Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -50%
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil ...
Voir le deal
49.99 €

 

 Antoine DUHAMEL (cinéma)

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty
MessageSujet: Antoine DUHAMEL (cinéma)   Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty2012-04-21, 22:11

"Un compositeur pour le cinéma doit d'abord être un compositeur tout court". C'est cette conception qui caractérise Antoine Duhamel dans son approche de la musique de film. Né le 30 juillet 1925 à Valmondois (Val-d'Oise), Antoine Duhamel est un compositeur ayant reçu une solide formation classique et qui est surtout connu par ses travaux pour le cinéma. Il est le fils de l'écrivain Georges Duhamel et de l'actrice de théâtre Blanche Albane. Entre 1944 et 1945, il réalise ses études musicales auprès d'Olivier Messiaen et surtout auprès de René Leibowitz. Durant la même période, il poursuit à la Sorbonne des études en psychologie, musicologie et autres disciplines. Pour le septième art, il collabora notamment avec Jean-Luc Godard (Pierrot le fou - Week end), François Truffaut (Domicile conjugal), Jean-Daniel Pollet (Méditerranée), Claude Barma (Belphégor), Patrice Leconte (Ridicule), etc...Il sut apporter ou plutôt doser un équilibre rare et intéressant entre les différentes formes d'expression qui fondent la musique actuelle, estimant que la composition pour le cinéma ne doit jamais s'exercer au détriment de la musique de concert et inversement. Perçu comme un icône de la Nouvelle-Vague, de jeunes réalisateurs comme Serge Le Péron (L'affaire Marcorelle) ou encore David Trueba (La buena vida), s'intéressèrent à lui. Il collabora également avec son ami compositeur de toujours Pierre Jansen à la composition d'une grande partition symphonique pour le film muet "Intolérance". Sa carrière de créateur s'est cependant enrichie de 9 opéras, plusieurs oratorios, musique de chambre et de nombreuses chansons.

A noter aussi qu'en 1980 il fonde l'Ecole Nationale de Musique de Villeurbanne, aujourd'hui très réputée et considérée  comme une alternative sérieuse au Conservatoire de Lyon.

Antoine Duhamel est mort à Paris le 10 septembre 2014.

https://www.youtube.com/watch?v=tbRi3mAU9jI


Cette pièce pour cordes est bouleversante à mes oreilles et nul besoin d'avoir vu et aimer le film pour l'apprécier à sa juste valeur...et elle n'est pas mince. Very Happy


Dernière édition par Icare le 2021-02-28, 19:00, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Antoine DUHAMEL (cinéma)   Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty2014-09-11, 19:19

Je viens d'apprendre la mort d'Antoine Duhamel, triste nouvelle pour moi. J'ai toujours aimé sa musique, son sens du romantisme, la touche française, la belle écriture des cordes qui caractérisait son style...et l'homme aussi avec qui j'ai pu discuter pendant un bon moment. C'était un passionné et il était passionnant. RIP
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22811
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Antoine DUHAMEL (cinéma)   Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty2014-09-12, 09:08

Décidément, cette année 2014 n'est pas bonne pour les compositeurs et les interprétes. pale

J'ai ajouté la date de sa mort dans ta présentation. Si tu veux, je peux mettre le catalogue des oeuvres (on le trouve sur wiki).

Musiques de film

1962 : Ballade en Camargue de Philippe Condroyer (court-métrage)
1963 : Méditerranée de Jean-Daniel Pollet
1963 : Le Chevalier de la Maison-rouge de Claude Barma (série TV)
1964 : Le Voleur de Tibidabo de Maurice Ronet
1964 : Tintin et les Oranges bleues de Philippe Condroyer
1964 : Évariste Galois d'Alexandre Astruc (court métrage)
1964 : Le Grain de sable de Pierre Kast
1965 : Belphégor ou le Fantôme du Louvre de Claude Barma (série TV)
1965 : Pierrot le fou de Jean-Luc Godard
1966 : La Longue Marche d'Alexandre Astruc
1966 : Cinq gars pour Singapour de Bernard Toublanc-Michel
1966 : Roger La Honte (Trappola per l'assassino) de Riccardo Freda
1966 : Made in USA de Jean-Luc Godard
1967 : Le Marin de Gibraltar de Tony Richardson
1967 : Red and Blue de Tony Richardson (film resté inédit, avec dix chansons de Serge Rezvani interprétées par Vanessa Redgrave)
1967 : Casse-tête chinois pour le judoka de Maurice Labro
1968 : Week-end de Jean-Luc Godard
1968 : Baisers volés de François Truffaut
1969 : Le Corps de Diane de Jean-Louis Richard
1969 : La Sirène du Mississippi de François Truffaut
1970 : M comme Mathieu de Jean-François Adam
1970 : Domicile conjugal de François Truffaut
1970 : L'Enfant sauvage de François Truffaut
1974 : Un condé d'Yves Boisset
1974 : Si j'te cherche j'me trouve de Roger Diamantis
1974 : Que la fête commence de Bertrand Tavernier
1976 : L'acrobate de Jean-Daniel Pollet
1976 : La Question de Laurent Heynemann
1978 : La Tortue sur le dos de Luc Béraud
1979 : Mais où est donc Ornicar de Bertrand van Effenterre
1979 : Le Mors aux dents de Laurent Heynemann
1979 : Retour à la bien-aimée de Jean-François Adam
1979 : La Mort en direct de Bertrand Tavernier
1990 : Le Rêve du singe fou de Fernando Trueba
1990 : Daddy nostalgie de Bertrand Tavernier
1991 : L'Affût de Yannick Bellon
1993 : Belle Époque de Fernando Trueba
1993 : La Piste du télégraphe de Liliane de Kermadec
1995 : Dieu sait quoi de Jean-Daniel Pollet
1995 : Ridicule de Patrice Leconte
1997 : La buena vida de David Trueba
1998 : La Fille de tes rêves de Fernando Trueba
1998 : Le Plus Beau Pays du monde de Marcel Bluwal
2000 : L'Affaire Marcorelle de Serge Le Péron
2000 : Ceux d’en face de Jean-Daniel Pollet
2000 : Les Destinées sentimentales d'Olivier Assayas (partition non utilisée)
2002 : Laissez-passer de Bertrand Tavernier
2003 : Depuis qu'Otar est parti de Julie Bertuccelli
2004 : L'Envoûtement de Shanghai de Fernando Trueba
2006 : Monsieur Max de Gabriel Aghion (TV)
2007 : L'Affaire Ben Barka de Jean-Pierre Sinapi (TV)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Antoine DUHAMEL (cinéma)   Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty2014-09-12, 09:24

Oui, bonne idée, Joachim!

Une musique de lui qui serait susceptible de te plaire est ce qu'il composa pour le film Mon dernier rêve sera pour vous.

Sinon...Pierrot le Fou:

https://www.youtube.com/watch?v=gd7yVxlKf_0


Dernière édition par Icare le 2021-02-28, 19:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty
MessageSujet: Antoine DUHAMEL (cinéma)   Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty2015-09-04, 23:04

Ce soir, en hommage à Antoine Duhamel, un hommage certes un peu tardif puisque ça fait déjà un an qu'il est mort, j'ai réécouté une anthologie intitulée Le cinéma d'Antoine Duhamel, volume I...Le volume II est pour bientôt. De cette première anthologie, je retiens souvent ses musiques les plus tourmentées ou les plus atypiques, d'abord Pierrot le fou (film de Jean-luc Godard), très certainement son opus le plus emblématique de son oeuvre pour le Septième Art, L'affaire Marcorelle (film de Serge Le Péron), Week-End (film de Jean-Luc Godard), le superbe Méditerranée (film de Jean-Daniel Pollet) qui, d'une certaine façon, m'évoquerait presque une rencontre improbable entre Antoine Duhamel et François de Roubaix, la très belle valse de la fatalité qui anime Roger-la-Honte (film de Riccardo Freda), Domicile conjugal (film de François Truffaut) qui, en trois extraits, développe des idées musicales intéressantes, Le Corps de Diane (film de Jean-Louis Richard) sous la forme d'une belle suite de six minutes, puis l'un de ses tous meilleurs opus, composé pour le film de Patrice Leconte Ridicule. Les trois extraits choisis sont excellents.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Antoine DUHAMEL (cinéma)   Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty2021-02-28, 18:57


Comme dans l'entretien que j'ai écouté l'autre jour, Béatrice Thiriet a évoqué Antoine Duhamel, j'ai décidé de réécouter deux anthologies consacrées à la musique de film du compositeur sur lesquelles je n'étais pas revenues depuis longtemps. Antoine Duhamel était un homme très grand et très mince avec une très longue barbe qui lui tombait sur le thorax. D'une allure dégingandée, il ne passait pas inaperçu. Comme pour Wojciech Kilar, j'ai eu la chance de le rencontrer une fois et surtout la chance de rencontrer un homme disponible avec qui j'ai pu discuter. Nous avions notamment parlé de sa superbe partition pour un film très intéressant de Bertrand Tavernier avec Romy Schneider et Harvey Keitel, La Mort en Direct. A cette époque-là, il espérait revoir cette B.O. dont il était plutôt fier rééditée en CD avec une version plus longue du poignant requiem final. Malheureusement, cette édition n'a toujours pas vu le jour et je ne peux profiter de cette musique, l'une des toutes meilleures de son auteur, qu'au travers du film que je possède en DVD. Et comme elle est plutôt bien mise en valeur et qu'il s'agit en plus d'un bon film... Je me rappelle que ce jour-là, lorsque j'avais évoqué La Mort en Direct, ses yeux s'étaient mis à pétiller, visiblement heureux que je lui parle cette partition. J'en avais profité pour lui confier que j'étais très sensible à ses couleurs orchestrales et plus particulièrement à son traitement très personnel des cordes, que j'avais une préférence pour ses musiques les plus tourmentées et dramatiques. Il était alors devenu très silencieux et attentif, trouvant sans doute judicieux ou pudique de ne pas acquiescer à ce qui s'apparentait à un compliment. Je crois qu'il m'avait juste répondu qu'il avait très peu composé de musiques légères et sucrées, qu'il n'avait que peu de goût et de talent pour ces choses-là. Non loin de lui, assis et extrêmement passible, il y avait Paul Misraki qui était déjà très vieux. Hélas, à l'époque, je connaissais encore très peu sa musique et n'avais pas osé l'aborder. Je ne me souviens plus de la date de cette rencontre, dans le milieu des années 1990, mais il mourut peu de temps après, en 1998.

Antoine DUHAMEL (cinéma) Image-w240
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Antoine DUHAMEL (cinéma)   Antoine DUHAMEL (cinéma) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Antoine DUHAMEL (cinéma)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: