Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-28%
Le deal à ne pas rater :
PNY CS900 Series – Disque SSD 1 To 2,5″ SATA III à 71,99€
71.99 € 99.99 €
Voir le deal

 

 L'utopie d'une vérité absolue

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
claude fernandez



Nombre de messages : 122
Age : 72
Date d'inscription : 17/10/2014

L'utopie d'une vérité absolue - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: L'utopie d'une vérité absolue   L'utopie d'une vérité absolue - Page 2 Empty2014-12-04, 02:48

Snoopy a écrit:

En même temps on fait une bio avec les éléments que nous avons. Cela va de la production objective du compositeur plus tout ce qu'il y a autour (je pense aux correspondances). Il y a donc des compositeurs moins productifs et plus "discrets" que d'autres ce qui fait qu'il est difficile d'obtenir des informations pour en faire une bio précise.

Oui, c'est un facteur qui peut intervenir. Si certains compositeurs n'ont pas été connus de leur temps, on n'a pas le matériau biographique. À mon avis, la différence provient surtout de ce que l'on a fait des recherches biographiques sur les compositeurs que l'on veut mettre en exergue et très peu sinon pas du tout chez d'autres, pourtant connus à leur époque. Je vois tout de même plusieurs objections:
-d'abord l'étude d'un compositeur ou le développement d'un article dans une encyclopédie, un dictionnaire, une histoire de la musique ne se résument pas à la biographie, qui devrait être, si on veut s'intéresser à l'œuvre elle-même un élément secondaire. On peut commenter les œuvres, les analyser.. Accorder la prépondérance à la biographie est déjà une dérive extra-musicale.
-en second lieu, pour certains compositeurs peu considérés actuellement, presqu'ignorés des histoires de la musique grand public, on a (ou on pourrait si on réalisait les recherches nécessaires) largement le matériau biographique, et même souvent plus que pour les compositeurs dont les notices sont les plus développés, par exemple on pourrait avoir beaucoup plus de matière bioçgraphique sur Clementi que sur Mozart. Il suffit d'ouvrir les dictionnaires spécialisés comme le Grove dictionary of musicians pour voir que sur la plupart des compositeurs peu connus on a très largement de quoi étayer une notice importante. Ça arrive qu'il n'y ait rien dans le Grove, mais vraiment très très rarement, cela pour des compositeurs vraiment inconnus.
-en troisième lieu, de nombreux compositeurs ignorés par les histoires de la musique courantes ont connu une grande notoriété à leur époque (cas de Viotti par exemple), les éléments biographiques peuvent donc être retrouvés aussi facilement que pour les compositeurs don on développe inconsidérérment (à mon sens) les notices.
Revenir en haut Aller en bas
 
L'utopie d'une vérité absolue
Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» L'oreille absolue
» L'oreille absolue

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Communauté :: Discussions sur la musique-
Sauter vers: