Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez
 

 Jakob Schgraffer (1799-1859)

Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19445
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

Jakob Schgraffer (1799-1859) Empty
MessageSujet: Jakob Schgraffer (1799-1859)   Jakob Schgraffer (1799-1859) EmptyLun 23 Juin - 9:25

Jakob Johann Anton Schgraffer (né à Bozen, Südtirol - aujourd'hui Bolzano, Italie -, le 15 mai 1799, mort à Bozen, le 23 Mars 1859) était un compositeur autrichien et organiste.

Fils de Fassbinders Jakob Schgraffer (1753-1802) et de Marie Riegler Gattin (1768-1813), il est devenu orphelin à 14 ans. Il a grandi avec son oncle paternel, hautboïste et propriétaire d'un café à Bolzano. Ses capacités musicales ont surpris la noblesse de la ville, qui ont rapidement aidé sa formation musicale. Il a étudié à Trente de 1816 à 1818 le piano et l'orgue avec M. Strecher. A Milan, il a étudié au Conservatoire (en 1821-1823) avec Vincenzo Federici (1764-1826). Là, il publie son premier ouvrage majeur, une symphonie à grand orchestre, qu'il a jouée dans une réduction pour piano à quatre mains, le 4 Octobre 1823. Il revint alors à Bolzano, où, en dehors de son travail au café de son oncle, il avait la position officielle d'organiste à l'une des églises locales. En 1840, il a fondé la Botznerische Kapelle, une impressionnante collection de partitions. Schgraffer fut nommé maître de chapelle de 1856, quelques années avant sa mort en mars 1859.


Jakob Johann Anton Schgraffer était l'un des compositeurs les plus importants de la région autrichienne du Tyrol du Sud, à une époque où Bozen (Bolzano), fit partie d'abord partie du Saint Empire romain germanique, puis de  l'Empire autrichien et enfin l' Empire d'Autriche-Hongrie. Dans ce contexte politique, Schgraffer a eu une vie relativement sédentaire. Sa formation italienne a influencé considérablement son travail. Son oeuvre est principalement religieuse, mais atteint aussi un bon niveau en ce qui concerne la musique instrumentale (il a remporté un prix à Milan). Les grandes œuvres orchestrales et religieuses conservent le style opératique italien. En ce qui concerne la musique religieuse mineure, elle est généralement plus simple, plus proche de classicisme, souvent homophonique avec des références constantes à la musique populaire régionale et traditionnelle qui a suscité l'intérêt de la ville tyrolienne. Sans surprise, la plupart de ses œuvres en partition sont dans les églises de Bolzano, mais aussi à Innsbruck, Salzbourg et même à Vienne et Milan.

Aujourd'hui son nom est difficile à trouver en dehors de Bolzano et sporadiquement en Autriche. Une des rares éditions est celle de Johann Gansbacher (1778-1844) en Autriche.

Parmi une centaine d'oeuvres on peut particulièrement noter sa Passionsoratorium "Die Angst und der Tod décembre Erlosers" et une Harmoniemesse en mi bémol majeur pour solistes, choeur, orchestre, cuivres, timbales et basse, publiée en 1828. Parmi ses autres oeuvres : Requiem en ut mineur, Miserere en mi bémol majeur, Graduel "Reges terrae", Tantum Ergo, Stabat Mater, litanies, psaumes, etc. ainsi que des cantates profanes et chœurs pour diverses occasions.
Parmi sa musique instrumentale : une symphonie, des ouvertures, divertimenti, pantomimes et pièces pour piano (basées entre autres sur des motifs d’opéras de G. Donizetti, C.M. von Weber) ainsi qu'une Tiroler Schützenmarsch et une Tiroler Schützenlied, pour divers ensembles.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19445
Age : 73
Date d'inscription : 19/08/2006

Jakob Schgraffer (1799-1859) Empty
MessageSujet: Re: Jakob Schgraffer (1799-1859)   Jakob Schgraffer (1799-1859) EmptyLun 11 Fév - 9:52

Voici une jolie Harmoniemesse !




https://www.youtube.com/watch?v=RmuHWy9RJWQ
Revenir en haut Aller en bas
laudec

laudec

Nombre de messages : 4729
Age : 67
Date d'inscription : 25/02/2013

Jakob Schgraffer (1799-1859) Empty
MessageSujet: Re: Jakob Schgraffer (1799-1859)   Jakob Schgraffer (1799-1859) EmptyMar 12 Fév - 9:27

En effet, très jolie cette Harmoniemesse (je ne connais pas ce terme ?), il s'en dégage quelque chose de dramatique et d'intense. Les chœurs sont sublimes Jakob Schgraffer (1799-1859) 185465
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Jakob Schgraffer (1799-1859) Empty
MessageSujet: Re: Jakob Schgraffer (1799-1859)   Jakob Schgraffer (1799-1859) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Jakob Schgraffer (1799-1859)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: