Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le deal à ne pas rater :
Cartes Pokémon – coffret ETB Astres Radieux EB10
Voir le deal

 

 Une oeuvre en entier, ou juste un passage?

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Henri



Nombre de messages : 243
Age : 68
Date d'inscription : 23/05/2015

Une oeuvre en entier, ou juste un passage? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une oeuvre en entier, ou juste un passage?   Une oeuvre en entier, ou juste un passage? - Page 2 Empty2015-07-24, 23:00

Il y a même des compositeurs qui n’ont pas peur de t’ennuyer avec que des mouvements lents. Je pense notamment à Vaugan Williams, avec sa Symphonie n° 3 “pastorale” dont les mouvements sont 1) Molto moderato; 2) Lento moderato; 3) Moderato pesante; 4) Lento. Mais peut-être n’as-tu jamais pu atteindre le 4ème ?... Moi oui. Et ça me va très bien.
Vaughan Williams composa cette symphonie en 1916 alors qu’il était ambulancier en France pendant la guerre. On peut sans doute s’étonner qu’en ces circonstances il ait composé une pièce aussi calme qui n’est jamais traversée par la moindre évocation du conflit qui se déroulait alors. Peut-être faut-il voir là comme une réaction à l’horreur qu’il côtoyait tous les jours du fait même de son emploi, une manière de s’évader dans le rêve d’un paysage anglais paisible et familier. Cette symphonie me fait d’ailleurs penser à un livre que j’ai lu il y a déjà longtemps : “Pourquoi les oiseaux chantent”, suivi de “Journal de guerre d’un ornithologue”, de Jacques Delamain. Pour le premier, on pourrait penser qu’il s’agit d’un essai d’éthologie sur la fonction du chant chez les oiseaux (et c'est ce que je pensais en l'achetant), mais en fait, pas du tout. C’est plus la description très poétique de la vie animale et végétale dans un paysage de campagne comme on pouvait en trouver dans la France du début du XXe siècle (et comme on en trouve quand même encore de nos jours). Le second est quasi-surréaliste en ce qu’il fait le récit presqu’au jour le jour du quotidien de l’auteur étudiant les oiseaux en plein milieu d’une guerre qui fait rage autour de lui et dont il évoque les éclatements d’obus à quelque distance de là.

Extrait

1er mai. Réveillé à 5 heures. Tous les oiseaux familiers sont là, dans la petite vallée au-dessus de laquelle les obus passent et repassent. Assez rares jusqu’ici. De mon lit j’entends une Grive dans les peupliers, le Pinson, tous les chants familiers; un peu plus tard, le sifflement du Loriot ! Le temps est magnifique. Des Verdiers se poursuivent dans un lilas près de la petite maison. Une Draine chante puis le Loriot, encore assez hésitant. Un Rossignol des murailles, un mâle très beau, entre dans un petit trou de mur. La femelle ramasse à terre des racines sèches, pour bâtir son nid. Les migrateurs sont tous présents comme si rien n’était changé. Le soir, avant la tombée de la nuit, un Bruant jaune fait entendre son tsi-tsi-tsi-tsi-tsi-tîh.

6 mai. Pendant une « passe » d’artillerie, quelques obus tombent sur le village. Nos 75 et nos 50 répondent par coups isolés de 50 et par salves de trois à quatre coups de 75. Un Pinson, sur le toit de la maisonnette en face de nous, n’interrompt pas un instant son chant monotone et bruyant; des Verdiers chantent leur di-di-di; une Hirondelle mâle, posée à côté de sa femelle sur le même toit que le Pinson, gazouille sans s’arrêter. Arrivées ou départs leur sont indifférents. Les Moineaux piaillent, pendant que le bruit des 75 déchire l’air. Le Rossignol de muraille fait entendre sa note triste.
Un 77 allemand tombe à une cinquantaine de mètres du bureau. Un Merle chante dans le lointain.
Une Hypolaïs polyglotte chante sous le départ des coups de 90. Je remarque pourtant qu’une interruption de deux ou trois secondes a lieu aussitôt après la détonation, mais pas toujours. Par contre, une Fauvette des jardins ne suspend pas sa petite strophe commencée sous un coup de 90.
Ces intermittences dans le chant semblent dépendre, pour leur longueur, de la reprise du chant par une quelconque des espèces. Aussi, lorsque la Fauvette des jardins, par exemple, continue à chanter sans s’interrompre, le temps de repos dans le voisinage est à peine perceptible.
Le Verdier, lui, semble ne faire aucune attention aux coups de canon de 90.
Pendant une salve de 75 (trois coups) précédée d’un coup du même, le Verdier chante et le Moineau piaille. Immédiatement après, sifflement du Merle pendant trente secondes environ, et cri d’appel du Rossignol de muraille.


Il faudrait que je le relise, je me souviens que ça m’avait vraiment enchanté, ce bouquin. J’écouterai la symphonie de Vaughan Williams en même temps, tiens!
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15785
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

Une oeuvre en entier, ou juste un passage? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une oeuvre en entier, ou juste un passage?   Une oeuvre en entier, ou juste un passage? - Page 2 Empty2015-07-25, 15:24

Il y a même des compositeurs qui n’ont pas peur de t’ennuyer avec que des mouvements lents. Je pense notamment à Vaugan Williams, avec sa Symphonie n° 3 “pastorale” dont les mouvements sont 1) Molto moderato; 2) Lento moderato; 3) Moderato pesante; 4) Lento. Mais peut-être n’as-tu jamais pu atteindre le 4ème ?...

Je ne crois pas l'avoir écoutée. Et peut-être arriverais-je à l'écouter sans mal en entier. Chez moi, il n'y a pas de règle définie sur ce point. Disons que si je réalisais une compilation, je pense qu'instinctivement j'alternerais mouvements lents et mouvements rapides, peut-être pas de façon systématique, mais c'est ce que je ferais. C'est d'ailleurs ce que je m'appliquais à faire lorsque je réalisais à l'époque mes propres compilations sur cassette audio. A côté de cela, j'adore une oeuvre d'Alejandro Masso d'environ 70 minutes qui donne l'impression d'être un Lento continu. Aucune lassitude. Totalement onirique. Et moi qui suis en général plutôt réfractaire aux sons synthétiques, il y a en plus toute une partie électronique que j'adore. La musique finit toujours par m'amener à me contredire et me faire aimer des choses que je ne pensais jamais aimer... Very Happy


Dernière édition par Icare le 2015-07-25, 21:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Henri



Nombre de messages : 243
Age : 68
Date d'inscription : 23/05/2015

Une oeuvre en entier, ou juste un passage? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une oeuvre en entier, ou juste un passage?   Une oeuvre en entier, ou juste un passage? - Page 2 Empty2015-07-25, 16:26

Je ne connais pas du tout, mais d'après ce que tu en dis, ça devrait me plaire. Si tu pouvais me donner les références...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 15785
Age : 58
Date d'inscription : 13/11/2009

Une oeuvre en entier, ou juste un passage? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une oeuvre en entier, ou juste un passage?   Une oeuvre en entier, ou juste un passage? - Page 2 Empty2015-07-25, 17:18

Henri a écrit:
Je ne connais pas du tout, mais d'après ce que tu en dis, ça devrait me plaire. Si tu pouvais me donner les références...

En fait, c'est une musique de film; Non, ou la vaine gloire de commander d'Alejandro Masso. Il y a pas mal de parties vocales aussi, c'est même ce qui domine cette musique. Mais pour moi, c'est onirique et céleste, une invitation au rêve. Pour tout dire, c'est une B.O. que je connais depuis très longtemps et qui n'a pas subi l'usure du temps. Je l'apprécie toujours autant aujourd'hui.

voir ici


Dernière édition par Icare le 2015-07-25, 21:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Une oeuvre en entier, ou juste un passage? - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: Une oeuvre en entier, ou juste un passage?   Une oeuvre en entier, ou juste un passage? - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Une oeuvre en entier, ou juste un passage?
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Les "faux" classiques
» Opera Royal de Wallonie
» Jules Boucherit, un Juste parmi les Nations
» [Liste] Oeuvres classiques...
» Les musiques les plus joyeuses?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: