Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -47%
FEBER Happy House – Maison de jeux pour enfants ...
Voir le deal
47.93 €

 

 Franz Xaver Kleinheinz (1765-1832)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23748
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Franz Xaver Kleinheinz (1765-1832) Empty
MessageSujet: Franz Xaver Kleinheinz (1765-1832)   Franz Xaver Kleinheinz (1765-1832) Empty2020-02-23, 18:08

Franz Xaver Kleinheinz (né le 26 Juin 1765 à Nassenbeuren bei Mindelheim ; mort le 29 Janvier 1832 à Pest) était un compositeur, professeur de piano et chef d' orchestre autrichien.

Né à Mindelheim le 26 juin 1765, Franz Xaver Kleinheinz reçoit des leçons de musique pendant ses études supérieures à Memmingen et à Neubourg-sur-le-Danube, puis s’installe à Munich, où il devient employé à la cour de Charles Théodore de Bavière.
À la mort du prince, en 1799, il se dirige vers Vienne. Il y étudie la composition avec Albrechtsberger et devient lui-même un enseignant très recherché dans les cercles aristocratiques – Juliette Guicciardi et les sœurs Joséphine et Thérèse de Brunsvik figurent parmi ses élèves.
Grâce aux Brunsvik, Kleinheinz rencontre Beethoven, qui apprécie ses compétences musicales au point de lui confier la tâche de réaliser des arrangements de ses œuvres, dont la Sérénade pour trio à cordes op. 8 arrangée pour alto et piano (Notturno op. 42) ou la Sérénade op. 25 arrangée pour piano et flûte (op. 41). En proposant ces arrangements aux éditeurs, Karl Kaspar van Beethoven (le frère du compositeur) les informe qu’ils ont été réalisés par "un compositeur très compétent" travaillant "sous la direction" de son frère.
En 1804, Kleinheinz fait une tournée qui le conduit jusqu’à Saint-Pétersbourg et, par la suite, est employé comme Kapellmeister à Brno (1805) puis il est Kapellmeister à Presbourg - auj. Bratislave (1810). Au début de mai 1813, il est dit que Kleinheinz, est "l'un des plus excellents joueurs de piano" puis il quitte Presbourg pour retourner à Vienne. Ensuite il se rend à Pest, où il dirige le Théâtre Allemand en 1814-1815 et 1817-1824.

Très diversifiée, sa production musicale comprend des œuvres pour piano, de la musique de chambre, des concertos et des opéras, dont certains ont contribué à ouvrir la voie à la création du singspiel hongrois. Il compose également des oratorios et des messes, parmi lesquelles la Messe dite "du couronnement de Napoléon", traditionnellement attribuée à Méhul.


Œuvres

Concerto pour clavecin ou pianoforte et orchestre en ut majeur (v. 1795)
Sonates pour violon et piano, op. 1
XII Variations pour le forte piano... op. 4 (1800)
Sonates pour piano, op. 5
Fantaisie Sonate pour le Piano-Forte composée et dédiée à Son Excellence Madame la Comtesse de Brunsvik Maythény, op. 7 [1801]
Sonate pour le Pianoforte avec l'Accompagnement d'un Violon obligé, composée et dédiée à Mad. la Comtesse Therese de Brunswik, op. 9
Hektors Abschied (Schiller) op. 10 pour 1–2 voix et piano [1802]
Der Handschuh (Schiller) op. 11 pour voix et piano [1802]
Sonates pour piano, op. 11
Grande Sonate pour le Piano-Forte à quatre mains, composée et dédiée aux Demoiselles les Comtesses Julie et Henriette de Brunswick, op. 12
Trio für Klarinette, Violoncello und Klavier en mi bémol majeur op. 13, 1802
Der Kampf (Schiller) op. 14 für Gesang und Klavier, "dem Herrn Grafen Georg von Bérényi gewidmet"
Grande Sonate à 2 pianos, op. 14 (1804)
Sonates pour piano, op. 16
Trois grandes sonates pour le fortepiano, ou clavecin, op. 17 [1803]
Fantaisie pou violon et piano, op. 19
La passione di Gesù Cristo, 1813
Harald der Kronenräuber, opéra héroïque en 3 actes (livret de Matthäus Stegmayer) (créé le 22 mars 1814 à Buda)
Der Käfig, Singspiel (livret de August von Kotzebue) (créé à Pest, 1816)
Notturno en ré majeurpour alto et piano op. 42 de Ludwig van Beethoven, dirigé par Franz Xaver Kleinheinz
Die Empfehlungsfeier. Schlußkantate sur des paroles de Tobias Frech E. Erimfeld (1805)
Frauen-Würde, cantate pour "votre excellence la bien-aimée comtesse Anna Brunsvik néeé Korompa c. Majthényi" (1807)
Grande Toccata pour piano
Hamlet, eine Parodie (créé à Buda)
Das Fest der Weihe (livret de Carl Meisl), (créé Buda)
Der Feenkrieg, opéra-comique (perdu)

Selon la musicologue Rita Steblin, Kleinheinz serait le véritable auteur de ladite "Messe solennelle du sacre de Napoléon" en la bémol majeur (1804) faussement attribuée à Méhul.
Composée par Kleinheinz pour le prince Esterhazy, la messe ne fut jamais interprétée ; rangée dans les archives du prince à Eisenstadt, elle fut copiée et vendue sous le nom de Messe du couronnement de Napoléon. Très vite, plusieurs voix s’étaient élevées pour dénoncer la supercherie, et à intervalles réguliers, des spécialistes prirent soin de la signaler. En vain ! Au XIXe siècle, où l'opéra Joseph restait une œuvre appréciée et interprétée – ce n’est hélas plus le cas aujourd’hui –, la découverte d’une œuvre supplémentaire de Méhul avait de quoi susciter l’intérêt, pour des raisons patriotiques.




https://www.youtube.com/watch?v=_tIIoC8CkWM
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 27750
Age : 47
Date d'inscription : 10/08/2006

Franz Xaver Kleinheinz (1765-1832) Empty
MessageSujet: Re: Franz Xaver Kleinheinz (1765-1832)   Franz Xaver Kleinheinz (1765-1832) Empty2020-07-02, 01:24


https://www.youtube.com/watch?v=3jZrQzqGoXQ
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
 
Franz Xaver Kleinheinz (1765-1832)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Franz Xaver Süssmayr (1766-1803)
» Franz Xaver Wolfgang Mozart (1791-1844)
» Franz Xaver Pokorny (1728-1794)
» Franz Xaver Neruda (1843-1915)
» Franz Xaver Gebel (1787-1843)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: