Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Emanuel Siprutini (vers 1730- vers 1790)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16559
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Emanuel Siprutini (vers 1730- vers 1790)   Sam 10 Mai - 11:27

Emanuel Siprutini, ou Cipruttini ou Chiprutini (né vers 1730 aux Pays-Bas , mort vers 1790 à Londres) était un violoncelliste et compositeur de musique classique.

Emanuel Siprutini était le fils de parents juifs. On n'est pas sûr que c'était son nom de naissance. En effet, il semble qu'il ait pris ce pseudo à Amsterdam lorsqu'il commença à être connu comme remarquable violoncelliste.

Après avoir voyagé à travers l'Italie et l'Espagne, il s'installe à Londres, où le 27 Février 1756, il est apparu pour la première fois dans un concert. Otto Jahn prétendait à tort que le nom de  Sipruntini (sic) était dû à Leopold Mozart qui, lors de son voyage à Londres de 1764 a fourni beaucoup d'efforts - semble-t-il en vain - pour convertir Siprutini au catholicisme. Dans les années 1770, plusieurs de ses concerts ont été loués. Parmi ses élèves se trouvait John Crosdill (1751-1825).


Oeuvres

6 Solos (Sonates) pour violoncelle ou  violon et basse continue, op. 1 (Londres)
6 duos pour violon et violoncelle, ou 2 violons, op. 2 (Londres, 1755)
Six Solos (Sonates) pour Violoncelle, avec basse continue, opus 3 (Londres, Worman)
Six Solos (Sonates) pour Violoncelle, avec basse continue, publié comme op. 5 et op. 7 (Londres)
Six Solos pour Violoncelle, avec basse continue "pour les harpes", op. 6 (Londres)






Dernière édition par joachim le Sam 10 Mai - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3394
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Emanuel Siprutini (vers 1730- vers 1790)   Sam 10 Mai - 14:29

J'ai beaucoup d'affection pour ce genre de musique et contrairement à Icare qui n'aime guère les solo, moi j'aime ça, de temps à autres, j'apprécie le fait d'écouter un instrument solo, même le basson ! j'ai l'impression d'avoir quelqu'un en face de moi qui me parle de sa vie et cela m'émeut très fort, je me sens comme la confidente de celui ou celle qui joue Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11320
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Emanuel Siprutini (vers 1730- vers 1790)   Sam 10 Mai - 15:16

Je ne disais pas ça pour le violoncelle que j'accepte assez facilement en solo, sauf qu'ici il est accompagné. C'est davantage problématique pour moi avec des instruments comme le trombone, le basson ou le saxophone qui pourtant sont des instruments que j'aime beaucoup et dont je raffole dans le domaine du concerto ou de la musique de chambre mais que je préfère en général accompagné d'un autre instrument, tel que le clavecin, le piano ou la harpe. Je pense cependant que je n'étais pas jusqu'ici tombé sur les oeuvres qui pouvaient me faire changer d'avis et que je n'ai tout simplement pas l'habitude d'écouter ces instruments en solo, c'est-à-dire sans aucun accompagnement. Question de familiarisation et certaines pièces de Brewaeys m'ont apparemment fait évoluer dans ce sens-là.  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16559
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Emanuel Siprutini (vers 1730- vers 1790)   Sam 10 Mai - 19:29

Moi aussi j'ai du mal avec les instruments à cordes ou à vent en solo (même chez les "grands", comme les suites de Bach pour violoncelle seul, ses partitas pour violon, et même pour les caprices de Paganini). Je trouve en effet que ces instruments gagnent beaucoup à être accompagnés d'un piano, clavecin ou même en duo avec un 2ème violoncelle (comme ceux d'Offenbach) ou autre instrument : par exemple j'aime beaucoup la sonate pour basson et violoncelle de Mozart. Bien sûr tout ça c'est question de goût personnel.

Pour en revenir aux "solos" de Siprutini, en fait à cette époque, "solo" signifiait souvent solo avec basse continue.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16559
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Emanuel Siprutini (vers 1730- vers 1790)   Dim 2 Avr - 19:03

Réécoute cet après midi du CD des sonates - ou solos - pour violoncelle et basse continue opus 7, ci-dessus.

Je ne me souvenais plus de l'impression qu'elles m'avaient faite il y a 3 ans, mais toujours est-il que cette fois ci je les aime beaucoup, et j'ose même dire plus que les sonates pour violoncelle (viole de gambe) du grand J.S. Bach, plus que celles de Vivaldi et même que celles de Boccherini Embarassed

Faut écouter en priorité la 3ème en la majeur (à 22'45 sur le lien youtube)...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emanuel Siprutini (vers 1730- vers 1790)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emanuel Siprutini (vers 1730- vers 1790)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: