Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Où trouver My Hero Academia Tome 31 collector en édition limitée ?
13.50 €
Voir le deal

 

 Votre pouvoir de résistance face à l'ennui

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26331
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty
MessageSujet: Votre pouvoir de résistance face à l'ennui   Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty2020-12-29, 23:44

C'est la petite discussion autour des sonates pour églises dans le topic pour Mozart qui m'a donné envie de créer ce topic.

En particulier la réponse d'Icare, (dixit) "J'en suis à environ 31 minutes et je vais arrêter là car je n'accroche pas plus que ça"

Et la réponse d'Anouchka (dixit) " je persévèrerai en allant plus loin dans les opus..!"

Dans l'absolu, si on aime pas, on aime pas, pas besoin d'être masochiste et de se forcer à écouter ce qui ne nous plaît pas. Je le comprends très bien. Il y a des trucs dont je ne supporte pas 10 minutes d'écoute même avec la meilleure volonté du monde.

Mais du coup je me suis demandé quel est notre seuil de tolérance face à la "découverte" quand celle ci ne nous emballe pas?

Pourquoi à l'écoute de certaines oeuvres on va arrêter au bout de 10 minutes quand à d'autres, on leur laissera leur chance en les écoutant intégralement? Qu'est ce qui fait la différence?

Je me souviens qu'ici même on m'a proposé d'écouter des oeuvres de compositeurs que je n'aimais pas, oeuvres en plus assez longues, que pour la plupart j'ai écouté jusqu'au bout alors que je n'accrochais pas du tout. Mais malgré tout c'était "tolérable" à l'oreille, simplement ça ne parlait pas, ne me procurait aucune émotion, au pire de l'ennui. Mais en général j'ai quand même pour principe d'écouter jusqu'au bout, histoire de n'avoir aucun regret (parfois il y a quand même des passages sympas dans une oeuvre qu'on trouve globalement ennuyeuse) et d'être sûr de mon jugement (subjectif) de ne pas aimer cette oeuvre et donc de ne plus y revenir.

Donc la question c'est: comment abordez vous la découverte, quels efforts êtes vous prêts à faire ou pas quand vous comprenez que ce que vous écoutez ne vous emballe pas plus que ça? Ne craignez vous pas de passer à côté de quelque chose en n'allant pas jusqu'au bout?
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15486
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty
MessageSujet: Re: Votre pouvoir de résistance face à l'ennui   Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty2020-12-30, 07:36

Snoopy a écrit:
En particulier la réponse d'Icare, (dixit) "J'en suis à environ 31 minutes et je vais arrêter là car je n'accroche pas plus que ça"

Et la réponse d'Anouchka (dixit) " je persévèrerai en allant plus loin dans les opus..!"

Donc la question c'est: comment abordez vous la découverte, quels efforts êtes vous prêts à faire ou pas quand vous comprenez que ce que vous écoutez ne vous emballe pas plus que ça? Ne craignez vous pas de passer à côté de quelque chose en n'allant pas jusqu'au bout?

Déjà, la vidéo sur les Sonates d'église de Mozart, ce n'est pas une oeuvre mais une succession de pièces instrumentales qui peuvent s'écouter de manière autonome. Donc, j'en ai écouté plusieurs qui sortent d'un même moule et j'ai arrêté l'écoute pour les raisons que j'ai évoquées. Je n'avais pas exclu l'idée de revenir écouter la suite plus tard, dans un autre moment, même si "plus tard" pouvait être en réalité beaucoup plus tard. Mozart est un compositeur que j'ai toujours apprécié et qui est, comme chacun sait, capable d'excellence, ce qui ne veut pas dire qu'il le soit toujours, comme tous compositeurs, sans exception. Et ce qui n'est pas excellent n'est pas forcément mauvais non plus. Donc, je persévère toujours avec un compositeur que j'apprécie sur plusieurs oeuvres et dont j'apprécie le style, peu importe l'époque. Lorsque Joachim m'a dit que les dernières sonates de la vidéo me plairaient sûrement davantage, je les ai donc écoutées, ce que j'allais faire de toute façon car je savais qu'il y avait de l'orgue quelque-part. Bon, c'est vrai que mon impression s'est un brin améliorée, mais je n'ai pas découvert l'or pour autant. Et ce que je pense des dernières sonates ne changera pas mon opinion sur les précédentes qui est la même que celle de Jean. En revanche, Je n'aurais pas pensé que Anouchka aurait eu ce besoin de "persévérer" car je pensais que, chez elle, ça passerait en entier comme une lettre à la poste, comme pour toutes celles et ceux dont la période classique est leur période de prédilection, ce qui n'est pas la mienne. Joachim va se régaler avec une vidéo-compilation de plus d'une heure de menuets de Haydn sans faiblir, moi non! Laughing  

Pour répondre de manière  plus générale à ta question, j'ai deux écoutes "Youtube": S"il s'agit d'une vidéo avec une seule oeuvre, un oratorio, une symphonie, une messe, etc..., soit je l'écoute en entier soit je fais un survol. Si j'émets un avis sur l'oeuvre en question, c'est que je l'ai écoutée en entier. Si je ne lui accorde qu'un survol, juste pour me faire une petite idée du style, je ne fais aucun commentaire car je ne "juge" jamais une musique si je ne l'ai pas écoutée au moins une fois en entier au préalable, tout simplement par honnêteté intellectuelle. Ou alors pour dire que le son de la vidéo est médiocre ou pour dire "ça a l'air sympa". Si j'écris ça, ce qui est rare, c'est que je n'ai écouté qu'un bout ou effectué qu'un survol. Néanmoins, je n'écoute que très peu de vidéos qui sont présentées ici ou ailleurs. 99% des musiques que j'écoute proviennent de mes albums.

Je ne crains plus depuis longtemps de "passer à côté de quelque-chose", puisque c'est inévitable, inévitable pour tout le monde, et pour plusieurs raisons...
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26331
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty
MessageSujet: Re: Votre pouvoir de résistance face à l'ennui   Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty2020-12-30, 08:22

Citation :
Déjà, la vidéo sur les Sonates d'église de Mozart, ce n'est pas une oeuvre mais une succession de pièces instrumentales qui peuvent s'écouter de manière autonome.

J’ai utilisé le mot « œuvre » parce que ma question se voulait « générale » et pas spécifique à ces sonates. Tout simplement Wink

Citation :
Je ne crains plus depuis longtemps de "passer à côté de quelque-chose", puisque c'est inévitable, inévitable pour tout le monde, et pour plusieurs raisons...

Bien sûr, hélas, mais il y a tout de même une différence, je pense, entre passer à côté de quelque chose parce qu’on ignore son existence et passer à côté de quelque chose alors qu’on sait que cette chose existe et qu’on a l’occasion de l’étudier, mais que volontairement (pour X et Y raisons) on décide de pas s’y attarder ou y prêter attention.

C’est pourquoi, pour le deuxième cas, je disais qu’on pouvait passer à côté de quelque chose parce que quelque part c’est une occasion manquée
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15486
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty
MessageSujet: Re: Votre pouvoir de résistance face à l'ennui   Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty2020-12-30, 10:52

Snoopy a écrit:
Bien sûr, hélas, mais il y a tout de même une différence, je pense, entre passer à côté de quelque chose parce qu’on ignore son existence et passer à côté de quelque chose alors qu’on sait que cette chose existe et qu’on a l’occasion de l’étudier, mais que volontairement (pour X et Y raisons) on décide de pas s’y attarder ou y prêter attention.

C’est pourquoi, pour le deuxième cas, je disais qu’on pouvait passer à côté de quelque chose parce que quelque part c’est une occasion manquée

Pour répondre je vais commencer par réagir au titre même du topic "Votre pouvoir de résistance face à l'ennui" qui éclairera probablement mon propos.

Notre pouvoir de résistance et, disons le, de persévérance, car il s'agit aussi de cela, dépend de plusieurs paramètres:
a) notre propre caractère, propre tempérament, duquel dépend notre rapport à la musique, l'évolution ou non-évolution de nos goûts, etc...
b) notre disponibilité, le temps que nous pouvons accorder ou non à la musique.
c) l'humeur du jour ou du moment qui va parasiter notre tempérament: contrariété, douleurs, maladies, stress...On sera beaucoup moins patient et persévérant si une toux nous dévore les poumons. De toute manière, malade ou souffrant, je n'écoute jamais de musique. Je préfère le silence, le silence qui est aussi un élément très important pour moi et qui accompagne les moments d'oisiveté qui me sont essentiels.
d) et enfin, autre point important, la nature-même de la musique et de l'effet qu'elle a sur nous pendant l'immédiateté de l'écoute. Je comprends tout-à-fait que si un auditeur se sens agressé par une musique - ce qui personnellement ne m'arrive que très rarement - je comprends que son premier réflexe soit de reposer le casque ou de cliquer sur la petite croix en haut. En revanche, si la musique n'est pas forcément désagréable à son oreille mais suscitera de l'indifférence au fil de l'écoute, il "résistera" ou "persévèrera" sans doute plus longtemps, espérant un rebondissement, une amélioration, une "attente" qui s'évalue généralement en fonction de l'intérêt que l'on porte au compositeur, si c'est un parfait inconnu, un auteur qui ne nous a jamais émerveillé ou au contraire un compositeur qui, émotionnellement, nous a beaucoup apporté. Par exemple, Mozart, c'est Mozart, et je me dis toujours que sur plus d'une heure de musique, il doit bien y avoir une perle quelque-part... Lorsque j'ai écouté ses Sonates d'église, c'est ce que je m'étais dit...

Dernier point qui rejoint petit b: il m'est sûrement arrivé de débuter l'écoute d'une oeuvre qui m'inspirait vraiment, d'avoir été dérangé par des impératifs que je ne pouvais reporter, puis, par la suite, le lendemain ou le surlendemain, oublier, passer à autre chose, ne plus retrouver l'oeuvre en question parce que je n'avais pas noté le titre ni le nom du compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22590
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty
MessageSujet: Re: Votre pouvoir de résistance face à l'ennui   Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty2020-12-30, 11:11

Comme je l'ai déjà précisé, j'écris tout ce que j'écoute sur un cahier, où en plus des caractéristiques (instrumentation, tonalité, n° d'opus, durée du morceau...) je me permets de mettre une note sur 20 (comme à l'école Laughing ) . C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je peux encore parler d'une œuvre que je n'ai pas écoutée depuis longtemps.

Donc, même si une œuvre ne me plaît que modérément, comme par exemple des opéras de Lully, du Palestrina, et du baroque chanté en général, je mets un point d'honneur à l'écouter en entier, quitte à me dire "ouf" quand l'écoute se termine.

Des exceptions, toutefois, c'est avec les contemporains, du moins ceux qui ont composé des "musiques" qui m'horripilent trop...Icare sait de quoi je parle Hehe Il en est que je n'ai pas même placés dans le cahier, quoique, exceptions dans les exceptions j'ai tout de même noté Varèse, Xénakis, Stokhausen, Nono et quelques autres, mais avec des notes proches du zéro Hehe

Chez Mozart, pour en revenir à lui, il y a aussi quelques œuvres qui m'ennuient, comme par exemple La Finta Giardiniera, trop long avec des récitatifs à n'en plus finir...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15486
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty
MessageSujet: Re: Votre pouvoir de résistance face à l'ennui   Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty2020-12-30, 12:16

joachim a écrit:
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je peux encore parler d'une œuvre que je n'ai pas écoutée depuis longtemps.

Oui, mais attention, car tu négliges l'hypothèse que ton impression, dans certains cas du moins, puisse évoluer. Personnellement, c'est une expérience que j'ai rencontrée plusieurs fois, dans la mesure où la réécoute est pour moi aussi importante (voire même plus aujourd'hui) que la pure découverte. Sinon, je serais passé plusieurs fois à côté de quelque-chose avec des oeuvres que je connais déjà et possède.

La Finta Giardiniera est un opéra de Mozart que je possède en entier et que j'aime bien. Je ne parlerai évidemment pas d'extase ni que j'en aime chaque passage, mais, globalement, cette oeuvre ne m'ennuie pas. Il y a des changements d'humeur, de ton, etc...Ca reste vivant à mon oreille. Ce n'est pas pour rien que je privilégie souvent les oeuvres vocales (et concertantes) chez les compositeurs de cette période.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22590
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty
MessageSujet: Re: Votre pouvoir de résistance face à l'ennui   Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty2020-12-30, 12:51

Icare a écrit:
joachim a écrit:
C'est d'ailleurs la raison pour laquelle je peux encore parler d'une œuvre que je n'ai pas écoutée depuis longtemps.

Oui, mais attention, car tu négliges l'hypothèse que ton impression, dans certains cas du moins, puisse évoluer. Personnellement, c'est une expérience que j'ai rencontrée plusieurs fois, dans la mesure où la réécoute est pour moi aussi importante (voire même plus aujourd'hui) que la pure découverte. Sinon, je serais passé plusieurs fois à côté de quelque-chose avec des oeuvres que je connais déjà et possède.

Tu as tout à fait raison : j'arrive souvent à rectifier mes notes, mais quelquefois en moins, par contre !

Pour la Finta Giardiniera, je ne l'ai réécouté qu'une fois en entier, j'ai mis la même note, c'est le plus mal noté des opéras de Mozart Laughing Avec trois heures et vingt minutes, c'est aussi le plus long des opéras de Mozart, trop trop long Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15486
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty
MessageSujet: Re: Votre pouvoir de résistance face à l'ennui   Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty2020-12-30, 13:28


Donc voilà une oeuvre de Mozart que j'aime finalement plus que toi! Votre pouvoir de résistance face à l'ennui 473398
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26331
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty
MessageSujet: Re: Votre pouvoir de résistance face à l'ennui   Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty2020-12-30, 14:20

Citation :
Notre pouvoir de résistance et, disons le, de persévérance, car il s'agit aussi de cela, dépend de plusieurs paramètres:

Je suis entièrement d'accord avec toi sur les points que tu énumères. Mais c'était quelque part "sous entendu" dans la question car elle n'avait bien sûr pas vocation a analyser les mécanismes qui font "que" mais simplement le résultat en fait.

En gros, peu importe le pourquoi du comment, j'étais plus axé sur le fait de savoir si on a l'impression de passer parfois à côté de quelque chose (quelque soit la ou les raisons) ou si au final on devrait considérer que ce n'est pas si grave, que de toute façon, on ne peut pas tout lire, tout voir, tout écouter donc qu'on zappe ça ou autre chose, c'est pas important car ce n'est pas les oeuvres qui manquent qui nous apporteront satisfaction même si on en zappe quelques unes qui auraient pu potentiellement nous plaire.

Sans parler qu'en cours de route, nos goûts peuvent changer et évoluer.

Mais je trouvais quand même intéressant, même si le pourquoi du comment est le résultat de multiples facteurs subjectifs, de se demander si on devait regretter cette non possibilité (ou non disponibilité plutôt) de n'avoir pu approndir une oeuvre qui aurait pu éventuellement aussi servir de tremplin vers d'autres découvertes ou si, comme je l'ai dit, l'océan de musique est assez vaste pour s'en nourrir même si on rate quelques beaux spécimens à l'occasion.
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15486
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty
MessageSujet: Re: Votre pouvoir de résistance face à l'ennui   Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty2020-12-30, 18:00

Snoopy a écrit:
(...)ou si au final on devrait considérer que ce n'est pas si grave, que de toute façon, on ne peut pas tout lire, tout voir, tout écouter donc qu'on zappe ça ou autre chose, c'est pas important car ce n'est pas les oeuvres qui manquent qui nous apporteront satisfaction même si on en zappe quelques unes qui auraient pu potentiellement nous plaire.

C'est un peu ce que j'insinuais dans ma première réponse qui n'était pas suffisamment claire. Non, pour moi ce n'est absolument pas grave. En matière de musiques à découvrir, il y a pléthore, sans compter les différentes interprétations d'une même oeuvre. En plus, Je ne m'intéresse pas uniquement au domaine classique toutes périodes confondues, j'ai toujours porté un intérêt relativement constant au jazz et surtout à la musique de film. Néanmoins, j'ai laissé passer pas mal de choses qui auraient pu éventuellement m'intéresser. Aujourd'hui, lorsque je m'arrête devant le rayon B.O., il y a plein de compositeurs et de bandes originales que je ne connais pas. Mais c'est vrai aussi au rayon jazz et même au rayon classique/contemporain. Forcément qu'il y a parmi tous ces inconnus des choses qui me plairaient, certainement de potentiels coups de coeur. J'en suis même convaincu!! Ca me paraît tellement évident. Tant pis! Non, ce n'est pas grave du tout et ça ne me préoccupe pas vraiment, surtout maintenant où je suis moins axé qu'avant sur la découverte pure. Je suis plus préoccupé par de "vieux" films que je souhaite voir et que je ne trouve pas.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty
MessageSujet: Re: Votre pouvoir de résistance face à l'ennui   Votre pouvoir de résistance face à l'ennui Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Votre pouvoir de résistance face à l'ennui
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: