Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Coffret Pokémon Ultra Premium Dracaufeu 2022 en français : où le ...
Voir le deal

 

 Osvaldo Lacerda (1927-2011)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23943
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Osvaldo Lacerda (1927-2011) Empty
MessageSujet: Osvaldo Lacerda (1927-2011)   Osvaldo Lacerda (1927-2011) Empty2019-11-26, 17:58

Osvaldo Costa de Lacerda (23 mars 1927 à São Paulo, où il est mort le 18 juillet 2011) était un compositeur brésilien et professeur de musique. Lacerda est connu pour son style de musique nationaliste brésilien qui combine des éléments de la musique populaire brésilienne ainsi que de la musique d'art du XXe siècle, comme l'illustrent les œuvres de son professeur, M. Camargo Guarnieri (1907-1997).

Lacerda est né à São Paulo en 1927 et y restera tout au long de ses premières années. Il a commencé sa formation musicale avec des leçons de piano avec Ana Veloso de Resende à l'âge de neuf ans. Il a ensuite étudié le piano avec José Kliass. Il a également commencé à composer dans sa jeunesse. Entre 1945 et 1947, Lacerda étudie l'harmonie et le contrepoint avec Ernesto Kierski et chante avec Olga Urbany Ivanov (sa mère est aussi une chanteuse). Clayton Juliano Rodrigues Miranda note dans sa thèse que le piano et la voix, les deux instruments que le compositeur a étudiés quand il était jeune, finiraient par devenir des zones de force de composition pour Lacerda.

L'incitation à étudier la composition est venue sérieusement lorsque le quatuor à cordes municipal de São Paulo a commandé une œuvre à Lacerda en 1952. C'est à ce moment-là que Lacerda a commencé à prendre des cours avec le compositeur Camargo Guarnieri, avec lequel il continuerait à étudier jusqu'en 1962 et qui a contribué à populariser les œuvres de Lacerda à travers des récitals. Parallèlement à ses études avec Guarnieri, Lacerda a également suivi des études de droit à l'Université de São Paulo, où il a obtenu son diplôme en 1961; après avoir obtenu son diplôme, il s'est principalement concentré sur la composition. Lacerda a également fondé deux sociétés artistiques au cours de cette période: la Sociedade Paulista de Arte (1949-1955) et la Sociedade Pró Música Brasileira (1961-1966). En 1962, Lacerda a reçu le premier prix du Concours national de composition du Brésil pour sa suite pour orchestre Piratininga.

En 1962, Lacerda reçut une bourse de John Simon Guggenheim Memorial Foundation et se rendit aux États-Unis pour étudier avec Vittorio Giannini à New York et Aaron Copland à Tanglewood. En 1965, Lacerda a participé au séminaire interaméricain sur les compositeurs organisé par l’Université d’Indiana et au troisième festival de musique interaméricain à Washington, après avoir été choisi pour représenter le pays par le ministre brésilien des Relations internationales. Lacerda est revenu au Brésil après ses études américaines et sa participation à un festival. De la fin des années 1970 au début des années 1980, il a également étudié l'orchestration avec le chef d'orchestre Roberto Schnorenberg.

À partir du milieu des années 1960, sa carrière a consisté à composer, enseigner, rédiger des manuels de musique et promouvoir le style national brésilien dans la musique d'art. Il a enseigné à l'Escola Municipal de Musique de São Paulo de 1969 à 1992 (une école financée par le gouvernement offrant un enseignement théorique et instrumental gratuit), au Collège Santa Marcelina et à plusieurs conférences et festivals de musique. Il a également aidé Guarnieri en donnant aux nouveaux étudiants des cours préparatoires de contrepoint et d'harmonie. Il est devenu membre de l' Academia Brasileira de Música en 1972. [Lacerda a épousé la pianiste Eudóxia de Barros (née en 1937) en 1981 et elle est restée un fervent partisan du compositeur et de sa musique. En 1984, Lacerda a fondé sa troisième société artistique, le Centro de Música Brasileira; cette organisation est toujours active aujourd'hui. Lacerda a également écrit quatre manuels fréquemment utilisés au Brésil et au Portugal: Compándio de Teoria Elementar da Música, Exercícios de Teoria Elementar da Música, Curso Preparatório de Solfejo et Ditado Musical et de Regras de Grafia Musical.

Lacerda a continué à recevoir des honneurs et des récompenses tout au long de ses années de maturité. L' Association des critiques d'art lui a décerné le prix de "Meilleur travail de chambre" et "Meilleur travail symphonique" pour plusieurs pièces: Trio pour violon, violoncelle et piano (1970); Quatro pegas modais (1975); Apassionato, cantilena e tocata pour alto et piano (1972); Concerto pour flûte et orchestre à cordes (1981); Sonate pour hautbois et piano (1986); et Cromos pour piano et orchestre (1994). Il a été présenté dans des festivals au Brésil et aux États-Unis, y compris Sonidos de las Américas à New York (1996), le 31e Festival de musique de Bar Harbor dans le Maine (1997) et le Festival de musique latino-américaine au Bard College (1999).


Œuvres

Sa production comprend des œuvres pour orchestre, choeur, voix et ensembles instrumentaux, voix et piano, instrument soliste et piano, piano solo, et d'autres instruments solo.

Le style musical nationaliste brésilien que Guarnieri a confié à Lacerda a ses racines dans les écrits de l'esthéticienne Mario de Andrade et se poursuit dans la veine de compositeurs tels que Heitor Villa-Lobos et Francisco Mignone. Les compositeurs de ce style ont rassemblé les caractéristiques de la musique d'art européenne et des éléments musicaux de la musique folklorique et populaire brésilienne, qui elle-même mélange le patrimoine musical européen, africain et autochtone. Guarneri a enseigné que les compositeurs devaient absorber ces sources folkloriques pour pouvoir les utiliser et les transformer naturellement en leurs propres compositions. Ce style nationaliste peut généralement être qualifié de néoclassique, car il s'inspire des approches de la forme, de l'harmonie et de la mélodie de la tradition occidentale classique, en les combinant avec des sources d'inspiration européennes, brésiliennes et contemporaines.  Dans les années 1950, Guarnieri et d’autres compositeurs ont plaidé en faveur de la continuation de ce style national malgré les tentatives du mouvement Música Viva, dirigé par le compositeur germano-brésilien Hans-Joachim Koellreutter, de promouvoir la composition dodécaphonique au Brésil.

Une des caractéristiques de la musique de Lacerda qui reflète son intérêt pour les traditions brésiliennes est son utilisation de titres de danse folklorique et de caractéristiques musicales dans nombre de ses œuvres instrumentales. Des exemples de ces pièces comprennent ses douze Brasilianas (des suites de piano à quatre mouvements, composées entre 1965-1993) et trois pièces pour hautbois et piano, Aboio, Segunda Valsa et Toada. Il a également reprit la musique des enfants brésiliens dans certaines œuvres; Selon David Appleby, spécialiste de la musique brésilienne, la musique pour enfants ou sur l'enfance a toujours été une part importante de la tradition brésilienne. L'œuvre Variações sobre dois cantos infantis de Lacerda comprend des variations des chansons pour enfants Carneirinho, carneirão et Sapo Cururú. Dans ses œuvres vocales, Lacerda a défini des textes en portugais ainsi que certaines langues africaines parlées au Brésil. Son œuvre chorale, Ofulú Lorêrê, est écrite dans un mélange de langues africaines. Cette œuvre est basée sur une chanson en candomblé que Guarnieri a enregistrée dans l'État de Bahia. Les influences de cette tradition rituelle afro-brésilienne se retrouvent dans le traitement de la polyphonie et le rythme par Lacerda. Dans sa thèse, Carlos Audi fournit une liste complète des "éléments nationaux" du style de Lacerda, issus du folklore et des genres populaires brésiliens, y compris (mais sans s'y limiter) l'utilisation de modes, d'échelles pentatoniques, de mélodies à gamme étroite, syncopes, ostinatos et tiers parallèles.

Outre son intérêt pour le folklore et les sources populaires brésiliens, Lacerda s'est également inspiré de son professeur Guarnieri pour son utilisation néoclassique des formes européennes traditionnelles, telles que la forme ou le thème de la sonate. Comme Guarnieri, Lacerda s'est également inspiré de courants plus vastes de la musique artistique occidentale du XXe siècle, y compris des techniques contemporaines dans les domaines de l'harmonie, du rythme et de l'atonalité. Lacerda a estimé qu'il était important que les compositeurs nationalistes soient ouverts aux nouvelles techniques afin que leur musique puisse être une source de fierté pour leur pays.


Orchestre

Piratininga, suite pour orchestre - remporte le "Primeiro Prêmio" au Concours National de Composition "Cidade de São Paulo" (1962)
Concerto pour orchestre à cordes (1964)
Guanabara Suite pour orchestre à vents (1965)
Invocacão e Ponto, pour trompette et orchestre à cordes (1968)
Seresta, pour hautbois et orchestre à cordes (1968)
Dobrado, ponto e maracatú, pour ensemble de cuivres et percussions (1968)
Trilogia, pour ensemble de cuivres (4 trompettes, 4 cors, 3 trombones et tuba)
Quatro Peças Modais, pour orchestre à cordes (1975)
Abertura n° 1, pour orchestre
Concerto pour piccolo et orchestre à cordes
Quatro Movimentos, pour orchestre à cordes
Suite n° 1, pour orchestre à cordes : Cantico - Danca Xótís - Elegia - Finale


Musique de chambre

Invenção, pour flûte, cor et basson (1953)
Invenção, pour hautbois et clarinette basse (ou hautbois et basson) (1954)
Invenção, pour clarinette et cor (1954)
Ia invenção sobre" O filá ", pour trompette et trombone (1954, rév. 1991)
IIa invenção, pour trompette et trombone (1954)
Duo, pour clarinette et basson (1957)
Toccatina e fugue, pour clarinette et basson (1957, rév. 1989)
Sonate pour flûte et piano (1959)
Sonate, pour alto et piano (1962)
Valsa chóro, pour clarinette et piano (1962)
Chôro, pour violon seul (1964)
Seresta, pour violon et piano (1964)
Variações e fuga sobre "Un canôa virou", pour quintette à vent (1965)
Três estudos pour percussions (1966)
Três miniatures pour 4 percussionistes (1968)
Três miniaturas brasileiras pour percussions (1968)
Trio, pour violon, violoncelle et piano (1969)
Sonate, pour flûte à bec et piano (1971)
6 temas do folclore brasileiro, pour quatuor de flûtes à bec (1972)
Abôio, pour hautbois et piano (1972)
Cançoneta, pour quatuor de flûtes à bec (1972)
Cantilena, pour flûte et piano (1974)
Canto lirico, pour hautbois et piano (1974)
Mômento lírico, pour flûte et piano (1974)
Poemeto, pour flûte et piano (1974)
Toccatina, pour flûte et piano (1974)
Três duetos pour flûtes à bec soprano et alto (1974)
Romantica, pour flûte et piano (1975)
3 dansas brasileiras antigas, pour violon et piano (1976)
Andante, pour trombone et piano (1977)
Appassionato, cantilena e toccata, pour alto et piano (1977)
Fantasia e rondó, pour quintette de cuivre (2 trompettes, cor, trombone et tuba) (1977)
Seis temas do Folclore brasileiro, pour quatuor de flûtes à bec (SSAT) (1977)
Suíte, pour xylophone et piano : Arrasta-pé - Ponto - Toccata (1977)
Variações sobre Peixe vivo, pour quatuor de flûtes à bec (1977)
Quatuor à cordes n° 1 (1979)
Melodia, pour cor solo (1980)
Quatro variaçôes et fugueta sobre um tema infantil "Terezinha de Jesús", pour basson solo (1981)
Ária, pour cor et piano (1983)
Quatro peças, pour clarinette et piano (1986)
Quintette à vent (Quinteto de sopra) (1988)
Acalanto pentafónico, pour violon et piano (1989)
Cançoneta, pour violoncelle et piano (1989)
Elegia, pour violoncelle et piano (1989)
Três movimentos, pour 3 trompettes (1990)
Cançoneta pour vibraphone (1995)
Suite pra cinco, pour quintette à vent (flûte, hautbois, clarinette, cor et basson) (1997)
Choro Seresteiro e Fuga, pour clarinette et piano (1998)
Fuga e Postlúdio, pour violon et alto (1999)
Trio pour violon, violoncelle et piano (2001)
Variações sobre "Carneirinho, carneirão", pour hautbois et piano (2002)
Invenção, pour flûte et basson (2007)
Queixas e reclamações, pour basson solo (2007)
Sonate pour basson et piano (2007)
Suite pour basson et piano (2007)
Oito Variações sobre um Tema Popular Brasileiro, pour violon et piano
Toccatina, pour violon et piano


Piano

Toada, op. 2 - dédié à: Prof. dr. D. Maria dos Anjos Oliveira Rocha (1940)
3 Corais (1948)
Noturno (1951)
15 Variaçãoes sobre Mulher rendeira (1953)
Dois Ponteios (1955/1956)
Cinco invenções à deux voix (1958)
Valsa n° 1 (1958)
Études (1960/1976)
Valsa n° 2 (1960)
Série na Clave do Sol (1962)
Suite miniatura (1962)
Valsa n° 3 (1962)
Toada (1964)
Brasiliana No. 1, suite (1965)
Suite n° 1 (1965)
Brasiliana n° 2, suite (1966)
Brasiliana n° 3, suite (1967)
Brasiliana n° 4, suite pour piano à quatre mains (1968)
Brasiliana n° 5, suite (1969)
8 Études (1969-1970)
Brasiliana n° 6, suite (1971)
Cromos, 4 volumes (1971-1975)
Pequenas lições (1971)
Galopando (1972)
Pequena Canção (1972)
Valsinha Brasileira (1975)
Sonate pour clavecin (1975)
Brasiliana n° 7, suite (1976)
Brasiliana n° 8, suite pour piano à quatre mains (1980)
Brasiliana n° 9, suite (1984)
Brasiliana n° 10, suite (1987)
Brasiliana n° 11, suite (1989)
Valsa n° 4 (1989)
1995 Berceuse de um gato que morreu (1995)
1998 Cinco variaçes sobre escravos de Jó (1998)
2000 Acalanto Singelo (2000)
2006 Homenagem a Scarlatti (2006)
Oito variações e fuga sobre um tema de Mozart Camargo Guarnieri


Messes et autres musiques d'église

Ave Maria, pour voix et orgue (1952)
Missa a duas vozes, pour choeur de femmes ou d'hommes et orgue (ou harmonium) (1966)
Missa ferial, pour choeur mixte a cappella (1966)
Missa "Santa Cruz", pour solistes, choeur mixte et orgue (ou harmonium) (1967)
Padre Francisco, pour choeur mixte (1967)
Três salmos, (n° 22, 127 et 129) pour voix (ou chorale) et orgue (ou harmonium) (1967)
Missa a Três Vozes Iguais (1971)
Ave Maria, pour choeur mixte (1979)
Próprio do Espírito Santo
Próprio para as festas de Nossa Senhora


Chœurs

Boi Tungão, pour choeur mixte (1953)
Candieiro, pour choeur mixte - texte: Fabiano Lozano em Piracicaba (1958)
Capim de pranta, pour choeur mixte (1958)
O mana, deixa eu ir, pour choeur mixte a cappella (1967)
Poema da necessidade, pour choeur mixte a cappella - texte: Carlos Drummond de Andrade (1967)
Quadrilha, pour choeur mixte a cappella - texte: Carlos Drummond de Andrade (1967)
Romaria, pour orateur et choeur mixte - texte: Carlos Drummond de Andrade (1967)
Céu vazio, pour choeur mixte a cappella - texte: Carlos Drummond de Andrade (1968)
Fuga proverbial, pour choeur mixte (1969)
Quadrinhas, pour choeur à trois voix égales : De saudade - De amor (1971)
Desafio, pour choeur mixte - texte: Gustavo Barroso "Terra de Sol" (1972)
Três pontos de caboclo, pour choeur mixte et percussion (ad libitum) - texte: Aluzio Fontenelle (1972)
A Anunciação a Maria, pour choeur mixte (1974)
Dobrado onomatopaico, pour choeur mixte (1982)
Dai-lhe forças, senhor, pour choeur mixte (2000)

Mélodies

Nombreuses mélodies pour voix et piano, depuis Minha Maria pour ténor et piano, op. 1 (1949), jusqu'à A Cor dos seus olhos, Do amor, et Prece, pour voix et piano (2006)




https://www.youtube.com/watch?v=ZM4oz0MUYfI

Très originale cette Suite pour xylophone et piano !


Revenir en haut Aller en bas
 
Osvaldo Lacerda (1927-2011)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Karl-Heinz KÖPER (1927-2011)
» Osvaldo GOLIJOV (cinéma)
»  Osvaldo GOLIJOV, né en 1960
» Goff RICHARDS (1944-2011)
» Xin HUGUANG (1933-2011)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: