Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Philippe HUREL, né en 1955.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11479
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Philippe HUREL, né en 1955.   Dim 6 Avr - 20:42

Eléments biographiques (source IRCAM)

Philippe Hurel est un compositeur français né le 24 juillet 1955 à Domfront. Il  étudie la musicologie à l'Université de Toulouse, puis entre au Conservatoire supérieur de musique de Paris. Il participe aux travaux de recherche musicale à l'Ircam en 1985-1986 et 1988-1989. De 1986 à 1988, il est pensionnaire à la Villa Médicis (Académie de France à Rome). En 1995, il reçoit le prix de la Fondation Siemens à Munich pour Six Miniatures en Trompe-l'œil.

En 1991, il fonde et assure la direction artistique de l'ensemble Court-circuit, placé sous la direction musicale de Pierre-André Valade. De 1997 à 2001, il est professeur de composition à l'Ircam dans le cadre du Cursus d'informatique musicale. Il est en résidence à l'Arsenal de Metz et à la Philharmonie de Lorraine de 2000 à 2002.

Il reçoit le Prix Sacem des compositeurs en 2002 et le Prix Sacem de la meilleure création de l’année en 2003 pour Aura.

Ses œuvres, éditées par Gérard Billaudot et Henry Lemoine, ont été interprétées par de nombreux ensembles et orchestres sous la direction de chefs tels que Pierre Boulez, David Robertson, Jonathan Nott, Esa-Pekka Salonen, Reinbert de Leeuw, Bernard Kontarsky, Stefan Asbury, Kent Nagano, Peter Eötvös, Markus Stenz, Ed Spanjaard et Pierre-André Valade avec lequel il travaille régulièrement.

Parmi ses œuvres récentes, deux pièces sont composées en hommage à Georges Perec, Cantus (2006), créée au festival Musica par Françoise Kubler et l’ensemble Accroche-Note et Espèces d’espaces, commande de l'État créée en 2012 à la biennale musique en scène de Lyon par Elise chauvin, Jean Chaize et l'ensemble 2e2m dirigé par Pierre Roullier.

Step, commande du Fonds franco-américain pour flûte, clarinette, percussion et piano est créé en 2008 par le New York New Music Ensemble. L’ensemble ICE de New York consacre au compositeur trois concerts monographiques à New York (Miller Theater), Boston (Gardner Museum) et San Francisco.

Philippe Hurel est l’invité du Festival Maerzmusik à Berlin qui lui a commandé, en collaboration avec le Berliner Festspiele et la ville de Warburg, Phasis pour saxophone et ensemble. À Paris, l’Ensemble intercontemporain crée, en avril 2008 à la Cité de la Musique à Paris, la nouvelle version de Aura pour piano et grand ensemble.

En 2010, l'Ensemble Nikel crée Localized corrosion à Tel Aviv, et Praeludium vient compléter le cycle orchestral Tour à Tour, composé déjà de Tour à Tour I (2008). Tour à Tour III est créé en mars 2012 au Printemps des Arts de Monaco, auquel s'ajoutera un nouvel opus en 2015, Tour à Tour II, commande de l’Orchestre philharmonique de Radio France. Troisième volet d'un autre cycle, Jeu, Plein-jeu, commande du CIRM pour accordéon et électronique, est créé en 2010 par Pascal Contet et repris en juin 2012 durant le ManiFeste de l'Ircam.


J'ouvre ce petit topic sur Philippe Hurel qui recueillera dans un avenir relativement proche mes impressions sur quelques-unes de ces oeuvres que je compte découvrir durant cette année.  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Talisker

avatar

Nombre de messages : 157
Age : 58
Date d'inscription : 01/04/2007

MessageSujet: Excellent !   Lun 7 Avr - 10:38

Philippe est un compositeur excellent, et un ami — je lui ai dédié ma pièce de 2012 pour l'Ensemble intercontemporain. Il a composé quelques oeuvres que j'aime beaucoup. Je pourrais recommander "Aura" pour piano et orchestre. Il existe également une version avec ensemble/orchestre de chambre. Deux oeuvres plus anciennes déjà me séduisent également beaucoup : "à mesure" pour 6 instruments et "Flash Back" pour orchestre. À découvrir, donc.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.lucbrewaeys.com
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11479
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Philippe HUREL, né en 1955.   Lun 7 Avr - 18:37

Merci pour ces repères, Talisker, car, sinon, j'y serais allé plus ou moins à l'aveugle, ce qu'il m'arrive souvent de faire, d'ailleurs. C'est en aveugle que j'avais abordé ta musique, par exemple. Je fonctionne beaucoup de cette façon même encore aujourd'hui. Obligé avec les contemporains! Au début, il y a une vingtaine d'années de cela, alors que j'étais totalement (ou presque) ignare en ce domaine, j'avais évidemment ciblé les noms les plus médiatisés, (officialisés) mais à l'exception de BERIO, LIGETI et BOULEZ - j'ai toujours vénéré sa Sonatine pour flûte et piano - Very Happy - je n'étais pas vraiment convaincu par ce que j'avais écouté. Le déclic s'est davantage effectué avec des compositeurs dont personne ne parlait, tout au moins en France, pas même les médias spécialisés.

En ce moment, je cible trois compositeurs contemporains, Philippe Hurel, Henri Pousseur et Luc Ferrari. Pour le dernier, le pas fut déjà franchi puisque je me suis, comme promis, procuré sa Symphonie Déchirée. (pas encore écoutée   )
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11479
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Philippe HUREL, né en 1955.   Mer 9 Avr - 19:00

Et bien voilà! J'ai franchi le pas aujourd'hui-même! Je me suis enfin procuré mon premier disque de Philippe Hurel. Je vais pouvoir l'écouter dans le cycle que je viens d'entamer et qui est entièrement dédié à des compositeurs français; Levaillant, Ledroit, Zavaro, Fauré (Requiem), Duruflé (Requiem), Olivier Bensa, Jolivet, Lenot, Preschez, Paulet, Chamouard et Ferrari,. Je vais donc introduire mon disque de Hurel à la place des Requiem respectifs de Fauré et Duruflé afin d'éviter un cycle trop long.

Mon cd comprend trois oeuvres de Philippe Hurel, malheureusement, aucune citée par Talisker. Je n'ai trouvé que ce cd-là et je me suis donc laissé quand même tenter par Phonus - ou la voix du faune pour flûte et orchestre (2004), avec Benoît Fromanger à la flûte, l'Orchestre Philharmonique d'Oslo sous la direction de Christian Eggen; Figures Libres pour huit musiciens (2001) par l'Ensemble Court-circuit sous la direction de Pierre-André Valade, puis Quatre Variations pour percussion et ensemble (1999-2000) avec Matthew Ward à la percussion et le Argento Chamber Ensemble sous la direction de Michele Galante.

Je reviendrai sur chacune de ces oeuvres après les avoir écoutées.  
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11479
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Philippe HUREL, né en 1955.   Sam 12 Avr - 19:27

Et bien voilà c'est fait! Je viens d'écouter, pas plus tard qu'hier soir, pendant que mon épouse et notre fille regardaient Arthur à la télé, les trois oeuvres mentionnées dans mon précédent commentaire, et j'ai eu le souffle coupé par la formidable créativité qui anime Phonus - ou la voix du faune pour flûte et orchestre. J'ai été soufflé par la fantastique énergie qui en a jailli. J'aimerais en parler avec plus de précision mais ce n'est qu'une première écoute. Outre l'impression d'entendre plusieurs flûtes à certains moments de l'oeuvre, il y a un assez long soliloque du soliste vers son milieu qui aboutit à un étrange cri rauque, probablement poussé par le flûtiste. J'ai été surpris car je ne m'y attendais pas. Je ne sais pas à quoi il correspond dans l'esprit du compositeur mais c'est sur ce cri d'homme que l'oeuvre semble rebondir progressivement vers un complexe sonore fascinant entre la (les) flûte(s) et l'orchestre.       

La seconde pièce du cd Figures Libres pour huit musiciens est dans une formation et une dynamique sonore qui me vont à merveille. J'ai beaucoup aimé la virulence du premier mouvement avec ses sons vifs et pleins, ses rythmes complexes et impulsifs. Quatre Variations pour percussion et ensemble m'a également plu même si j'en garde, pour le moment, un souvenir plus vague, moins précis. Il faut dire que Phonus m'a vraiment fasciné et a dû laissé son effet lorsque j'écoutais les oeuvres suivantes.    

J'y reviendrai, ça c'est sûr! 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16660
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Philippe HUREL, né en 1955.   Sam 12 Avr - 19:58

Icare a écrit:
Je viens d'écouter, pas plus tard qu'hier soir, pendant que mon épouse et notre fille regardaient Arthur à la télé,

 Ptdr  Ça me rappelle quelqu'un  Laughing  Sauf que chez moi on n'aime pas trop les variétés, c'est plutôt Thalassa ou les Racines et les ailes... mais j'avoue que je regarde souvent aussi.

Je ne peux rien ajouter à ton post précédent, je ne connais pas ce compositeur. Mais un morceau pour percussion et ensemble, ça m'étonnerait que j'aime...
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11479
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Philippe HUREL, né en 1955.   Ven 19 Juin - 23:02


Plus d'un an s'est écoulé avant que je réécoute les trois oeuvres que je possède de Philippe Hurel. Les impressions n'ont pas beaucoup évolué, d'autant plus que le Concerto pour flûte Phonus, ou la voix du Faune (2004, commande de Barbara et Luigi Polla pour l'orchestre d'Oslo) est apparut exactement comme dans le souvenir que j'en avais gardé, une oeuvre virtuose, volubile, expressive, faisant référence au Prélude à l'Après-midi d'un Faune de Claude Debussy. La prestation de Benoît Fromanger y est d'ailleurs admirable. Comme je l'ai déjà dit, il y a beaucoup de créativité dans cette musique. Quant à la virtuosité, elle n'est pas ici le mauvais fruit d'une exhibition prétentieuse, plutôt l'expression d'un dépassement de soi, une transcendance intime entre le flûtiste et son instrument. Il se libérera d'une intense "cadenza" par un cri inattendu, un cri rauque et viscéral, peut-être symbolique d'une certaine manière, alors que le concerto reprend un second souffle dans un dynamisme qui restera constant jusqu'à la note finale. Lors de la première écoute, j'avais été frappé par le premier mouvement de Figures Libres pour huit musiciens, (2000/2001, commande de Barbara et Luigi Polla pour l'Ensemble Recherche de Freiburg). Bizarrement, cette fois-ci, c'est celui que j'ai le moins aimé des trois. J'ai surtout aimé les deux autres. Mais, globalement, c'est une musique très rigoureuse et incisive et ce caractère-là me plait beaucoup de toute façon...ces cordes vives et tranchantes, au nombre de trois...Il y est dit que les huit instrumentistes (flûtiste, clarinettiste, hautboïste, percussionniste, pianiste, violoniste, altiste, violoncelliste) doivent affronter ces figures avec une virtuosité à toute épreuve et la dimension sportive du titre fait aussi référence à cette exigence de contrôle musculaire, tant la précision rythmique desdites figures interdit le moindre relâchement. Effectivement, à l'écoute de cette oeuvre, j'avais l'impression de musiciens sous haute tension auxquels le répit n'est pas permis avant l'ultime mesure. Les Quatre Variations pour percussion et ensemble (2000, commande de l'Ensemble Intercontemporain) est une musique qui me parle autant sur le plan rythmique que par sa riche palette sonore; la saveur qu'elle arrive à extraire du son proprement dit, son exploration de timbres contrastants, encore une fois sa grande vivacité et le rebond rythmique que Philippe Hurel semble avoir hérité de son expérience du jazz.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Philippe HUREL, né en 1955.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Philippe HUREL, né en 1955.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: