Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment :
Nintendo Switch OLED + Joy-Con à 319€ + ...
Voir le deal
319 €

 

 Le règne de la symphonie

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13
AuteurMessage
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26331
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Le règne de la symphonie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le règne de la symphonie   Le règne de la symphonie - Page 13 Empty2020-12-18, 12:41

Citation :
Finalement, j'ai renoncé au cycle des "symphonies ultimes" pour le moment. Je suis plus intéressé par l'idée d'écouter toutes les symphonies d'un même compositeur, en partant de la première jusqu'à la dernière, ce qui me permettra effectivement de vivre les différentes étapes de son évolution,

C'est une autre manière de faire mais c'est sympa aussi Very Happy

Citation :
Chez Beethoven, il ne m'en manque que trois, les N°1,4 & 8 mais je peux les trouver facilement sur Youtube.

Moi pas pouvoir le croire. Cadeau: Wink


https://www.youtube.com/watch?v=A6h4Gi2_LA4

La 4ème

La 8ème (tu termineras en apothéose car elle déménage bien aussi celle là)
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
Snoopy

Nombre de messages : 26331
Age : 46
Date d'inscription : 10/08/2006

Le règne de la symphonie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le règne de la symphonie   Le règne de la symphonie - Page 13 Empty2020-12-18, 13:20

Du coup j'en profite pour les réécouter. Une petite cure de Beethoven ça ne peut faire que du bien I love you
Revenir en haut Aller en bas
https://musiqueclassique.forumpro.fr
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15486
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Le règne de la symphonie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le règne de la symphonie   Le règne de la symphonie - Page 13 Empty2020-12-18, 16:53

Snoopy a écrit:
Citation :
Chez Beethoven, il ne m'en manque que trois, les N°1,4 & 8 mais je peux les trouver facilement sur Youtube.

Moi pas pouvoir le croire.

Le fait que je ne possède pas en cd ces trois symphonies de Beethoven ne veut bien sûr pas dire que je ne les ai jamais écoutées, d'ailleurs, il n'y a pas si longtemps, à l'occasion de mon cycle sur les "premières symphonies", j'avais réécouté la N°1, fin septembre, dans la même interprétation que tu présentes ci-dessus. En revanche, il est clair que ce sont celles que j'écoute et connais le moins pour la raison que je ne les ai pas encore en disques. J'avoue que je n'ai pas réécouté les quatrième et huitième depuis un bail! Bon, c'est bien d'avoir mis les liens, comme ça je les retrouverai en trois clics le moment venu, probablement en 2021. Pour l'instant, j'ai eu ma dose de LVB. Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15486
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Le règne de la symphonie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le règne de la symphonie   Le règne de la symphonie - Page 13 Empty2021-01-23, 09:36

"Ma symphonie n°4 suit les étapes essentielles de la vie de l'homme inspiré. Après s'être immergé dans le monde matériel, il finit un jour par se tourner vers une réflexion métaphysique qui va l'amener à adopter une attitude introspective à l'écoute de son moi profond. Ce retour sur soi nécessaire lui permettra, aidé par la contribution bienfaitrice de la nature, d'accéder à la souveraine béatitude." Philippe Chamouard.

Ce matin, à l'aurore, alors que j'avais encore en tête De la nuit à l'aurore d'Antoine Tisné, j'ai réécouté la Symphonie n°4 de   Philippe Chamouard. Elle porte un merveilleux sous-titre: "Le vagabond des nuages". Chamouard choisit souvent de très beaux titres ou sous-titres pour ses oeuvres:

<<A une époque ancienne, probablement sous la dynastie Tang, les taoïstes passaient de longs séjours dans les montagnes à la recherche d'une communion plus étroite avec la nature. On les a alors surnommés "les vagabonds des nuages". Tout en pratiquant la méditation, ils étudiaient les propriétés des plantes, celles du thé en particulier, à des fins médicinales. La quiétude et la beauté de cet environnement montagneux les incitèrent à construire de magnifiques monastères, éloignés de toute civilisation.>>

La symphonie se constitue de quatre mouvements avec chacun un sous-titre:
Le monde de poussière
La porte étroite
Le regard intérieur
Le vagabond des nuages, ce dernier mouvement portant donc le titre de la symphonie.
Par l'Orchestre Philharmonique de Plovdiv sous la direction de Nayden Todorov.

Ma nouvelle impression sur cette symphonie n'a guère évolué depuis la précédente. Il faut dire qu'aucune symphonie de Philippe Chamouard ne m'a jusque là laissé de marbre, si bien que lorsque je tombe sur une nouvelle symphonie du compositeur, je me laisse aisément tenter. Je pense que si j'avais été moi-même compositeur, j'aurais été un artiste comme lui, aussi personnel qu'il a pu l'être jusqu'à aujourd'hui, un peu à part dans la création musicale française. Sa Symphonie n°4 contient de très beaux moments, c'est toujours un plaisir pour moi de la suivre dans son entièreté. J'en apprécie chaque rebondissement, chaque instant de pure poésie. L'un des plus prenants d'entre eux réside dans le quatrième mouvement, celui qui porte justement le titre de la symphonie, "Le vagabond des nuages", avec cette irrésistible flûte solo qui a, à mon sens, comme un parfum d'Asie. Elle évoque le recueillement, l'altitude et la sérénité. Le compositeur souligne que "la flûte soliste personnifie l'anachorète"...moine, prêtre ou tout autre homme religieux faisant le choix de se retirer de la société afin de vivre en ermite et de se consacrer à la prière...bref, l'expression réussie d'une osmose entre nature et spiritualité. "Le monde de poussière", titre du premier mouvement, est un monde agité, animé - j'imagine bien des tourbillons de poussière -, beaucoup moins méditatif, propice au recueillement que ne l'était la Symphonie tibétaine par laquelle j'avais découvert ce compositeur. Dans un précédent commentaire, j'évoquais des "Scansions qui évoluaient dans une tonalité étrange, peu commune...". J'aime beaucoup comment Chamouard orchestre ses symphonies et en particulier celle-ci. Majestueuse et contemplative, deux adjectifs qui lui correspondent bien, notamment dans "La porte étroite" et "Le regard intérieur", 2ème & 3ème mouvements. Le plaisir s'est alors prolongé avec Madrigal d'été pour violoncelle et orchestre (soliste: Antoanina Yurgandzhieva), avant de s'émousser sur Salve Regina pour choeur à cappella.

Petites précisions supplémentaires: Si j'écoute le premier mouvement sans déplaisir - comme d'ailleurs dans beaucoup d'oeuvres, il y a tous ces moments que l'on apprécie dans l'absolu et il y a les plus rares qui marquent davantage, s'inscrivent plus durablement dans la mémoire - c'est vers la troisième minute du second mouvement que se développe à mon goût le premier instant magique de la quatrième symphonie, par un thème d'une infinie douceur et dans une retenue exquise. Le second instant magique, c'est un peu le troisième mouvement dans son intégralité - je pense même, finalement, le préférer au suivant - mais c'est d'abord ses premières trois/quatre minutes, avec cette percussion relativement discrète qui ressemble à un battement de coeur. Je trouve ce moment en particulier magnifique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Le règne de la symphonie - Page 13 Empty
MessageSujet: Re: Le règne de la symphonie   Le règne de la symphonie - Page 13 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Le règne de la symphonie
Revenir en haut 
Page 13 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 11, 12, 13

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: