Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -44%
REALME C21 64 Go Cross Black
Voir le deal
109.91 €

 

 Burkhard PESCH

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Burkhard PESCH Empty
MessageSujet: Burkhard PESCH   Burkhard PESCH Empty2020-06-11, 09:16

Eléments biographiques:

Né le 19 mai 1965 à Mönchengladbach dans la région du Bas-Rhin, Burkhard Pesch a montré très tôt un intérêt et une compréhension inhabituels de la musique classique. Enfant, il souhaitait pouvoir composer. Cependant, il n'avait pas de talent musical particulier qui le prédisposait dans ce domaine: dans le jeu de la flûte à bec, de la guitare classique, du violon et du piano, il ne pouvait pas aller au-delà d'une performance modérée. Après avoir fréquenté le collège, un apprentissage d'électricien de deux ans, puis obtenu une qualification générale d'entrée à l'université, il a commencé à enseigner à l'Université de Dortmund en 1988. Au début, il avait étudié la musique aux côtés des mathématiques, mais est passé à la physique après quelques semestres en raison de difficultés à jouer des instruments. Son travail musical créatif a commencé relativement tard et est directement lié à une expérience à travers laquelle sa vie a subi un changement extraordinaire: "En 1984, j'ai pris conscience des idées du célèbre «guérisseur miracle» bruno gröning. Il avait fait sensation dans les années 1950 lorsque d'innombrables personnes avaient été guéries par lui. Même s'il était décédé en 1959, suite à son enseignement, j'ai connu une guérison de problèmes digestifs, de rhume des foins et d'une veine bloquée. Les membres de ma famille se sont également rétablis."

"À travers ces expériences, une croyance vivante en la toute-puissance de Dieu a grandi en moi et a dès lors déterminé ma vie. Le souhait des rêves de mes enfants de pouvoir composer à nouveau s'est enflammé, mais maintenant - après le changement intérieur provoqué par Bruno Gröning dans le sentiment de pouvoir mettre mon travail au service de Dieu." Dans la période qui a suivi, un certain nombre d'airs, de pièces chorales et d'instruments ont été produits, qui ont été publiés sur des cassettes de musique par la maison d'édition grete häusler. Il a également émergé à la tête de la chorale d'amis de Bruno Gröning (1906-1959). Le point culminant provisoire de son travail a été la composition «sacrée» pour le chant solo, le choeur et l'orchestre, qui a été très bien accueillie. Compte tenu de la modeste formation musicale du compositeur, de telles œuvres, applaudies même par des experts, sont extrêmement remarquables. Burkhard Pesch, cependant, ne perçoit pas ses compositions comme ses propres créations, mais comme des insertions d'un monde supérieur: "Que je croyais pouvoir composer de l'intérieur de moi-même, je n'ai rien pu réaliser. Ce n'est que lorsque je me suis ouvert à l'afflux d'énergies divines. possible de ressentir et d'écrire de la vraie musique en moi. Pour moi, ce sont des cadeaux grossiers qui devraient m'aider à me glorifier et à honorer non pas moi, mais Dieu ". La musique du long métrage "Der Wunderapostel" est l'œuvre la plus complète du jeune compositeur et les images sont le point culminant de son travail précédent. Puisse-t-il apporter de la joie et de la richesse à de nombreuses personnes et leur montrer une voie dans les mondes sonores divins de Dieu.

https://www.youtube.com/watch?v=CTsu5oIyZb4


avec de merveilleux paysages.


Dernière édition par Icare le 2020-06-11, 11:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Burkhard PESCH Empty
MessageSujet: Re: Burkhard PESCH   Burkhard PESCH Empty2020-06-11, 11:17

Le texte posté ci-dessus n'est pas vraiment tiré de ma propre prose. Je l'ai réécrit dans sa langue initiale, c'est-à-dire en allemand, sur la toile avant d'utiliser des éléments de traduction qu'offre Google pour le retranscrire en français et corriger les erreurs en améliorant aussi la construction de certaines phrases mal traduites. C'est parfois ce que je m'amuse à faire lorsque les seuls renseignements disponibles se situent dans le booklet du cd en langue étrangère. Celui-ci est plutôt bien fourni et possède même une interview en allemand du réalisateur du long-métrage Der Wunderapostel (1993), Thomas Busse. Je ne pense pas que ce soit lui l'auteur du texte et pas sûr non plus que ce soit le chef d'orchestre Manfred Rosenberg qui en a dirigé la musique comme ça arrive parfois.

Si on en croit le contenu de cette biographie, Burkhard Pesch est quelqu'un de très croyant et d'ailleurs le film est largement axé sur la religion, un film que je n'ai jamais vu et un compositeur que je ne connaissais même pas de nom avant la découverte de cet album. Il s'est passé un peu ce qu'il s'était produit lorsque j'étais tombé par hasard sur la B.O. de Stalingrad de Norbert J. Schneider alias Enjott Schneider, c'est la curiosité renforcée par une mystérieuse intuition plus un prix clément qui m'ont fait oser. Cette fois, j'avais quand même un indice: une musique interprétée par le "Ehemaliges DEFA-Symphonie-Orchester der Brandenburgischen Philharmonie Potsdam" sous la direction de Manfred Rosenberg. "Manfred Rosenberg a dirigé l'orchestre de 1973 jusqu'au concert d'adieu du 22 juin 1991 à l'occasion du festival de musique de Potsdam Sanssouci à Potsdam. L'orchestre a fusionné avec l'Orchestre RBT dans le "German Film Orchestra Babelsberg" en 1993." Cet indice de taille excluait donc toutes possibilités de nappes purement synthétiques que l'on trouve souvent dans la musique de film et que j'ai tendance à fuir.

<<Der Wunderapostel est un long métrage du réalisateur, scénariste, producteur et acteur allemand Thomas Busse de 1995. Avec ses premiers travaux, basés sur le roman éponyme de Hans Sterneder, The Wonder Apostle (en anglais), et des extraits de The Sun Brother, Busse a voulu inciter le spectateur éventuel à réfléchir sur des sujets spirituels. Le tournage du film d'époque a duré trois ans. Le film a reçu ses premières projections au cinéma en 1995. En 2015, les images ont été numérisées et rééditées. Il y a eu une nouvelle évaluation DVD.>> (Wikipedia)

Comme pour le Stalingrad de Schneider, je n'ai pas regretté mon choix, je n'ai pas regretté ce pas que j'ai posé en terre inconnue. Après tout, j'aurais pu tomber sur quelque chose de terne ou de mièvre. Pas vraiment, la musique s'en sort plutôt bien, portée par un beau thème principal avec hautbois solo qui, par le son et sa construction, m'évoque assez rapidement la B.O. allemande telle que je l'aborde par des compositeurs comme Jürgen Knieper par exemple ou peut-être aussi Rolf Wilhelm. La musique évolue dans la contemplation, est comme un grand champs d'amour et d'espoir. Elle dure plus de 73 minutes mais je n'y ai pas regretté trop de longueurs ni de répétitions. Je l'ai réécoutée ce matin et, sans apercevoir Dieu pour autant, j'ai passé un beau moment: il y a quelques passages que je trouve même superbes. Maintenant, j'ignore ce que peut réserver ce compositeur sous ce nom-là ou sous un autre, si comme avec Norbert J. Schneider, un prénom change et une oeuvre prolixe et bien servie sur disque apparaît comme autant de nouveaux "trésors" à découvrir.

D'après Wikipédia: Bruno Gröning (1906-1959) est un prédicateur et guérisseur spirituel allemand. Il cherche à réconcilier l'homme avec la nature et Dieu. Il n'a ni formation universitaire théologique, ni médicale, mais les seules connaissances que lui délivrent son intuition et ses propres expériences. Depuis l'âge de deux ans et demi, il se considère comme un « instrument » au seul service de Dieu pour aider l'humanité. Ses discours appellent chacun à la « grande conversion » pour recouvrer l'ordre, la santé, la paix et la joie

Bruno Göering, pour en apprendre davantage.
Revenir en haut Aller en bas
 
Burkhard PESCH
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: