Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Anthony Philip Heinrich (1781-1861)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin


Nombre de messages : 15735
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Anthony Philip Heinrich (1781-1861)   Mar 11 Mar - 9:13

Anthony Philip Heinrich (né à Schönbuchel, aujourd'hui Krásný Buk, le 11 mars 1781 et décédé à New York le 3 mai 1861) est un compositeur américain, un allemand né en Bohême. Considéré comme le premier compositeur "professionnel" d'Amérique, il a travaillé à Philadelphie, Pittsburgh, dans le Kentucky, à Boston et New York, où il s'installa en 1837.


Né dans un milieu modeste de Schönbuchel en Bohême, Heinrich a reçu les soins d'un oncle riche, possédant une entreprise florissante, dont il a hérité en 1800. Il perd toute sa fortune dans les guerres napoléoniennes et la crash économique qui a suivi. Sans le sou, il a décidé de prendre sa vocation de longue date et de devenir un violoniste professionnel et chef d'orchestre.  En 1810, il part à Boston lui il s'installe à Philadelphie, où il a dirigé l'orchestre au théâtre Southwark. Plus tard, il a déménagé à Pittsburgh, où il a dirigé entre autres choses, la version la plus ancienne connue des symphonies de Beethoven aux USA. Après la mort de sa femme en 1814, il effectue un pèlerinage de 700 mile, à pied et en bateau, dans le désert de Pennsylvanie, puis le long de la rivière Ohio dans le Kentucky. Les images et les sons de la nouvelle frontière américaine lui ont inspiré de la musique à programme la plus originale, si ce n'est étrange, du XIXe siècle. Installé dans une cabane en rondins près de Bardstown, Kentucky (1818) dans une préfiguration curieuse de Thoreau, il a commencé à produire une œuvre qui ne ressemble en rien à celle écrite en Europe à l'époque. C'est là qu'il compose son opus 1, L'Aube de la musique dans le Kentucky, ou les plaisirs de l'harmonie dans les solitudes de la nature. Devant le succès de ce morceau, il déménage à Boston et gagne la popularité du public (l'écrivain John Rowe Parker l'a surnommé le Beethoven américain), mais il a toujours des problèmes existentiels. En 1826 il part à Londres, où il a joué du violon dans l'orchestre au théâtre de Drury Lane et essayé, mais avec peu de succès, de se faire valoir en tant que compositeur  En 1831, il retourne à Boston, mais deux ans plus tard, il était de retour à Drury Lane. Il fait le tour du continent, interprétant ses oeuvres en vedette à Dresde, Prague, Budapest, Graz et d'autres villes, mais sans grand succès. En 1837, il s'installe à New York. Il compose, enseigne la musique, et dans un court laps de temps il gagne en notoriété comme un génie un peu excentrique, mais des contemporains l'ont vénéré comme le "Père Heinrich". L'enthousiasme de son parti a abouti à la "fête de la musique Heinrichových" qui s'est tenue à New York dans les années 1842, 1846 et 1853, à Boston en 1846. Il a présidé la séance inaugurale et le New York Philharmonic Society en 1842. En 1857, il repart vers l'Europe. Cette fois, il a rencontré un accueil chaleureux, qui a culminé avec un concert à Prague  en 1857. À la fin de 1859, il retourne à New York où il meurt dans cette pauvreté qu'il avait fui en Europe dans sa jeunesse. Les prémices de la guerre de Sécession n'étaient plus favorables aux musiciens.

En tant que violoniste, il a dirigé la première représentation connue d'une symphonie de Beethoven aux États-Unis et en 1842, il a aidé à organiser la New York Philharmonic Society.
Son importante production d'œuvres orchestrales, vocales, instrumentales créée entre 1818 et 1858 comprend de nombreuses pièces expressives ou descriptives (par exemple, L'Aube de la musique dans le Kentucky ou Les plaisirs de l'harmonie dans les solitudes de la nature en 1820 ; Pushmataha, un chef Vénérable d'une tribu d'Indiens de l'Ouest en 1831), certains sont excentriques et d'une complexité inhabituelle.


Parmi ses oeuvres

The Dawning of Music in Kentucky, or the Pleasures of Harmony in the Solitudes of Nature, op 1, pour voix et piano (Philadelphia, 1820);
The Western Minstrel, 4 Songs pour voix et piano, op 2 (1820)
The Columbiad, or Migration of American Wild Passenger Pigeons (1858);
The Ornithological Combat of Kings, or the Condor of the Andes (1847);
The Minstrelsy of Nature in the Wilds of North America;
The Wild Wood Spirits' Chant (ca. 1842);
Tribute : 1.The Treaty of William Penn with the Indians (1834), a dramatic national concerto grosso for orchestra -  2. The City of fraternel Love (1846), a concert song with chorus
L'Esprit et la bonté, valses pour piano (1839)
3 Petits Caprices, pour piano 1. Walzer Dolcemente (G major, Andantino con moto), 2. Der Burzelbaum Walzer (C major, Allegretto), 3. The Kriks-Kraks Waltz (F major, Vivace) (1841)
The President's Funeral March, pour piano ou orgue (1841)
2 Waltzes Pastorale, pour piano (1841)
Three Images of musical Thought, pour piano : 1. The March of the Muses 2.The Waltz of the Muses 3. The Return from School, Petite Fantaisie (1842)
The New York Rondo, pour piano (1842)
Tyler's Grand Veto, danse pour piano (1844)
Elegiac Quintteto vocale, pour 5 voix solistes et orgue ou piano "in memoriam of Leopold Hering by his friend" (1846)
Song without words, pour piano (1850)
2 Balladen pour voix et piano (1850)
Sunset Chimes, 12 songs pour voix et piano (1853)
Five Legends of the wild Wood, pour piano solo, et voix et piano (1854)


Catalogue :


Symphonies

Schiller-Symphonie (1830)
Grande symphonie héroïque (1835)
Symphonie Les Chasseurs du Kentucky (1837)
Symphonie The Columbiad (1837)
Symphonie A l'Esprit de Beethoven (1845)
Symphonie La Reine Impératrice et les hongrois (1845)
Symphonie Le carnaval indien (1845)
Symphonie Le Mastodonte (1845)
Symphonie Les mystère du Manitou (1845)
Symphonie La tombe du génie (1847)
Symphonie Le combat ornithologique des rois (1847)
Symphonie Bohême (1854)
Symphonie Hommage à la Bohême (1855)


Autres oeuvres orchestrales

Pushmataha, a Venerable Chief of a Western Tribe of Indian (1831)
La tour de Babel (1834)
Osterreich "Le Combat de l'aigle double, ouverture (1834)
Complainte de Logan, le chef Mingo (1834)
Le Troubadour du bois sauvage, ouverture (1834)
Le harpiste du Kentucky, ouverture
Le traité de William Penn avec les Indiens (1834)
Le conseil de guerre indien (1834)
A Concerto for the Kent Bugle (1834)
L'Oiseau moqueur au rossignol (1834)
L'adieu du chasseur (1835)
Pacahontas (1837)
Chant des esprits du bois sauvage (1842)
Musica sacra I "La Tour de Babel" (1843)
Souvenirs nationaux, ouverture (1844)
La guerre des éléments (1845)
Johannis Berg ((1845)
Boadicea, ouverture (1845)
Le château dans la lune (1850)
Jenny Lind and the Septinarian "Jenny Lind's journey" (1850)
Marche funèbre, pour cuivres et percussions (1850)
Das Schloss im Monde (1850)
Legendes du Bois Sauvage "Le troubadour du bois sauvage" (1854)
A Votive Wreath "The empress queen and the Magyars" (1854)
L'alliance des deux hémisphères (1858)
Osterreich "Heil dir ritterlicher Kaiser (1858)


Musique de chambre

While the Heart, pour flûte solo (1819)
Ode à la mémoire du Commodore Perry, pour violon et piano (1820)
Theme de Mozart et Air original pour 2 violons et contrebasse (1820)
The Yankee Doodleiad, pour 3 violons, contrebasse et piano (1820)
L'Adieu, pour flûte, 2 violons, 2 altos, violoncelle et contrebasse
Histoire d'un violon, pour violon seul (1831)
The Columbiad, pour 7 vents, quatuor à cordes et contrebasse (1837)
The Babel's tower, pour 7 vents, quatuor à cordes et contrebasse (1837)
Scylla et Charybde, pour violon et piano
Souvenirs des Hautes Terres de l'Hudson, pour violon et piano (1851)
Excursion au chalet de Catskill, pour violon et piano (1851)
Voluntary pour orgue (1851)
Octuor pour 3 violons, 2 altos, 2 violoncelles, contrebasse et triangle (1858)


Piano

The Dawring of music in Kentucky, pièces op 1 (1820)
The Western Minstrel, pièces op 2 (1820)
The Sylviad, 2 livres de pièces, op 3 (1823)
Semaine musicale, pièces (1835)
3 Danses d'Eissler (1840)
3 Fanfares indiennes (1841)
3 Petits Caprices (1841)
2 Valses pastorales (1841)
4 Caprices : Il dilettante, il filosofo, il professore, il romantico (1841)
Image de pensée musicale (1842)
Divertimento leggiadro (1849)
A mes frères slaves d'Europe (1849)
Légendes du bois sauvage (1854)


Avance et retraite (1830)
A Divertimento di ballo (1832)
Il Divertimento di Londra (1832)
The First labour of Hercules (1832)
Multum in parvo (1832)
Paganini's incantation - avec Welsh (1832)
La Promenade du diable (1832)
A Recollection of England (1832)
The Rübezahl dance (1832)
The Waltz of the New York graces (1832)
Le Départ d'Angleterre (1835)
The May day waltz (1838)
L'Esprit et la bonté (1839)
Pocahontas (1839)
An Elegiac impromptu fantasia (1840)
The Nymph of the Danube(1840)
The Maiden's dirge (1841)
The President's funeral march (1841)
The New York rondo (1842)
The Yankee welcome to Boz (1842)
Texas and Oregon grand march (1844)
Tyler's grand veto quick step (1844)
The Laurel and the cypress (1847)
Der Triller (1848)
Valentine wedding waltz (1848)
The Festival of the dead and the cries of the souls (1849)
The Indian carnival (1849)
Marcia della regina e Passo doppio Coburg (1849)
Recollections of a log house "The wood-land stroll waltz" (1849)
A Valentine waltz(1849)
Barnum's invitation to Jenny Lind (1850)
Chanson sans paroles (1850)
General Taylor's funeral march (1850)
Jenny Lind and the septinarian "Jenny Lind's maelstrom" (1850)
Caprice dansante concertante (1853)
Le Menuet du grand père et la valse des grands enfants (1853)
A Votive wreath "The first labour of Hercules" (1854)


Musique lyrique

4 Hymnes à 4 voix (1832)
Musa Sacra 2 "Adoramus Christe", pour 3 voix et orchestre (1835)
Musa sacra 3 "O Santa Maria", pour choeur et orchestre de chambre (1835)
The Jubilee, pour soprano, alto, ténor, 2 basses, choeur et orchestre (1841)
The Warrior' March (1845)
Coro funerale (1847)
Amor Patriae : our native land (1854)
Noble Emperor (1854)
The Columbiad (1858)
Der Felsen von Plymouth (1859)


Melodies et choeurs

Mélodies et choeurs de The Dawning of music in Kentucky op 1 (1820)
Mélodies de The Western Minstrel, op 2 (1820)
Mélodies et choeurs de The Sylviad, op 3 (1823)
O Sancta Maria, pour soprano, ténor et orchestre de chambre (1834)
Breezes fro the wild wood (1846)
The Harp's last Echoes (1848)
An offering of song (1848)
Sacred meditations (1848)
A mes frères slaves d'Europe (1849)
Sunset CHimes, pour voix et piano ou orgue (1853)
Legends of the wild woods (1854)
A Votive Wreath (1854)
2 Ballades (1858)


While the heart (1819)
Ode to the memory of Commodore Perry (1822)
Fair pupil (1823)
The Absent charm (1828)
Be silent now (1828)
Dean Swift's receipt (1828)
Fantasia vocale (1828)
I love the brilliant courtly scene (1828)
The Twin brothers (1828)
The Twin sisters (1828)
I love thee ! (1832)
Nay, Lady (1832)
Song of Jacob to Rachel : voix-orgue (1832)
The Voice of faithful love : voix-flute-piano (1832)
We wander in a thorny maze (1832)
The Bonny brunette : 2 versions (1838)
The Loved one's grave (1842)
The Minstrel's friend (1846)
Une Petite fantaisie d'amour (1846)
Reminiscences of Kentucky "The parting" (1846)
The Tribute "Sweet music" (1846)
TheYoung Columbian midshipman (1846)
Toilette de la cour  (1847)
La Bohémienne (1849)
Calm sequester'd cell (1849)
Recollections from a log house "Love in Ohio" (1849)
La Toilette de la cour (1849)
An Elegiac song (1850)
Father Heinrich's klage (1850)
The Garland (1850)
Love's enchantment (1850)
Mélodie (1850)
How sleep the brave (1851)
Must I resign (1851)
The Yager's adieu (1851)
The Unknown man (1852)
Fantasia amorosa
Hark ! I heard
The Home of childhood's hour
I love to watch the evening sky
I've something sweet to tell you
In Lebanon : voix-orgue
The Lilac
A Lone trembling flower
Oh happy land
Shadows of memory
The Spirit bond
Du bist geboren, lied
Accettate gli ossequi
Eleanor
Love's confiding
The Maid of honor
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin


Nombre de messages : 15735
Age : 70
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Anthony Philip Heinrich (1781-1861)   Mar 27 Déc - 19:53

Pour se faire une idée du compositeur

Manitou Mysteries (1845)

https://www.youtube.com/watch?v=wn4IFmDgdFk


Wildwood Spirits Chant (1842)

https://www.youtube.com/watch?v=YGlXNyZo5bs
Revenir en haut Aller en bas
 
Anthony Philip Heinrich (1781-1861)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: