Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Roméo et Juliette, Serge Prokofiev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Anouchka



Nombre de messages : 2065
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Roméo et Juliette, Serge Prokofiev   Dim 6 Avr - 19:56

Sauf étourderie de ma part... Le fil n'existe pas...
C'est un tel chef d'oeuvre, que je vous en parlerai un peu plus tard ... En espérant des réponses !
Je viens à un mois d'écart de voir deux versions différentes (St Petersbourg et le Royal Opera House), mais sur la même chorégraphie et le même luxe de mise en espace peu ou prou, car la chorégraphie de Noureev a été abandonnée depuis la fin du siècle dernier.
C'est troublant, splendide, et l'intrigue de Shakespeare parfaitement respectée, dansée, mimée.... Extraordinaire d'émotion...
Je suis ravie de voir que le forum fait la place belle aux ballets....  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15567
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Roméo et Juliette, Serge Prokofiev   Lun 7 Avr - 11:09

Voici toujours ce qu'on dit sur Wiki

La création du ballet fut difficile. L'œuvre est une commande de 1934 du Kirov de Leningrad, mais lorsque Prokofiev proposa le thème de Roméo et Juliette, le théâtre refusa. Prokofiev signa alors un contrat avec le Bolchoï pour la représentation du ballet, mais là encore les choses se passèrent mal. Une fois la partition achevée, à l'été 1935, les danseurs déclarèrent le ballet indansable, notamment à cause de la complexité rythmique et de passages jugés inaudibles. Prokofiev retravailla alors sa partition en 1936 pour en tirer deux suites pour orchestre symphonique en sept mouvements, ainsi qu'une transcription pour piano. Une troisième suite fut écrite en 1946.

Le ballet ne fut finalement créé qu'en 1938 à Brno, où il fut très bien accueilli, puis suivit une première russe en 1940 au Kirov (chorégraphie de Léonide Lavrovski), et au Bolchoï en 1946. Une version du ballet a été créée pour le ballet de l'Opéra de Paris le 19 octobre 1984. Depuis, le ballet de l'Opéra de Paris danse cette production fréquemment, comme dernièrement en novembre 2013.

C'est une de ses œuvres les plus appréciées en raison de la haute inspiration mélodique, de la grande variété rythmique et du caractère mémorable des thèmes principaux (la célèbre et sinistre "Danse des chevaliers" et ses diverses variations ; le délicat et foisonnant thème de Juliette).


Incroyable quand même que ce ballet ait eu du mal à s'imposer. Il est quand même plus "classique" que le Sacre du Printemps, qui a fait scandale à l'époque (1913)


A toi, Anouchka  Wink 
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2065
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Roméo et Juliette, Serge Prokofiev   Lun 7 Avr - 17:11

Merci Joachim, c'est vrai que j'avais aussi lu cela sur Wikipédia. L'histoire de la chorégraphie (désormais contestée) de Noureev et du triomphe qu'il fit en reprenant le ballet avec la non-moins mythique Margot Fonteyn... sont également complexes.
Je suis en plein boulot, je reviens vers vous après le dîner pour vous donner mon témoignage, et pourquoi la version anglaise m'a plus touchée, finalement...
La musique est tellement sublime qu'elle peut s'écouter seule, bien sûr...mais ! même ceux qui n'apprécient pas les ballets, doivent voir le spectacle, car c'est vraiment la tragédie qui est sur scène, les danseurs devenant de vrais comédiens (sans parler des décors, effets visuels, duels "en vrai" sur scène !). A bientôt.  Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2065
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Roméo et Juliette, Serge Prokofiev   Mar 8 Avr - 0:45

-suite post ci-dessus- :

Bien sûr, c'est la merveilleuse musique de Prokofiev  ***, et l'intrigue de la plus célèbre des pièces de Shakespeare, qu'il faut retenir avant tout !

J'ai vu deux versions, sur Brava et Mezzo, à un mois d'intervalle :

- une version du Royal Opera House, d'il y a quelques mois, avec Natalia Osipova -Juliette-  (la nouvelle prima donna du Covent), et Carlos Acosta -Roméo- qui fait partie de la compagnie depuis plusieurs années.
Chorégraphie : Kenneth Mac Millan, chorégraphe anglais.
- une version du Théâtre du Marinsky à St Petersbourg, avec Diana Vishneva -Juliette- et Vladimir Shklyarov -Roméo-
Chorégraphie : Leonid Lavroski

Tout d'abord, il est intéressant de savoir que la chorégraphie d'origine est de Leonid Lavroski, alors Directeur du Kirov, lors de la création  (enfin) du ballet.
Ensuite, tous les chorégraphes de renom ont voulu s'approprier cette oeuvre fascinante. Dont Noureev, qui recréa le ballet en novembre 1977 avec Margot Fonteyn dans une version d'anthologie.
Celle-ci finalement fut trouvée trop "flamboyante", déjantée, compliquée à mettre en scène. Donc.. retour à la chorégraphie d'origine, un peu arrangée suivant les compagnies.

Les deux versions sont magnifiques au niveau costumes (d'époque), décors, soin des détails, figurants etc... La version anglaise est plus gaie, plus Shakespearienne d'une certaine façon (scènes du premier acte, Mercutio etc..). La version russe plus tragique, plus sombre même dans ses couleurs (sauf l'extraordinaire décor peint de la scène du balcon, arrière-plan sur les paysages riants de Vérone).

MA PREFERENCE :
La version anglaise, pour deux raisons : celle évoquée ci-dessus (plus de couleurs, de panache, et des duels à frémir de réalisme -réglés par un maître d'armes et qui demandent aux danseurs d'être des épéistes !-.
Egalement, j'ai trouvé en Osipova à la fois plus de passion et d'abandon, moins de maîtrise que sa collègue Vishneva.
Et , surtout, CARLOS ACOSTA, danseur étoile cubain   (noir donc), de 40 ans, immensément connu dans le monde de la danse classique depuis des années. Son interprétation est totalement solaire, son jeu d'acteur très émouvant (il pleure, même), et sa danse est d'une amplitude et d'une virtuosité incroyables. Il compose un Roméo très viril, musclé, fou de rage dans ses duels, très sensuel dans ses scènes d'amour..   Et le fait qu'il soit noir, même dans le contexte de la Vérone de l'époque, ne pose aucun problème de crédibilité (Souvenez-vous de Denzel Washington dans le film de Kenneth Brannagh "Beaucoup de bruit pour rien" de Shakespeare. Les grands seigneurs maures dans l'Angleterre et l'Italie de la Renaissance étaient reçus comme des princes). Carlos Acosta se partage entre Londres et Cuba. Il va interpréter "Giselle" au printemps pour le Royal Opera.

J'espère que je ne vous ai pas ennuyés.... Pour ceux que cela tente, il est préférable de relire le texte de l'intrigue avant la vision, ainsi tous les méandres de cette merveilleuse histoire d'amour, de vie et de mort, deviennent parfaitement limpides...............

*** : Beaucoup de thèmes célébrissimes, dont celui de la fameuse "danse des chevaliers" du premier acte.. Plutôt lugubre (surtout version russe), et de très nombreuses fois repris dans plusieurs films, séries, pubs.... (voir Youtube..)....  Wink


Dernière édition par Anouchka le Mar 8 Avr - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15567
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Roméo et Juliette, Serge Prokofiev   Mar 8 Avr - 9:53

J'ai vu ce ballet il il a quelques années à la TV, mais je ne sais plus de quelle chorégraphie (peut-être Noureiev ?) ni quels danseurs.

Merci pour tes précisions, Anouchka.  Very Happy 

Parmi les ballets de Prokofiev - sept en tout - il y a encore Cendrillon qui est assez renommé. Je ne l'ai jamais vu, mais la musique est belle, elle aussi. Ce ballet me semble plus romantique que Romeo, lequel est peut-être plus "sauvage".
Revenir en haut Aller en bas
laudec



Nombre de messages : 2914
Age : 64
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Roméo et Juliette, Serge Prokofiev   Mar 8 Avr - 21:39

Anouchka a écrit:
J'espère que je ne vous ai pas ennuyés.... Pour ceux que cela tente, il est préférable de relire le texte de l'intrigue avant la vision, ainsi tous les méandres de cette merveilleuse histoire d'amour, de vie et de mort, deviennent parfaitement limpides...............

Bien au contraire, tout ce que tu dis là me donne vraiment envie de ne pas rater ce ballet à son prochain passage près de chez moi !
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka



Nombre de messages : 2065
Age : 55
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Roméo et Juliette, Serge Prokofiev   Mar 8 Avr - 22:02

Merci pour vos avis, cela m'encourage !
Oui, Cendrillon c'est très beau ! Mais ,malgré la méchante belle-mère et tutti quanti, moins "sauvage" effectivement.. (J'aime beaucoup ce mot, Joachim, qui correspond parfaitement à l'ambiance de Shakespeare). Et Cendrillon, ça se termine bien !
De toute façon (et j'y reviendrai avec vous par exemple avec l'opéra de Prokofiev "Les fiançailles au couvent" -admirable chef d'oeuvre de 1943-), notre compositeur avait un sens de la dramaturgie incroyable. Prokofiev est "inclassable", il ne s'est jamais fondu dans aucun moule (toutes influences musicales confondues, évidemment logiques) , totalement libre, ce qui fait son génie !
Bon, ça c'est à suivre pour moi plus tard sur le fil du compositeur !
Revenir en haut Aller en bas
Bel Canto
Admin


Nombre de messages : 5597
Age : 60
Date d'inscription : 10/07/2007

MessageSujet: Re: Roméo et Juliette, Serge Prokofiev   Mer 9 Avr - 17:36

Si j'ai bonne mémoire, j'ai vu 2 fois ce ballet sur scène ... à Bruxelles par la troupe de ballets de Béjart et à Liège par ??? Je vais essayer de faire des fouilles pour plus de détails mais je me rappelle que les deux fois j'ai été très impressionnée.
Revenir en haut Aller en bas
http://vitabella.sosblog.fr/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Roméo et Juliette, Serge Prokofiev   Aujourd'hui à 18:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Roméo et Juliette, Serge Prokofiev
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: L'opéra, les ballets et le chant-
Sauter vers: