Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -20%
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
119.97 €

 

 Ennio MORRICONE (cinéma)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 23  Suivant
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-05-25, 19:36

Un petit cadeau-bonus en hommage à ma petite maman partie depuis longtemps:

Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5668
Age : 69
Date d'inscription : 25/02/2013

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-05-26, 08:22

Ennio Morricone touche la fibre maternelle aussi  Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 395622  merci pour ces beaux moments Icare !
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-05-26, 19:51

Je viens de trouver une oeuvre inédite d'Ennio Morricone, non écrite pour le cinéma mais en hommage aux juges Borsellino et Falcone assassinés par la mafia en Sicile.

https://www.youtube.com/watch?v=FX9iRbtxPi4


"Varianti su un segnale di polizia", musique construite à partir d'une sirène de police. J'aime beaucoup le résultat. Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 185465


Dernière édition par Icare le 2020-05-16, 22:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5385
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-05-26, 23:43

Un très grand merci Icare, pour ces beaux moments de musique (je n'ai pas encore pu tout écouter, partie ce week-end).
Moi aussi, ma p'tite maman est partie très jeune.. Elle avait une voix superbe et je lui dédie , sur ce fil, cette mélodie de soprano merveilleuse (le thème principal", de "Il était une fois dans l'Ouest"...
Clin d'oeil, ce que j'ai appris hier (car le Festival de Cannes m'est relativement.. indifférent..) :

...Venue de Quentin Tarentino. Le réalisateur est en effet attendu sur la Croisette pour présenter le film de clôture : Et pour quelques dollars de plus, de Sergio Leone, en version restaurée..... Le journaliste aurait pu mentionner Ennio Morricone, quand même !!

Pourquoi, "restaurée"  confused  Je trouvais cela très bien comme c'était ???  Embarassed
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-05-28, 19:36


Un excellent Hautboïste!

Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5385
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-01, 23:15

Suite de mon grand trip "western spahetti", Leone et par extension Tarentino... J'ai terminé hier la vision de "Inglourious Basterds" (fautes d'orthographe voulues par Tarentino)... que j'ai trouvée vraiment formidable. La musique m'interpellait terriblement, bien sûr, et j'ai découvert au générique et sur Wikipédia qu'il y avait 4 titres d'Ennio Morricone dans la bande-son : Bien sûr très beaux. En particulier à la fin, fin délirante...
J'ai lu sur Wiki que Tarentino aurait souhaité que Morricone compose TOUTE LA MUSIQUE, mais ce dernier était pris ailleurs (et en 2008, il avait 80 ans, non?).
Et maintenant, je vais un peu m'atteler à un autre Morricone, n'est-ce-pas !  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-02, 19:44

Inglourious Basterds de Tarantino est un film que j'ai vu une seule fois à la télé et il y a déjà un moment. Je crois me souvenir que Tarantino utilise sept thèmes préexistants d'Ennio Morricone, parmi d'autres thèmes de musique de film, pouvant être signés par Lalo Schifrin, Elmer Bernstein, Francisco Lavagnino.... En général, je n'aime pas trop lorsqu'un réalisateur emploie de la musique préexistante, fusse-t-elle composée pour l'image ou non, non pas parce que ça ne fonctionne pas - bien employée, cette méthode peut être efficace - mais disons que, par principe, je privilégie toujours la création à part entière et j'aurais préféré que Morricone compose une partition originale pour le film de Tarantino. Malheureusement, ça ne s'est pas fait, non à cause de son âge mais faute d'un emploi du temps chargé. Cette collaboration manquée aurait dû se renouveler sur son dernier opus Django Unchained mais là encore, pour des raisons qui m'échappent,  le projet d'en composer la musique ne s'est pas réalisé.

Ceci étant dit, l'emploi de thèmes déjà existants d'Ennio Morricone sur de nouveaux films me pose problème. Lorsque j'ai regardé Inglourious Basterds, à chaque fois qu'une des musiques du compositeur italien apparaissait, elle me sortait du film et me ramenait à celui pour lequel elle fut à l'origine conçue, qu'il s'agisse d'un western, La resa dei Conti d'un film de guerre, La Bataille d'Alger ou politique, Allonsenfan. J'étais confronté à la particularité d'avoir découvert et apprécié ces musiques sur un cinéma précis, d'avoir été profondément marqué par leur rapport à l'image, leur symbiose. Les retrouver dans un nouveau contexte cinématographique m'a quelque peu troublé, distrait, détourné. Bien sûr, je ne dirais pas que ces thèmes ne fonctionnent pas dans leur nouveau contexte. Je suis sûr que tous ceux qui ont découvert ces musiques de Morricone sur le cinéma de Tarantino, (Kill Bill I & II, Inglourious Basterds, Django Unchained...), leur portent un autre regard qui coïncide logiquement à leur propre expérience...Peuvent-ils même penser qu'elles ont été composées pour ces films-là.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5385
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-03, 19:09

Merci pour ton message. Je comprends fort bien ce que tu peux éprouver, connaissant "ton Morricone" sur le bout des dix doigts. Lorsque cela arrive, on se déconnecte de l'action, on focalise sur sa mémoire du morceau...
Cela m'est arrivé souvent sur des visions de films, en particulier par rapport à du Prokofiev, du Grieg, du Massenet, du Ravel, etc...  (et encore je ne te parle pas de Mozart fichu à toutes les pubs, honte d'ailleurs ! ou à Beethoven...)...
J'ai eu de la chance pour "Inglorious...", d'une part parce personne ne m'avait raconté l'intrigue (mes deux hommes qui l'avaient vu deux fois, ont résisté à la tentation -ah ah, moins pipelettes que les femmes, peut-être !!), ce qui m'a donné une vision "jubilatoire" , décalée sur un contexte horrible (le nazisme) , une sorte d'opéra-film un peu "rock", découpé en chapitres (belle trouvaille) ; d'autre part, parce que j'ai aimé toute la musique, tout en reconnaissant à l'oreille, je pense, certains thèmes de Morricone (mais comme je ne les connaissais pas précisément, cela se fondait dans l'action ! ).
Quand je dis que je vais découvrir "un autre Morricone", ce n'est pas un "autre film dont il aurait composé la musique", je pense que tu avais compris "d'autres oeuvres"...
Une inconnue pour moi : Pourrais-je accepter certaines dissonances, si elles ne sont pas "associées" à un "visuel" particulier.. ? A suivre... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-03, 23:08

Ha! Le classique et la pub! Pas toujours agréable ni de bon goût de voir des musiques de Mozart, Verdi, Beethoven et autres associées à une marque de papier-toilettes ou de lessive!! C'est quelque chose d'agaçant parce que, de manière générale, nous qui aimons la musique classique, l'associons à des dimensions bien plus spirituelles, bien plus poétiques, si j'ose dire, qu'à des publicités mercantiles tournant autour de la brillance d'une cuvette de wc. Ennio Morricone n'a pas été épargné non plus par l'industrie de la Pub. Toutefois, je pense que la véritable honte n'est pas l'usage de standards de la musique classique ou de films dans la pub, mais plutôt lorsqu'ils sont employés dans une publicité purement accessoire et médiocre. En revanche, il existe des spots publicitaires ou préventifs plus élaborés, sortes de mini-films, grâce auxquels la musique employée prend une dimension intéressante. Certaines personnes vont alors la remarquer et chercher à savoir de quoi il s'agit. Ce n'est pas trop le produit vanté par la publicité en lui-même, mais ce que va montrer l'image: un superbe paysage magnifiquement photographié et la musique de Mozart par-dessus; plus rien de réellement scandaleux si ce n'est l'adaptation d'une belle musique d'un autre temps réhabilitée au siècle de l'image. La musique intemporelle s'adapte finalement aux différentes particularités des siècles qu'elle traverse.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5385
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-03, 23:40

La musique intemporelle s'adapte finalement aux différentes particularités des siècles qu'elle traverse.
, dis-tu

OK, cela est vrai pour ce que j'appelle des "passerelles" avec des oeuvres picturales, littéraires, des films... (il me vient à l'esprit, soudain, un admirable "andante" de concerto pour piano de Mozart -le "19", peut-être...-, sur un film avec Marie Dubois et Mathieu Carrière -"le jardin des Bories"- ??). Il y avait une adéquation parfaite entre les scènes poignantes d'intensité amoureuse "sourde" et cette musique).
Il existe quelques belles pubs de parfums, de voitures avec magnifiques paysages, qui deviennent de réels petits clips et peuvent "accepter" ... Mais c'est rare... J'aimerais bien Mozart sur Numéro 5 de Chanel, dans un truc créatif , mais apparemment, grand manque d'imagination.... (RLB de Marilyn !!).
ou Beethoven sur "Opium", ou etc... mais bon... Zéro pointé à tous les publicitaires-marketeurs sur les pubs de parfums, humble avis, au niveau musical...

On dérive.. mais je préfère les pubs des parfums à celles des.... (désolée, c'est par rapport à la musique).  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5385
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-04, 21:36

P.S. : J'aurais bien des idées pour des pubs sur la musique d'Ennio Morricone pour certains parfums masculins... mais je n'ai pas envie qu'on me les pique !!! -et puis il y a des droits d'auteur !!!-....
A noter qu'un certain "Petit Chaperon Rouge" sur "numéro 5" et Cartier avec sa splendide panthère dans la forêt et sur les toits de Paris, furent très beaux, mais c'est FINI... et la musique n'était pas terrible... Rolling Eyes 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-04, 22:52

Anouchka a écrit:
P.S. : J'aurais bien des idées pour des pubs sur la musique d'Ennio Morricone pour certains parfums masculins... mais je n'ai pas envie qu'on me les pique !!! -et puis il y a des droits d'auteur !!!-....
A noter qu'un certain "Petit Chaperon Rouge" sur "numéro 5" et Cartier avec sa splendide panthère dans la forêt et sur les toits de Paris, furent très beaux, mais c'est FINI... et la musique n'était pas terrible... Rolling Eyes 

Si je pense à la même publicité, il s'agissait d'une composition (originale?) de Pierre Adenot.

Ennio Morricone fut pas mal convoité sur des pubs de voitures, notamment ses standards de westerns.

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-05, 13:24

laudec a écrit:
Bien vu Icare, j'ai tout de suite craqué pour cette musique  Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 185465  ou au moins pour ce que j'ai pu trouver à son sujet, je ne sais pas du tout si c'est toute  l’œuvre ou seulement une partie puisqu'il s'agit d'une séance d'enregistrement que j'ai trouvé sur youtube  et que je poste ici, mais peut-être n'as-tu toujours pas accès aux vidéos et ne sauras-tu pas répondre à cette question  Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 1521897346 
Il y a bien sûr les flûtes à bec qui viennent déjà m'enchanter mais il y a aussi des cordes, je ne sais si c'est une harpe ? qui viennent faire vibrer mes cordes à moi avec ce son cristallin qui me rappelle  des clochettes en cristal très pur, j'étais ravie de cette musique !  Je m'en vais en écouter d'autres encore que tu proposes de ce grand monsieur Ennio , j'espère les trouver Wink 


Je peux enfin te répondre qu'il s'agit bien dans cette vidéo d'extraits provenant de sa magnifique partition pour le film de Florestano Vancini; E ridendo l'uccise que je vais d'ailleurs réécouter aujourd'hui à l'occasion de mon cycle Italia! Italia!  Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 473398 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-05, 13:49

Et voilà un extrait pour Anouchka; sans doute un film à voir et une musique de Morricone à écouter. La difficulté pour Morricone est que sa musique devait être composée à la manière d'un concerto imaginaire joué dans le film par les deux acteurs principaux, le garçon étant violoniste et la fille pianiste, lors de la seconde guerre mondiale, sous l'occupation nazie, la musique devant être à la fois un élément dans le film: pour cela, il fallait qu'elle soit dans une esthétique qui devait impérativement correspondre à ce qui pouvait être joué en concert à cette époque et la musique du film, celle qui apporte la dimension émotionnelle à l'intrigue:



La vidéo ne présente pas la version originale dirigée par Ennio Morricone mais celle en hommage à ce dernier sous la direction de Diego Basso et avec l'"Orchestra Regionale Filarmonia Veneta".
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-05, 19:07

Comme prévu, j'ai réécouté la superbe partition qu'Ennio Morricone composa pour le film de Florestano Vancini; E ridendo l'uccise. Contrairement à certaines de ses musiques de films qui s'articulent plus ou moins autour de quelques thèmes, celle-ci propose une palette plus riche en ce domaine. L'oeuvre se divise en 19 titres de durée relativement courte et pour une durée totale de 48' 57". C'est une partition pleine de vie, d'énergie, avec des choeurs, des voix solos, flûtes à bec, un clavecin qui frétille, une trompette arrogante et parfois encrée dans une élégance d'un autre temps, des cordes qui aiguisent efficacement les parties les plus incisives, les plus tranchantes...Entre musique ancienne et moderne, une forme hybride qui, dans une écoute hors contexte, n'a plus vraiment l'habit d'une oeuvre conçue pour l'image, si ce n'est un petit thème d'atmosphère ou d'action ci et là pour nous le rappeler...Peu importe, l'alchimie fonctionne à merveille sur des thèmes et mélodies fort délicieux qui résonnent encore dans ma tête au moment où j'écris ces lignes!  Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 333455 Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 333455 Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 333455 
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5385
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-08, 00:46

C'est super-gentil, mille mercis....  Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 185465 
J'irai écouter cela demain, je savais que j'avais trois jours sans vous lire.... et c'est chouette de trouver ce message..
J'ai été très prise ce soir par une vision enregistrée de l'émission de France 2 sur le D-DAY, film d'archives exceptionnel, "A la lumière de l'aube" (diffusé hier). Incroyable de voir ces vidéos originales, même pour les 3/4, colorisées (d'ailleurs de façon très soft). J'étais très émue (j'ai habité la Normandie petite, et mes parents, ados à cette époque du 6 juin 44 -dont papa à Paris-, m'ont emmenée sur tous les lieux en question, et c'est important, à sept ans, de comprendre ce qu'est une guerre... et une libération tant attendue... ainsi que tous les dommages collatéraux, hélas...).
A noter, que la musique de cet extraordinaire film-documentaire d'hier donc, est plutôt bien soutenue (je pense que Morricone -j'y pensais, figure-toi-, aurait peut-être été un peu trop pathos... ?). Je ne sais pas de qui -j'irai voir-.
Ne ris pas, mais clin d'oeil car nous en avons parlé sur ce fil à propos de Tarentino : J'ai regardé les deux "Kill Bill" en début de semaine, que je ne connaissais pas (.... !!  Embarassed ), j'ai adoré (car j'adore les arts martiaux !!, et humour décapant), mais la musique, humble avis, n'est pas géniale...

Merci encore et à très bientôt !!  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5385
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-08, 01:06

P.S; : la musique de ce très beau reportage de JCh Rosé, porté par la voix de Samuel Le Bihan, est de Bruno Alexiu (il a l'air d'avoir composé surtout pour Rosé).
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-08, 16:17

J'étais très émue (j'ai habité la Normandie petite, et mes parents, ados à cette époque du 6 juin 44 -dont papa à Paris-, m'ont emmenée sur tous les lieux en question, et c'est important, à sept ans, de comprendre ce qu'est une guerre... et une libération tant attendue... ainsi que tous les dommages collatéraux, hélas...).
A noter, que la musique de cet extraordinaire film-documentaire d'hier donc, est plutôt bien soutenue (je pense que Morricone -j'y pensais, figure-toi-, aurait peut-être été un peu trop pathos... ?)


Pas nécessairement. On ne peut jamais prévoir à l'avance ce qu'un compositeur comme Ennio Morricone va composer sur un film. Si le réalisateur veut une musique purement "émotionnelle" ou s"il lui laisse carte blanche, (ce qui est rare). Dans ce cas, Morricone peut prendre le contre-pied d'une musique purement atonale et ascétique, ce qu'il a déjà fait plusieurs fois où alors avoir la même inspiration que le réalisateur. Mais c'est vrai qu'une musique même de très bonne qualité peut devenir pathos sur une scène précise. Je me souviens du passage d'un film sur lequel le pourtant superbe Requiem de Mozart ajoutait du pathos au pathos. Le fautif est le réalisateur qui, pas sûr de la force émotionnelle de la scène qu'il a tournée, se sent obligé de rajouter une musique qui va s'avérer redondante à l'image. La musique de Mozart n'y est pour rien. Elle a juste été mal employée. Il en va de même pour une musique qui a été spécialement écrite pour le cinéma auquel elle se rapporte: la partition que Ennio Morricone a composée pour les films de Battiato retraçant la vie et mort de Jean-Paul II est magnifique. Cependant, Le réalisateur a voulu qu'il y ait de la musique sur la scène d'agonie. Le maestro a composé une très belle page musicale qui s'apprécie très bien sur disque ou en concert. Mais la scène d'agonie (mort du pape) se suffisait à elle-même à un moment donné. La musique de Morricone, aussi belle soit-elle, n'a fait que rajouter du pathos à une scène qui se suffisait à elle-même. Il se pourrait même que Morricone ait conseillé Battiato de laisser cette scène sans musique et que celui-ci n'en ait pas tenu compte. Sur un film, les décideurs sont les producteurs puis le réalisateur, pas le compositeur et cela peu importe la notoriété de ce dernier. Cependant, lorsque ça arrive, les critiques bien pensantes jettent la faute au compositeur, tout comme lorsqu'un film ne fonctionne pas, les producteurs ont parfois la tendance assez fâcheuse de jeter la faute à la musique. Comme c'est commode! Rolling Eyes  Sur METELLO de Mauro Bolognini, après avoir vu le film terminé et diffusé, Ennio Morricone téléphona au réalisateur pour le féliciter d'avoir réussi un beau film mais pour lui reprocher aussi d'avoir trop utilisé sa musique. Là aussi, il est coutume de dire que c'est à cause du compositeur comme si on ignorait que c'est le réalisateur qui décide de la quantité de musique dans son film. 

Ne ris pas, mais clin d'oeil car nous en avons parlé sur ce fil à propos de Tarentino : J'ai regardé les deux "Kill Bill" en début de semaine, que je ne connaissais pas (.... !!  Embarassed ), j'ai adoré (car j'adore les arts martiaux !!, et humour décapant), mais la musique, humble avis, n'est pas géniale...

Bah! je n'ai pas vu ces films et, pour être honnête, je n'aime guère le cinéma de Tarentino.
Dans INGLOURIOUS BASTERDS, je n'ai aimé que le rôle du méchant. Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 231625  Pour KILL BILL, comme toujours chez ce réalisateur, il s'agit d'un accompagnement musical foutraque dans lequel il y a très peu de "Morricone", à savoir si le peu qu'il y a est aussi bien exploité et traité que dans les films de Sergio Leone ou de Sergio Corbucci...j'en doute...D'ailleurs, je viens de me rendre compte qu'il n'y a rien de Morricone dans le premier KILL BILL. Seulement dans le second volet et trois extraits non originaux, pas un de plus. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5385
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-09, 00:11

Merci infiniment pour ta réponse. Je suis vraiment d'accord avec ce que tu expliques si bien...
- oui, le pathos sur le pathos... Le Requiem de Mozart (que l'on met à toutes les sauces), se suffit à lui-même ainsi que certaines scènes de films...
- je n'ai pas souvenir du film dont tu parles pour l'agonie de Jean-Paul II (pourtant Dieu sait si cet homme , par son témoignage, a été important dans ma vie). Sa fin fut tellement douloureuse, que le silence est vraiment préférable à tout.... Si, réflexion faite, j'ai pourtant dû le voir, ce film de Battiato, qui retraçait aussi l'enfance et l'adolescence mouvementée de notre grand Polonais, avec un excellent jeune acteur...(film l'année après sa mort, je crois ?) -à revoir d'ailleurs-...
Mais les rituels sont si forts n'est-ce-pas... : exemple les messes d'enterrement, les sonneries aux morts etc..., comme si la musique de toute façon, devait accompagner les évènements.. très graves, très douloureux.. ou très heureux !
- par contre, l'andante du 21ème concerto pour piano de Mozart, éblouissant de sensibilité et de sensualité, dans le film "la maison des Bories" de Jacques Doniol-Valcroze (que j'ai découvert assez tardivement et qui m'a éblouie), semble absolument écrit pour cet amour passionné et interdit entre les héros , où tout se passe uniquement dans les regards incroyables de Marie Dubois et Mathieu Carrière)... Aucune autre musique n'aurait été plus idéale, humble petit avis....  I love you 

- les Kill Bill : Oui, j'avais bien remarqué que zéro Morricone sur le "1",  et trois trucs de lui qui se battent en duel ( Very Happy ) sur le "2". Disons que cette ambiance spéciale et décalée m'a changé les idées cette semaine ! .. Uma Thurman est assez extraordinaire, et l'inévitable David Carradine en super-méchant joue son rôle.... à la perfection..

- Dans "Inglourious Basterds", tu as raison ! C'est Christoph Walz (le grand méchant loup, clin d'oeil à Tex Avery !)*, qui domine complètement la distribution !
On regarde presque rien que pour lui, parce que Brad Pitt, bôf !! (enfin sur ce rôle-là). Christoph Walz a donné un témoignage personnel magnifique (merci à lui  Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 13150 )sur les évènements de la seconde guerre mondiale, lui qui est allemand, a joué les rôles d'horrible nazi, et devient très médiatisé...

* : la musique de Tex Avery, j'adore !! (j'y pense en même temps que les "trois petits cochons", tu vois ce que je veux dire !!). Je crois que si je les entendais sans images, je replacerais illico la musique sur les dessins animés concernés... (je suis une hyper-fan !)...

A plus tard pour reparler des extraits Youtube que tu as eu la gentillesse de nous envoyer...
On n'en a pas fini, de ce fil !!  Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 185465
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-13, 10:25

Dans mon cycle "Italia! Italia!", juste avant Claudio Monteverdi et son Combattimento, je me suis remis entre les oreilles deux partitions d'Ennio Morricone composées pour deux films très différents: Giordano Bruno, un film de Giuliano Montaldo avec Gian Maria Volonté et Charlotte Rampling et Mio Caro Dottor Gräsler - The Bachelor, film de Roberto Faenza avec Keth Carradine, Miranda Richardson, Kristin Scott Thomas, Max Von Sydow et Mario Adorf.

Mio Caro Dottor Gräsler: l'argument:

Basé sur le court roman "The Bachelor" (1917) d'Arthur Schnitzler. Portrait d'un petit bourgeois égoïste d'âge moyen, infirme et pédant, qui, après le mystérieux suicide de sa jeune sœur, tente en vain d'engager sa vie amoureuse autour de trois femmes sans savoir laquelle choisir. L'action se déroule dans une île de la Méditerranée, à la veille de la 1ère guerre mondiale.

Je n'ai pas vu ce film dont l'histoire ne m'attire pas beaucoup. La musique de Morricone, sans faire partie de ses plus grandes performances, est d'un romantisme fragile et hésitant, d'une infinie douceur, presque vaporeuse à un moment donné. La cadence employée par le thème principal peut évoquer celle toute aussi nonchalante qui caractérisait la superbe musique du film de Sergio Leone, Il était une fois la révolution. Bien sûr, ici, dans le film de Faenza, il s'agit d'un mélodrame situé dans la bourgeoisie du début du vingtième siècle. Morricone y emploie une orchestration plus classique non sans un certain raffinement et délicatesse.  Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 333455 Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 333455 

Giordano Bruno, l'argument:

A la fin du XVIème siècle, Giordano Bruno, philosophe et moine défroqué, revient de l'étranger pour s'installer à Venise. Ses opinions en matière de philosophie et de religion font scandale parmi les protégés d'Orsini, un noble de la ville. Chassé par Fosca, sa maitresse, puis arrêté par ordre de Mocenigo, un autre noble déçu qu'il lui ait refusé de lui enseigner la magie noire, Bruno est finalement remis, après tortures et procès, à l'Inquisition romaine. Malgré le soutien d'Orsini, Bruno est accusé d'être possédé, et alors que les inondations et la peste ravagent Rome, ses ennemis réclament sa mort expiatoire. Et bien que ses idées soient peu à peu acceptées, en particulier par les Inquisiteurs, l'Eglise continue de le juger hérétique et par conséquent, il est dégradé des ordres religieux et ses écrits sont interdits. Livré à la justice civile, il est condamné et brûlé vif.

La musique de Morricone se divise en trois parties, le thème principal est d'une très grande intensité, une mélodie chromatique qui semble monter en spirale, portée par un orgue passionné et religieux. Les cordes y sont magistrales. Il y a aussi quelques déclinaisons du thème, dont une avec cor anglais solo. La seconde partie invite les choeurs, souvent à cappella, parfois avec l'intervention de quelques instruments; un piano, une flûte, pour un résultat aussi magnifique que mystérieux. La troisième partie convoque la dimension la plus audacieuse de cette B.O., par des thèmes climatiques atonals, voire sériels, d'une grande intensité dramatique. Certains d'entre eux annoncent déjà ce qu'il composera plus tard pour le film de John Boorman; The Exorcist II - The Heretic. Se trouvent également sur le cd deux processions pour choeur, trompettes et percussions, sans doute dans l'esprit de celles qui s'écoutèrent à l'époque de Giordano Bruno; l'une d'elles sert carrément de générique-début au film! J'adore cette partition qui est, d'après moi, une très grande musique de film.  Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 333455 Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 333455 Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 333455 

PS: Le film se trouve en entier sur Youtube et avec sous-titres français. Je vais pouvoir enfin le regarder car j'adore l'acteur principal et le sujet m'intéresse beaucoup. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5385
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-15, 21:09

Merci beaucoup pour ce témoignage, Icare.
Je vais essayer de télécharger cela à mon retour d'Italie.... Oui, j'ai la chance de repartir pour la troisième fois à Venise dimanche 22 juin pour une semaine...

P.S. clin d'oeil rigolo... : la première fois que j'ai découvert Venise, c'était en 1998... en pleine ... coupe du monde de foot....
Et la France a battu l'Italie  Mains (rappel : cette fois-ci en 98 ! On n'était pas dans le "coup de boule" ultérieur..., bien mérité humble avis).........
Tous les magasins étaient branchés sur la télé, ambiance désertique en boutiques partout , regards un peu glaciaux sur les français.... ( Ptdr )
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-16, 20:48

Et maintenant les extraits!

Giordano Bruno: https://www.youtube.com/watch?v=q1V9aWh_BWM&feature=emb_title

Mio caro Dottor Gräsler: version jazz (non originale)



Dernière édition par Icare le 2020-04-11, 20:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 5668
Age : 69
Date d'inscription : 25/02/2013

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-16, 21:30

J'aime beaucoup cette musique extraite de "Giordana Bruno" et j'aimerais beaucoup aussi voir ce film, je pense que je n'aurai jamais le temps de mourir si je veux faire tout ce que j'aimerais faire  Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 1521897346 
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 5385
Age : 60
Date d'inscription : 03/04/2014

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-17, 00:25

Hehe Hehe  Eh oui, Laudec, tu as raison.... Alors.... cela s'appelle "faire des choix"... Pas facile !!  Embarassed 

Moi, je me suis "rebranchée" à fond les manettes sur Morricone, grâce au fil d'Icare... et depuis avril, je n'en décolle pas beaucoup !! (rires).
 Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 857611 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15552
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty2014-06-29, 22:59

Ennio Morricone s'est aussi illustré dans le domaine de la musique légère ou dite comme telle ou appelée aussi "easy listening" et là aussi il arrive à me faire fondre...une de ces mélodies dont il a le secret et qui m'interpelle aussitôt, une combinaison instrumentale qui scintille à mon oreille...

https://www.youtube.com/watch?v=BcDUV8Xv1xY&feature=emb_title

C'est le disque que j'ai écouté ce soir et je vais m'endormir heureux, le coeur empli d'optimisme.  drunken

Et celui-là c'est pour Laudec, musique qui symbolise la première collaboration d'Ennio Morricone avec Bernardo Bertolucci.



Dernière édition par Icare le 2020-04-11, 20:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Ennio MORRICONE (cinéma)   Ennio MORRICONE (cinéma) - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Ennio MORRICONE (cinéma)
Revenir en haut 
Page 6 sur 23Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 14 ... 23  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: