Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -20%
OnePlus Nord CE 2 5G – 8GB RAM 128GB – ...
Voir le deal
239 €

 

 Johann Nepomuk von Poissl (1783-1865)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23936
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Johann Nepomuk von Poissl (1783-1865) Empty
MessageSujet: Johann Nepomuk von Poissl (1783-1865)   Johann Nepomuk von Poissl (1783-1865) Empty2020-05-13, 19:52

Johann Nepomuk von Poissl, né à Haukenzell le 15 février 1783 - mort à Munich le 17 août 1865, est un compositeur allemand.
Issu d'une famille aristocratique du sud de l'Allemagne, il s'installe en 1805 à Munich où il étudie la composition avec Danzi et l'abbé Vogler. Avec les encouragements et le soutien de Danzi (et peut-être aidé par ses propres origines aristocratiques), Poissl fit monter sa première pièce sur scène, le Singspiel Die Opernprobe, au Hofoper de Munich en 1806, bien que l'œuvre n'ait guère impressionné.
Probablement influencé par le grand opéra allemand composé par Danzi, Iphigenie dans Aulis (1807), Poissl a tourné son attention vers le grand opéra avec une musique continue, le genre auquel appartiennent tous, sauf deux, ses opéras ultérieurs.

Ses deux opéras suivants, Antigonus (en allemand) et Ottaviano in Sicilia (en italien), tous deux sur des livrets adaptés par le compositeur de Metastasio, connurent un succès local considérable; selon Weber, Ottaviano a été accueilli "avec un enthousiasme presque sans précédent". Cependant, son Singspiel Aucassin und Nicolette, produit l'année suivante, est reçu avec beaucoup de fraîcheur et Poissl retourne au grand opéra, déterminé à retrouver sa réputation.
Avec son opéra tragique Athalia, il a gagné l'acclamation qu'il recherchait. Le Münchner Theaterjournal a salué son apparition comme marquant "l'ère tant attendue d'un art national, la création d'un modèle artistique national qui nous manquait jusqu'à présent". L'Allgemeine musikalische Zeitung était du même avis, estimant que dans cette œuvre Poissl avait découvert le style d'un opéra véritablement national.
Au cours des années suivantes, Athalia a été jouée dans la plupart des grands théâtres allemands. Poissl a rapidement produit un autre opéra dans le même sens, Der Wettkampf zu Olympia, qui a été très apprécié et largement mis en scène. Ce fut le point culminant de la carrière lyrique de Poissl.

Parmi ses opéras ultérieurs, Nittetis, La rappresaglia et Die Prinzessin von Provence ont connu un succès modéré, et la première représentation de Der Untersberg, en 1829, a été bien accueillie, mais une clique s'est formée contre elle lors de la troisième représentation et elle a été rapidement retirée.

Cette déception a peut-être contribué à dissuader Poissl de poursuivre ses efforts d'opéra pendant plus d'une décennie; mais la direction de sa production artistique peut également avoir été affectée par des malheurs personnels à cette époque. Au cours de ces années, sa première épouse et quatre enfants adultes du mariage sont décédés et peu de temps après, il a perdu trois enfants en bas âge d'un deuxième mariage.
Ces événements ont peut-être suscité sa préoccupation croissante pour la composition de musique sacrée. Sa musique d'église, dont une grande partie était pour les voix non accompagnées, comprenait un Psaume xcv, un Stabat Mater et un Miserere; mais son œuvre principale est la cantate / oratorio Der Erntetag (1835), pour laquelle il écrit à la fois des paroles et de la musique. Un écrivain de l’époque a estimé qu’il dépassait toutes ses œuvres sauf Athalia et confirmait sa "place digne parmi les meilleurs compositeurs allemands d’aujourd’hui". En 1843, il revient pour la dernière fois à la composition d'opéra avec Zaide, mais cela suscite peu d'intérêt.

Poissl a passé la majeure partie de sa vie dans des difficultés financières; celles-ci furent temporairement relevés quand, en 1823, il fut nommé directeur de la musique de cour (Hofmusik Intendant) à Munich, et directeur du théâtre de la cour (Hoftheater Intendant) en 1824. En 1833, il perdit son poste au théâtre, bien qu'il en ait deux d'autres courts séjours dans cette position en 1846 et 1848; en 1847, il fut contraint de renoncer à son poste d'intendant Hofmusik, et il fut nommé à l'honneur titulaire du premier chambellan (Oberkammerer). Ses dernières années ont de nouveau été assombries par des soucis financiers.

À sa mort à l'âge de 82 ans, sa musique était tombée dans l'oubli presque total.


Œuvres

Orchestre

Concerto pour clarinette et orchestre (1812)
Concerto pour violoncelle et orchestre (1817)
Harmoniemusik für die Königliche Tafelmusik (1845)


Musique de chambre

Variations pour violon, basson et clavecin


Opéras

Die Opernprobe (1806)
Antigonus (1808)
Ottavio in Sicilia (1812)
Aucassin und Nicolette (1813)
Athalia (1814)
Der Wettkampf zu Olympia oder Die Freunde (1815)
Die Wie Mir oder Alle Betrüngen (1816)
Ninettis (1817)
Issipile (1818)
La Rappesaglia (1820)
Merope (1825)
Die Princessin von Provense (1825)
Der Untersberg (1829)
Zaide 1843)


Musiques de scène

Renata (1823)
Belisar (1826)
Hermannschlacht (1826)
Kaiser Ludwigs Traum (Festspiel) (1826)
Pièces pour Metope de Nasolini


Musique sacrée

3 Messes (1812 - 1816 - 1817)
Judith, oratorio sacré (1824)
Mejuis Gedächtnisfeyer (1817)
Stabat Mater à 8 voix (1824)
Miserere à 8 voix (1824)
Miserere à 6 voix (1833)
Der Erntetag, oratorio (1835)
Omnes Gentes, offertoire pour soprano, chœur et orchestre
Saleve Regina à 8 voix
Psaume 95 pour soli, chœur et orchestre


Musique vocale

Der Sommertag, cantate profane (1814)
Die Macht des Herrn, cantate profane (1826)
Vergangenheit und Zukunft (1832)
Ein Baierisches Volkslied, chœur
Canzonettas à 1-3 voix et piano
Duos
Arias
Mélodies




https://www.youtube.com/watch?v=ycFg2O5H2aE

Quel aria rempli de vocalises. Elle quelle clarinette solo !
Revenir en haut Aller en bas
 
Johann Nepomuk von Poissl (1783-1865)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jahann Nepomuk Kanka (1772-1865)
» Johann Nepomuk Hummel (1778-1837)
» Johann Nepomuk Wendt (ou Jan Vent)
» Johann Nepomuk von Cröner v. 1737 - 1785)
» Johann Nepomuk DAVID (1895-1977)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: