Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Cartes Pokémon : où commander le coffret ...
Voir le deal
64.99 €

 

 Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27881
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty
MessageSujet: Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760   Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty2007-01-20, 18:47

Johann Anton Filtz (Eischstätt, baptisé le 22 septembre 1733- Mannheim, enterré le 14 mars 1760) est un compositeur allemand. On le nomme aussi Antonín Fils, Anton Fils, Johann Anton Filtz...

On ne sait rien de sa jeunesse ni des contacts avec la Bohême que son oeuvre semble prouver. Il était le fils de Johann Georg Fils (v. 1700-1749), violoncelliste à la Cour d'Eichstätt entre 1732 et 1749 et il est probable qu'Anton ait reçu sa première formation avec son père. Il entre ensuite au gymnasium d'Eichstätt, puis à l'Université d'Ingolstadt en 1753 pour étudier la théologie. On le retrouve en mai 1754 violoncelliste dans l'orchestre de Stamitz à Mannheim, ville où il fit toute sa carrière jusqu'à sa mort prématurée, peut-être d'une indigestion. A Mannheim il avait épousé en 1757 Elisabeth Range dont il eut une fille.

Sa célébrité fut grande de son vivant et d'importants éditeurs publièrent ses oeuvres aussitôt sa disparition. H.Riemann a établi un catalogue thématique de ses compositions où l'on trouve 41 symphonies, 24 sonates en trio, un recueil de sonates pour violon et/ou violoncelle, 6 quatuors à cordes, 3 concertos pour flûte et d'autres pour violoncelle..

Filtz est un mélodiste spontané, qui recourt fréquemment à des danses Tchèques dans les mouvements rapides des ses symphonies. Sa symphonie "Bohême" ou sa symphonie "périodique" n°4 prouvent une volonté d'expression proche de celle de Jean Sébastien Bach et Mozart. Mort trop tôt pour avoir pu s'épanouir, il demeure l'un des représentants les plus intéressants de la musique préclassique.
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23925
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty
MessageSujet: Re: Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760   Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty2007-01-20, 19:23

Moi je le classerais plutôt comme compositeur tchèque un peu comme Stamitz (il est né à Eichstatt en Bohême). Lui aussi fit partie de l'école de Mannheim créée d'ailleurs par des tchèques.

Néanmoins, à mon avis, son style se rapproche plus de Karl Philip Emmanuel Bach que de celle de l'école de Mannheim qui, elle est bien prémozartienne.

Pour un compositeur mort à 27 ans, donc bien plus jeune que Mozart, il laisse une oeuvre assez importante, car en plus de celles que tu as citées il y a aussi de la musique religieuse (j'ai entendu à la radio une jolie Messe solennelle en fa majeur).
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27881
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty
MessageSujet: Re: Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760   Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty2007-01-20, 19:28

joachim a écrit:

Néanmoins, à mon avis, son style se rapproche plus de Karl Philip Emmanuel Bach .

C'est vrai que c'est assez proche dans le style. En tout cas, sa musique est sans surprise mais sympa.
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23925
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty
MessageSujet: Re: Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760   Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty2016-09-22, 10:00

Oeuvres

Symphonies

6 de l' op.1 (1759–60)
5 de l' op.2 (1760) [l'op 5 n°3 es de J.C. Bach]
6 de l' op.5 (1763);
7 publiées séparément (1760–63)
4 publiées dans des anthologies (1761–2)
6 autres non datées
3 autres, douteuses
10 autres (dont 2 partitas) estimées douteuses, citées seulement dans des catalogues thématiques du 18ème siècle


Concertos

1 pour violoncelle (London, n.d.), arrangé pour piano (London, 1774);
6 pour violoncelle (Wiesbaden, 1971);
1 pour flûte dans la publication "2 concerti … composti dal Signor Filtz & Bauer Smitch [Bauerschmidt]", op.2 (n.d.) ed. 1974
1 pour alto (v. 1759)
1 pour flûte (London, v.1775 [attrib. Vanhal]), ed. (1964);
4 pour flûte non datés
?1 pour flûte, attribué à Fils chez Breitkopf  ou à Toeschi
1 pour hautbois;
13 perdus cités dans le catalogue Breitkopf : 1 pour violon, 5 pour violoncelle, 4 pour flûte, 1 pour hautbois, 1 pour cor, 1 pour clavecin


Musique de chambre

6 sonate a 3, 2 vn, b, op.3 (1760)
6 sonates en trio, hpd, vn, b, [op. 4] (1763)
[3] sonates, vc/vn, bc, op.5 (1763),
6 sonates en trio, fl, vn, b, op.6 (1764);
6 sonata da camera, vc, fl/vn, b (1762 ou avant), nos. 1–5 ed. N. Pyron and P. Foster (London, 1983–6);
Quatuor fl, vn, va, b, publié comme Simphonia, no.6 (1764);
6 Quatuors à cordes à 2 violons, alto et violoncelle (n.d.)
6 sonates, 2 fl, vc, bc, op.2 (London, v.1775);
Trio for vc, vn, b, Duetto for vn, vc, Sonata for vc, b,
6 trios, 2 vn, b, op. posth. (1768), perdus;
6 trios for fl, vn, b repris au catalogue Breitkopf  [4 perdus, 2 attribués aussi à Stamitz]


Musique religieuse

2 messes
5 messes, 1 messe fragmentaire d'authenticité douteuse
Cantata pastoralis, F;
Veni sancte spiritus (offertoire),
Dixit Dominus et Magnificat, 5 psaumes de vêpres et Magnificat, Litaniae Lauretanae,
?Litaniae
Salve regina en fa majeur pour soprano, 2 trompettes, 2 violons et basse continue
Cantate.


Rien sur Anton Fils depuis 2007 ? Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 1521897346  Il doit absolument sortir de l'oubli. Qu'on en juge :


Concerto pour violoncelle en si bémol majeur

https://www.youtube.com/watch?v=FkeP53ubnOM




Missa Solemnis en fa majeur

https://www.youtube.com/watch?v=iZsoK642b-w


Symphonie en sol mineur

https://www.youtube.com/watch?v=kmE42OEnAaA


Concerto pour alto en ré majeur

https://www.youtube.com/watch?v=hFZUSVyDh_c
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27881
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty
MessageSujet: Re: Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760   Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty2020-05-16, 13:21



Missa solemnis en ut majeur
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23925
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty
MessageSujet: Re: Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760   Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty2021-01-03, 16:57

Une biographie plus précise

Anton Fils (également Antonín Fils, Johann Anton Fils, Johann Anton Filtz) (22 septembre 1733 (baptisé à Eichstätt) - 14 mars 1760 (enterré)) était un compositeur classique allemand.

Seules quelques données sont connues de la vie de Fils, qui est presque complètement dans le noir. Ses véritables origines ont été découvertes dans les années 1960. On a longtemps pensé qu'il était d'origine bohème, mais son ascendance bohème est incertaine et ne peut être dérivée que de preuves, telles que les deux messes sous le nom de Fils dans la bibliothèque de l'abbaye de Strahower, et les particularités stylistiques de la musique bohème qui peuvent être retracées. dans les œuvres de Fils.
Son père était Johann Georg Fils († 1749), qui avait été violoncelliste à l' orchestre de la cour du prince-évêque d'Eichstätt depuis 1732. Anton Fils a probablement reçu ses leçons d'instrument de son père. En plus du père, le directeur musical de la cour d'Eichstätt Joseph Meck vient en tant que professeur de composition. Dans tous les cas, Fils est susceptible d'avoir commencé son poste ultérieur à Mannheim en tant que violoncelliste et compositeur pleinement formé. En 1745 et 1749, il fut enregistré en tant qu'étudiant au Eichstätter Gymnasium, après quoi il y eut une lacune dans sa biographie jusqu'en 1754. Si Anton Fils est identique à Antonius Ignatius Fils, inscrit comme étudiant en théologie et droit à l'Université d'Ingolstadt en 1753/54 ne peut être confirmé sans aucun doute.

Fils a donc probablement étudié le droit et la théologie à l'Université d'Ingolstadt et, en 1754, Fils appartient à la Hofkapelle Karl Theodors à Mannheim. Le jeune Fils est  profondément impressionné par le monde de l'Orchestre de la Cour de Mannheim, un orchestre avec des instrumentistes et des compositeurs de renom tels que I. Holzbauer, J. V. Stamic, A. Toeschi, Ch. Cannabich, F. X. Richter et autres.
Sous la direction de Stamic, plus tard par Cannabich, l'orchestre de la cour de Mannheim a atteint une précision d'interaction inouïe à l'époque et a étonné les auditeurs avec des effets dynamiques parfaitement accentués qui ont donné à son jeu l'expression la plus forte. On peut donc à juste titre supposer que les symphonies de Fils datent de l'époque de son séjour à Mannheim. Le goût pour le travail symphonique était notamment dû à l'influence personnelle que Stamic avait acquise sur le jeune compositeur.

En 1757, il épousa Elisabeth Range. Une fille est née de ce mariage: Anna Margaretha.

Comme "Discepolo di Giovan Stamitz", comme il le dit dans le titre de ses sonates en trio, op. 3, il a travaillé dans le style de son professeur et, avec F. X. Richter, est l'un des représentants les plus importants du groupe le plus âgé de l'école de Mannheim. Si Fils n'a pas atteint son maître "dans la consistance et la délicatesse de l'œuvre" (Riemann), en revanche il surprend par sa richesse mélodique et sa forte expression, qui ont eu une influence durable sur les représentants d'un style énergique.

Parmi ses nombreuses œuvres, les symphonies ont été particulièrement appréciées. Des paroles d'appréciation admiratives consacrées au compositeur Ch. F. D. Schubart dans son travail "Idées pour une esthétique du Tonkunst" : "le plus grand compositeur de symphonies qui ait jamais vécu" (Schubart 1806, 141). Il attribua également la mort prématurée de Fils à "sa bizarre idée de manger des araignées" (Schubart 1806, 141). Des récits de cette légende ont été élaborés pour inclure Fils, assurant aux observateurs horrifiés que les araignées avaient le goût de fraises fraîches !

Fils est décédé à Mannheim et a été inhumé le 14 mars 1760

Fils n'a probablement pas vécu pour voir ses symphonies imprimées. Les plus anciens manuscrits datés de notre domaine datent de 1768, et les premiers tirages n'apparaissent que trois ans après sa mort par les éditeurs Bremner London.

Bien qu'il est mort à seulement 26 ans, il a laissé un vaste corpus d'œuvres, dont au moins trente-quatre symphonies et une trentaine de concertos, principalement pour violoncelle et pour flûte, même si seulement la moitié environ ont survécu.


Œuvres avec un n° d'opus

Sei sinfonias a quattro, op. 1 (1760)
Sei Sonfonias per orchestra, op. 2 (1760/63)
6 trios-sonatas, op. 3 (1763)
6 trios-sonatas, op. 4 (1763)
6 Simphonies, op. 5 (1764)
6 sonates pour violon ou violoncelle et basse continue, op. 5 (1763)
6 trios-sonates, op. 6 (1764)
Sonatas da camera pour flûte, violoncelle et basse, op. 6b (1779)


Autres

Symphonies
6 quatuors à cordes ou flûte et cordes (1785)
Concerto favori pour orgue et orchestre (1775)
Concerto pour clavecin et orchestre (1768)
Concerto pour clarinette et orchestre
Concertos pour flûte et orchestre, dont ré majeur et sol majeur
Concerto pour hautbois et orchestre
Concertos pour violoncelle et orchestre, dont fa majeur et si bémol majeur
Concerto pour alto et orchestre en ré majeur
Sonates pour clavier
Messes en fa majeur, mi bémol majeur (v.1750) et en ut majeur
Salve Regina en fa majeur


Précisons que a transmission de ses œuvres est tout aussi problématique que les sources de sa biographie: pas une seule composition de lui n'a survécu en manuscrit original, à l'exception peut-être d'une messe en mi bémol majeur, ce qui n'est pas du tout certain.
Selon une anecdote transmise par Schubart, Fils aurait ignoré ses notes dès qu'elles étaient jouées et les aurait utilisées pour allumer un feu !
Cela n'a changé qu'après sa mort en 1760, lorsque sa veuve, probablement pour des raisons économiques, a vendu ses œuvres à l'éditeur de musique de Paris Louis-Balthazard de La Chevardière (1730-1812). La plupart des œuvres de Fils ont été imprimées en 1765, ont connu une popularité croissante et ont été réimprimées à Amsterdam et à Londres.
Cependant, les éditions imprimées n'étaient pas systématiques et quel que soit le contexte dans lequel elles avaient été créées, les numéros d'opus se contredisaient parfois entre divers éditeurs et furent bientôt complètement omis, et il y avait aussi de nombreuses attributions incorrectes dans les œuvres publiées sous le nom de Filtz.
Sur les plus de 40 symphonies qui ont survécu sous son nom, 34 sont encore sérieusement attribuées à Fils par la recherche musicale moderne, et il ne peut être exclu que ce nombre doive encore être réduit.

Au vu de sa mort prématurée, la portée de son œuvre reste impressionnante. Ses autres compositions comprennent des concertos instrumentaux, dont beaucoup pour son propre instrument, le violoncelle, en tant qu'instrument solo, de la musique de chambre et de la musique d'église. Une liste complète de ses œuvres n'est toujours pas disponible. La mélodie-titre de l' émission du BR Our Land provient de son périodique Sinfonia à 8 Symphonie n° 2 en la majeur.


Dernière édition par joachim le 2021-01-03, 17:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23925
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty
MessageSujet: Re: Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760   Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty2021-01-03, 17:25

Sinfonie a 8 (sinfonie periodique n° 2)




https://www.youtube.com/watch?v=84ZqdZjVxcQ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty
MessageSujet: Re: Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760   Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Filtz Johann Anton (Fils, Filz) 1733-1760
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Anton Schermer (1760-1821)
» Anton Raetzel (v. 1724 - v. 1760)
» Johann Strauss II, le fils (1825-1899)
» Johann Christoph SCHULTZE (1733-1813)
» Johann Christian Fischer (1733-1800)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: