Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Peter LIEBERSON (1946-2011)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11072
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Peter LIEBERSON (1946-2011)   Ven 28 Mar - 12:18

Voilà un compositeur que je n'avais pas encore abordé ici et que je connais pourtant depuis longtemps, au travers de huit compositions: Drala et  Fire par l'orchestre de Cleveland, Concerto pour quatre groupes d'instruments, Accordance, Ziji et Raising the Gaze par le Asko Ensemble, Three Songs par la soprano Rosemary Hardy et le Asko Ensemble, et Free and Easy Wanderer par le London Sinfonietta. Parmi les compositeurs américains, on évoque beaucoup John Corigliano (compositeur que j'aime beaucoup par ailleurs) John Williams et certains "répétitifs" tels que Philip Glass et Steve Reich, ce qui est tout-à-fait justifié dans la mesure où ils font activement partie du paysage musical américain, cependant, il serait normal aussi de s'attarder un peu sur la part créative d'artistes tels que Michael Colgrass, Gunther Schuller et donc Peter Lieberson qui fait l'objet de ce nouveau topic. Ce qui caractérise chacune des oeuvres citées ci-dessus, qu'il s'agisse d'oeuvres écrites pour grand orchestre ou pour un ensemble plus modeste, c'est la grande vitalité qui en émane. J'ai l'impression d'une musique en fusion presque continuelle, en tout cas une musique qui s'apprivoise petit à petit, progressivement...Mes préférences vont pour Drala, une pièce en quatre parties qui se fondent en une seule, pour grand orchestre, et qui dégage une véritable énergie tout en développant une palette sonore assez impressionnante, Accordance pour un ensemble de chambre qui semble adopter un sérialisme assez souple et sans beaucoup de rigidité, finalement plus sensuel qu'intellectuel ou cérébral, et enfin Raising the Gaze, toujours pour ensemble de chambre, d'une énergie communicative, le genre de morceau que je pourrais écouter plusieurs fois de suite avec un plaisir identique. Plus globalement, la musique de Peter Lieberson m'a donné la pêche, une pêche physique et mentale!     

Un voyage musical selon le compositeur (extrait):

Ces oeuvres sont le portrait de ma vie musicale de 1972 à 1998. Peut-être serait-il plus juste de parler d'une série d'instantanés autobiographiques, puisque sept des huit compositions sont des mouvements uniques très compacts. A l'exception d'Accordance, aucune des pièces pour ensemble de chambre ne dure plus de huit minutes et demie, et Fire pour orchestre, ne dure qu'un peu plus de quatre minutes. Au centre chronologique de cette anthologie se trouve l'oeuvre la plus substancielle, Drala (1986), pour grand orchestre, où quatre mouvements s'inscrivent dans une grande structure d'un seul tenant. Ma prédilection pour les formes en un seul mouvement a ses origines dans ma conception de la composition, celle-ci étant pour moi une production de l'imagination ou une visualisation, continue. Le concept d'une oeuvre en plusieurs mouvements - qui n'ont parfois même pas de liens musicaux entre eux - m'a donc toujours semblé étranger. C'est ainsi que, à quelques exceptions près, j'ai été amené à composer des oeuvres dans lesquelles les sections ou les mouvements naissent et se dissolvent dans un intervalle de temps unique et ininterrompu.


Dernière édition par Icare le Ven 28 Mar - 12:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11072
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter LIEBERSON (1946-2011)   Ven 28 Mar - 12:31


Eléments biographiques (source Wikipédia)

Peter Lieberson est un compositeur américain né le 25 octobre 1946 à New York et mort le 23 avril 2011. Sa mère Brigitta était danseuse et chorégraphe ; elle est connue sous le nom de Vera Zorina. Son père, Goddard Lieberson, était le président de la maison de disques Columbia.
Peter Lieberson étudie la composition avec Milton Babbitt, Charles Wuorinen, Donald Martino et Martin Boykan . Après avoir complété ses études musicales à l'université de Columbia, il quitte New York en 1976 pour Boulder (Colorado) afin de poursuivre ses études avec Chogyam Trungpa, un maître bouddhiste tibétain. Lieberson se rend ensuite à Boston. Depuis 1994, il se consacre entièrement à la composition. Il a écrit un cycle de mélodies sur des poèmes de Rilke et de Pablo Neruda pour sa seconde femme, la mezzo-soprano Lorraine Hunt. Les mélodies sur des poèmes de Neruda ont été commandées conjointement par le Los Angeles Philharmonic et le Boston Symphony. L'œuvre a été créée le 20 mai 2005 à Los Angeles avec Esa-Pekka Salonen et Hunt Lieberson ; puis par le Boston Symphony en novembre 2005 avec James Levine. Un enregistrement a paru chez Nonesuch en 2006. En décembre 2007, Lieberson a gagné le "Grawemeyer Award for Music Composition" pour ses mélodies sur des poèmes de Neruda.
Lieberson a trois filles de son premier mariage. Le compositeur et Lorraine Hunt se sont rencontrés en 1997 pendant la production à Santa Fe, de l'opéra Ashoka's Dream et se sont mariés en 1999, après le divorce avec sa première femme. Lorraine Hunt est décédée en juillet 2006. Peter Lieberson vivait à Santa Fe (Nouveau Mexique).

Il s'éteint le 23 avril 2011 à 64 ans des suites d'un cancer.


Oeuvres orchestrales:

Drala (1986)
The Gesar Legend (1988)
World’s Turning (1991)
The Five Great Elements (1995)
Processional (1995)
Ah (2002)

Œuvres pour instrument soliste et orchestre:

Concerto pour 4 groupes d'instruments (1972)
Concerto pour violoncelle avec accompagnement en trio (1974)
Concerto pour piano (1980)
Concerto pour alto (1992)
Rhapsody pour alto et orchestre (1994)
Concerto pour cor (1998)
Red Garuda pour piano (1999)
The Six Realms pour violoncelle (2000)
Concerto pour piano no 3 (2003)
Neruda Songs pour mezzo-soprano (2005)

Œuvres de chambre:

Accordance pour huit instruments (1975)
Tashi Quartet (1978)
Three Songs avec soprano (1981)
Lalita, Variations de chambre (1984)
Feast Day (1985)
Ziji (1987)
Raising the Gaze (1988)
Elegy (1990)
Wind Messengers (1990)
King Gesar avec narrateur (1991)
A Little Fanfare (1991)
A Little Fanfare (II) (1993)
Variations (1993)
Rumble (1994)
Quatuor à cordes (1994)
Trois variations pour violoncelle et piano (1996)
Free and Easy Wanderer (1998)
Quintette avec piano (2001)

Opéra:

Ashoka's Dream (1997)
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6521
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Peter LIEBERSON (1946-2011)   Ven 28 Mar - 18:25

je le connais grâce à sa seconde épouse Lorraine Hunt magnifique voix de mezzo , dans l'enregistrement des "Neruda songs":


j'aime plutôt bien cette musique   
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11072
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter LIEBERSON (1946-2011)   Ven 28 Mar - 18:32

Je ne connais pas encore cette oeuvre ni la mezzo-soprano Lorraine Hunt qui, malheureusement, nous quitta en juillet 2006. Elle est morte assez jeune, non? Je ne sais pas si quelqu'un lui a d'ailleurs dédiée un topic dans notre rubrique "Interprètes". A voir. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11072
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Peter LIEBERSON (1946-2011)   Lun 20 Fév - 22:49

Icare a écrit:
Voilà un compositeur que je n'avais pas encore abordé ici et que je connais pourtant depuis longtemps, au travers de huit compositions: Drala et  Fire par l'orchestre de Cleveland, Concerto pour quatre groupes d'instruments, Accordance, Ziji et Raising the Gaze par le Asko Ensemble, Three Songs par la soprano Rosemary Hardy et le Asko Ensemble, et Free and Easy Wanderer par le London Sinfonietta. Parmi les compositeurs américains, on évoque beaucoup John Corigliano (compositeur que j'aime beaucoup par ailleurs) John Williams et certains "répétitifs" tels que Philip Glass et Steve Reich, ce qui est tout-à-fait justifié dans la mesure où ils font activement partie du paysage musical américain, cependant, il serait normal aussi de s'attarder un peu sur la part créative d'artistes tels que Michael Colgrass, Gunther Schuller et donc Peter Lieberson qui fait l'objet de ce nouveau topic. Ce qui caractérise chacune des oeuvres citées ci-dessus, qu'il s'agisse d'oeuvres écrites pour grand orchestre ou pour un ensemble plus modeste, c'est la grande vitalité qui en émane. J'ai l'impression d'une musique en fusion presque continuelle, en tout cas une musique qui s'apprivoise petit à petit, progressivement...Mes préférences vont pour Drala, une pièce en quatre parties qui se fondent en une seule, pour grand orchestre, et qui dégage une véritable énergie tout en développant une palette sonore assez impressionnante, Accordance pour un ensemble de chambre qui semble adopter un sérialisme assez souple et sans beaucoup de rigidité, finalement plus sensuel qu'intellectuel ou cérébral, et enfin Raising the Gaze, toujours pour ensemble de chambre, d'une énergie communicative, le genre de morceau que je pourrais écouter plusieurs fois de suite avec un plaisir identique. Plus globalement, la musique de Peter Lieberson m'a donné la pêche, une pêche physique et mentale!

Il y avait quand même trois ans que je n'étais pas revenu sur ces oeuvres de Peter Lieberson, un compositeur qui ne me refroidit même pas lorsqu'il touche au genre sériel comme il le fait sur Concerto for four groups of instruments (1972-73) et Accordance (1975-76), mais il faut dire qu'il s'agit de pièces instrumentales relativement courtes. Ca passe très bien. Toutefois, j'ai toujours une préférence pour les oeuvres qui s'en écartent, telles que Drala (1986) par "The Cleveland Orchestra", Ziji (1987) pour clarinette, cor, trio à cordes et piano et Raising the Gaze (1988) par l'"ASKO Ensemble, Fire (1994-95) pour grand orchestre, par "The Cleveland Orchestra" et Free and Easy Wanderer (1998) par le "London Sinfonietta", le tout sous la direction d'Oliver Knussen. Chez ce compositeur, ce sont les passages les plus fulgurants et les plus remuants qui me plaisent le plus alors que chez d'autres ce sont davantages les mouvements lents...Et chez certains, c'est les deux! Very Happy Sur mon disque, il y a aussi une oeuvre intitulée Three Songs (1981) pour soprano et orchestre de chambre avec comme soliste Rosemary Hardy. C'est ce qui me touche le moins.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Peter LIEBERSON (1946-2011)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Peter LIEBERSON (1946-2011)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: