Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -15%
Manette Xbox sans fil Édition Limitée ...
Voir le deal
56.43 €

 

 James COVELL

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

James COVELL Empty
MessageSujet: James COVELL   James COVELL EmptyMer 13 Avr 2016 - 20:16

Eléments biographiques:

JAMES COVELL a commencé sa carrière en écrivant de la musique immédiatement après son diplôme en composition de l' USC. James Covell a écrit les partitions pour de nombreux longs métrages, y compris "Left Behind", enregistré avec l'Orchestre symphonique de Londres, sur la base de la meilleure série de livres de vente du même nom. Cette partition existe en disque ainsi que d'autres bandes sonores composées par ses soins. Avec son travail pour le Septième Art, James Covell a aussi oeuvré pour la télévision. Il composa la musique de la série télévisée (primée) "Last Shot Avec Juge Gunn". Il a également écrit une pièce musicale de grande envergure, intitulée "A House Divided" et un Concerto pour trompette et orchestre. Ses autres œuvres orchestrales  furent commandées et créées avec succès par l'Orchestre symphonique de Denver. James Covell vit dans la Vallée Village, en Californie, avec sa femme et leurs deux garçons, Christopher et Cameron, qui sont tous deux dans le domaine de l'image.

James COVELL A-2979605-1618378535-3323.jpeg


Dernière édition par Icare le Lun 30 Aoû 2021 - 18:16, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

James COVELL Empty
MessageSujet: Re: James COVELL   James COVELL EmptyMer 13 Avr 2016 - 23:23

A propos de son Concerto pour trompette et orchestre:

L'inspiration initiale pour ce travail a commencé en 5ème année, lorsque je m'initiai à la trompette. Je suis fasciné par l'instrument en raison de sa force de caractère et, en même temps, sa capacité à être intime, à pouvoir s'exprimer avec plus d'intériorité et de délicatesse. Le groupe de Chicago, Doc Severinsen, Herb Alpert, et la richesse de la musique de film m'ont amené à écrire et effectuer mes premiers arrangements pour la trompette. La Sonate pour trompette par Halsey Stevens, qui était un mentor parmi mes mentors, et le Concerto d'André Jolivet pour trompette, furent plus tard des inspirations décisives et formatrices. Mon travail quotidien en tant que compositeur pour le film se termina parfois non sans une certaine frustration qui me ramena à une boutade du célèbre compositeur Jerry Goldsmith qui lançait à la fin de ses sessions d'enregistrement: "Eh bien, cela va paraître très agréable sous les effets sonores!" Alors, quand un de mes amis Mark Gould, trompettiste dans le "Metropolitan Opera de New York", m'a suggéré d'écrire une œuvre pour trompette, je sautai sur l'occasion. Conçu comme un travail en trois mouvements, je voulais défier les contraintes de l'instrument et mettre en évidence tout ce que je pouvais comprendre à ce sujet, dans la tonalité et le rythme que j'ai cherché à pousser vers l'extérieur, tout en restant dans la "zone écoutable". Dans le choix de l'orchestration, j'ai choisi d'opposer la trompette avec seulement l'orchestre à cordes et percussions, ce qui m'offrit l'occasion, dans le format du concerto, de faire des comparaisons et des contrastes d'autant plus dynamiques. Quant à mon étincelle créatrice ici, je me remets à Stravinsky qui disait carrément sur ses innovations: "Seul Dieu peut créer. Je fais de la musique de la musique. "Soli Deo Gloria". James Covell

son site sur lequel vous pouvez écouter des extraits de sa musique dont un de son Concerto pour trompette. Je dois dire que le peu que j'en ai entendu m'a bien plu. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15559
Age : 57
Date d'inscription : 13/11/2009

James COVELL Empty
MessageSujet: Re: James COVELL   James COVELL EmptyLun 30 Aoû 2021 - 18:52

James Covell n'est pas le plus connu des compositeurs de musique de film et il n'est pas forcément aisé de dénicher de nouveaux opus de lui. La seule oeuvre musicale que je connais de lui s'intitule Left Behind, la musique d'un thriller religieux canado-américain réalisé par Vic Sarin (2000). Le film estt basé sur le roman eschatologique chrétien à succès de 1995 du même nom écrit par Tim LaHaye et Jerry B. Jenkins , adapté pour l'écran par Alan B. McElroy. Je sais qu'il a mis en musique d'autres films comme Wraith ou encore The List qui existeraient en CD. Mon expérience de Left Behind fut d'abord très froide lors de la toute première approche, au point que j'avais failli retourner l'album à son vendeur. Après cette déconvenue, je jugeai incompréhensible mon premier ressenti tant cette partition renferme de réelles qualités, ne serait-ce qu'un thème principal et surtout un final avec choeurs absolument somptueux. Comment avais-je pu être hermétique à de si formidables morceaux musicaux. D'autant plus qu'entre le thème principal et le final qui est en réalité une exploitation transcendée de ce même thème principal, il y a un score qui tient la route dans une écoute seule, éveille l'intérêt par des moments d'une réelle musicalité, expressifs et d'une belle teneur dramatique. Si le "London Symphony Orchestra" domine l'ensemble, quelques apports électroniques ne rompent pas forcément le charme, disons qu'ils "profanisent" en quelque sorte la matière sacrée de l'orchestre et que cette forme de perversion synthétique n'est pas pour me déplaire: question d'équilibre ou de dosage et sur ce point James Covell n'en a pas abusé. Bien sûr, comme dans une majorité de bandes originales, il y a des passages plus faibles, peut-être parce que plus fonctionnels, mais les cinquante minutes s'écoulent sans provoquer de lassitude et, surtout, s'achèvent sur le meilleur moment de toute la B.O. Thème mélodique et choeurs exquis...

James COVELL Left-behind

Partie de synopsis: Le journaliste de la télévision GNN Cameron "Buck" Williams ( Kirk Cameron ) rapporte depuis Israël une nouvelle technologie qui permettra à la nourriture de pousser dans des environnements inhospitaliers. Il interviewe le scientifique israélien Chaim Rosenzweig ( Colin Fox ), et le félicite d'avoir créé un miracle. Soudain, des avions de chasse arabes Mikoyan MiG-29 et russes survolent le ciel lors d'un raid aérien surprise. Un missile frappe près de Buck et Chaim alors qu'ils se retirent dans un bunker militaire. Le soleil disparaît alors qu'il est encore midi. L' armée israélienneest incapable de contre-attaquer, mais les jets attaquants commencent spontanément à exploser et à s'écraser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




James COVELL Empty
MessageSujet: Re: James COVELL   James COVELL Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
James COVELL
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: