Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 chorales et choristes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2595
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Mer 28 Juin - 22:01

P.S. pour Jean, sur "colorature".. je crois qu'on en a déjà parlé deux ou trois fois !!  Wink

Je suis une soprano ainsi "classée" depuis que je chante. C'est à dire une soprano qui chante très haut (la plus haute voix de ma chorale), qui vocalise beaucoup (jusqu'au contre-ut encore... Hélas j'allais jusqu'au contre-fa quand j'avais 25 ans mais le temps passe, cher Monsieur !).
Toute proportions gardées de façon très très humble ( Laughing ), j'ai une voix qui se rapprocherait un peu par analogie, d'une Natalie Dessay ou d'une Patricia Petibon.
Et, il paraît que ma voix a "une couleur", bon, c'est comme ça que mes chefs successifs m'ont "cataloguée".
Dans certaines chorales, cela s'appelle "soprano 1", lesquelles sont plus ou moins expressives dans leurs voix, c'est le propre du chant. Certaines qui semblent un peu "plates" dans les aigus, assurent parfois très bien leurs graves...
Il y a beaucoup de types de sopranos, soprano lyrique, dramatique etc.... Les classifications sont complexes, je crois (sauf erreur, mais là ce n'est pas moi qui l'invente).
Je crois donc que ma chef (très experte encore une fois), appelle ses deux sopranos qui peuvent chanter très haut et vocaliser, des "sopranos colorature". 
Cela dit, moi je dirais bien comme ça, étant donné la couleur profonde de sa voix, que Jonas Kaufmann est un baryton-ténor colorature, mais il paraît que ça ne se dit pas (je suis en train de plaisanter  Hehe).

Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6540
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Mer 28 Juin - 23:36

Anouchka a écrit:
P.S. pour Jean, sur "colorature".. je crois qu'on en a déjà parlé deux ou trois fois !!  Wink

Je suis une soprano ainsi "classée" depuis que je chante. C'est à dire une soprano qui chante très haut (la plus haute voix de ma chorale), qui vocalise beaucoup (jusqu'au contre-ut encore... Hélas j'allais jusqu'au contre-fa quand j'avais 25 ans mais le temps passe, cher Monsieur !).
Toute proportions gardées de façon très très humble ( Laughing ), j'ai une voix qui se rapprocherait un peu par analogie, d'une Natalie Dessay ou d'une Patricia Petibon.
Et, il paraît que ma voix a "une couleur", bon, c'est comme ça que mes chefs successifs m'ont "cataloguée".
Dans certaines chorales, cela s'appelle "soprano 1", lesquelles sont plus ou moins expressives dans leurs voix, c'est le propre du chant. Certaines qui semblent un peu "plates" dans les aigus, assurent parfois très bien leurs graves...
Il y a beaucoup de types de sopranos, soprano lyrique, dramatique etc.... Les classifications sont complexes, je crois (sauf erreur, mais là ce n'est pas moi qui l'invente).
Je crois donc que ma chef (très experte encore une fois), appelle ses deux sopranos qui peuvent chanter très haut et vocaliser, des "sopranos colorature". 
Cela dit, moi je dirais bien comme ça, étant donné la couleur profonde de sa voix, que Jonas Kaufmann est un baryton-ténor colorature, mais il paraît que ça ne se dit pas (je suis en train de plaisanter  Hehe).


Je n'ai aucun souvenir qu'on en ai parlé Wink !!??...

Wikipédia n'est sans doute pas toujours précis, complet et sans erreur ...toutefois, leur article
résume ou explique bien la "définition" que je me faisait d'une colorature...J'y assimilais aussi " les arias de ténor un peu "acrobatique" comme dans Rossini...Et je n'y vois pas du tout un Jonas Kaufmann dans cette catégorie...
Comme le dit Wikila "colorature" n' est pas déterminé par la hauteur de note où une voix peut accéder...mais plutôt par la "virtuosité" souvent acrobatique et spectaculaire d'un aria...ainsi nombre de mezzos et haute-contre ont cette particularité pour parvenir à chanter ce que pas mal de compositeur ont écrit!

Je n'ai jamais entendu parler de soprano "colorature" dans toute les chorales que j'ai fréquenté, en Suisse ou en France ou lors de festivals ...

Si Calbo passe par là...ou Bel Canto?... Wink


(Redirigé depuis Colorature)

En musique classique, le terme coloratura1 (du latin « colorare » qui signifie « orner »)2 qualifie une voix virtuose apte à réaliser des vocalises complexes au sein d'un répertoire richement orné : trilles, arpèges, notes piquées, etc. Il est également employé fréquemment sous les formes francisées colorature ou coloratoure.

Ce type de spécialisation vocale est apparu au XVIIe siècle en même temps que l'opéra et s'est développé aux siècles suivants, propagé par les castrats du XVIIIe siècle, et les prime donne du XIXe dans les fameux « airs de bravoure ». Même si par la suite, le mot coloratura a pu être plus ou moins généralisé à l'ensemble du chant classique, profane aussi bien que sacré, il désigne avant tout l'une des caractéristiques du bel canto italien.

Théoriquement, le mot pourrait être appliqué à tout type vocal, masculin aussi bien que féminin, capable d'aborder ce genre de répertoire. Depuis la disparition des castrats, cependant, ce terme a été habituellement associé aux seules voix féminines légères (soprano et mezzo-soprano essentiellement). Par extension, la colorature désigne une voix de femme, particulièrement souple et étendue, spécialiste du chant lyrique orné. Le terme est souvent employé à tort pour désigner la catégorie la plus aiguë des sopranos dont la cantatrice française Mado Robin (surnommée par les Américains « the French stratospheric colorature ») fut le symbole dans les années 1940-1950.

Exemples de rôles de colorature :

La Reine de la Nuit dans La Flûte enchantée de Mozart (soprano dramatique coloratura) ;
Zerbinette dans Ariadne auf Naxos de Richard Strauss ;
Lucia dans Lucia di Lammermoor de Gaetano Donizetti (soprano lyrique coloratura) ;
Rosina dans Il barbiere di Siviglia de Rossini (mezzo-soprano coloratura).


wikipédia
Revenir en haut Aller en bas
Musica Enchiriadis

avatar

Nombre de messages : 132
Age : 35
Date d'inscription : 22/02/2017

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Mer 28 Juin - 23:53

Very Happy
Et moi je maintiens  : il n'y  a  aucun sens à parler de soprano colorature pour une voix de choeur. Ta chef de choeur fait un abus de langage manifeste Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://musicaenchiriadis.wordpress.com/
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2595
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Jeu 29 Juin - 0:31

Alors ma chef de choeur fait un abus..., et je me suis laissée tromper... Comment caractériserais-tu alors ma voix, Musica, très haute, très claire, et apte aux vocalises et paraît-il expressive ? Comme ça je pourrais lui faire rectifier à la rentrée...  Very Happy
Bien sûr j'avais lu tout cela sur Wikipédia, Jean... !! , car ça me faisait bizarre que 4 de mes chefs de choeur m'aient dit que j'avais une voix de soprano colorature... Donc OK, ils se sont tous plantés. (chouette pour des chefs formés au chant et diplômés de musicologie pour l'un d'entre eux ! Bravo...).

Anouchka a dit a écrit:
Cela dit, moi je dirais bien comme ça, étant donné la couleur profonde de sa voix, que Jonas Kaufmann est un baryton-ténor colorature, mais il paraît que ça ne se dit pas (je suis en train de plaisanter  ).
Quant à Jonas Kaufmann, Jean, C'ETAIT UNE BLAGUE (j'espère que vous avez un peu d'humour..).
Bon en attendant j'ai parait-il une très jolie voix et d'ailleurs tiens, j'enverrai une vidéo youtube un de ces jours, en voix off sur un paysage marin (comme ça vous ne verrez pas mes beaux cheveux blonds, na !).

Ptdr

P.S. : 
Le terme est souvent employé à tort pour désigner la catégorie la plus aiguë des sopranos dont la cantatrice française Mado Robin (surnommée par les Américains « the French stratospheric colorature ») fut le symbole dans les années 1940-1950. "Wikipedia"


Comme quoi, plein de gens se gourrent depuis des dizaines d'années... Petibon et Dessay sont qualifiées de "colorature", par exemple...
Cela dit, j'ai chanté la Reine de la Nuit, mais il y a... trente ans ( Hehe)


Dernière édition par Anouchka le Jeu 29 Juin - 0:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2595
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Jeu 29 Juin - 0:51

P.S. : Ah oui, je reprécise parce que sinon les malentendus... (et comme notre forum est très lu, je ne voudrais pas me faire enguirlander !
Notre concert était public et il y a eu un monde fou (même pas assez de places). On était ravis. Oui, concert gratuit, juste comme ça pour faire plaisir. Première étape.
Ensuite, on a fermé le Prieuré pour notre soirée choristes-musiciens-conjoints, pour être tranquilles entre nous , avec nos petits délires et notre buffet. C'était donc le "public" entre copains. 
Souvent après les concerts, on organise des petits "pots" entre nous, avec un petit verre et une part de gâteau...
Mais là, c'était quand même d'une autre dimension !  Wink

Pour les 20 ans de ma chorale Caecilia du Morbihan, on était dans le grand hangar d'un copain ostreiculteur tout un après-midi et une soirée. Là, beaucoup de temps pour nous, on n'avait pas de concert, nous nous sommes amusés du genre tout ce que je vous ai raconté, on s'est fait des "quizz" musique classique pour les mélomanes avertis (il y a des petits jeux pour ça comme des quizz pour tout d'ailleurs, pour ceux que ça intéresse..). Le buffet était bien meilleur qu'un traiteur car on a épargné de l'argent à la chorale et on avait tous préparé des tas de trucs sympas.

Musica, à quand ton anniversaire de chorale ?  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Musica Enchiriadis

avatar

Nombre de messages : 132
Age : 35
Date d'inscription : 22/02/2017

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Jeu 29 Juin - 9:26

On s'est mal compris, probablement.
Je ne doute pas que tu as une voix de soprano colorature, lorsque tu chantes seule.

Mais aucune des caractéristiques propres du colorature n'est utilisée dans le soprano choral (agilité démesurée, légèreté démesurée, tessiture au-dessus du contre-ré, vocalise fine et ciselée très rapide...). Tout ça n'est jamais écrit par un compositeur dans une partie chorale.
Une voix "à tout faire", soprano lyrique, convient parfaitement au travail en choeur, avec la nécessité évidente de gros changements pour gommer l'aspect soliste au profit du groupe.

Sur les 4 chefs de chœur formés (et diplômés en musicologie) : rien d'étonnant. L'approximation est érigée en règle dans les formations "pro". Et en France, l'étiquette "musicologie" a été employée à toutes les sauces, et ne veut plus rien dire en terme de qualité (de l'étudiant du CNSM qui a un 2h/semaine/1an un cours d'intro à la musicologie, à un titre délivré par un conservatoire, une université, une Ecole normale, jusqu'au docteur, tout le monde se réclame musicologue Laughing  )
Revenir en haut Aller en bas
https://musicaenchiriadis.wordpress.com/
Jean

avatar

Nombre de messages : 6540
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Jeu 29 Juin - 16:24

Je confirme , s'il en était besoin, ce que te dit "Musica":

Pas plus lui que moi, dans ce débat, n'a prétendu que tu n'étais pas soprano colorature!!!! ou que tu n'avais pas une très jolie voix! Wink  Déjà pour "juger" aurait il fallu t'entendre!!!...et si on t'entend , par exemple ,  dans le choral "Jesus demeure ma joie" de la cantate 147 de Bach, ce n'est pas ce qui peut révéler que tu es soprano colorature, par contre on pourra constater que tu as une très jolie voix! Wink  ....
Imaginons qu'un (ou une!) connaisseur en registres vocaux, ne connaisse (par exemple) de Nathalie Dessay que son enregistrement de trois cantates de Bach (ou bien d'autres enregistrements !) et de Patricia Petibon  que sa récente participation dans le rôle de Mélisande , au Pelléas et Mélisande de Claude Debussy....ce n'est pas avec ces oeuvres qu'il pourra déceler avoir à faire à deux sopranos "colorature" (ou du moins qu'elles l'étaient)!!

Plus encore, dans les parties de sopranos dans une oeuvre chorale (même si elle a été composée par Rossini!!) ...il n'est aucunement indispensable d'être soprano colorature! Ce qui évidemment n'empêche aucunement une soprano colorature d'y participer, qu'elle ai une très belle voix ou une voix plus ...banale ou quelconque.

Cà n'empêche évidemment pas une ou un chef de choeur, qui normalement s'y connait en voix, de te préciser que tu as une voix de soprano colorature si elle t'entend dans ce type de répertoire ...mais si elle te... sollicite pour entrer dans sa chorale spécialement parce que tu es "colorature"...c'est plutôt...bizarre

NB Quant à la beauté d'une voix, bien que cela est souvent  subjectif , elle ne dépend pas du "registre" . Par exemple, j'ai toujours préféré la beauté de la voix de Kiri Te Kanawa , qui n'a jamais été colorature à celles de Nathalie Dessay ou Patricia Petitbon Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2595
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Jeu 29 Juin - 18:11

Merci beaucoup pour vos messages à tous deux  Mains
En fait, j'ai appelé notre prof de chant aujourd'hui (qui n'est pas le chef de choeur). Il m'a dit : 
"Tu étais "une soprano léger, colorature" dans certains rôles -quand je chantais certaines arias mozartiennes en soliste-.
Désormais, tu deviens une "soprano lyrique", parce que ton timbre ne va plus au-delà du contre-ut, et que tu as gagné beaucoup en "coffre" et amplitude de voix. Tu peux tenir quelques arias de soprano lyrique "colorature" lorsque cela demande un solo vocalistique spécifique, mais tu es , tout simplement, une soprano lyrique, la plus haute de la chorale, capable de vocaliser quand c'est nécessaire, et .."X"....., commet une erreur de confusion entre "colorature", et "la voix la plus haute" des sopranos.
Voilà, ouf, il a complètement raison je crois, je suis passée de soprano léger à soprano lyrique en raison de mon changement de timbre, (finalement parfois vive vieillir un peu, je tiens mieux mes graves entre autres). Colorature dépend des solos que l'on me donne !

Rosina de Rossini ("le Barbier..") , par Di Donato, est alors un très bel exemple de mezzo-soprano.. colorature.. , dans sa mythique prestation au Covent ?

J'avoue que je m'en fichais un peu !! (si, si), -je ne suis pas narcissique à ce point- mais je comprends mieux cette erreur qui se trimballe depuis longtemps dans le milieu du chant..... Ma petite impro perso, arrangement, de Bach sur la flûte, c'était évidemment en soprano lyrique car il n'y a rien de colorature dans cette musique (à part , quand même, donner un peu de couleur à sa voix !).

A bientôt Jean et Musica !! 
(au fait Jean, tu es peut-être passé de baryton-ténor à basse, maintenant ? -je PLAISANTE, JEAN  Hehe).
Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2595
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Jeu 29 Juin - 18:57

Musica a écrit:
Une voix "à tout faire", soprano lyrique, convient parfaitement au travail en choeur, avec la nécessité évidente de gros changements pour gommer l'aspect soliste au profit du groupe.

C'est clair.. sauf que pourquoi garder alors des sopranos dans une chorale, qui n'ont pas de coffre, ont une voix que je qualifie de pas trop expressive ? Ou parfois qui ne chantent pas ? On en revient à une discussion d'il y a quelques semaines = Cela signifie, et je le dis sans aucune méchanceté, qu'il faudrait virer la moitié de ma chorale....  Crying or Very sad
Que faire quand on est un chef, qui en garde pas mal par gentillesse, et qui s'appuie pour les répèts et les concerts uniquement sur une trentaine ? Devenir une chorale semi-professionnelle, avec une sélection rigoureuse et l'obligation de lire la musique, mais cela, elle ne le fera jamais. 
C'est un autre débat et d'ailleurs une conversation intéressante avec ma chef dimanche, m'a permis de constater qu'elle évitait de heurter frontalement les choristes..., lorsque je lui demandais quand nous chanterions "du russe", "du japonais".., elle m'a dit qu'elle y réfléchirait (Dieu sait qu'elle a su faire avec ses classes de chant d'étudiants !).... 
Dommage Musica que tu ne sois pas en Vendée, tu devrais grâce à tes contacts, y faire des émules !!  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6540
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Jeu 29 Juin - 23:42

ben il t'arrive ce qui arrive à la grande majorité des sopranos coloratures quand elles sont dans la cinquantaine plutôt que dans la trentaine ... Wink
Mais encore une fois, nos remarques ne portaient pas sur "ta" voix...mais sur le répertoire des chorales ou choeurs qui n'ont pas besoin de coloratures ce répertoire n'étant pas écrit pour elles...
Quant aux chorales ou choeurs qui, peuvent être de très bonnes qualité, c'est certain que cette qualité se dégrade avec l'âge et selon les individus...et dans ce domaine, les voix graves sont "favorisées" par rapport aux voix aigues!
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2595
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Mar 5 Sep - 19:54

Reprise de chorale vendredi 8 septembre prochain..
Hop, on repart pour trois concerts de fin d'année... En-dehors des traditionnels chants de Noël , on va enfin terminer ce Gloria de la messe en si bémol de Schubert + Rimski-Korsakov + du Mozart (je ne sais pas encore quoi), + du jazz (en anglais bien sûr).
Ma chef m'a dit aujourd'hui que les trois concerts seraient complètement différents les uns des autres. A suivre...  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2595
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Ven 15 Sep - 23:22

Très triste nouvelle ce soir en arrivant à la répèt de chorale : Musica.. si tu me lis, peut-être pourras-tu comprendre.. ce qui peut se passer dans ces cas-là...
La moitié de la chorale était absente (sans doute le "bouche à oreille"). Pas de chef de choeur, le piano recouvert, des têtes d'enterrement. Le président de l'assoc nous a appris que notre chef arrêtait la chorale définitivement, pour raisons qui semblent être de "burn-out", genre dépression.. 
Comme c'était presque une amie, je l'avais eue assez longuement au tel. il y a une dizaine de jours, elle semblait enjouée, ravie de son été avec ses petit-fils, de redonner des cours de piano, et on a parlé beaucoup musique...Me disant : "Tu vas être contente, on va chanter pas mal d'anglais et du Mozart ! (et finir le fameux Gloria de la messe en mi bémol de Schubert). Mais vous n'aurez les nouvelles partitions que courant septembre" (la choriste chargée des photocopies étant malade -ce qui était vrai-). 
Ce fut un choc. Ensuite, les langues se sont déliées, y compris celle de notre président. Il semblerait qu'il y ait eu une ambiance exécrable dans le "bureau" de l'association -la majorité des choristes , nous l'ignorions-.. Problèmes frontaux de personnalités etc..
Ensuite, la majorité des choristes aussi, d'après ma chef, "ne chantaient pas ou chantaient mal" (on en a déjà parlé). Elle aurait voulu une chorale avec maximum 20 choristes (Musica si tu me lis, tu me suis..).. , mais qu'elle ne pouvait pas virer des gens, par gentillesse etc...
La semaine dernière fut une répétition formidable, nous avons révisé des chants de Noël très sympas, le fameux "Gloria", le "Benedictus" de Jenkins, l'Alleluia de Mozart (sans partition, juste à l'oreille).... On a très bien travaillé, je l'ai quittée sur un très beau sourire.
Je savais qu'elle avait des problèmes graves de santé au dos (mais elle ne voulait pas en parler). Pas un cancer, mais elle était toujours assise derrière son piano (sauf évidemment lors des concerts).
Nous devions avoir des musiciens avec nous à presque toutes les répétitions...
La semaine dernière, il y a un homme qui a quand même dit "ah, non, s'il faut chanter de l'anglais, moi je ne chante pas". Et une choriste qui a fait une réflexion maladroite.
Peut-être notre chef n'avait-elle pas encore pris sa décision, mais que ce furent "les gouttes d'eau qui firent déborder le vase"...

La grande question ce soir était : "Est-ce qu'on continue ? Avec qui ? etc.., etc... " . J'en ai eu marre, je suis partie, sous le choc et vaguement écoeurée de ces bla-blas..

Je ne peux m'arrêter de chanter, mais je ne peux aller dans des "petites chorales de village". J'enverrai une lettre à ma chef dans deux ou trois semaines.

Très, très triste...  Crying or Very sad Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 353
Age : 74
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Sam 16 Sep - 15:36

Ah, oui, chère Anouchka, c'est en effet très, très triste No .

Je connais cela, la même chose m'est arrivée quand je faisais du théâtre, pendant mes études. Toujours les mêmes problèmes de personnalité(s).

Au début, tout le monde ne voit que le but commn : la beauté. Tout le monde est très engagé, et pendant un certain temps, tout va bien, parce que les égos sont encore en sommeil. Mais, avec le temps, certains d'entre eux se réveillent, et les considérations individuelles finissent par l'emporter sur le bien commun.

C'est particulièrement vrai dans les ensembles amateurs, où tout repose sur la bonne volonté, et où, au bout d'un certain temps, certaines choses finissent par ressortir parce qu'il n'y a aucune autorité nulle part.

Dans un groupe professionnels sans grande vedette, cela arrive moins, parce que le pain des gens est en jeu. Mais même là, les grandes explosions comme celle de ta chorale arrivent aussi, et certains ne peuvent ou ne veulent pas faire l'effort nécessaire minimum pour garantir la survie du groupe.

J'ai une amie qui chante dans une chorale de niveau quasi professionnel, et même à ce niveau, il y a des problèmes importants. La difficulté est que pour certains, le groupe ne constitue pas un « trésor » suffisant pour qu'ils oublient leurs égos.

C'est ainsi, c'est l'humanité telle qu'en elle-même, c'est ce qui se passe aussi au niveau de notre société mondiale : les égos l'emportent sur le plus grand bien commun, et chacun tire au maximum de son côté. On voit le résultat.

j'ai connu cela aussi en sport, lorsque je jouais au rugby. Il y a ceux qui pensent d'abord collectif, et ceux qui ne pensent qu'à leur petite gu... Evil or Very Mad , qui ne rêvent que d'exploit personnel, même si ce n'est pas bon pour l'équipe. C'est une réction enfantine.

On a parfois l'impression qu'il en est de même dans l'humanité tout entière... Crying or Very sad No Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Musica Enchiriadis

avatar

Nombre de messages : 132
Age : 35
Date d'inscription : 22/02/2017

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Sam 16 Sep - 17:20

 Malheureusement, sur le long terme, c'est bien souvent comme ça que ça se passe entre un chef et un choeur d'amateurs.
Notons que même dans les meilleurs orchestres du monde, il y n'y a pas non plus une entente entre tous les musiciens ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://musicaenchiriadis.wordpress.com/
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2595
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Sam 16 Sep - 18:58

Merci pour vos messages, et l'analyse de Kristian est très pertinente (et rejoint ce que tu dis Musica). C'est exactement ça, les egos ressortent, la chef était critiquée sur tel ou tel point (qui n'a pas de défaut, non ?), alors que ce qui comptait, c'était notre résultat collectif -qui devenait vraiment bon malgré les "boulets" qui ne viennent le vendredi que pour voir les copains-. Etre chef de choeur, c'est un immense boulot. Elle a dû réaliser en "craquant", que le jeu n'en valait plus la chandelle, que les résistances pour chanter de l'anglais, de l'allemand etc.. , + certaines oeuvres "difficiles", étaient trop nombreuses. En bref, qu'elle s'emm... pour rien.
Je lui avais proposé de fonder un petit choeur avec maximum 15/20 personnes, elle pensait que j'avais raison, mais ne s'en sentait pas "le droit" par rapport à la chorale actuelle (et par rapport à la jalousie que cela aurait créé avec d'autres choristes etc..). 
Je suis écoeurée, car pour moi un chef c'est un chef, on l'écoute et c'est tout, sans état d'âme. !!
Dommage pour le flûtiste qui nous avait trouvé de superbes partitions jazzy, et Renaissance ! parait-il (lui, je le recontacterai, il peut être favorable à la création d'un petit choeur et il a le niveau pour).
Oui Musica, tu as raison, et le président en parlait hier : Dans toutes les chorales (ou presque) , les ensembles et les orchestres, il y a obligatoirement des problèmes relationnels, même au sein des "très connus"..
Personnellement, je pense que si on ne se plie pas à la "discipline", on n'a rien à y faire. On laisse ses états d'âme au vestiaire , me semble-t-il ?  Rolling Eyes
Il parait bien tard (16 septembre), pour trouver un nouveau chef maintenant. La chorale semi-professionnelle des Sables d'Olonne, qui ne chante que du classique, aimerait bien que je les rejoigne, mais franchement je n'en ai pas envie. Je vais demander les nouvelles partitions qui avaient été pressenties et les étudier dans mon coin en attendant que tout ça se tasse....  Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16485
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Sam 16 Sep - 19:31

Avec l'énergie que tu possèdes, Anouchka, je suis sûr que tu résoudras cette épreuve, quitte à créer une chorale toi-même (tu en as la capacité je crois). Kiss
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2595
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Sam 16 Sep - 20:06

Merci Joachim. Kiss .Je ne crois pas. "Coacher" des copains pour certaines partitions, monter des "sketches", étre musicalement érudite et chanter c'est vrai, mais une chorale, c'est une direction. C'est de l'autorité. Cela implique une maîtrise parfaite de la connaissance de l'équilibre entre quatre pupitres, et beaucoup de doigté dans le choix des partitions. Et ça, d'une part cela me demanderait de faire un stage de chant pour, mais aussi l'énergie, BEAUCOUP DE TEMPS, et la recherche de quelques choristes de "niveau". Et ça, tu vois, ceux que je connaîs (dont deux-trois musiciens), ils sont aussi écoeurés et ils n'ont sans doute pas envie.. En plus, le problème de trac !! Je ne me vois pas devant un public...
Si je fais un truc, ce serait peut-être pour le "fun", des petits ateliers chants marrants à la maison, juste pour se faire plaisir entre quelques copains...

Dans ma chorale bretonne, quand le chef est décédé après plusieurs années de lutte contre un cancer du colon, d'une certaine façon, il avait préparé sa relève. L'une des choristes a repris le flambeau, et la chorale "Caecilia" continue d'exister et de donner de beaux concerts (avec des échanges et des voyages, ce que ma chef actuelle n'aimait pas faire et que certains lui reprochaient vertement -et alors, timidité ou problèmes de santé, elle avait le droit, non ?-). 

Pour parler d'une chose un peu plus amusante..., en faisant des rangements cette semaine, je suis tombée sur un jeu de quizz sur la musique classique (fiches accompagnées d'un CD). Oups ! Je me suis dis que j'aurais drôlement besoin de tes lumières (de toutes les vôtres, d'ailleurs), c'est difficile et pas spécialement des "tubes" !  Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 353
Age : 74
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Dim 17 Sep - 0:44

Oui, Anouchka, c'est terrible de vivre ça, c'est déchirant. Surtout pour les gens comme toi qui adorent ce qu'ils font, et se trouvent épouvantablement punis de choses dans lesquelles ils n'ont rien à voir. Mais le problème de tous les groupes amateurs est que tout le monde ne les rejoint pas pour les mêmes motifs. Il n'y a que relativement peu de gens qui sont intéressés essentiellement par l'aspect artistique, par la beauté, le divin. Une majorité des gens trouvent ça « sympa », c'est une occasion de voir des gens intelligents et talentueux, ça change, on a des relations sociales, et peu être du succès. Mais assez rares sont ceux, comme toi, dont la préoccupation essentielle est la musique et rien que le musique, et qui, partant, sont prêts à sacrifier beaucoup de choses moins importantes.

La vie de groupe, de toute façon, est très difficile.Et s'il y a des affinités, il y a aussi le contraire, c'est-à-dire des incompatibilités, qui, à terme, sucutent toutes sortes de réactions. De mineures au début, elles croissent et amplifient, pour finir par devenir insupportables. Et quand, comme dans le cas de ta chorale, c'est au sein même de l'assosiation organisatrice que se trouvent les attaques, alors, ça ne peut plus tenir.

Je comprends tout à fait ton chef : dans un groupe de ce type, en musique plus qu'ailleurs, le sommet de la pyramide qu'est le chef est le lien qui unit tout le monde, c'est un peu comme le chef de cuisine dans un restaurant, le capitaine d'une équipe de rugby, etc... Même si le chef n'est pas le petron de l'association qui sous-tend l'activité, il ou elle est la plaque tournante indispensable de qui tout dépend. Et, bien entendu, cette personne n'est pas au courant de tout ce qui se dit derrière son dos – elle n'en connaît qu'une toute petite, infime partie. Et quand tout explose, boum ! Elle prend tout dans la figure, plein de choses auxquelles elle ne s'attend pas, qui, la plupart du temps, sont injustes, et qui, en général la blessent profondément. Et là, malheureusement, il n'y a rien à faire, ce n'est pas raccomodable.

Mais pourquoi le petit groupe de gens passionnés dont tu fais partie ne créent-ils pas une autre association plus restreinte, avec les vrais talents vraiment intéressés par la musique ? Qu'est-ce qui vous en empêche ? Une association, cest enfantin à monter. Bien sûr, tout dépend de ce que seraient vos buts, et là, tu es la seule à savoir. Mais pourquoi pas ? La même chose transposée au théâtre nous est arrivée, quand j'étais étudiant. Notre troupe avait marché le tonnerre, pourtant, mais après un an, ce n'était plus tenable. Nous avons donc fait sécession, et avons fodé une autre association, dont nous avons formé le noyau, et avons assez rapidement recruté, et le succès a été au rendez-vous (Avec le Chevalier d'Olmedo, de Lope de Vega, adaptation d'Albert Camus, s'il vous plaît). Bien sûr, il faut repartir presque de zéro, mais c'est beaucoup moins frustrant que de devoir encaisser sans action. L'action guérit.

Toi, telle que je te connaîs, c'est chanter qui te guérira. Sans quoi, tu seras en manque perpétuel. Regarde bien cela, et vois si tu le supportera. Moi, je ne crois pas, pour toi, la souffrance sera trop grande. Alors, il faut que tu agisse, d'une façon ou d'une autre. Tu n'es pas faite pour rester dans le silence, ce n'est absolument pas ta nature. Tu n'es bien que dans l'action. Dans l'inaction, tu vas dépérir intérieurement, je te connais.

Une fois que tu auras bien absorbé, digéré le choc, retrouve ceux qui sont intéressés, et parlez-en, même sans but précis. Parlez, débriefez, retrouvez-vous, appréciez-vous les uns les autres, et agissez ensemble. C'est la seule solution !!! Conseil d'ami !
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2595
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Dim 17 Sep - 18:56

Kristian a écrit:
Je comprends tout à fait ton chef : dans un groupe de ce type, en musique plus qu'ailleurs, le sommet de la pyramide qu'est le chef est le lien qui unit tout le monde, c'est un peu comme le chef de cuisine dans un restaurant, le capitaine d'une équipe de rugby, etc... Même si le chef n'est pas le petron de l'association qui sous-tend l'activité, il ou elle est la plaque tournante indispensable de qui tout dépend. Et, bien entendu, cette personne n'est pas au courant de tout ce qui se dit derrière son dos – elle n'en connaît qu'une toute petite, infime partie. Et quand tout explose, boum ! Elle prend tout dans la figure, plein de choses auxquelles elle ne s'attend pas, qui, la plupart du temps, sont injustes, et qui, en général la blessent profondément. Et là, malheureusement, il n'y a rien à faire, ce n'est pas raccomodable.

Tu as entièrement raison, ça me refait pleurer, mais il est normal que je fasse progressivement ce deuil (bien sûr non de notre amitié, mais d'elle comme chef); je la laisse se reposer un bon bout de temps avant tout simplement de lui écrire (elle avait l'habitude, elle aime bien mes lettres).
Tu as aussi complètement raison (c'est ton jour, rires.... Wink ), : Je ne peux pas m'arrêter de chanter. J'étais dans Schubert, dans Jenkins, dans Bach, dans Mozart et dans le chant Renaissance. Très sincèrement, j'étais l'une de ses trois meilleurs choristes, je le dis sans forfanterie aucune, avec une basse qui joue aussi de la clarinette, et un ténor qui chante dans la chorale semi-professionnelle. Elle et moi parlions si souvent musique ensemble, dont il y a dix jours, que je suis effondrée, mais elle est très soutenue par sa fille (qui est psychologue d'ailleurs et habite à St Gilles Croix de Vie, non loin d'ici), et ses petit-fils. 
Non, Kristian, je ne peux pas arrêter de chanter, c'est une partie de ma vie. Seule, c'est moins convivial, plus difficile, tu comprends ?
Il faut laisser décanter cela.. Je suis déjà sollicitée pour un projet de concert qui se donnerait à 1 500 choristes (plusieurs chorales de Vendée), au Vendée-Space de La Roche sur Yon, avec des répèts une fois par mois. Genre : "partition grandiose", ex. "l'ode à la joie" de Beethoven ou similaire. Pour l'instant, je n'ai envie de rien, j'aurais l'impression d'une trahison.
Je pense à notre "prof de chant respiratoire", celui qui nous faisait faire du yoga respiratoire toutes les répèts, qui a une magnifique voix de ténor soliste (il chante dans une autre chorale, "la super classique" d'ici : Qui va peut-être réussir à me faire craquer, mais la chef ne m'emballe pas -alors qu'à chaque fois que je l'ai vue, elle me faisait des compliments-.. Avoir deux chorales me semblait une trahison envers ma Danièle.
Je ne sais plus trop où j'en suis, mais je sais qu'elle donne des cours de piano (si elle n'a pas craqué de ce côté-là aussi, ce fut si brusque..), à des gens même sexagénaires qui n'ont jamais touché un piano !
Pour résumer.. (merci de me lire dans mes états d'âme..  Kiss), c'est qu'il faut absolument que je chante, et que je bouge.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 353
Age : 74
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: transfert   Lun 18 Sep - 14:30

Anouchka a écrit:
il faut absolument que je chante, et que je bouge.

Ben oui, quoi ! Ça saute aux yeux de quiconque te connaît un tant soit peu. Tu n'es pas faite du tout pour l'inaction. Donc cajole quelque temps ton chagrin, histoire de l'adoucir, de le digérer et d'en tirer les leçons et...

EN AVANT nom d'un petit bonhomme...
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6540
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Mar 19 Sep - 17:06

Vraiment désolé pour toi Anouchka ...j'espère que tu retrouvera rapidement une ...voie pour chanter en chœur!

Il semble que j'ai eu de la chance, dans toutes les chorales que j'ai fréquentées , en Suisse, comme en France...de n'avoir pas rencontré ce problème de conflit avec le chef de chœur Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 353
Age : 74
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: tranfert   Mar 19 Sep - 18:46

Jean a écrit:
Il semble que j'ai eu de la chance, dans toutes les chorales que j'ai fréquentées , en Suisse, comme en France...de n'avoir pas rencontré ce problème de conflit avec le chef de chœur Wink

Oui, mais tout le monde n'a pas eu, comme toi, la chance de travailler avec Michel Corboz, veinard !

Euh... enfin, en fait de chance, il fallait quand même que tu sois au niveau, compliments ! Il doit bien y avoir un enregistrement auquel tu participes, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6540
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Mar 19 Sep - 23:19

Certes, mon passage chez Corboz reste un moment très fort !! Wink ...Mais j'ai aussi fréquenté des chorales où comme chez Anouchka, même si je pense que la motivation des chanteurs était principalement la musique, une bonne partie n'avait guère de "qualité" de chanteurs Wink

Chez Corboz , j'ai participé à son 1er enregistrement de la Passion selon St Jean de Bach:


ainsi que ce Stabat Mater de Schubert : très belle œuvre assez peu connue:


l'oratorio de l'Ascension de Bach avec une cantate...(mais ne semble pas réédité)

En fait j'y suis resté 3 ans; la chance que durant cette période mes horaires de boulot me permettaient d'assister au répétitions hebdomadaires à Lausanne .J'ai du renoncer ensuite pour ce problème d'horaire...mais en même temps un peu soulagé de ne plus me taper les aller-retour Annecy Lausanne toute les semaines! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2595
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: chorales et choristes   Mar 19 Sep - 23:51

Merci Jean pour tes beaux témoignages. Ce dut être une magnifique expérience. Wink J'ai chanté le Stabat Mater de Schubert il y a plusieurs années, en Bretagne. Mais ce n'est pas le travail avec Corboz et un prestigieux enregistrement chez Erato... (petit veinard de Jean !).
Je suis contente de te lire, car je m'inquiétais un peu de ton silence, figure-toi... (j'en ai fait part sur le fil "absent").
Je vais me bouger, Kristian, mais pas dans l'urgence. Avec quatre jours de recul, je comprends que ma chef en ait eu marre (les conflits dans le bureau, les choristes pas très à la hauteur etc..).
Et dire que je viens d'apprendre ce soir que Ron ferme son site Mozart à la fin du mois de septembre !! (j'y avais aussi créé un fil sur les chorales). Quelle désolation encore ça...

Crying or Very sad
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: chorales et choristes   

Revenir en haut Aller en bas
 
chorales et choristes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra, les ballets et le chant-
Sauter vers: