' Anton Schindler décrit Beethoven concevant deux thèmes pour l'ouverture lors d'une promenade et relate l'intention du compositeur de traiter l'un d'eux de façon contrapuntique après Haendel. Beethoven a choisi une structure monothématique, dans laquelle une modulation se produit, mais dans laquelle la nouvelle tonalité présente le même thème. Ceci suggère l'influence de Haydn .

L'ouverture s'ouvre sur de brefs accords isolés qui annoncent le début d'une lente introduction à la manière de Haendel. Une lente marche s'ensuit, de caractère processionnel, comme si on l'entendait au loin. Les cuivres et les vents reprennent le thème et sont rejoints par les cordes pour une reprise de la marche.
A l'approche du cortège imaginaire, la marche s'intensifie et se termine par des fanfares de trompettes et de timbales annonçant l'arrivée. Une fanfare de trompettes, avec des passages dans le basson, et plus tard les violons, semblant décrire la hâte et l'excitation de la foule, introduit une section de tutti rapide qui semble signaler le corps principal de l'ouverture, mais qui cède la place à une forme sonate allegro. Les trompettes et les tambours reprennent, aboutissant à un intermède se raccordant enfin au corps de l'ouverture : une fugue Allegro (évoqué par Schindler) au centre de l'œuvre, en simple et double contrepoint. Différents groupes d'instruments entrent tour à tour, produisant une texture fuguée. Le thème apparaît dans les premiers violons, flûte et hautbois, et un contre-thème dans les seconds violons et clarinettes. Cette section crescendos rapidement, et – après la récapitulation – une coda énergique clôt l'ouverture avec brio.




https://www.youtube.com/watch?v=HhzOmL8EX0E
Revenir en haut Aller en bas
 
La Consécration de la Maison (Beethoven)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Oeuvres & analyses musicales-
Sauter vers: