Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 

 Wojciech KILAR (cinéma)

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Wojciech KILAR (cinéma) Empty
MessageSujet: Wojciech KILAR (cinéma)   Wojciech KILAR (cinéma) Empty2010-11-15, 19:14

WOJCIECH KILAR est très certainement le compositeur polonais encore vivant qui m'a le plus touché par sa musique. J'ai eu de la chance de le rencontrer à Paris au même titre que MAURICE JARRE,GEORGES DELERUE,ANTOINE DUHAMEL et ENNIO MORRICONE, et c'est un homme très sympathique malgré sa gueule de savant fou. C'était à l'occasion de la première parisienne de son REQUIEM FATHER KOLBE. (L'histoire formidable de ce prêtre catholique polonais qui,dans un camp nazi,donna sa vie pour sauver celle d'un juif, fut aussi mise en opéra par DOMINIQUE PROBST)

Wojciech KILAR (cinéma) V_165052


Dernière édition par Icare le 2021-10-01, 19:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Wojciech KILAR (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Wojciech KILAR (cinéma)   Wojciech KILAR (cinéma) Empty2011-09-08, 08:06

Belle émotion vécue à la réécoute, hier, de la b.o. du film de Krzysztof Zanussi Life for life qui relate l'histoire du père franciscain Maximilien Kolbe et de Jean, l'évadé d'Auschwitz, et de la suite pour le concert qui en fut extraite, intitulée Requiem Père Kolbe. Dans les deux cas, il s'agit d'une musique progressive, à la ponctuation martelée, répétitive dans la meilleure forme qui soit. Cette partition que j'ai aussi écoutée en concert à Paris avant de converser assez longuement avec le compositeur - moment inoubliable pour moi - ponctue le sacrifice de Père Kolbe face à la cruauté nazie, prend la place de cet homme qui ne voulait absolument pas mourir. La musique est intense et sobre dans sa progression, l'instrument sonore de la fatalité, car on connait l'issue réservée par représailles à une poignée d'humains enfermés dans une pièce exigüe, qui feront leurs besoins là où ils dormiront et agoniseront, de soif et de faim, avec les prières du Père Kolbe qui mourra de la même façon...

...la musique de Wojciech Kilar est une marche solennelle de l'amour du Père Kolbe vers la mort, à moins que ce soit aussi et surtout une marche solennelle de la mort vers l'amour...de Dieu... Wojciech KILAR (cinéma) 333455 Wojciech KILAR (cinéma) 333455
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22815
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Wojciech KILAR (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Wojciech KILAR (cinéma)   Wojciech KILAR (cinéma) Empty2013-03-02, 11:55


Musiques de film principales:

Nikt nie woła (Nobody's calling) (1960)
Tarpany (Wild Horses) (1962)
Głos z tamtego świata (Voice from beyond) (1962)
Milczenie (Silence) (1963)
Trzy kroki po ziemi (Three steps on Earth) (1965)
Piekło i niebo (Hell and heaven) (1966)
Bicz boży (God's whip) (1967)
The Doll (1968 film) (Lalka) (1968)
Rejs (Cruise) (1970)
Bolesław Śmiały (King Boleslaus the Bold) (1972)
Opętanie (Obsession) (1973)
Ziemia obiecana (Land of Promise) (1974)
Smuga cienia (The shadow line) (1976)
Tredowata (1976)
Ptaki ptakom (Bords to birds) (1977)
Barwy ochronne (Camouflage) (1977)
Spirala (Spiral) (1978)
Rodzina Polanieckich (TV Series) (1978)
Le Roi et l'Oiseau (The King and the Mockingbird) (1980)
Przypadek (Blind chance) (1982)
Paradigma (1985)
Chronicle of Amorous Events(1986)
Salsa (1988)
Gdzieśkolwiek jest, jesliś jest (Wherever you are, if you are) (1988)
Stan posiadania (Inventory) (1989)
Życie za życie (about Maximilian Kolbe) (1991)
Bram Stoker's Dracula (1992)
Dotknięcie ręki (A touch of the hand) (1992)
Death and the Maiden (1994)
The Portrait of a Lady (1996)
Deceptive Charm (1996)
Brat naszego Boga (Our God's brother) (1997)
The Truman Show (1998) (parts from Requiem Father Kolbe)
The Ninth Gate (1999)
Pan Tadeusz (1999)
Life As a Fatal Sexually Transmitted Disease (2000)
Le Pianiste (2002)
Zemsta (Revenge) (2002)
We Own the Night (2007)
Il Sole Nero (2007)
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Wojciech KILAR (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Wojciech KILAR (cinéma)   Wojciech KILAR (cinéma) Empty2014-09-11, 23:24

Ce soir, j'ai réécouté König der letzten Tage - Le Roi des derniers Jours de Wojciech Kilar, le film étant réalisé par Tom Toelle et ayant pour acteur principal le formidable Christophe Waltz. L'oeuvre écrite pour choeur et orchestre est complètement dans le style habituel du compositeur polonais, une musique qui joue sur la répétition d'une même cellulle mélodique avec montée en intensité; chacun des thèmes étant composé de cette façon, pouvant être entraînante et porteuse d'espoir comme le magnifique thème principal, dramatique et belliqueuse comme le second extrait, elégiaque et ingénue comme le thème d'amour ou apaisante et sublime lorsque démarre un de ces Agnus Dei dont il a le secret. Wojciech KILAR (cinéma) 333455 Wojciech KILAR (cinéma) 333455 Wojciech KILAR (cinéma) 333455
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 22815
Age : 75
Date d'inscription : 19/08/2006

Wojciech KILAR (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Wojciech KILAR (cinéma)   Wojciech KILAR (cinéma) Empty2014-12-16, 20:02

Napoleon et l'Europe es tune musique qu'on peut assimiler aux musiques de film, puisqu'il s'agit d'une série documentaire sur Napoleon pour la télévision, diffusée en 1991 sur FR 3. La musique se trouve sur ce CD, elle assez descriptive, la suite dure une quarantaine de minutes, j'avoue que j'aime beaucoup  Wojciech KILAR (cinéma) 395622

Wojciech KILAR (cinéma) Front79 Wojciech KILAR (cinéma) Back44



En voici un petit extrait :

https://www.youtube.com/watch?v=2cnbVWBNoag
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Wojciech KILAR (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Wojciech KILAR (cinéma)   Wojciech KILAR (cinéma) Empty2017-05-11, 18:27


L'usine de Wojciech Kilar tiré du film d'Andrzej Wajda, "La terre de la grande promesse:

https://www.youtube.com/watch?v=Bf0u11I5G-M


Ce morceau musical est terriblement répétitif et statique mais il symbolise très bien le thème de mon cycle "Le monde des hommes" qui fut la conséquence d'une période française très politisée par la fameuse élection présidentielle. Je ressens son implacabilité comme une fatalité qui s'abat sur moi, comme une idée fixe et peu optimiste qui harcèle mon esprit de part en part. Je n'ai encore jamais vu ce film de Wajda qui, pourtant, porte un titre si chargé d'espoir: La terre de la grande promesse (1974). Le synopsis? <<Lods à la fin du XIXème siècle: un Polonais, Karol, fils d'un propriétaire terrien, un Allemand, Marks, qui appartient aux milieux industriels et un Juif, Moryc, décident de construire leur propre entreprise de filature. Ils trouvent les capitaux et spéculent sur les importations de coton américain. L'usine est construite. mais Karol se laisse entraîner dans une affaire d'adultère. Le mari jaloux met le feu à l'usine. Il faut repartir à zéro: Karol épouse la fille d'un riche industriel. L'entreprise repart. Mais voici le temps des grèves. Karol fait tirer sur les ouvriers. (Un remarquable film historique sur les transformations de Lods: la ruine de l'aristocratie terrienne, la montée de la bourgeoisie avec ses capitaines d'industrie, la formation d'un prolétariat qui trouve dans la grève l'arme pour obtenir la satisfaction de ses revendications. Wajda illustre en images saisissantes LE CAPITAL.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Wojciech KILAR (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Wojciech KILAR (cinéma)   Wojciech KILAR (cinéma) Empty2018-08-08, 23:31

La Jeune Fille et la Mort (Death and the Maiden) est un film franco-américano-britannique réalisé par Roman Polanski, sorti en 1994 et adapté de la pièce du même nom du dramaturge chilien Ariel Dorfman, rescapé du régime de Pinochet. SYNOPSIS: Fin du XXème siècle, dans un pays d'Amérique du Sud qui vit encore le traumatisme d'une dictature récente, le président de la jeune démocratie a décidé de mettre en place une commission d'enquête sur les crimes passés, qui devrait être présidée par un avocat célèbre : Gerardo Escobar. Le soir de cette nomination, l'avocat crève un pneu en rentrant chez lui. Un voisin, le docteur Roberto Miranda, vient à son secours et le ramène chez lui, où sa femme l'attend. Celle-ci, Paulina Escobar, torturée par la police secrète de l'ancien régime croit reconnaître dans la voix de Roberto Miranda celle d'un de ses bourreaux.

La Jeune fille et la mort qui porte aussi le titre du célèbre quatuor à cordes de Franz Schubert, ce qui n'est bien sûr pas un hasard puisqu'on l'entends dans le film de Polanski, m'avait beaucoup touché lorsque je l'avais découvert sur grand écran. Certes le sujet était propice à toute mon attention et comme j'adore en général le principe du huit-clos...Ben Kingsley parmi les trois rôles principaux, un acteur que je n'hésite pas à qualifier de génial et le formidable Wojciech Kilar qui en signa la partition originale, se partageant la galette avec le fameux quatuor de Schubert. Souvent percutante et pleine d'élan, elle contient quelques excellents morceaux, qu'il soit mystérieux, endiablé ou élégiaque, mystérieux comme "Paulina's revenge", endiablé et martelé comme "Roberto's last chance", élégiaque  comme "The confession", morceau dans lequel on sent une sorte de libération, allègement de la conscience...une plénitude...

https://www.youtube.com/watch?v=UZ1CsbvrrIM
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Wojciech KILAR (cinéma) Empty
MessageSujet: Wojciech KILAR (cinéma)   Wojciech KILAR (cinéma) Empty2019-06-22, 19:51


Aujourd'hui, j'entame un nouveau cycle qui s'intitule "Portaits de femmes" qui consiste à écouter plusieurs oeuvres d'une même compositrice. Je ne sais pas encore exactement à quelles compositrices je vais rendre cette forme d'hommage. Ce dont je suis sûr c'est qu'il y aura Galina Ustvolskaya car j'ai de quoi établir un portrait musical et, qu'en plus, j'ai quelques oeuvres qui me sont encore inédites à découvrir. Je pense aussi à Hélène Blazy, mais, de toute façon, je n'ai que l'embarras du choix. En guise d'introduction, j'ai eu l'idée de réécouter une bande originale de Wojciech Kilar que j'aime beaucoup et qui a été écrite pour un film de Jane Campion intitulé Portait de Femme. C'était donc très approprié. Laughing Le film réunit à l'affiche Nicole Kidman, John Malkovich et Barbara Hershey. C'est un ouvrage très beau d'un point-de-vue visuel et sonore, photographie et musique au top, en revanche, l'intrigue m'a quelque peu échappé. Embarassed Dans cette oeuvre pour orchestre, Kilar a composé une partition somptueuse, parfaitement encrée dans le style romantique et répétitif qui le caractérise, avec des lignes mélodiques qui peuvent sembler d'une simplicité désarmante mais qu'il magnifie par la répétition de ces mêmes lignes mélodiques, par cette façon très personnelle de leur apporter du volume et de la volupté.

https://www.youtube.com/watch?v=EnVLUWfpXEE


<<Je crois que la meilleure musique de film répète ses thèmes de base - chaque fois avec de petites variations. Lorsque vous entendrez les thèmes vous comprendrez ce que je veux dire.>> Wojciech Kilar.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Wojciech KILAR (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Wojciech KILAR (cinéma)   Wojciech KILAR (cinéma) Empty2021-10-01, 19:20


Avec mon nouveau cycle, "Le K Kilar je ne quitte pas totalement l'univers de la musique de film. Ce cycle me permettra de réécouter plusieurs albums du compositeur polonais Wojciech Kilar, pas uniquement ses compositions pour l'image mais aussi son oeuvre de concert, du moins quelques-unes d'entre elles, ainsi que d'autres compositeurs dont le nom commence par K...Kancheli, Kodaly, Krauze, Klusak, Klami, Kopelent, Kelemen... Il y avait longtemps que je ne m'étais pas penché avec assiduité sur l'oeuvre de Kilar, un compositeur qui m'avait beaucoup impressionné et que j'avais beaucoup écouté dans les années 1990 et un peu dans les années 2000, puis moins par la suite. Il n'y eut là aucun désamour, c'est plutôt dû à mes infidélités, au fait que j'ai découvert d'autres compositeurs qui m'ont fasciné et que j'ai souhaité approfondir. Même si ce cycle ne lui est pas entièrement consacré, il me parut urgent et indispensable de revenir sur des musiques qui m'ont profondément touché et qui, j'en suis certain, continueront de me toucher à chaque fois que me viendra l'idée, l'envie - car il s'agit surtout d'envie - de les réécouter. C'est par la musique de film que j'avais découvert Wojciech Kilar et c'est donc par une compilation, un "best of" comme on dit, que j'ai décidé d'entrer à nouveau dans son univers. Cette compilation contient des extraits de dix films:
___Land of Promise - 1975 - film d'Andrzej Wajda - deux extraits,
___Balance - 1973 - film de Krzysztof zanussi - une suite de huit minutes,
___Hypothesis - 1973 - film de Krzysztof zanussi - un extrait,
___Polaniecki Family - 1978 - film tv de Jan Rybkowski - un extrait,
___The Silence - 1963 - film de Kazimierz Kutz - deux extraits,
___The taste of the black earth - 1972 - film de Kazimierz Kutz - une suite de huit minutes environ
___The Pearl in the Crown - 1972 - film de Kazimierz Kutz - un extrait,
___Salto - 1965 - film de tadeusz Konwicki - deux extraits,
___Jealousy and Medicine - 1973 - film de Janusz Majewski - deux extraits
___Leper - 1976 - film de Jerzy Hoffman - deux extraits.



L'album commence par un thème de Land of Promise extrêmement joyeux. J'ai peut-être une préférence pour le second extrait, une superbe valse. J'ai souvent une préférence pour le tango mais cette valse-ci m'est précieuse. Elle a un aspect qui peut paraître inquiétant et, dans son développement, délivrer un romantisme exacerbé. Il construit souvent ses thèmes les plus mélancoliques et romantiques par des constructions mélodiques très simples, plutôt naïves, cependant il en ressort presque toujours quelque-chose de très émouvant pour moi, quelque-chose qui me ramène à l'enfance. Bien sûr c'est très personnel comme ressenti, néanmoins cet aspect mélodique de sa personnalité musicale m'a toujours été très précieuse. Sinon, il y a les morceaux qui déménagent, je pense notamment au jazz crispé et percutant de Salto avec ce saxophone déchirant qui traverse la musique en un éclair, et au second extrait de Jealousy and Medicine, fort de ses scansions et des projections intenses et mordantes de l'orchestre: ça déménage!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Wojciech KILAR (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Wojciech KILAR (cinéma)   Wojciech KILAR (cinéma) Empty2021-10-11, 22:47

König der letzten Tage/Le Roi des derniers Jours: "Gloria" en concert!



Superbe bande-son réécoutée ce soir! C'est une musique qui m'emplit d'énergie positive! Wojciech KILAR (cinéma) 185465
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Wojciech KILAR (cinéma) Empty
MessageSujet: Re: Wojciech KILAR (cinéma)   Wojciech KILAR (cinéma) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Wojciech KILAR (cinéma)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: