Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Franz Schubert (1797-1828)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Franz Schubert (1797-1828)   Mar 15 Aoû - 14:15

Franz Schubert, compositeur autrichien, né le 31 janvier 1797 à Vienne, décédé le 19 novembre 1828 à Vienne.

Franz-Peter Schubert naît à Vienne -plus précisément à Lichtental- en 1797. Son père Franz-Theodor, instituteur, lui donne ses premières leçons de violon, tandis que son frère Ignaz lui apprend le piano. De 1808 à 1813, il est chanteur dans le choeur de la chapelle impériale de Vienne et étudie au Konvikt (école de formation des chanteurs de la chapelle de la cour). Il devient ainsi l'élève d'Antonio Salieri, directeur de la musique à la Cour.

Pendant cette période de formation, il commence à composer, malgré les réticences de son père qui lui interdit même de rentrer à la maison, alors que sa mère est en train de mourir (1811-1813). Schubert écrit d'abord pour le piano (dès 1810), puis pas moins de huit quatuors à cordes, quelques ouvertures et des lieder. En 1812, il devient l'élève de Salieri, qu'il gardera en estime pendant toute sa vie. En 1813, fortement influencé par Haydn, mais surtout par Mozart, il compose sa première symphonie ; deux ans plus tard viennent son premier opéra, sa première messe et son premier chef-d'œuvre dans le domaine du lied : Marguerite au rouet (Gretchen am Spinnrade) (19.10.1814), alors qu'il connaît une histoire d'amour malheureuse avec la soprano soliste de sa première messe, Therese Grob.

Quelques années plus tard, en 1818, à Zséliz en Hongrie, il devient le précepteur des enfants du comte Esterhazy. Il y retournera en 1824 et tombera amoureux de la cadette des filles, Caroline.

Sauf quelques voyages en Autriche, notamment à Graz, Linz, Steyer, Gmünden, Salzbourg, Schubert passera la plupart de ses jours à Vienne, et, ayant abandonné la profession d'instituteur et d'aide de son père, il vivra la plupart du temps chez des amis et dédiera sa vie entière à la musique, à la composition, et à des réunions musicales, les « schubertiades », ces rencontres amicales où ses lieder connaissent leur premier succès. Certains (Maynard Solomon) pensent qu'il était homosexuel, mais la recherche sérieuse (Rita Steblin) a facilement pu infirmer cette thèse. Elle est d'autant moins importante que Schubert a été, en fait, victime du système de Metternich qui avait édicté en 1815 une loi qui lui rendait, comme à des milliers d'autres, le mariage impossible (Ehe-Consensgesetz). En 1822-23, Schubert tombe malade de la syphilis, et sa santé ne cesse alors de se dégrader. Il tire de son malheur une musique de plus en plus profonde et émouvante, au plus près de la souffrance et de la mort qui le guette (La jeune fille et la mort, Voyage d'hiver). Franz Schubert meurt, le 19 novembre 1828, un an et demi après Beethoven pour lequel il a éprouvé, sa vie durant, un respect et une admiration sans limites. Conformément à sa demande, Franz Schubert est enterré très près de lui.

De nature bohême, Franz Schubert n'aura pendant toute sa courte vie que peu d'argent, mais, il ne s'en souciera guère, surtout que ses amis sont toujours là pour l'aider, comme lui est là pour eux. Même s'il meurt de la fièvre typhoïde à l'âge de 31 ans seulement, il aura eu le temps de composer plus de 1000 œuvres dont quelque 600 lieder, pièces parmi les plus essentielles de son œuvre, composées sur des textes des plus grands poètes de la langue allemande (Klopstock, Goethe, Schiller, Rückert, Heine), de ses amis (Mayrhofer, Körner, Spaun, Schober, Senn, Collin, Schwind) ou de poètes qui sont restés connus grâce à ses lieder (Müller). Le baryton Johann Michael Vogl, très célèbre à l'époque, devenu l'ami et l'admirateur de Schubert, a largement contribué à faire connaître les lieder, tout comme le baron Carl von Schönstein et la cantatrice Anna Milder. Certains lieder connaîtront même un succès retentissant. Schubert a écrit pour tous les genres musicaux, excepté le concerto. Influencé par Haydn et Mozart, son art est cependant très différent. Ses compositions comme improvisées, très mélodiques et poétiques sont d'une grande imagination, d'une beauté naturelle, mais elles peuvent aussi être fantasques, rêveuses, souvent déchirantes, notamment après que le compositeur a été atteint de sa maladie incurable. Une musique émouvante, si justement utilisée par le cinéma, alors que son importance ne fut pas reconnue de son vivant (de nombreuses œuvres n'ont été jouées pour la première fois qu'après sa mort).

La numérotation des symphonies de Schubert, après les six premières, a posé problème par le passé. Avec la redécouverte progressive des partitions des nombreux projets de symphonies, abandonnés avec plus ou moins d'avancement par le compositeur. La Grande Symphonie D.944 reçut ainsi le numéro 7 après sa découverte en 1838 par Robert Schumann. La découverte de l'Inachevée dans les années 1860 lui fit attribuer ce même numéro 7, tandis que la Grande devenait numéro 8. Enfin la symphonie D.729, avec quatre mouvements complets mais non orchestrés, a été estimée comme une symphonie véritable et porte parfois le numéro 7, donnant à l' Inachevée le numéro 8 et à la Grande le numéro 9. cette dernière numérotation est aujourd'hui la plus acceptée et considérée comme acquise, même si le recours aux numéros du catalogue de Otto Erich Deutsch, D, est souvent nécessaire pour éviter les confusions.

Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Talisker

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 57
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Lun 23 Avr - 16:42

Un président de société reçoit en cadeau un billet d'entrée pour une représentation de la Symphonie Inachevée de Schubert. Ne pouvant s'y rendre, il passe l'invitation à Didier G., son Directeur des Ressources Humaines. Seule condition, que le DRH lui fasse un mémo sur la qualité du concert.

Le lendemain matin, le président trouve sur son bureau le rapport de Didier G., le DRH :

1 - les quatre joueurs de hautbois demeurent inactifs pendant des périodes considérables. Il convient donc de réduire leur nombre et de répartir leur travail sur l'ensemble de la symphonie, de manière à réduire les pointes d'inactivité.

2 - les douze violons jouent tous des notes identiques. Cette duplication excessive semblant inutile, il serait bon de réduire de manière drastique l'effectif de cette section de l'orchestre. Si l'on doit produire un son de volume élevé, il serait possible de l'obtenir par le biais d'un amplificateur électronique.

3 - l'orchestre consacre un effort considérable à la production de triples croches. Il semble que cela constitue un raffinement excessif, et il est recommandé d'arrondir toutes les notes à la double croche la plus proche. En procédant de la sorte, il devrait être possible d'utiliser des stagiaires et des opérateurs peu qualifiés.

4 - la répétition par les cors du passage déjà exécuté par les cordes ne présente aucune nécessité. Si tous les passages redondants de ce type étaient éliminés, il serait possible de réduire la durée du concert de deux heures à vingt minutes.

Nous pouvons conclure, Monsieur le Président, que si Schubert avait prêté attention à ces remarques, il aurait été en mesure d'achever sa symphonie.

Didier D., le DRH.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Lun 23 Avr - 17:44

Je connaissais Wink
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
chinook

avatar

Nombre de messages : 443
Age : 55
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Lun 23 Avr - 18:15

Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Lun 23 Avr - 20:54

Ecellente cette histoire. Je l'avais lue il y a très longtemps et j'ai été heureux de retrouver cet humour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Mar 24 Avr - 22:19

Je ne connaissais pas du tout mais c'est super! Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Schubert   Ven 20 Juil - 4:34

Schubert est mon compositeur préféré avec Bethoven. Ecoutez ça, vous connaissez tous.. Mais si.. trois hommes et un couffin, la scène ou Boujenah court dans tout la maison parqu'il ne trouve pas la petite fille

Schubert

Quand j'entend çette complainte mélancolique, je sens une petite larme qui vient
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Ven 27 Juil - 21:18

Beeen voilà, puisque c'est la fête à Schubert qui a gagné les votes des auditeurs aujourd'hui

quelques liens d'écoute que je ne cache pas Snoopy, trop de boulot :

Impromptu Gflat major, op 90
et Impromptu Eflat major, op 90

par Katrin Gislinge (ah que je l'aime celle-la Wink

http://music.download.com/katrinegislinge/3600-8277_32-100285727.html?tag=MDL_listing_song_artist


"An die Musik", Henri Sigfridsson (Bariton), Patricia Kopatchinskaja (P), recording from Meisterkonzerte Boswil, Switzerland 12.6.2004.

http://www.patkop.ch/sounds/schubert%20an%20die%20musik.mp3

Symphonie inachevée
par Paulus Orchester Stuttgard

http://www.se.hs-heilbronn.de/~po/recordings/2002-3-2/Schubert%20-%20Unvollendete%20-%201.%20Satz.mp3
http://www.se.hs-heilbronn.de/~po/recordings/2002-3-2/Schubert%20-%20Unvollendete%20-%202.%20Satz.mp3

Serenade par Martha Kostiouk Hollier
http://www.nwlaartgallery.com/MarthaKostioukHollier/MarthaKostioukHollierSerenadeFSchubert.mp3

Moments musicaux
(Elizabeth Kluegel, soprano, Ben Redwine, clarinet, Carl Banner, piano)
http://www.dcmusicaviva.org/recordings/hirt.mp3

Kyrie - Messe en Sol
par le Mit Chamber Chorus
http://web.mit.edu/21m.405/www/Samples/Kyrie.mp3

String quartet No 14 Rémin
par Borromeo String Quartet

http://img671.libsyn.com/img671/dbccb8245d3f53af33afaed624230f73/46aa3fd3/487/6940/schubert_d810.mp3

Trout Quintet
par le Washington Musica Viva

http://www.dcmusicaviva.org/recordings/trout1a.mp3
http://www.dcmusicaviva.org/recordings/trout2001.2.mp3
http://www.dcmusicaviva.org/recordings/trout2001.3.mp3
http://www.dcmusicaviva.org/recordings/trout2001.4.mp3
http://www.dcmusicaviva.org/recordings/trout2001.5.mp3

Fantasia in F minor for piano, for hands, op.103, d.940, 19:39
par Piano Duo Silver-Garburg

http://www.jmc.co.il/music/3-4.mp3

Je m'arrête là parce que coup de fatigue LOL

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Franz Schubert   Ven 27 Juil - 21:24

Trés bonne idée Coco, c'était trés silencieux chez moi, et je ne possède hélas pas grand chose de Schubert, quelques lieds, et oeuvres assez majeures, mais rien par rapport à ce qu'il a composé, donc je vais avoir le plaisir d'être en musique ce soir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Ven 27 Juil - 21:31

Il y a une petite pièce pour piano que j'adore mais que je n'ai pas trouvée parce que je ne sais plus comment elle s'appelle Laughing

C'est un adagio avec des harmonies magnifiques, ptet que Snoopy va me dégotter ça.

Coco
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Ven 27 Juil - 21:35

Coco a écrit:
Il y a une petite pièce pour piano que j'adore mais que je n'ai pas trouvée parce que je ne sais plus comment elle s'appelle Laughing

C'est un adagio avec des harmonies magnifiques, ptet que Snoopy va me dégotter ça.

Coco

C'est pas une pièce pour 4 mains ou la Sérénade?
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Franz Schubert   Ven 27 Juil - 21:40

La sérénade de SCHUBERT est une petite merveille, je l'ai entendue chantée à Vienne chez la Comtesse ERDODY, c'était vraiment un rayon de lumière au milieu des lieds de LOEWE
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Ven 27 Juil - 21:42

Ludwig a écrit:
La sérénade de SCHUBERT est une petite merveille, je l'ai entendue chantée à Vienne chez la Comtesse ERDODY, c'était vraiment un rayon de lumière au milieu des lieds de LOEWE

Oui elle est très jolie, je la jouais tous les jours au piano il fut un temps...
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Schubert Franz   Ven 27 Juil - 21:42

Franz SCHUBERT est toute finesse et délicatesse, pas assez joué dans les concerts
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Ven 27 Juil - 21:46

Ludwig a écrit:
Franz SCHUBERT est toute finesse et délicatesse, pas assez joué dans les concerts

Quand j'aurais un piano je veux bien y remédier Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Ven 27 Juil - 21:52

Snoopy a écrit:
Coco a écrit:
Il y a une petite pièce pour piano que j'adore mais que je n'ai pas trouvée parce que je ne sais plus comment elle s'appelle Laughing

C'est un adagio avec des harmonies magnifiques, ptet que Snoopy va me dégotter ça.

Coco

C'est pas une pièce pour 4 mains ou la Sérénade?

Non, en fait c'est bizarre c'est un adagio avec des accords très lents, il n'y a pas de mélodie, ça m'avait d'ailleur donné envie d'en écrire une dessus, j'avais vu cette partition chez un copain il y a très longtemps.

Coco

P.S. c'était court, 2-3 pages je crois me souvenir
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Franz Schubert   Ven 27 Juil - 21:53

Je ferai le vol Paris Moscou, pour avoir le plaisir de t'écouter, alors je fais des voeux pour qu'il arrive bien vite
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Ven 27 Juil - 21:54

Ludwig a écrit:
Je ferai le vol Paris Moscou, pour avoir le plaisir de t'écouter, alors je fais des voeux pour qu'il arrive bien vite

Very Happy Merci
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Ven 27 Juil - 21:55

Coco a écrit:
Non, en fait c'est bizarre c'est un adagio avec des accords très lents, il n'y a pas de mélodie, ça m'avait d'ailleur donné envie d'en écrire une dessus, j'avais vu cette partition chez un copain il y a très longtemps.

Coco

P.S. c'était court, 2-3 pages je crois me souvenir

Ca ne me dit rien du tout, pourtant j'ai pas mal étudié Schubert.T'es sure que c'est de lui?
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Ven 27 Juil - 21:56

Citation :
Ca ne me dit rien du tout, pourtant j'ai pas mal étudié Schubert.T'es sure que c'est de lui?

me semble que oui
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Ven 27 Juil - 21:58

Si tu arrivais à en jouer quelques bouts de mémoire et que tu m'envoies ca en mp3, j'arriverai peut etre à identifier le morceau?
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Ven 27 Juil - 22:00

Snoopy a écrit:
Si tu arrivais à en jouer quelques bouts de mémoire et que tu m'envoies ca en mp3, j'arriverai peut etre à identifier le morceau?

Non, m'en souviens pas et je l'ai jamais jouée alors pas non plus la mémoire des doigts

je me rappelle juste que ça m'avait fait une très forte impression, c'était très lent, très triste, juste des accords.
Revenir en haut Aller en bas
Snoopy
Admin
avatar

Nombre de messages : 21019
Age : 42
Date d'inscription : 10/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Ven 27 Juil - 22:14

Ben ça m'aide pas beaucoup... Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://musiqueclassique.forumpro.fr
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16118
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Sam 28 Juil - 9:51

Ta pièce, Coco, elle avait un nom, ou bien c'était simplement adagio ? Et c'était du piano à deux mains ou à quatre mains ?

En dehors des adagios de sonates ou de fantaisies, il n'y a que 3 oeuvres indépendantes pour piano seul intitulées adagio : celui en sol majeur D 178, celui en ré bémol D 505, et celui en mi majeur D 612.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   Sam 28 Juil - 11:24

joachim a écrit:
Ta pièce, Coco, elle avait un nom, ou bien c'était simplement adagio ? Et c'était du piano à deux mains ou à quatre mains ?

En dehors des adagios de sonates ou de fantaisies, il n'y a que 3 oeuvres indépendantes pour piano seul intitulées adagio : celui en sol majeur D 178, celui en ré bémol D 505, et celui en mi majeur D 612.

Me souviens pas si elle avait un nom Joachim. C'était pour piano à deux mains. Je vais aller écouter ces trois là pour voir si elle est dedans.

Merci

coco
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Franz Schubert (1797-1828)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Franz Schubert (1797-1828)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 13Aller à la page : 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: