Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -44%
REALME C21 64 Go Cross Black
Voir le deal
109.91 €

 

 Acheteur prudent, compulsif ou aventurier?

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26331
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty
MessageSujet: Acheteur prudent, compulsif ou aventurier?   Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty2020-11-28, 20:30


<<J'ai désolidarisé cette partie de nos échanges du topic "Noël en musique" car le thème que nous avons abordé justifie un sujet de discussion à lui seul. Il me semblait que nous avions déjà ouvert un fil sur ce sujet, mais n'en suis pas sûr. Il s'agit peut-être d'une discussion perdue ailleurs... Si je le retrouve, je fusionnerai.>> Icare.

Icare a écrit:
Une chose est sûre, mes choix seront ce qu'ils sont mais en aucun cas conditionné par Noël.

Moi non plus. Noêl est simplement le prétexte pour faire exploser la CB et remplir un peu plus ma CDthèque et celle de mon frère, c'est tout.

Question perso; si tu choisis en magasin ça veut dire que tu prends sans écouter au préalable le CD?

Avant je faisais un peu comme ça, je glanais à la FNUC (pour ne pas les citer) et je prenais ce qui me semblait pas mal mais j'ai eu trop souvent des déceptions. Donc maintenant, même si je repère un truc qui me semble bien, je m'arrange pour pouvoir l'écouter avant et si je trouve l'enregistrement et l'interprétation de qualité, alors je l'achète.

Mais je n'achète plus en aveugle depuis un très long moment. Surtout vu le prix des CD.
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty
MessageSujet: Re: Acheteur prudent, compulsif ou aventurier?   Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty2020-11-28, 23:10

Snoopy a écrit:
Mais je n'achète plus en aveugle depuis un très long moment. Surtout vu le prix des CD.

Je comprends parfaitement et, personnellement, je ne conseillerais jamais personne d'acheter "en aveugle". Il y a bien sûr le prix du CD, surtout que tu auras toujours le regret de ne pas avoir mis ton argent ailleurs, puis tu risques d'encombrer tes étagères de disques que tu n'écouteras peut-être, voire probablement plus jamais. Après, nous sommes tous plus ou moins différents, sans compter que nous ne disposons pas tous des mêmes moyens, tout d'abord financiers mais également géographiques et pratiques. Par exemple, je connaissais quelqu'un (que j'ai d'ailleurs perdu de vue depuis un bon moment) qui avait un goût musical très restreint, aimait un genre symphonique du style d'un Korngold et quelques autres compositeurs de ce style-là, rejetant le jazz, le Baroque, même la musique de chambre, je pourrais même ajouter qu'il se méfiait de tout ce qui se situait avant Debussy si on excepte les symphonies de Beethoven et Bruckner. Donc, voilà quelqu'un qui ne peut absolument pas se permettre d'acheter en aveugle, sans compter qu'il était très pointilleux sur telle ou telle interprétation. Sans doute l'a-t-il fait avec des noms tels que Bruckner et Korngold qu'il admirait profondément et dont, en fonction de ses goûts, les risques étaient par conséquent nettement diminués.

Snoopy a écrit:
Question perso; si tu choisis en magasin ça veut dire que tu prends sans écouter au préalable le CD?

Je suis très différent de ce mélomane et évolue sur un terrain de chasse beaucoup plus vaste et varié. Si j'achète moins ces dernières années, ma démarche n'a pas beaucoup changé. Fut un temps où internet n'existait pas et même lorsqu'il exista, je mis du temps avant de l'installer à domicile. Néanmoins, j'utilisais tous les moyens qui m'étaient disponibles pour me renseigner, en lisant les critiques des journaux spécialisés que j'essayais de lire en cachette dans un magasin lorsque je ne pouvais pas les acheter. Je discutais avec d'autres mélomanes que je croisais chez tel ou tel disquaire, ou dans les conventions du disque. Pour la musique de film, il y avait le cinéma et la télévision et aussi des amis collectionneurs qui prenaient quasiment tout ce qui entrait dans leur domaine de prédilection, chez qui j'allais écouter ce qui m'intéressait. D'autre-part, certains magasins ont institué différentes bornes d'écoute, sauf que ces bornes ne te permettaient pas d'écouter les albums que tu voulais, seulement ceux qui étaient présentés, généralement des nouveautés. Ces systèmes de bornes et d'écoutes partielles existent encore aujourd'hui dans les FNUC pour reprendre ton terme. A une époque, la FNUC et VIRGUN des Champs Elysées qui n'existe plus aujourd'hui avait adopté un système d'écoute intéressant: à l'exception des imports japonais, tu pouvais écouter n'importe quel cd, deux maximum je crois, peut-être trois, mais sur une durée relativement limitée. Deux employés étaient présents à un coin des magasins avec des lecteurs et tu partais écouter tes deux disques sur lesquels tu pouvais quand même te faire une idée assez fiable. Ce système n'existe plus depuis longtemps.

J'utilisais tous ces moyens que je viens d'évoquer, ce qui ne m'empêcha pas de prendre des risques, parfois même avec des compositeurs qui m'étaient inconnus. A savoir que je ne prenais ces risques, la plupart du temps, qu'avec des CD qui étaient vendus à prix cassés, voire très cassés. A Paris, il y avait beaucoup de disquaires, de petits magasins plus ou moins spécialisés, qui vendaient des tonnes de disques à prix clément et rachetaient aussi. Idem avec les livres et les DVD! C'est déjà bien moins vrai aujourd'hui car ces magasins ont tendance à disparaître les uns après les autres. Il en reste encore quelques-uns, très peu, et c'est vers ceux-là que je vais me diriger début décembre. Je peux ainsi revendre, un peu à perte certes, mais je récupère quand même de l'argent et avec ce que je récupère, je m'en sers pour acquérir ce qui m'intéresse. A la FNUC, je n'achète que très rarement désormais, presque uniquement en classique lorsqu'ils font des soldes intéressantes. Désormais, avec internet, d'autant plus avec les grands noms du classique largement édités, il ne m'est pas difficile d'écouter même partiellement plusieurs interprétations d'une même oeuvre et de m'en faire une idée fiable.

Et pour répondre plus directement à ta question: lorsque je vais aller chez GIGI, dans les jours qui viennent (si possible), il se peut effectivement qu'à prix attractif je tombe sur des oeuvres que je n'avais pas prévues et qui attisent beaucoup trop ma curiosité pour les laisser passer. J'ai une philosophie très simple qui vaut ce qu'elle vaut: j'entends souvent dire que si on aime jouer, il faut accepter de perdre même si bien sûr on préfère gagner. En musique, je suis cette même logique; j'accepte volontiers l'idée d'être déçu par un achat même si comme tout le monde, je préfère être émerveillé. Ceci-dit, depuis que je suis marié, je n'ai jamais mis en danger (financièrement parlant) mon ménage à cause de ma passion et n'ai jamais été non plus un acheteur compulsif. J'ai connu un mélomane-collectionneur, mari et père, qui a détruit son couple à cause de sa passion et ce n'est sûrement pas un cas unique.


Dernière édition par Icare le 2020-11-29, 17:19, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26331
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty
MessageSujet: Acheteur prudent, compulsif ou aventurier?   Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty2020-11-29, 00:05

Je comprends. J'étais un peu comme toi à l'époque où il n'y avait pas internet. Mais les bornes des magasins, même si c'était mieux que rien, c'était pas encore assez pour se faire une idée je trouve. L'extrait trop court, les CD que t'as pas forcément envie en effet, etc... C'était plus une découverte, fallait tilter sur un bout d'une oeuvre en espérant que le reste soit de la même qualité.

J'achetais en fait pas mal de coffrets (Brillants) car en général leurs enregistrements étaient bons et les coffrets proposaient des intégrales, pas chères. Il n'y avait donc pas de gros risques et question rapport qualité/prix c'était vraiment imbattable.

Les rares fois où j'achetais en aveugle c'est quand le CD était à prix vraiment cassé en me disant que bon...5 euros, pas grave au cas où. Mais le plus souvent c'est quand j'arrivais à dégoter un enregistrement rare d'une oeuvre peu enregistrée. Mais la plupart du temps j'étais déçu par la qualité.

Après, le fait de venir en Russie et d'avoir les CD 3 fois moins cher qu'en France, m'a fait acheter pas mal aussi à l'aveugle sachant que ça me coutait pas grand chose. Et curieusement, contrairement à en France, j'étais beaucoup moins souvent déçu.

Cela dit, j'ai connu une très longue période de vache maigre donc je dépensais moins en CD.

Puis internet s'est développé et aujourd'hui, sur un site pirate russe, j'ai quasi accès à tout ce qui sort. C'est un choix monstrueux. De ce fait il est rare que je ne trouve pas le CD que je veuille écouter (ou télécharger) pour m'en faire une idée. Et si vraiment ça me plaît, alors j'achète le CD puisque j'ai pu l'écouter dans son intégralité.

Le piratage n'a pas que du mauvais puisque j'ai pu prendre le risque zéro de pouvoir écouter énormément de CD avec lesquels je n'aurais jamais pris le risque d'un achat à l'aveugle même à prix cassé sur les CD car je ne connaissais ni le compositeur ni les oeuvres. Encore moins la qualité de l'interprétation et de l'enregistrement. Au final, séduit par le CD, je l'achète souvent ensuite en physique.

Mais au moins aujourd'hui, même si je ne roule toujours pas sur l'or, chaque achat n'est jamais regretté car je sais exactement ce que j'achète.  Ca me permet de me constituer une CDthèque composée que de ce que j'aime à 100%. Et vu que je ne prends plus aucun risque, il n'y a pas de perte d'argent pour un CD Y qui aurait été mieux utilisé pour un CD Z. Donc même avec un budget limité, j'arrive à me faire plaisir.

Cette année je me fais un peu plus plaisir aussi car à cause du coronavirus, je suis "bloqué" en Russie et ça va bientôt faire un an que j'y suis sans visa (alors que d'habitude c'est sortie chaque 3 mois + demande de visa, ce qui me côute bonbon sur le long terme). Là, le fait d'avoir pu rester 1 an sans devoir sortir et faire de visa, c'est une économie non négligeable (environ 2000 euros) ce qui me permet de me faire un peu plus plaisir que d'habitude. Mais contrairement à ton ami, surtout avec internet aujourd'hui, je n'aurais jamais mis mon couple en péril pour me payer des CD ou même autre chose. Je me fais plaisir s'il me reste un petit quelque chose, sinon j'ai toujours l'option de télécharger gratos en pirate. Donc je ne suis pas frustré grâce à cela question consommation même quand je suis dans des périodes financièrement compliquées puisque ça ne m'empêche pas découter et d'obtenir quasi tout ce que je veux.
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty
MessageSujet: Re: Acheteur prudent, compulsif ou aventurier?   Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty2020-11-29, 10:17

Snoopy a écrit:
 Mais les bornes des magasins, même si c'était mieux que rien, c'était pas encore assez pour se faire une idée je trouve. L'extrait trop court, les CD que t'as pas forcément envie en effet, etc... C'était plus une découverte, fallait tilter sur un bout d'une oeuvre en espérant que le reste soit de la même qualité.

Sur ce point et par expérience personnelle, je te rejoins. Si j'ai mentionné ce système c'est surtout parce qu'il existait et existe encore. Effectivement, on ne peut écouter (partiellement) que les CD qui y sont présentés, ce qui donne un choix très limité, surtout pour quelqu'un comme moi qui aime sortir des sentiers battus. Cette idée de ne pouvoir écouter que le début de chacun des thèmes de l'album s'est avéré trompeur dans les deux sens. Une fois, j'avais écouté un disque avec des thèmes qui démarraient au quart de tour, avec une belle dynamique, une réelle spontanéité. Emballé, j'avais acheté le CD et fus bien déçu par une série de thèmes musicaux qui se sont avérés répétitifs et creux: une musique certes énergique mais qui, à mon goût du moins, tournait à vide.

Une autre fois, ce fut l'expérience inverse. J'écoute donc le début de chaque thème d'un album et je trouve que rien ne décolle vraiment. Puis, un jour, chez un ami qui le possédait et l'aimait beaucoup, j'ai eu l'occasion de l'écouter beaucoup moins partiellement et j'ai vraiment aimé. Depuis, je n'ai plus jamais fait confiance à ces bornes d'écoute.

A savoir aussi qu'à une époque que je situerais entre 1985 et 1995, il y avait la possibilité de ramener un cd que l'on n'aimait pas et d'effectuer un échange. Les vendeurs étaient assez souples car, à la base, il était surtout question de ramener un cd défectueux. Alors ce que je trouvais comme excuse, comme beaucoup d'autres, c'est qu'il n'était pas défectueux mais ne passait pas dans mon lecteur.°° Hehe Parce que si tu disais qu'il était défectueux, les vendeurs se rendaient vite compte que c'était un mensonge et te demandaient de l'échanger contre le même article. Alors la réponse toute faite était de rétorquer par la crainte que si je reprends le même article, tiré d'une même série, il ne passera pas non plus dans mon lecteur, fait qui pour eux restait invérifiable. Tu penses bien que les vendeurs n'étaient pas dupes et, au bout d'un moment, ils ont révisé leur politique et sont devenus beaucoup plus stricts.

°°L'excuse du CD qui ne passe pas dans mon lecteur mais dans celui des autres n'était pas complètement farfelue. J'ai rencontré cette déconvenue à deux reprises et dans un espace de temps très court, deux fois en deux mois! Si je devais réaliser une statistique je pourrais volontiers concéder le caractère extrêmement rare de cette déconvenue, néanmoins, c'est toujours frustrant d'acheter un disque que tu ne peux pas écouter. No J'ai bien essayé de les rapporter à la FNUC pour un échange, qui, dans un premier temps, me fut refusé parce qu'ils passaient très bien dans leur lecteur et, dans un second, fut accepté à condition de reprendre le même article, ce que j'ai évidemment fait. Manque de bol, ils ne passèrent pas non plus dans mon lecteur. Je les avais donc mis de côté, abandonnant l'idée de retourner à la FNUC pour les échanger avec autre chose. Puis, lorsque mon fils aîné installa un PC à la maison, un PC avec lecteur-CD, j'ai bien sûr eu l'idée de les enclencher, et pur bonheur! J'ai pu enfin profiter du contenu.Laughing D'autre part, hors ordinateur, comme les lecteurs-cd ne sont pas non plus éternels, le nouveau que j'achetai par la suite accepta les deux compacts récalcitrants.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26331
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty
MessageSujet: Re: Acheteur prudent, compulsif ou aventurier?   Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty2020-11-29, 10:28

Icare a écrit:
°°L'excuse du CD qui ne passe pas dans mon lecteur mais dans celui des autres n'était pas complètement farfelue.

Oui c'est vrai, j'ai eu moi même le tour avec un CD de la B.O de Star Wars. Il passait dans ma chaine hi fi mais pas dans mon auto radio. C'était fin des années 1990 et le début des protections des CD. Je me souviens que ça emmerdait pas mal de gens car selon ton modèle de lecteur, le CD ne pouvait tout simplement pas être lu! Du coup, ils ont assez rapidement fait marche arrière sur ces protections qui emmerdaient au final plus l'acheteur honnête que le pirate. (Piratage qui en plus n'en était qu'à ses tout débuts). Et puis avec l'arrivée d'internet, de toute façon ces protections sont devenues obsolètes.

Bref, aujourd'hui, je n'achète plus un seul CD sans l'avoir écouté en intégralité au préalable.


Dernière édition par Snoopy le 2020-11-29, 10:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26331
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty
MessageSujet: Re: Acheteur prudent, compulsif ou aventurier?   Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty2020-11-29, 10:31

Citation :
J'ai désolidarisé cette partie de nos échanges du topic "Noël en musique" car le thème que nous avons abordé justifie un sujet de discussion à lui seul. Il me semblait que nous avions déjà ouvert un fil sur ce sujet, mais n'en suis pas sûr. Il s'agit peut-être d'une discussion perdue ailleurs... Si je le retrouve, je fusionnerai

On en a parlé sur ce FIL "Prix/durée d'un CD" mais c'est une petite dérive du sujet initial qui portait sur le prix des CD Wink Et aussi accessoirement sur ce FIL "Comment et où découvrez vous de nouveaux artistes?"
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty
MessageSujet: Re: Acheteur prudent, compulsif ou aventurier?   Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty2020-11-29, 15:57

Snoopy a écrit:
Mais au moins aujourd'hui, même si je ne roule toujours pas sur l'or, chaque achat n'est jamais regretté car je sais exactement ce que j'achète.  Ca me permet de me constituer une CDthèque composée que de ce que j'aime à 100%.

Nous nous rejoignons aussi sur ce point même si je continue de prendre quelques risques si j'en éprouve l'envie. Je pense d'ailleurs que c'est la quête de beaucoup de mélomanes qui ne sont pas complétistes°°: constituer sa propre "cédéthèque" ou collection qui correspond le mieux à nos goûts sans superflus, ce que j'arrive à faire puisque je revends ou échange mes quelques malheureux achats . Je ne roule pas non plus sur l'or et je perds quand même un peu d'argent dans la mesure où je revends toujours un peu à perte, mais ce sont des sommes dérisoires qui ne remettent jamais en cause les limites que je me fixe en fonction de mon budget. Sans compter que ces dernières années j'ai nettement diminué mon nombre d'achats par rapport aux périodes précédentes, et je ne parle pas de celle où j'étais encore célibataire et qui correspondait certainement à la période où j'ai le plus acheté.

Le mélomane complétiste, que je ne suis pas, fonctionne différemment: lorsqu'il commence à s'intéresser à un compositeur ou à un célèbre pianiste ou autre interprète, son objectif est alors d'obtenir tous les albums (cd-dvd...) qui existent sur le marché, pouvant posséder deux disques de même contenu mais avec une pochette différente. Quelque-part, le complétiste n'est pas loin de l'acheteur compulsif pour qui la possession d'un "produit" devient plus importante que la qualité du contenu. J'ai connu quelques mélomanes complétistes qui fonctionnaient ainsi.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26331
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty
MessageSujet: Re: Acheteur prudent, compulsif ou aventurier?   Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty2020-11-29, 16:23

Ce que tu appelles "Le mélomane complétiste" c'est un collectionneur en fait. Perso, heureusement je ne le suis pas. Je ne prends que ce qui m'intéresse et ce qui est nécessaire.

Dans le milieu du livre (et en particulier la BD et du beau livre illustré) nombreux sont les collectionneurs et les éditeurs en profitent un max en proposant la même BD ou livre illustré avec des couvertures différentes, des tirages limités, grand format, noir et blanc, etc... Le piège à gogos à mon avis.

Mais bon chacun fait ce qu'il veut de son fric et se fait plaisir comme bon lui semble, mais je trouve que dans de plus en plus de secteurs, on assiste à ce phénomène de "collectiomania" au détriment du grand public car, comme c'est un bon filon hyper rentable, les éditeurs privilégient de plus en plus le contenant plutôt que le contenu. Et ce contenant (à mes yeux inutile) augmente sérieusement le prix. Pas trop grave quand on a le choix avec la version grand public au prix "normal" donc, mais c'est de moins en moins le cas.

Il y a de nombreux débats sur ce sujet sur des forums spécialisés parce que là ça commence à devenir abusé et les gens en ont marre d'être pris pour des pigeons.
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Contenu sponsorisé




Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty
MessageSujet: Re: Acheteur prudent, compulsif ou aventurier?   Acheteur prudent, compulsif ou aventurier? Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Acheteur prudent, compulsif ou aventurier?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: