Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

  Emil TABAKOV, né en 1947

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11996
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Emil TABAKOV, né en 1947   Ven 28 Mar - 9:35

Cela faisait longtemps que je n'avais pas réécouté les deux seules oeuvres d'Emil Tabakov que j'avais en ma possession - trop longtemps - surtout qu'elles m'avaient laissé une très bonne impression. Il s'agit du Concerto pour deux flûtes et orchestre et du Concerto pour piano et orchestre. Le premier concerto se compose de deux longs mouvements, Largo et Allegro Giocoso. Si le premier mouvement n'a pas eu de mal à aimanter mon attention par son duo de flûtes, par sa domination sur l'orchestre, j'ai davantage été interpelé par la construction progressive du Allegro giocoso. D'abord méditatif, il semble se construire tout doucement autour de la répétition d'un motif récurrent avant que celui-ci explose dans une sorte de danse symphonique exacerbée et obsessionnelle. J'ai été saisi par le développement quasi-minimaliste de ce mouvement, totalement centré sur son thème principal, plutôt un motif de quelques notes inlassablement martelé dans l'élan d'une danse optimiste. D'une certaine façon, j'ai trouvé que le premier mouvement du Concerto pour piano reproduisait plus ou moins le même concept: motif mélodique qui revient de façon récurrente et gagne une ampleur pleine d'émotion lorsque l'orchestre s'emballe et prend l'avantage sur le piano. Ce mouvement est particulièrement captivant d'un bout à l'autre, autant pour le jeu virtuose du piano que pour la réponse toujours avisée de l'orchestre. le Mouvement II commence de la même manière que l'Allegro giocoso du Concerto pour deux flûtes, c'est-à-dire dans la douceur et la méditation. Ce que j'ai aimé ici, c'est l'usage très poétique de la flûte et une écriture subtile des cordes. A un moment donné, ce mouvement central touche au merveilleux.

Bulgare de naissance, Emil Tabakov conjugue avec succès ses fonctions de chef d'orchestre et de compositeur. Son Concerto pour deux flûtes et orchestre fut composé courant 2000 selon une requête du flûtiste français Patrick Gallois et auquel il est finalement dédié. Il fut interprété avec succès en Russie, au Mexique, en Bulgarie et en Turquie. La création de son Concerto pour piano et orchestre eut lieu au Rotary Club d'Adana en Turquie, pour la célébration de l'anniversaire de l'armée turque, fondée en 209 B.C.. Ce concerto a été écrit dans sa forme traditionnelle de trois mouvements, pour un grand orchestre symphonique et accordant une partie exigeante au piano

Les interprètes du Concerto pour deux flûtes et orchestre sont Patrick Gallois et Philippe Bernold et celui du Concerto pour piano et orchestre est Jean-Philippe Collard. C'est aussi un peu grâce à eux que ces concertos ont du tempérament, de la vie. Quand j'écoute, par exemple, le second concerto, j'ai envie d'être pianiste...Ce ne sont pas tous les concertos pour piano qui me procurent cette envie en les écoutant, mais de toute évidence, celui d'Emil Tabakov en fait partie!     

Bilkent Symphony Orchestra - Emil Tabakov. 2005.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11996
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Emil TABAKOV, né en 1947   Ven 28 Mar - 9:54


Eléments biographiques:

Emil Tabakov est bien connu dans le monde entier comme un chef d'orchestre invité en Allemagne, Angleterre, Danemark, Suède, Pologne, France, Italie, Russie, Espagne, Roumanie, Autriche, Suisse, Belgique, États-Unis, Australie, Canada, Japon, Corée du Sud, Singapour, Taiwan, Brésil, Israël, Pays-Bas, République d'Afrique du Sud, Cuba, Equateur, Britannique. Il a dirigé des opéras au Teatre "La Fenice", Teatre Reggio-Torino, des concerts avec l'Orchestre National de France, l'Orchestre Philharmonique de Radio France, l'Orchestre National d'Ile de France, l'Orchestre Natilonal de Lille, l'Orchestre National de Lorraine, l'Orchestre d'Avignon, l'Orchestre de Cannes, l'Orchestre de Nantes, l'Orchestre symphonique du Festival Arena di Verona, l'Orchestre Symphonique "Tchaïkovski" de la Radio de Moscou, le Moscow Philharmonic, l'Orchestre de Nouvelle Russie, la "Neue Philharmonie Westfalen", l'Orchestre Symphonique de Bochum, la Séoul Philharmonie, L'Orchestre Philharmonique de la ville de Tokyo, le Rio de Janeiro Symphony Orchestra, le Sao Paolo Symphony Orchestra, etc...Le répertoire de Tabakov est énorme, montrant une variété de styles, du classique/romantique aux genres contemporains.

Sa production d'enregistrement est considérable, y compris une édition complète des symphonies de Mahler dans un ensemble de 15 CD, une complète des Symphonies de Brahms, ses Ouvertures, le Requiem allemand et concertos pour piano, la Symphonie alpestre de Richard Strauss, le Shéhérazade de Rimski-Korsakov, une complète des symphonies de Scriabine, les concertos pour piano de Beethoven, le Concerto pour orchestre de Bartók, Le Mandarin merveilleux, le Requiem de Verdi...Il est titulaire de prestigieux prix nationaux de musique. Elu Musicien de l'année par la Radio nationale bulgare en 1992, "Crystal Lyre" (2009) de l'Union des Musiciens en Bulgarie. Il a été nominé pour être l'homme de l'année (1992) par le Centre international bibliographiques à Cambridge. Il a été classé parmi les 100 meilleurs professionnels pour 2012 par l'International Biographical Centre, Angleterre
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11996
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Emil TABAKOV, né en 1947   Ven 28 Mar - 10:00

Les biographies dédiées à Emil Tabakov ciblent davantage le chef d'orchestre plutôt que le compositeur qui a pourtant pas mal oeuvré en ce domaine si on en croit son catalogue:

Orchestral:

Symphonie n ° 1 (1981)
Symphonie n ° 2 (1984)
Symphonie n ° 3 (1988)
Symphonie n ° 4 (1997)
Symphonie n ° 5 (2000)
Symphonie n ° 6 (2001)
Symphonie n ° 7 (2005)
Symphonie n ° 8 (2007 - 9) enregistré sur Toccata classics TOCC 0365
Concert Piece (1985)
Astral Music (1978)
Infinitum (1992)
Concerto pour orchestre (1995)
Concertante
Concerto pour 15 instruments à cordes (1979)
Double-Bass Concerto (1975)
Concerto pour percussion (1976), commandée par l'Ensemble de percussion Poliritmia
Concert Piece pour trompette et orchestre à cordes (1985)
Concerto pour deux flûtes et orchestre (2000), écrit pour Patrick Gallois (enregistré sur Naxos 8,570073)
Concerto pour piano (2003) (enregistré sur Naxos 8,570073)
Concerto pour violoncelle et orchestre (2006)
Concerto pour alto et orchestre (2007)
Five Bulgarian Dances (2011) enregistré sur Toccata classics TOCC 0365

La musique de chambre:

Sonate pour alto et contrebasse (2005)
Sonate pour contrebasse et piano
Etude pour 12 contrebasses
Lamento pour 12 contrebasses (2002)
Motivy pour contrebasse solo
Motivy 2 pour contrebasse solo (2005)
Prelude pour violon solo
Improvisation pour clarinette solo
Imagination pour flûte solo (2005)

Piano:Sonatine

Choral:

Turnovgrad Cantate pour mezzo-soprano solo, 4 basses solo, narrateur et orchestre (1976)
Requiem, pour 4 solistes, chœur et orchestre (1994)
Concerto pour violon, vibraphone, marimba, cloches et choeur mixte (1996), (écrite pour le célèbre violoniste bulgare Mintcho Mintchev)
.


Dernière édition par Icare le Jeu 5 Avr - 23:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11996
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Emil TABAKOV, né en 1947   Ven 28 Mar - 10:17


Complément biographique (Wikipédia anglais)

Emil Tabakov est un compositeur, chef d'orchestre et bassiste bulgare né en 1947, à Ruse, en Bulgarie . En 1974, il étudie à l' Académie de Musique d'État de bulgarie avec Todor Toshev , Marin Goleminov et Vladi Simeonov. Il obtient un diplôme en réalisation et contrebasse en 1974 et en composition en 1978. Son premier engagement comme chef d'orchestre s'effectue entre 1976 et 1979 avec l' Orchestre Philharmonique de Rousse . De 1979 à 1987, il devient directeur musical et chef d'orchestre de la Sofia Soloists Chamber Orchestra . Il est nommé chef d'orchestre principal de l' Orchestre Symphonique de Sofia en 1987, et conserve ce poste de 1998 à 2000. De 1994 à 2000, il est aussi directeur artistique et chef d'orchestre de l' Orchestre Philharmonique de Belgrade . En 2014, il devient le chef d'orchestre de l'Orchestre Symphonique de la Radio Nationale de Bulgarie. En 1997, Tabakov est alors ministre de la Culture en Bulgarie.

Emil Tabakov est également compositeur, partie de son travail qu'il ne faudrait surtout pas occulter lorsque l'on écoute des oeuvres de la qualité de son Concerto pour piano et orchestre et de celui pour deux flûtes. Il compose principalement pour de grands ensembles, y compris des symphonies et des concertos, des oeuvres chorales. Il a toutefois composé pour des ensembles bien plus réduits, une dizaine de pièces de musique de chambre.
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 17335
Age : 72
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Emil TABAKOV, né en 1947   Dim 5 Mar - 19:38

Je suis en train d'écouter ton CD des deux concertos : pour 2 flûtes et pour piano.

Celui pour 2 flûtes, criardes et modernistes, ne m'a pas plu du tout, j'ai même failli arrêter le CD. Mais heureusement que je ne l'ai pas fait, car par contre j'ai apprécié celui pour piano, en particulier le premier mouvement.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11996
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Emil TABAKOV, né en 1947   Dim 5 Mar - 20:49

Tu as bien fait d'évoquer le concerto pour deux flûtes car il entre parfaitement dans le thème de mon cycle. En plus, j'en ai un bon souvenir.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11996
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Emil TABAKOV, né en 1947   Jeu 5 Avr - 23:04


Emil Tabakov est un compositeur dont je savais qu'il me faudrait approfondir si jamais l'occasion se présente à moi sous, par exemple, la forme d'un cd. Very Happy Son Concerto pour deux flûtes et orchestre et son Concerto pour piano et orchestre m'avaient suffisamment enthousiasmé pour me donner envie de retenter l'aventure. L'occasion s'est donc présentée et j'ai alors retenté l'aventure "Tabakov" avec deux oeuvres symphoniques: Five Bulgarian Dances (2011) et Symphony n°8 (2007-2009). Les "cinq danses bulgares" proposent une musique tonale alerte, pleine de vitalité. La première d'entre elles est peut-être ma préférée, un "Moderato" très enthousiasmant avec ses grosses percussions, ses coloris des plus massifs aux plus effilés. L'autre "Moderato" qui correspond à la quatrième danse est envoûtant et l'"Allegro molto" final offre une conclusion à la hauteur de l'ensemble, la plus longue des cinq danses bulgares dépassant les six minutes. Il faut retenir ici une musique qui réveille, dynamise, envoûte, engaillardise...La Symphonie n°8 est d'une toute autre humeur, au récit bien plus complexe et parfois un peu alambiqué. Elle se divise en trois mouvements pour une durée globale de 43'24"; "Largo/Largo/Presto". Je lui ai déjà accordée deux écoutes attentives et c'est quand même un peu inégal à mon goût, comme si, d'un côté, il y avait des moments intéressants qui me redressaient les oreilles puis, de l'autre, des longueurs, genre des constructions sonores moins attractives et plus statiques, ce qui crée des instants où j'attends qu'il s'y passe quelque-chose de plus emballant. Inégale donc et si la symphonie semble plus fouillée et recherchée dans l'ensemble que les Cinq Danses Bulgares, celles-ci m'ont mieux captivé.

Je m'aperçois que dans le catalogue présenté plus haut les symphonies s'arrêtent au numéro 7 et que les Five Bulgares Dances n'y figurent pas. Je vais donc les rajouter.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11996
Age : 54
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Emil TABAKOV, né en 1947   Ven 6 Avr - 11:29

Je ne sais pas pourquoi mais cette huitième symphonie (la seule que je connais) d'Emil Tabakov m'a obsédé une partie de la nuit, avant que je m'endorme, et, ce matin, j'ai décidé de la réécouter. J'avais l'impression que je n'avais pas tout saisi, tout capté, que quelque-chose m'échappait, pas l'impression que je n'avais pas aimé cette symphonie mais qu'elle m'était en partie insaisissable, ce qui n'est pas du tout pareil vous en conviendrez. C'est pour cette raison que j'ai voulu lui accorder une troisième écoute avec toute la concentration qu'elle mérite. J'avais bien senti une oeuvre qui ne révèle pas tous ses secrets dès une première approche. Au fond, elle répond bien à la fameuse doctrine de Brahms, bien que, ne nous y trompons pas, question style c'est un tout autre univers largement plus contemporain qui s'y déploie. Rien de plus normal lorsque l'on connaît la date de composition (2007-2009). Lors de cette troisième tentative, le récit de la Symphonie n°8 de Tabakov m'a paru plus limpide, ce qui est finalement assez logique puisque je commence à la connaître et que ma mémoire en avait retenu les principaux traits. Disons que cette fois-ci le premier mouvement m'a même paru exquis. Par exemple, pendant la première écoute, j'avais estimé qu'il se terminait en queue de poisson alors que désormais je trouve la conclusion très subtile: sa poétique ne m'a pas échappé. Je pense aussi que, tellement emporté par l'énergie et le lyrisme des Cinq Danses Bulgares, j'espérais sans doute retrouver un même esprit dans la symphonie. Ce ne fut effectivement pas le cas et c'est pour cette raison que je l'ai réécoutée seule. C'est une symphonie plutôt atmosphérique, avec certes des moments de grande fulgurance comme dans le troisième mouvement qui emporte tout sur son passage, mais avec peu de lyrisme. Plus tonitruant que lyrique en réalité. Voilà qui ne plaira pas trop à Joachim. Personnellement, cette troisième approche m'a été bénéfique.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Emil TABAKOV, né en 1947   

Revenir en haut Aller en bas
 
Emil TABAKOV, né en 1947
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: