Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de ...
Voir le deal

 

 Michel Legrand (cinéma & jazz)

Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyVen 23 Sep 2011, 13:32

Michel Legrand, né le 24 février 1932 à Bécon-les-Bruyères et mort le 26 janvier 2019 à Paris, est un musicien, compositeur et arrangeur français et d'origine arménienne par sa mère. Fils du compositeur Raymond Legrand (1908-1974) et de Marcelle Der Mikaëlian (sœur du chef d'orchestre Jacques Hélian), Michel Legrand est le frère de la chanteuse de jazz Christiane Legrand (membre des Swingle Singers). Il est père de quatre enfants : Dominique Rageys (fondatrice avec son mari du rallye « Maroc Classic »), Eugénie Angot (cavalière de niveau international), Hervé Legrand (compositeur), et Benjamin Legrand (chanteur). Enfin, il est l'oncle de Victoria Legrand (chanteuse du groupe Beach House). Michel Legrand étudie le piano au Conservatoire de Paris de 1942 à 1949, dans la classe de Nadia Boulanger. Il se passionne pour le jazz après avoir assisté en 1947 à un concert de Dizzy Gillespie, avec qui il va collaborer ultérieurement (par exemple, en 1952 il écrit les arrangements pour l'orchestre à cordes qui accompagne le trompettiste dans ses concerts européens).

Pourquoi ne pas l'avoir mis parmi les compositeurs classiques ou de cinéma? Il n'est pas seulement un musicien de jazz, il a aussi composé pour le cinéma et des pièces concertantes pour le concert qui sont parfois basées sur certaines de ses musiques de film.

Je conseille en tout cas le double cd Musicales comédies par la harpiste Catherine Michel et le Grand Orchestre Symphonique sous la direction de Michel Legrand lui-même. S'y trouvent sous la forme inédite de suite pour harpe et orchestre;

LES PARAPLUIES DE CHERBOURG
UN ETE 42
LE MESSAGER
YENTL
PEAU D'ÂNE
LE PASSE MURAILLE

--Voilà pour ce qui est des propres compositions de Michel Legrand auxquelles se rajoutent:

PORGY AND BESS de GEORGE GERSHWIN
WEST SIDE STORY de LEONARD BERNSTEIN
L'OPERA DE QUATRE SOUS de KURT WEILL.

Michel Legrand (cinéma & jazz) 333455  Michel Legrand (cinéma & jazz) 333455

Merci Joachim car tu évoques un compositeur que j'aime beaucoup. Mains


Dernière édition par Icare le Lun 11 Mai 2020, 07:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22783
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyVen 23 Sep 2011, 15:41

Icare a écrit:

 pourquoi ne pas l'avoir mis parmi les compositeurs classiques ou de cinéma? Il n'est pas seulement un musicien de jazz, il a aussi composé pour le cinéma et des pièces concertantes pour le concert qui sont parfois basées sur certaines de ses musiques de film.

 

Je me suis posé la question, mais je n'ai pas trouvé chez lui d'oeuvres "sérieuses" genre concertos, symphonies, etc... comme c'est le cas avec Nino Rota, Morricone, Jarre...

J'aurais pu aussi l'ajouter dans les musiques de films... d'autant plus que j'aime beaucoup les Parapluies de Cherbourg. Mais j'ai trouvé qu'il était peut-être plus approprié de le mettre avec la musique de jazz.

ça peut se discuter, évidemment Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22783
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyDim 09 Déc 2012, 19:22

J'ai enfin ces suites pour harpe et orchestre Very Happy De belles musiques...

Michel Legrand (cinéma & jazz) Michel10

Mais d'après ton post ci dessus, il y aurait un deuxième CD avec Peau d'âne et le Passe muraille ?

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyDim 09 Déc 2012, 19:41


Tout-à-fait et avec, en bonus, des versions sous forme de suites pour harpe et orchestre de Porgy and Bess de Gershwin, L'opéra de Quat'sous de Kurt Weill et West Side Story de L. Bernstein. C'est vraiment très bien!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyDim 22 Sep 2013, 19:55

Michel Legrand, A propos de Catherine Michel et de la harpe:

<<Personnellement, je connais mal le patrimoine de la harpe. La bibliothèque dédiée à cet instrument est très mince, très ténue. Il existe quelques morceaux traditionnels d'un intérêt relatif..et surtout le CONCERTO POUR FLÛTE ET HARPE de MOZART dont le second mouvement est l'une des plus belles pièces de l'histoire de la musique. A vrai dire, j'ai vraiment découvert l'écriture pour harpe avec et grâce à CATHERINE MICHEL. Jusqu'à notre rencontre, la harpe était à mes yeux un instrument fondu dans la masse de l'orchestre, brillant mais anonyme, avec des parties faciles à déchiffrer.

En Catherine, j'ai apprivoisé une soliste d'exception, une véritable acrobate, brillante et sensible, qui parle à la tête et au coeur. Et j'ai voulu la mettre en lumière en lui arrangeant plusieurs suites concertantes, de petits écrins qui fassent sortir la harpe de son emploi d'accompagnement, qui en fasse faire un instrument soliste à part entière. D'un seul coup, elle n'accompagne plus, elle décide, elle mène le jeu. Bien sûr, de mon répertoire, il fallait des oeuvres connues mais qui allaient être redécouvertes à la faveur de ce nouveau traitement orchestral. Sur le premier disque, j'ai d'abord écrit des parties solistes, en demandant à Catherine d'y jeter un coup d'oeil. Même si je connais bien la technique instrumentale de la harpe, je ne suis pas harpiste moi-même; je voulais être certain de ne pas être allé trop loin.

Sa réaction a conforté mon impression: il n'y avait rien d'injouable, rien d'impossible. Car il existe des spécificités quand on écrit pour harpe: ce n'est pas un instrument chromatique mais diatonique, avec sept pédales, une pédale par note, pour monter la note ou la descendre. Manipulation qui exige un laps de temps donné...Catherine, elle, possède une virtuosité, une vélocité époustouflantes, elle descend les pédales comme Jean-Claude Killy aux Jeux Olympiques!
>>

Michel Legrand.

Je me fais un cycle Legrand actuellement où j'écoute toutes les musiques que je possède de lui. Inutile de préciser que je passe un merveilleux moment avec sa musique.Very Happy


Dernière édition par Icare le Dim 22 Sep 2013, 20:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyDim 22 Sep 2013, 22:53


Découverte ce soir d'un très bel album de Michel Legrand: Suites Cinématographiques/Cinéma suites (versions concert):

--Moscou-Paris
--The Legend of Simon Conjurer - harpe solo: Catherine Michel
--Sean and Audrey - suite tirée de sa b.o. inutilisée "La Rose et la Flèche".
--Hovland Concertino
--The Don Quixote suite - violon solo: Ivry Gitlis
--Ice Station Zebra suite

Michel Legrand (cinéma & jazz) 333455 Michel Legrand (cinéma & jazz) 333455 Michel Legrand (cinéma & jazz) 333455 
J'ai été agréablement surpris par la plupart de ces musiques, plus précisément par ses suites sur "Don Quixote" et "Ice Station Zebra" qui révèlent deux partitions très réussies.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyDim 15 Déc 2013, 18:56

Icare a écrit:

Découverte ce soir d'un très bel album de Michel Legrand: Suites Cinématographiques/Cinéma suites (versions concert):

--Moscou-Paris
--The Legend of Simon Conjurer - harpe solo: Catherine Michel
--Sean and Audrey - suite tirée de sa b.o. inutilisée "La Rose et la Flèche".
--Hovland Concertino
--The Don Quixote suite - violon solo: Ivry Gitlis
--Ice Station Zebra suite

Michel Legrand (cinéma & jazz) 333455 Michel Legrand (cinéma & jazz) 333455 Michel Legrand (cinéma & jazz) 333455 
J'ai été agréablement surpris par la plupart de ces musiques, plus précisément par ses suites sur "Don Quixote" et "Ice Station Zebra" qui révèlent deux partitions très réussies.

Réécoute de ce bien bel album aujourd'hui et toujours en accord avec ce que j'ai écrit ci-dessus. Il y a juste un point sur lequel je souhaite m'arrêter. Je connais la partition "intégrale" qu'il composa pour La Rose et la Flèche, disons que je l'ai découverte assez récemment et que je n'avais pas été convaincu lors de cette première écoute. En revanche, la suite de onze minutes environs proposée ici sous le titre Sean (Connery) and Audrey (Hepburn) m'a davantage séduit. C'est une musique virtuose et poignante, avec un élan de romantisme habilement distillé, essentiellement dédiée aux cordes. J'ai vraiment accroché à cette alchimie des cordes. La magie a opéré alors que le souvenir que j'en avais était très mitigé. Cette meilleure appréciation de la suite lors de cette seconde écoute m'oblige de remettre entre mes oreilles la B.O. plus complète. Ceci étant dit, mon intérêt pour la musique de Michel Legrand est en continuelle progression.  Michel Legrand (cinéma & jazz) 473398
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22783
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptySam 26 Jan 2019, 10:40

Il est mort dans la nuit de ce samedi 26 janvier 2019 Michel Legrand (cinéma & jazz) 248345  Encore un "grand" qui nous a quittés...
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1365
Age : 78
Date d'inscription : 18/11/2016

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptySam 26 Jan 2019, 11:07

joachim a écrit:
Il est mort dans la nuit de ce samedi 26 janvier 2019  Michel Legrand (cinéma & jazz) 248345   Encore un "grand" qui nous a quittés...

Oui, Joachim, c'est tout le XXe siècle qui s'en va... Michel Legrand (cinéma & jazz) 1521897346

J'aime beaucoup la musique de Michel Legrand, et je me souviens tout spécialement de celle du film Le Messager [The go-between] qui m'avait profondément touché. Michel Legrand (cinéma & jazz) 185465

Ça me fait tout drôle de voir tous mes compagnons du siècle dernier tomber l'un après l'autre. A chaque fois je me dis : « A quand mon tour ? » En même temps, je trouve cela absolument naturel – une nécessité, presque. En fait, d'une certaine façon, j'ai souvent l'impression d'« encombrer » ce XXIe siècle avec lequel j'ai peu – vraiment si peu – en commun...

En attendant, merci, mille fois merci,  Michel Legrand (cinéma & jazz) 13150  Michel Legrand (cinéma & jazz) 13150  Michel Legrand (cinéma & jazz) 13150 Michel Legrand ! A la prochaine, ami ! Mains

[Macha Méril, son épouse fusionnelle depuis 2014, va être inconsolable. Michel Legrand (cinéma & jazz) 248345 Michel Legrand (cinéma & jazz) 248345 Michel Legrand (cinéma & jazz) 248345 Sois bénie, Macha, il est au paradis des musiciens ! Michel Legrand (cinéma & jazz) 395622 ]
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22783
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptySam 26 Jan 2019, 11:53

Kristian a écrit:
Ça me fait tout drôle de voir tous mes compagnons du siècle dernier tomber l'un après l'autre. A chaque fois je me dis : « A quand mon tour ? » En même temps, je trouve cela absolument naturel – une nécessité, presque. En fait, d'une certaine façon, j'ai souvent l'impression d'« encombrer » ce XXIe siècle avec lequel j'ai peu – vraiment si peu – en commun...

Je pense comme toi. Mains

Il est vrai que quand on arrive à nos âges (vénérables ? Laughing ) on a tendance à penser que c'était mieux avant... C'est probablement, en partie au moins, d'une nostalgie du passé, quand mous étions enfants puis ados, avec nos parents, famille et amis qui pour la plupart sont partis pour un monde que l'on dit meilleur... mais c'est aussi en partie à cause de ce monde de fous que nous vivons depuis disons les années 1990.

Pour en revenir à Michel Legrand comme musicien de concert, j'ai vu qu'en plus des concertos ci-dessus, il a composé en 2013 un opéra sur un livret de Didier van Cauwelaert, intitulé Dreyfus, et basé sur l'Affaire Dreyfus. Je me trompe peut-être, mais on dirait qu'il a composé des œuvres de concert dans sa vieillesse et pas avant. En tout cas je n'ai aucune référence d'autres morceaux classiques antérieurs.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1365
Age : 78
Date d'inscription : 18/11/2016

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptySam 26 Jan 2019, 15:48

Michel Legrand, Fugue (in Le Messager, de Joseph Losey.)

Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1365
Age : 78
Date d'inscription : 18/11/2016

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptySam 26 Jan 2019, 15:57

Le Messager, bande son complète.

Revenir en haut Aller en bas
Mike56

Mike56

Nombre de messages : 194
Age : 65
Date d'inscription : 12/07/2018

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptySam 26 Jan 2019, 18:34

J'aimais également la musique de Michel Legrand.
Chaque fois que je revois Les demoiselle de Rochefort le plaisir reste intact.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1365
Age : 78
Date d'inscription : 18/11/2016

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptySam 26 Jan 2019, 18:39

Ci-dessous l'interview de Michel Legrand par Olivier Bellamy :

Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5382
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyDim 27 Jan 2019, 00:29

Je n'aimais pas" tout "de Michel Legrand, mais beaucoup de choses, et oui, encore un "grand" qui s'en va.. Crying or Very sad

J'ai beaucoup aimé ce que je vous envoie (de la B0 du très beau film "un été 42") , mais aussi -je l'ai dit il y a peu de jours sur le fil "les films d'Anouchka"-, ce qu'il composa récemment pour la soprano Natalie Dessay.

https://youtu.be/Pex-uT6NJY4
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1365
Age : 78
Date d'inscription : 18/11/2016

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyDim 27 Jan 2019, 01:20

Anouchka a écrit:
Je n'aimais pas" tout "de Michel Legrand

Moi non plus, mais ça n'a pas d'importance. Wink

Anouchka a écrit:
J'ai beaucoup aimé ce que je vous envoie (de la B0 du très beau film "un été 42")

J'ai adoré ce film et sa musique, et ce d'autant plus que je suis né cette année-là... Michel Legrand (cinéma & jazz) 710286


Anouchka a écrit:
mais aussi -je l'ai dit il y a peu de jours sur le fil "les films d'Anouchka"-, ce qu'il composa récemment pour la soprano Natalie Dessay.

Ça, par contre, je ne connais pas, ce sera donc pour demain. Je viendrai au rapport ! Kiss Michel Legrand (cinéma & jazz) 857611
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1365
Age : 78
Date d'inscription : 18/11/2016

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyDim 27 Jan 2019, 08:20

Oh, en effet, Anouchka, je ne l'avais pas oubliée, elle était restée au fond de mon cœur... Michel Legrand (cinéma & jazz) 185465 Je n'ai pas non plus oublié la délicieuse Jennifer O'Neil et le petit Gary Grimes. Very Happy Quelle émotion !!! Michel Legrand (cinéma & jazz) 333455 Michel Legrand (cinéma & jazz) 333455 Michel Legrand (cinéma & jazz) 333455

Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5668
Age : 69
Date d'inscription : 25/02/2013

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyDim 27 Jan 2019, 09:27

Très beau Michel Legrand (cinéma & jazz) 185465 , il est grand Michel et cette musique chante son nom Wink Michel Legrand (cinéma & jazz) 395622
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5382
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyDim 27 Jan 2019, 17:58

Quel beau film oui, cet "été 42", très subtil, sur les troubles de l'adolescence pendant que les femmes de soldats américains tremblent pour leurs maris au front....La musique en concerto symphonique est encore plus belle que la vidéo que j'ai envoyée hier (mais sur celle-ci, il y avait un si beau poème, n'est-ce-pas les anglophones !).

En ce moment, triomphe la comédie musicale "Peau d'Ane", cf le film de Demy et musique de Michel Legrand. J'ai adoré ce film et ses mélodies, Delphine Seyrig et sa magie, Deneuve et sa recette du "cake d'amour"...(doublée par Anne Germain). Michel Legrand (cinéma & jazz) 185465

Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5382
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyLun 28 Jan 2019, 20:28

Nos chaîne télé ont bouleversé bien sûr leur programmes. Hier sur France 2, il y a eu "Les demoiselles de Rochefort" (mais je l'ai en DVD). Ce soir, Arte diffuse "Les parapluies de Cherbourg", j'enregistre. Mon mari n'aime pas parce qu'il n'y a pas de récitatifs et que tout est chanté, je ne sais plus ce que je vais en penser, j'ai vu le film dans un ciné-club télé il y a plus de 20 ans... Wink
Revenir en haut Aller en bas
StylusPhantasticus

StylusPhantasticus

Nombre de messages : 226
Age : 22
Date d'inscription : 22/05/2015

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyLun 11 Fév 2019, 17:27


Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5382
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyLun 11 Fév 2019, 20:12

Merci Stylus, j'adore !! Kiss
Dans les archives de l'INRA hier soir, j'ai entendu (et vu) une chanson de Michel Legrand très jazzy, qui raconte comment le jazz est issu de musiques tribales africaines, avant d'être créé aux States pour devenir un symbole de liberté pour les noirs (et ensuite, pour nous tous !). Il faudra que je retrouve le titre, car ce n'était pas indiqué dans ces archives....
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptySam 06 Fév 2021, 08:00

Suites Cinématographiques/Cinéma suites (versions concert):

--Moscou-Paris
--The Legend of Simon Conjurer - harpe solo: Catherine Michel
--Sean and Audrey - suite tirée de sa b.o. inutilisée "La Rose et la Flèche".
--Hovland Concertino
--The Don Quixote suite - violon solo: Ivry Gitlis
--Ice Station Zebra suite

Michel Legrand (cinéma & jazz) Suites-cinematographiques-compil

<<Avancer, c'est être seul à créer des choses auxquelles on n'a pas encore pensé. C'est également une façon d'en savoir plus soi-même. Je veux mieux connaître mes possibilités, jusqu'où aller trop loin... Pour que mon navire continue de voguer, il me faut essayer des voiles nouvelles. Parfois, on a une idée en tête, on l'imagine, on l'entend déjà. On se jette alors sur sa partition pour l'écrire, en pensant qu'à priori, ça va être facile et évident. Erreur! Des armées d'obstacles vous font brusquement face: la forme, le fond, le détail. Car, si vous voulez être un peu original, chaque mesure pose un problème.>> Michel Legrand - via un texte de Stéphane Lerouge, érudit et passionné de musiques de films qui a réalisé un travail excellent de promotion dans ce domaine.

Hier soir, j'ai réécouté ce bien bel album de Michel Legrand. Mes préférences se sont aussitôt portées sur The Don Quixote suite avec le fameux violon d'Ivry Gitlis. Magnifique! Beaucoup de compositeurs ont mis l'histoire et le personnage de Don Quichotte en musique, que ce soit par le biais de l'opéra ou de la musique de scène: Purcell, Boismortier, Telemann, Salieri, Mercadante, Richard Strauss, Massenet, Guridi, De Falla, Tournemire, Ravel, Ibert, Cristobal Halffter, Minkus..., et encore, je n'ai cité que les compositeurs que je connaissais au moins de nom. Au cinéma, on retrouve Jacques Ibert sur un film franco-britannique de 1933 réalisé par Georg Wilhelm Pabst. Le cinéma soviétique s'intéressa également au personnage par le biais du cinéaste Grigori Kozintsev (1957), sur une musique de Gara Garayev (1882-1959), compositeur soviétique et azerbaïdjanais. Je ne connais ni le film ni la musique. Don Quichotte a aussi été porté à la télévision en 1987 par Manuel Gutierrez Aragon sur une musique de Lalo Schifrin. Le compositeur espagnol Angel Arteaga écrivit également, entre 1965 et 1967, de la musique pour dees films traitant de ce sujet: Quijote ayer y hoy de César Fernandez Ardavin (1965) et Cervantes de Vincent Sherman (1967). Angel Artaega en tira une suite pour orchestre de presque 22 minutes que j'ai la chance de pouvoir apprécier sur album, tout comme la bande originale de Lalo Schifrin. Néanmoins, celle que j'apprécie le plus des trois est cette suite concertante pour violon et orchestre en quatre extraits de Michel Legrand tirée de la musique qu'il composa pour le film du cinéaste canadien Alvin Rakoff. Elle est exquise, tout comme l'interprétation d'Ivry Gitlis. J'aime aussi beaucoup la suite pour orchestre qu'il tira de la bande originale qu'il composa pour le film de John Sturges, Ice Station Zebra (1968).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyMar 09 Fév 2021, 11:57

Ce matin, j'ai eu le plaisir de retrouver Michel Legrand par le biais d'une compilation qui regroupe plusieurs extraits chantés ou purement instrumentaux de cinq films pour lesquels il a composé la musique:

__Lola (1961), un film de Jacques Demy qui réunit à l'affiche Anouk Aimée et Marc Michel. - en quatre extraits - La "Chanson de Lola" est interprétée par Anouk Aimée sur des paroles d'Agnès Varda. A savoir que Jacques Demy et Michel Legrand collaborèrent sur neuf films ensemble, dont les deux plus célèbres sont Les Parapluies de Cherbourg (1964) et Les Demoiselles de Rochefort (1967).

__Cléo de 5 à 7 (1962), un film d'Agnès Varda dans lequel, en plus d'avoir composé la musique, Michel Legrand occupe le rôle de Bob. Quatre extraits - chansons composées en collaboration de Francis Lemarque et interprétées par Corinne Marchand qui tient également le rôle de Cléo. C'est son unique collaboration avec Michel Legrand. Par la suite, elle collabora à trois reprises avec Joanna Bruzdowicz, une compositrice polonaise que j'apprécie beaucoup: dans un futur relativement proche, je vais découvrir son oratorio profane Lella.

__Le Cave se rebiffe (1961), un film de Gilles Grangier qui met en scène Jean Gabin dans le rôle-titre. Suivent une brochette d'acteurs connus dont Bernard Blier, Maurice Biraud, Ginette Leclerc et Martine Carol. La bande originale est également créditée à Francis Lemarque, néanmoins les quatre extraits retenus sur cette compilation doivent être uniquement de Legrand puisque Lemarque n'y est pas mentionné. Ces deux noms reviennent d'ailleurs au générique d'un autre film de Gilles Grangier; Le Gentleman d'Epsom (1962).

https://www.youtube.com/watch?v=tlrKwqMM3e0


__Une femme est une femme (1961), un film de Jean-Luc Godard qui réunit à l'affiche Jean-Paul Belmondo, Anna Karina et Jean-Claude Brialy. Cinq extraits.

__Les 7 péchés capitaux (1969), un film à sketches, sept en tout, un par péchés, réalisés par plusieurs cinéastes: Sylvain Dhomme et Max Douy (1), Édouard Molinaro (2), Jean-Luc Godard (3), Jacques Demy (4), Roger Vadim (5), Philippe de Broca (6) et Claude Chabrol (7). Michel Legrand a mis en musique ceux de Dhomme/Douy, Molinaro, Godard, Demy et De Broca, le sketche de Vadim a été mis en musique par Sasha Distel et celui de Chabrol par son fidèle collaborateur de l'époque, Pierre Jansen. La compilation propose sept extraits de Michel Legrand, chacun portant le titre d'un péché. C'est cependant ce que j'aime le moins sur cet album.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) EmptyJeu 11 Fév 2021, 09:19

Hier soir, j'ai réécouté la musique flamboyante que Michel Legrand composa pour le film de Richard Lester, Les trois mousquetaires (1973). Dans un sens, lorsque je repense au caractère tonique de cette B.O., je me dis que j'aurais mieux fait de la réécouter ce matin, au lever du soleil: j'aurais été revigoré pour toute la journée. C'est une musique pleine d'énergie, fougueuse, exaltée et exaltante, qui fait danser les cornemuses, le cromorne et les flûtes baroques en plus de l'orchestre. En plus d'une dynamique, d'une intensité qui se poursuit même sur les moments musicaux les plus romantiques, le film contenant au moins deux idylles, la partition de Michel Legrand bénéficie d'une coloration originale et intéressante à laquelle on ne s'attendait pas forcément. <<En préparant mon film - confie Richard Lester - je me suis demandé ce que ferait Dumas s"il écrivait son oeuvre aujourd'hui... Et ce qui compte, c'est le rythme. Sans arrêt, j'ai filmé au galop, en ne vérifiant surtout pas ce que j'avais fait de la bobine un à la bobine douze.>> Pas étonnant donc que la bande originale ait été conçue dans ce même état d'esprit, qu'elle en est le reflet pétillant et galopant: <<Musicalement, devant un film en costumes comme "Les Trois Mousquetaires", il faut à la fois courtiser l'époque et lui tordre le cou.>> explique Michel Legrand... et je lui donne entièrement raison! De plus, sa grande surprise fut d'apprendre qu'il n'avait qu'une quinzaine de jours pour réaliser cette partition, ce qui était un comble car ce genre de film réclame en général beaucoup de musique. Elle a donc été écrite au galop, à la vitesse des mousquetaires, se plait à dire avec humour le compositeur qui reconnait parallèlement que cette contrainte de temps qu'il a finalement acceptée, a fortement stimulé son processus créatif. Après tout, il y a des B.O. qui ont été réalisées dans des délais plus longs et qui sont moins réussies que celle-ci, même si, d'un autre côté, ce genre d'expérience, ne doit en aucun cas encourager des délais aussi courts. Je suppose que les idées principales ont germé très vite dans l'esprit de Michel Legrand et qu'à partir du moment où la matière thématique était concrétisée, noir sur blanc, il a pu travailler rapidement. Ceci-dit, ça a dû être intense comme travail de la table d'écriture à la table d'enregistrement. Dans la sélection qui est proposée sur disque, il n'y a rien à jeter.

Les Trois Mousquetaires d'Alexandre Dumas a été de nombreuses fois adapté au cinéma, et cela depuis l'ère du muet. Plusieurs en l'occurrence! Je ne vais évidemment pas tous les citer, mais le premier s'intitule Les Mousquetaires de la reine, un film français réalisé par Georges Méliès et paru au début du cinéma muet, en 1903. La dernière réalisation de l'époque du muet est créditée à Henri Diamant-Berger (1932), film français en deux époques: "Les Ferrets de la Reine" et "Milady", sur une musique de Jean Lenoir (1891-1976)

Entre 193O et 1950, il y aura entre autres une adaptation américaine réalisée par Rowland V. Lee et Otto Brower pour les scènes d'action, sortie en 1935 sur une musique de Max Steiner, puis, quatre ans plus tard, L’Homme au masque de fer, un film américain réalisé par James Whale (1939) qui vaudra un Oscar de la meilleure musique de film à  Lucien Moraweck et Lud Gluskin et aussi Le Fils de d'Artagnan (Il Figlio di d'Artagnan), un film italien cette fois, réalisé par Riccardo Freda et sorti en 1950, sur une musique de Carlo Jachino. A savoir que le roman de Dumas, durant cette période, se verra adapté par le cinéma égyptien; Togo Mizrahi (1941) et mexicain; Miguel M. Delgado (1942).

Après les années 1950, je cite volontiers Les Trois Mousquetaires d'André Hunebelle (1953) sur une musique de Jean Marion (1912-1967). Un certain Constantino Ferri est également crédité pour la musique. Il y eut ensuite l'adaptation en deux parties de Bernard Borderie (1961) sur une musique de Paul Misraki. Je citerai aussi Le Retour des Mousquetaires, un film anglo-franco-espagnol de Richard Lester (1989) sur une musique de Jean-Claude Petit,  l'adaptation de Stephen Herek (1993) sur une partition de Michael Kamen. Je ne manquerai pas de mentionner On l'appelait Milady (The Four Musketeers: Milady's Revenge) de Richard Lester, sur une très belle musique de Lalo Schifrin, 1974: juste un an après Les Trois Mousquetaires du même Richard Lester avec la musique trépidante de Michel Legrand. La dernière adaptation semble dater de 2013 dans une réalisation du cinéaste russe Sergueï Jigounov et sur une musique de Alexei Cheligin.

La télévision s'est également emparée du roman d'Alexandre Dumas, tout d'abord en 1959 par Claude Barma avec Jean-Paul Belmondo dans le rôle de D'Artagnan et sur une musique de Jean Marion. Les deux dernières adaptations télévisuelles datent de 2014, l'une est coréenne, l'autre britannique, créée par Jessica Pope et Adrian Hodges sur une musique de Murray Gold, connu pour avoir composé la musique de la série anglaise Doctor Who à partir de la renaissance de cette dernière en 2005 jusqu'en 2017 où il quitte la série en même temps que le chef scénariste Steven Moffat.

Rien de mieux que Wikipédia pour se rafraîchir la mémoire et s'armer de précisions supplémentaires.


Dernière édition par Icare le Jeu 11 Fév 2021, 11:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty
MessageSujet: Re: Michel Legrand (cinéma & jazz)   Michel Legrand (cinéma & jazz) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Michel Legrand (cinéma & jazz)
Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: