Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-56%
Le deal à ne pas rater :
-56% sur le PLAYMOBIL – Calendrier de l’Avent « Novelmore »
19.99 € 44.99 €
Voir le deal

 

  Michael SMALL

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Michael SMALL Empty
MessageSujet: Michael SMALL    Michael SMALL Empty2021-02-09, 20:52


Eléments biographiques:

Michael Small est un compositeur américain qui vit le jour le 30 mai 1939 à New York et qui s'éteignit le 24 novembre 2003 à l'âge de 64 ans, à Manhattan. Il fut un compositeur plutôt discret et méconnu du grand public, un peu comme Marc Shaiman que nous évoquions sur un autre fil de discussion. La carrière de Michael Small est indissociable de celle du réalisateur Alan J. Pakula dont la collaboration commença dès 1971 sur le film Klute et se poursuivra avec huit autres films. Elle se termina en 1992 avec Jeux d'adultes. Le style sombre et minimaliste des compositions de Michael Small colle parfaitement avec les thrillers paranoïaques typiques des années 70, dont le film À cause d'un assassinat en est le parfait exemple. A de rares exceptions près, l'œuvre du compositeur gravitera souvent autour de ce registre du thriller (Marathon Man, The Driver, La Nuit des juges...) Il s'essaie quelque peu au fantastique avec le film Audrey Rose, le western avec Le Souffle de la tempête et sera même aux commandes du quatrième volet des Dents de la mer. Il développe également une collaboration fructueuse avec le cinéaste Bob Rafelson qui démarre avec Le facteur sonne toujours deux fois en 1981. On notera aussi La Veuve noire en 1987 et Aux sources du Nil en 1990, un film d'aventure qui lui permit d'écrire une partition plus épique et ample qui ne passa pas inaperçue dans le milieu béophile. Malheureusement, la carrière de Michael Small fut interrompue en 2003 par un horrible cancer de la prostate. (En partie Wikipédia).

https://www.youtube.com/watch?v=e-VVaEXPbus
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

 Michael SMALL Empty
MessageSujet: Re: Michael SMALL    Michael SMALL Empty2021-02-09, 21:23


 Michael SMALL Image-original

Je suis loin de connaître toutes les musiques que Michael Small composa pour le cinéma et la télévision. Je connais au moins celle qu'il composa pour Marathon Man de John Schlesinger (1976), un film très solidement charpenté avec un Dustin Hoffman et un Roy Scheider impeccables dans leurs rôles respectifs, et surtout un Laurence Olivier inattendu dans le rôle d'un ancien nazi dentiste et tortionnaire. Deux années après, il incarnait le rôle opposé d'un chasseur de nazis dans Ces garçons qui venaient du Brésil (The Boys from Brazil) de Franklin J. Schaffner (1978), sur une musique de Jerry Goldsmith. J'ignore pourquoi, mais aucun de ces deux films, pourtant bien ficelés et bien interprétés (si ce n'est Gregory Peck qui cabotine un peu trop dans le film de Schaffner), ne m'ont laissé une impression durable. Ils ne font pas partie de ces films qui me hantent et que j'ai envie de revoir. Pour en revenir à la musique de Michael Small pour Marathon man que je redécouvre en ce moment-même, elle est surtout climatique, tendue, anxiogène, ouverte au suspens, ce qui correspond évidemment à l'humeur du film, un thriller:

<<À New York, par un été caniculaire, un violent accident de voiture cause la mort de deux personnes, dont le frère d'un ancien criminel de guerre nazi caché en Amérique du Sud, Christian Szell, qui se trouvait aux États-Unis afin d'y récupérer un vieux trésor de guerre. Cet accident va avoir des répercussions collatérales sur le quotidien tranquille de Thomas Levy, brillant étudiant en histoire surnommé "Babe" par son entourage, et qui s'entraîne d'arrache-pied en vue de courir un marathon. En effet, son grand frère Henry "Doc", membre d'une organisation secrète du gouvernement américain, est dans la ligne de mire de Christian Szell. Dès lors, "Babe" va devoir courir pour sauver sa peau, tout en cherchant à comprendre pourquoi il est lui aussi devenu une cible à éliminer.>> (Wiki)

Dans une écoute seule, ce qui est vrai aussi avec quelques autres de ses travaux pour l'image, que ce soit celle du petit ou du grand écran, je ne suis pas fasciné par son style, que ce soit par les climats orchestraux qu'il instaure, bien qu'il privilégie des formations instrumentales moyennes, ce qui, en général, m'est plus séduisant que les grands orchestres symphoniques dans le domaine de la composition pour l'image (sauf exceptions), ni par ses constructions mélodiques, si ce n'est un motif très judicieux illustrant le personnage inquiétant et même effrayant de Christian Szell (Laurence Olivier), ni encore par ses thèmes d'action qui assument parfaitement leur fonction mais ne me sont que trop peu exaltants dans une écoute seule. Restent quelques sonorités intéressantes parsemées ci et là...
Revenir en haut Aller en bas
 
Michael SMALL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: