Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -25%
Nike Waffle Trainer 2
Voir le deal
74.97 €

 

 Eric NEVEUX

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Eric NEVEUX Empty
MessageSujet: Eric NEVEUX   Eric NEVEUX EmptyVen 3 Juin 2016 - 18:50

Introduction personnelle:

En général, un type normal va au cinéma, aime (ou pas) le film qu'il est allé voir, a repéré une musique qui lui a plu. Son intérêt pour la B.O. le pousse à vouloir la redécouvrir en dehors des images, peut-être pour revivre le film d'une autre manière ou tout simplement parce que cette musique se suffit à elle-même, du moins selon sa propre sensibilité. Jusque là, je dirais que nous sommes dans un processus logique dans l'appréhension et l'appréciation d'une musique de film. Very Happy Il se peut donc que je fonctionne à l'envers car il m'arrive assez souvent de me procurer une B.O. en sourd et en aveugle, sans avoir vu le film au préalable ni en avoir écouté la moindre note, et parfois sans même connaître le compositeur. Disons pour simplifier que j'obéis à une intuition indicible...C'est ainsi que j'ai jeté mon dévolu sur la musique qu'Eric Neveux composa pour le film de Sophie Marceau; Parlez-moi d'amour (2002). Il faut dire que le cd se trouvait à un prix plus que clément, ce qui fut aussi un facteur engageant pour moi. Je me suis dit que le risque de tomber sur quelque-chose de pas terrible (du moins à mon oreille) ne me ruinerait pas, que jusque là, mon caractère aventurier m'avait fait découvrir des oeuvres magnifiques que je n'aurais peut-être jamais découvertes autrement. Quelques temps précédant cette acquisition, j'avais risqué une autre bande originale française d'un musicien qui m'était totalement inconnu: La femme de Gilles de Vincent d'hondt. Si je repense à cette B.O. c'est parce que la pochette du cd a des points communs avec celle de Parlez-moi d'amour. Seulement, la musique de Vincent d'hondt ne m'avait pas plu du tout.

Si je me fie à la pochette (ou affiche?) de Parlez-moi d'amour, j'imagine une musique printanière avec une flûte solo ou un hautbois, sur un caractère enlevé et peut-être même dans un impressionnisme à la Française. La première fois que je l'ai écoutée, c'est-à-dire entre 2002 et 2003, j'étais surpris de pénétrer des cordes crispées et plutôt graves, comme si elles m'aidaient à traverser un épais brouillard, suggérant au passage un drame latent. Surpris ne veut évidemment pas dire être déçu. J'ai aussitôt aimé cette partition sévère pour cordes qui, par l'effectif employé, me caresse, il est vrai, dans le sens du poil. Il y a un morceau en particulier qui me touche plus que les autres: il s'intitule "La balançoire". Aux cordes, s'ajoute un touche d'électronique s'articulant autour d'un motif de quelques notes obsessionnel et imperturbable. J'aime bien comment les cordes évoluent autour du motif électronique, allant parfois dans le suraigu. C'est selon moi le point culminant. Le "Générique fin" révèle des cordes soudainement moins dramatiques et davantage porteuses d'espoir, sauf dans son aboutissement plus austère qui laisse poindre dans mon esprit un point d'interrogation.


Dernière édition par Icare le Mar 28 Juin 2016 - 22:06, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Eric NEVEUX Empty
MessageSujet: Re: Eric NEVEUX   Eric NEVEUX EmptyVen 3 Juin 2016 - 19:02

Eléments biographiques & extrait musical:

Éric Neveux est un compositeur français né en février 1972 à Saint-Quentin. Il a enregistré des albums electro sous le nom de Mr Neveux qui le rattachent à la French Touch. Il est le fondateur du label Microbe. Il compose aussi pour le cinéma et la télévision. Il a notamment signé la musique du long-métrage de Sophie Marceau, Parlez-moi d'amour, avec "Les Archets de Paris", les orchestrations et la direction étant assurées par Régis Dupré.

Dans un style plus naturalistique:

https://www.youtube.com/watch?v=4nXG4Cp-1RI


Dans un registe plus jazz et léger que "Parlez-moi d'amour":

https://www.youtube.com/watch?v=lsS6HwIpIc0
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15550
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

Eric NEVEUX Empty
MessageSujet: Re: Eric NEVEUX   Eric NEVEUX EmptyLun 6 Sep 2021 - 19:08

J'avais découvert l'univers sonore d'Eric Neveux par la musique qu'il composa pour le film de Sophie Marceau, Parlez-moi d'amour, c'était en 2002, à une époque où ce musicien m'était encore totalement inconnu. j'avais imaginé une musique printanière et romantique avec une flûte ou un cor anglais solo, dans une humeur heureuse et pourquoi pas dans un impressionnisme à la Française, inspiré par un D'Indy ou un Koechlin... Mon intuition m'avait alors joué des tours, sans doute induit en erreur par un titre et une pochette qui illustre ouvertement le bonheur. Je découvris au contraire une partition plutôt cérébrale et tourmentée, dominée par des cordes crispées et graves. Je n'avais pas vu le film avant de découvrir la musique d'Eric Neveux et ne l'ai d'ailleurs toujours pas vu depuis. Si le contenu de l'album fut finalement aux antipodes de ce à quoi je m'attendais - pas "espérais" - je ne fus pas pour autant déçu: comment pourrais-je être déçu par une approche musicale qui me caresse dans le sens du poil? Une partition tourmentée quelque-peu cérébrale, presque chambriste et surtout intimiste: tous les ingrédients étaient réunis pour me réjouir, puis il y a ce fameux thème de "La balançoire", orné d'électronique, qui a quelque-chose d'obsessionnel...un peu comme le va-et-vient de la balançoire...J'ai toujours aimé ce morceau. Ce que j'aime bien aussi, c'est l'évolution-même de l'humeur musicale qui semble se détendre sur sa partie finale: j'apprécie de plus en plus ces musiques qui inspirent de la souffrance et qui, progressivement, s'en libèrent.



Il m'aura quand même fallu attendre presque vingt ans avant de renouveler l'expérience "Eric Neveux". J'ai opté pour une partition qu'il composa pour le film d'animation Richard the Stork de Toby Ginkel (2017). Je savais qu'il ne pouvait s'agir que d'une approche musicale très différente de Parlez-moi d'amour, une occasion pour ce musicien de déployer toute sa fantaisie créatrice. De cette première écoute, j'en ressors épaté et conquis. Derrière un aspect faussement décousu, s'élèvent des passages musicaux truculents, espiègles, parfois insolents, avec un délicieux mélange de délire et de dérision, souvent servi par des alliances instrumentales qui sortent de l'ordinaire. A un moment donné, peut-être le plus jubilatoire de tout l'album, j'ai même imaginé une forme d'improvisation ou semi-improvisation des interprètes. Je ne saurais l'affirmer mais toujours est-il que le résultat, sorte de foire sonore, me fut aussi cocasse que jouissif: à peine fini que j'en redemandais!

Interprété par le "Brussels Philharmonic" sous la direction de Dirk Brossé

Désormais, je tâcherai de découvrir ce qu'il composa sur la grande série télévisée Borgia (2011) sur laquelle contribua également Cyril Morin. Sa musique pour Borgia existe aussi en album, tout comme celle de Morin que je connais bien et apprécie comme beaucoup de musiques de ce compositeur.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Eric NEVEUX Empty
MessageSujet: Re: Eric NEVEUX   Eric NEVEUX Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Eric NEVEUX
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: