Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Bomarzo d'Alberto Ginastera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15567
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Bomarzo d'Alberto Ginastera   Lun 4 Aoû - 11:38

Bomarzo est un opéra  en deux actes de Alberto Ginastera, son Opus 34, livret en espagnol de Manuel Mujica Laínez, basé sur sa propre nouvelle de 1962 qui raconte la vire excentrique de Pier Francesco Orsini, duc de Bomarzo, au XVIème siècle italien.

L'opéra fait usage du dodécaphonisme et quart de tons. L'oeuvre est en deux actes qui englobent un prélude et 15 scènes.


Rôles

Pier Francesco Orsini, duc de Bomarzo (ténor)
Girolamo, le frère aîné de Pier Francesco (baryton)
Maerbale, frère cadet de Pier Francesco (baryton)
Gian Corrado, le père de Bomarzo (basse)
Grand-mère de Bomarzo (contralto)
Pantasilea, courtisane de Florence (mezzo-soprano)
Julia Farnèse, épouse du duc (soprano)
Silvio de Narni, alchimiste au duc (baryton)
Abul, esclave de Bomarzo (rôle muet)
Nicolas, neveu de Bomarzo (ténor)


Synopsis

Pier Francesco Orsini, duc de Bomarzo, un bossu, boit ce que son astrologue Silvio de Narni prétend être une potion magique qui lui accordera l'immortalité. Cependant, la boisson se révèle être empoisonnée. Pendant que le poison commence à travailler, Bomarzo se rappelle sa vie dans une série de flashbacks.

Après qu'il ait subi les moqueries de ses frères Girolamo et Maerbale, le jeune Pier Francesco est entraîné par son père dans une cellule où un grand squelette danse et le hante. Plus tard, son père meurt dans une bataille. A Florence, le jeune, virginal Pier Francesco va voir Pantasilea, la courtisane. Cependant, il voit son image de bossu dans la chambre de miroirs, et ne peut la séduire.

Le frère de Pier Francesco, Girolamo tombe d'une falaise et meurt, et Pier Francesco devient ainsi le nouveau duc de Bomarzo. Il rencontre Julia Farnèse, qui préfère Maerbale, le frère de Bomarzo. Lors d'un festival de danse, le duc subit divers cauchemars. Alors qu'il essaie de courtiser Julia, il renverse un verre de vin rouge sur sa robe, qu'il interprète comme une prémonition de la mort.

Bomarzo et Julia finissent par se marier, mais Bomarzo devient alors impuissant, obsédé par des démons imaginaires qu'il croit voir dans la chambre nuptiale. Comme le temps passe, le duc crée de grandes sculptures fantastiques en pierre, symboliques de ses sentiments torturés. Il commence à penser que Julia le trahit avec Maerbale. Le duc ordonne à son fidèle esclave Abul de tuer son frère ; mais Nicolas, le fils de Maerbale, s'est aperçu du forfait.

L'astrologue Silvio compose la potion magique d'immortalité que Bomarzo va boire. Mais Nicolas, pour venger son père, empoisonne alors la boisson. Après avoir bu la potion, le duc meurt.

L'opéra a eu sa première mondiale à la Société de l'Opéra de Washington, le 19 mai 1967.  La même production a ensuite été donnée au New York City Opera, le 14 Mars de 1968. L'œuvre avait été prévue pour sa première représentation en Argentine le 4 Août 1967 au Teatro Colón, mais le président argentin, Juan Carlos Onganía, avait interdit la production, à cause de la teneur sexuelle de l'histoire. La première représentation en Argentine  n'a pas eu lieu avant 1972, avec le compositeur présent. La première production du Royaume-Uni était au English National Opera, le 3 Novembre 1976, une traduction en anglais de Lionel Salter.

A noter que le Jardin des Monstres existe bel et bien à Bomarzo, près de Viterbe, au nord de Rome.





Revenir en haut Aller en bas
 
Bomarzo d'Alberto Ginastera
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra, les ballets et le chant-
Sauter vers: