Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Tome 34 édition collector de My Hero Academia : ...
Voir le deal
17.25 €

 

 Jean MAILLARD (v.1515-v.1570)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 23757
Age : 76
Date d'inscription : 19/08/2006

Jean MAILLARD (v.1515-v.1570) Empty
MessageSujet: Jean MAILLARD (v.1515-v.1570)   Jean MAILLARD (v.1515-v.1570) Empty2019-03-30, 19:14

Jean Maillard, né vers 1515 et mort après 1570, est un compositeur français de la Renaissance.

Bien que l'on sache peu de choses sur sa vie, il est possible qu'il ait été associé à la cour royale de France, puisqu'il écrit au moins un motet pour elle.

Très probablement, il a vécu et travaillé à Paris, sur la base de preuves de ses éditions imprimées, qui y ont été préparées. Comme il a écrit des vers des poètes huguenots Guillaume Guéroult et Clément Marot plus tard dans sa carrière, il est peut-être devenu protestant ou avait des sympathies protestantes; cela pourrait expliquer sa disparition de Paris vers 1570. S'il a quitté la ville, sa destination est inconnue. Aucune trace de lui après cette année n'a été trouvée.

Jean Maillard est mentionné par Rabelais dans Gargantua et Pantagruel, ainsi que par Ronsard dans son Livre des Mélanges (1560 et 1572). Il était évidemment célèbre à son époque et nombre de ses motets ont été utilisés comme matériel de base pour des messes parodiques par des compositeurs aussi distingués que Palestrina ; en plus Lassus a retravaillé une partie de sa musique. Claude Goudimel a également utilisé une chanson laïque de Maillard comme source pour une messe.

Six des messes de Maillard nous sont parvenues, et deux autres sont perdues. Une quantité considérable de sa musique a survécu dans les éditions imprimées, parmi lesquelles 86 motets, des Magnificat, lamentations, chansons spirituelles et les chansons profanes. Sur le plan stylistique, sa musique sacrée est plus étroitement liée à l'idiome franco-flamand contemporain de polyphonie envahissante, dense et complexe qu'au style relativement clair et succinct de ses collègues compositeurs français. En particulier, il a utilisé des motifs courts en imitation étroite et utilisait souvent des dispositifs canoniques stricts. Environ la moitié de ses motets sont à quatre voix; le reste est pour cinq ou six, avec un motet pour sept voix. Beaucoup de ses motets ont le cantus firmus dans les notes longues à la voix la plus haute, tandis que les autres voix continuent dans une texture polyphonique et imitative.

Sa Missa pro mortuis était l’un des premiers exemples de mtsse en France au 16e siècle.

Contrairement à sa musique sacrée, sa musique profane s'inscrivait dans l'idiome populaire dominant des années 1540.

Il a en outre notamment laissé une Missa ad imitationem moduli (Paris, 1557), ses Cantiones sacrae sen motettae quatuor vocum (Paris, 1561) et de nombreuses autres compositions publiées dans les collections de son époque.



https://www.youtube.com/watch?v=U8d06e3NY_8
Revenir en haut Aller en bas
Mike56

Mike56

Nombre de messages : 194
Age : 65
Date d'inscription : 12/07/2018

Jean MAILLARD (v.1515-v.1570) Empty
MessageSujet: Re: Jean MAILLARD (v.1515-v.1570)   Jean MAILLARD (v.1515-v.1570) Empty2019-03-30, 19:28

Binne idée Joachim de consacrer un article à ce compositeur que nous a fait découvrir Musica. Jean MAILLARD (v.1515-v.1570) 13150
Revenir en haut Aller en bas
 
Jean MAILLARD (v.1515-v.1570)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pierre Maillard-Verger (1910-#968)
» René Maillard (1931-2012)
» Matthaeus PIPELARE (v. 1450- v. 1515)
» Pierre CERTON (v. 1515- 1572)
» Philibert JAMBE de FER (v. 1515-v. 1565?)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: