Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-47%
Le deal à ne pas rater :
La carte Fnac+ à 7.99€ pour 1 an
7.99 € 14.99 €
Voir le deal

 

 La sonate

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27755
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

La sonate Empty
MessageSujet: La sonate   La sonate Empty2021-01-13, 15:42

Une sonate est une composition instrumentale de musique classique à plusieurs mouvements (par opposition à la cantate qui est chantée). Il ne faut pas la confondre avec l'une des formes les plus importantes, la forme sonate. Le premier mouvement d'une sonate est, d'ailleurs, généralement de forme sonate.

Histoire

À l'origine, le mot désigne « une musique qui sonne » (en italien, sonata, suonata). La musique opposée à la sonate était la cantate (de l'italien, cantare = chanter). Les premières sonates sont apparues vers 1580 de Giovanni Croce et Andrea Gabrieli (de ce dernier, la « Sonate a 5 instromenti » de 1586, est aujourd'hui perdue). Dès le début du xviie siècle déjà, une grande partie des compositeurs italiens ont adopté et intégré la sonate à leur répertoire. Depuis la fin du XVIIe et jusqu’à nos jours, de très nombreux compositeurs ont écrit d'innombrables sonates pour tous les instruments imaginables de leur époque.

La sonate s'est élaborée de façon progressive : au début, elle se distingue peu d'autres genres, tels que la partita, la canzone ou la suite. Elle possède cependant deux variantes : la « sonata da chiesa » ou sonate d'église, et la « sonata da camera » ou sonate de chambre.
C'est à l'époque de Corelli que la « forme sonate » se fixe : son succès sera la cause du déclin de la suite et, plus tard, adaptée à l'orchestre et prenant de plus grandes proportions, elle donnera naissance à la symphonie.

Aspects de la sonate

La sonate peut être composée pour un ou plusieurs instruments.

Sonate solo, pour instrument seul : piano, clavecin, violon, viole de gambe, orgue…
Sonate duo, généralement pour instruments à cordes ou à vent.
Sonate en trio, ou à 4, 5 ou plusieurs voix.
Sonatine : petite sonate.
Sinfonia : sonate pour orchestre.
Concerto : sonate pour un ou plusieurs instruments solistes et orchestre.

Époque baroque

La sonata da chiesa est une sonate d'église. Elle a généralement quatre mouvements : grave, vite, lent, vite.
La sonata da camera est une sonate profane. Elle se compose généralement d'un prélude suivi de plusieurs mouvements de danse : c'est donc, en fait, une suite. Par exemple chez Torelli, une dénomination intéressante : Intrada, Ballo : Allemandes , Ballos : Gavottes.
En France citons la Sonate pour 2 flûtes allemandes, 2 dessus de violon, une basse de viole, une basse de violon à 5 cordes, un clavecin et un théorbe, H 548, composée par Marc-Antoine Charpentier.
Au xviiie siècle, le terme « sonate » n'est pas univoque et ne recouvre pas l'acception actuelle : les sonates de Domenico Scarlatti ne comportent qu'un seul mouvement (articulé en deux parties avec reprises : A-A-B-B). D'autres musiciens composent des sonates en un mouvement : Soler, Seixas, della Ciaja, Arne, Paradisi, etc.
Les introductions des cantates sont de courtes sonates. Parfois seulement quelques mesures, mais dans les grandes cantates de Bach on trouve des introductions nommées sinfonia, souvent avec un ou deux instruments solistes.
Il existe également des Sonates pour plusieurs instruments à cordes, par exemple Jean-Joseph Cassanéa de Mondonville compose 6 Sonates en symphonie op.3.

Du style galant au romantisme

Après 1731 on constate la disparition des deux types au profit d'un seul type de sonate. Le plan est souvent : allegro, adagio, menuet, rondo, ou bien : allegro, andante, rondo.
À partir de Beethoven, le menuet est remplacé par un scherzo.
Dans la sonate classique et romantique, on trouve souvent trois mouvements : mouvement rapide, mouvement lent, mouvement rapide appelé « finale ».
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27755
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

La sonate Empty
MessageSujet: Re: La sonate   La sonate Empty2021-01-13, 15:42


https://www.youtube.com/watch?v=7To6kOtAq34
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27755
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

La sonate Empty
MessageSujet: Re: La sonate   La sonate Empty2022-03-19, 17:35

Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23759
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

La sonate Empty
MessageSujet: Re: La sonate   La sonate Empty2022-03-19, 19:11

Intéressant CD Mains

Outre Scarlatti, on a des grandes sonates en plusieurs mouvements de Galuppi, Giustini et surtout de Luchesi, proche de Mozart

Je traduis le commentaire de Brillant Classics :

Né en 1685, Scarlatti a passé la majeure partie de sa carrière au service des familles royales portugaise et espagnole. Ce contexte culturel inhabituel explique pourquoi la musique italienne, bien que contemporaine de celle de Bach et de Haendel, diffère tellement de la comparaison - les rythmes de danse espagnole (comme le flamenco) et les airs folkloriques aux saveurs mauresques et tziganes, indiquent ce jour-là. -la vie quotidienne dans la rue a été une grande source d'inspiration pour Scarlatti. Écrites sous forme d'un seul mouvement, les sonates révèlent également le développement par Scarlatti de nouvelles techniques de jeu, y compris les répétitions de notes et les passages rapides en 3ème et 6ème parallèles, sans parler de son important travail de pionnier des structures - qui à leur tour indiquent l'émergence imminente de la musique du style classique.

Le style de Galuppi a été défini de son vivant comme «gay, vif et brillant», et les trois adjectifs décrivent bien les sonates publiées de son vivant. Il a utilisé des formes élémentaires de sonate-allegro, allant des simples formes de danse binaires du baroque aux formes de sonate mono- et bi-thématiques avec des sections de développement embryonnaire et des récapitulations complètes, comme on le trouve dans les œuvres de Domenico Scarlatti. La texture est généralement à deux voix, avec des mélodies cantabiles de la main droite soutenues par un accompagnement direct de la main gauche d'accords brisés ou de figuration de basse d'Alberti.

La renommée principale de Giustini repose sur son œuvre "12 Sonate da cimbalo di piano e forte detto volgarmente di martelletti", Op.1, publiée à Florence en 1732, qui est la première musique de tous les genres écrite spécifiquement pour le piano. Il a utilisé toutes les capacités expressives de l'instrument, comme un large contraste dynamique : des possibilités expressives qui n'étaient pas disponibles sur d'autres instruments à clavier de l'époque. Harmoniquement, les pièces sont une transition entre la pratique du baroque tardif et du début de la période classique, et incluent des innovations telles que des accords de sixième augmentés et des modulations aux touches distantes.

Les six sonates publiées à Bonn en 1772 Opus 1 de Luchesi étaient à l'origine désignées comme des sonates pour clavecin avec accompagnement de violon, un peu dans le style des sonates pour violon de Mozart et Beethoven. Luchesi, cependant, a réduit la partie de violon à un rôle marginal, doublant principalement la partie main droite du clavier; Roberto Plano l'a donc complètement éliminé dans cet enregistrement, disant que "je crois qu'il est plus proche de l'intention originale du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
La_pendule

La_pendule

Nombre de messages : 527
Age : 38
Date d'inscription : 17/10/2021

La sonate Empty
MessageSujet: Re: La sonate   La sonate Empty2022-03-26, 00:19

Petite période sonates.

J'aime assez certaines sonates baroques, notament quand il y a de la flûte à bec et/ou de la viole de gambe, mais comme je ne rafolle pas du clavecin, ce n'est pas ce que je préfère.

Les sonates que je préfère sont de très loin les sonates romantiques... dont ma préférée, celle qui m'a ouvert les portes de la musique de chambre en grand, la sonate pour piano et violoncelle de Rachmaninov, tube romantique s'il en est :



Un autre tube : la sonate "arpeggione" de Schubert ici sur instrument d'époque à l'arpeggione et au piano forte :



Pour instruments à vent, la sonate de Saint-Saens pour clarinette et piano avec ce 3 ème mouvement tellement beau La sonate 185465 :



Et celle de Poulenc pour piano et flûte :



La musique "pure"  La sonate Languepe
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




La sonate Empty
MessageSujet: Re: La sonate   La sonate Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
La sonate
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jean-François LAFFAY
» Sonate F.A.E.
» L'énigme de la sonate 32
» Sonate 6 de Paganini
» Sonate Waldstein (Beethoven)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Oeuvres & analyses musicales-
Sauter vers: