Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Le Dieu bleu

Aller en bas 
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27750
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Le Dieu bleu Empty
MessageSujet: Le Dieu bleu   Le Dieu bleu Empty2020-05-03, 20:50

Le Dieu bleu est un ballet en un acte de Michel Fokine, musique de Reynaldo Hahn, livret de Jean Cocteau et Federico de Madrazo y Ochoa, décors et costumes de Léon Bakst.

Créé le 13 mai 1912 par les Ballets russes de Serge de Diaghilev au Théâtre du Châtelet de Paris, il a pour interprètes principaux Vaslav Nijinski et Tamara Karsavina.

Fokine y crée des mouvements entièrement nouveaux, inspirés des danses traditionnelles siamoises et indiennes. Malgré la beauté des décors et costumes et l'interprétation admirable de Nijinski1, ce ballet est tombé dans l'oubli. Pourtant Le Journal du 14 mai 1912 s'extasiait : « Enfin ce Dieu Bleu, qu'on annonçait depuis si longtemps, est descendu sur la terre ! Ceux qui sont arrivés à temps pour le voir naître étaient conduits par une bonne étoile, car ils ont pu goûter à la fois la musique de Reynaldo Hahn, le livret de Jean Cocteau et Frédéric de Madrazo, et les fastueuses harmonies de décors et de costumes que ce livret inspira à M. Baskt. Un tel ensemble compose un spectacle rare et magnifique. »

La partition de Hahn est jugée admirable par la presse, pourtant souvent peu tendre à son égard. Selon Le Ménestrel (18 mai 1912), la musique est « à la fois élégante et fine, […] d'un heureux jet mélodique, avec un orchestre chatoyant et discret ». « C'est une vraie musique de ballet écrite par un vrai musicien, à la plume alerte et tout ensemble étoffée. L'entendre est un véritable plaisir pour une oreille trop souvent accoutumée aux teintes criardes et aux orgies sonores de certains. » Le Figaro (14 mai 1912) estime que « la partition de M. Reynaldo Hahn commente avec un rare bonheur d'expression cette jolie fable. Comme cette dernière, elle est entièrement conçue en vue de la réalisation particulière que lui donnent les « Ballets russes ». Mais elle a d'autres mérites, plus éminents, que sa parfaite conformité à la chorégraphie de M. Fokine. M. Reynaldo Hahn, que sa connaissance de Mozart a rendu particulièrement compétent en la matière, tend de plus en plus à l'extrême pureté de l’écriture ; il vise également à la plus grande simplicité de l'expression. Ce sont ces deux qualités qui distinguent précisément le Dieu bleu. Certes, elle est pittoresque, mais de la même manière que le décor : l'Inde que le musicien a évoquée n'est point celle qu'on imagine le plus volontiers : haute en couleur et frénétique ; mais celle que dépeignent certains voyageurs ; et où l'implacable soleil donne de la douceur aux tons les plus éclatants et de l'indolence, aux plus violents appétits. » Pour le journaliste de Comoedia (14 mai 1912), « la belle musique de M. Reynaldo Hahn, musique de rêve, de légende et d'amour qui porte en soi tant de mystère, de maléfices, de tendresse pure, de peur tremblante, d'allègre joie a été dirigée supérieurement par M. Inghelbrecht. » Le Gaulois (14 mai 1912), enfin, note que « la musique de M. Reynaldo Hahn traduit avec un art très raffiné ces diverses images [de l'Inde]. […] [Sa partition] est conçue comme un grand poème chorégraphique. Le musicien a accumulé les harmonies les plus évocatrices pour chanter la nuit limpide qui descend sur le décor. […] Cette partition a été très applaudie; elle fait honneur à l'auteur exquis de la Fête chez Thérèse. »
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27750
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Le Dieu bleu Empty
MessageSujet: Re: Le Dieu bleu   Le Dieu bleu Empty2022-06-22, 20:51

Le Dieu bleu Wmy9az10

Le Dieu bleu 08cffi10

Le Dieu bleu Juhfj010
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Le Dieu bleu Empty
MessageSujet: Re: Le Dieu bleu   Le Dieu bleu Empty2022-06-23, 12:42

Dommage qu'on ne trouve pas la musique...
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27750
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Le Dieu bleu Empty
MessageSujet: Re: Le Dieu bleu   Le Dieu bleu Empty2022-06-23, 21:43

Suffit de demander Wink

Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 6538
Age : 61
Date d'inscription : 03/04/2014

Le Dieu bleu Empty
MessageSujet: Re: Le Dieu bleu   Le Dieu bleu EmptyHier à 00:25

Ca m'a l'air très bien tout ça, et super beau ! Vivement ce week-end que j'aie enfin le temps...
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Le Dieu bleu Empty
MessageSujet: Re: Le Dieu bleu   Le Dieu bleu EmptyHier à 09:16

Merci, Snoopy Mains  Je ne l'avais pas trouvé sur Youtube.

L'argument :

L'intrigue est donnée d'après le scénario de Jean Cocteau et Federico Madrazo.

Une chaude soirée du temps de l' Inde mythique. Sous le ciel étoilé, près du temple taillé dans la roche au centre d'un bassin, repose le lotus sacré. Sur la gauche se trouve une immense porte levante dorée du temple. Au fond de la scène, derrière les barreaux de l'autel, coule le Gange . Tout est envahi par une végétation sauvage en fleurs. Des serpents sacrés pendent aux murs. D'énormes tortues somnolent près de l'eau

Le jeune homme va devenir prêtre. Les préparatifs sont en cours pour la cérémonie rituelle. Trois filles portent des paons sacrificiels, d'autres apportent des fruits et des fleurs. Lors de la danse des bayadères et des yogis, le jeune homme est vêtu de la robe safran d'un cultiste par-dessus ses vêtements mondains.

Soudain, une jeune fille franchit le cercle des gardes et tombe à genoux du jeune homme, le suppliant de ne pas la quitter pour servir les dieux. Il la repousse doucement, continuant à être en extase. Les prêtres insultent la jeune fille et essaient avec mépris de la chasser. Malgré leurs menaces, elle tente de reconquérir son amant avec sa danse. Le comportement de la jeune fille viole le sacrement d'initiation. Le jeune homme remarque sa bien-aimée, il est déchiré par des doutes, et il se précipite vers elle. Les prêtres deviennent fous et entraînent l'adepte avec eux. Le grand prêtre menace la jeune fille d'un terrible châtiment : elle est enchaînée et mise derrière les barreaux. Dans le silence et la solitude, elle tente de sortir du confinement, mais le treillis ne cède pas et résiste à son faible assaut. Des esprits maléfiques apparaissent (les monstres grotesques de Fokine) essayant de posséder la fille. Ici, elle rappelle le lotus.

Le bassin est remplie de lumière - c'est l'ouverture du lotus, d'où surgit la déesse. Suite à la vague de ses mains, un dieu apparaît de l'eau. Il est tout bleu, seuls ses lèvres et ses ongles sont coulés en argent. La déesse le désigne au martyr. Avec sa danse rapide, le Dieu Bleu apaise les mauvais esprits. Les prêtres entrent pour s'assurer de l'efficacité du châtiment, mais à la vue du miracle ils tombent le visage contre terre. La déesse du lotus ordonne la libération de la fille. Tremblants de crainte, les prêtres obéissent à l'ordre. L'atmosphère de bonheur bouddhique règne dans le temple. Les amants se rencontrent dans une étreinte. A la vague de la déesse, un escalier doré menant aux nuages ​​apparaît. La déesse se cache dans la fleur de lotus, le dieu bleu monte au ciel et disparaît.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Le Dieu bleu Empty
MessageSujet: Re: Le Dieu bleu   Le Dieu bleu EmptyHier à 11:51

Bon, je viens de regarder la video.

Pas mal mais sans plus, la musique n'est pas terrible pour du Reynaldo Hahn. Il est vrai que l'enregistrement, plutôt criard, ne me semble pas très réussi...


edit : ce n'est pas de Raynoldo Hahn ou en tout cas pas complètement : j'ai reconnu après coup le Poème de l'Extase de Scriabine Le Dieu bleu 1521897346

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le Dieu bleu Empty
MessageSujet: Re: Le Dieu bleu   Le Dieu bleu Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Dieu bleu
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» François Couperin (1668-1733)
» Le Train bleu
» Le Dahlia bleu
» L'Oiseau Bleu et la Princesse Florine
» Michèle Sajous D'oria: Bleu et or

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les ballets & la danse-
Sauter vers: