Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -39%
PNY – SSD Interne – CS3030 – 1To ...
Voir le deal
119.99 €

 

  Riz ORTOLANI

Aller en bas 
AuteurMessage
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14357
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Riz ORTOLANI Empty
MessageSujet: Riz ORTOLANI    Riz ORTOLANI Empty2014-01-25, 19:32


Eléments biographiques (source wikipedia)

Riziero Ortolani dit Riz Ortolani (crédité parfois sous les noms de Roger Higgins et Ritz Ortolani) est un compositeur de musiques de films italien, né le 25 mars 1926 à Pesaro, mort à Rome le 23 janvier 2014. Il a reçu un Grammy Award de la meilleure composition instrumentale, un Golden Globe de la meilleure chanson originale et quatre Prix David di Donatello.


Au début des années 1950, Ortolani quitte Pesaro pour s'installer à Rome, et rencontre le succès en dirigeant un orchestre symphonique-jazz. Il compose sa première musique pour le cinéma en 1962, pour le pseudo-documentaire de Paolo Cavara et Gualtiero Jacopetti, Mondo cane, dont la chanson-titre "More" lui vaut un Grammy et est également nommée aux Oscars. D'autres musiques très célèbres sont celles de O Cangaceiro en 1970 et du terrible Cannibal Holocaust en 1980. Ortolani a composé pour plus de 200 films, dont des westerns spaghetti ou autres comme Les Cavaliers rouges (Allemagne, 1964), et pour tous les genres. Certaines de ses musiques ont été reprises dans les Kill Bill et Django Unchained de Quentin Tarantino, ainsi que dans Drive de Nicolas Winding Refn.


Je viens d'apprendre la mort de ce compositeur italien, contemporain à Ennio Morricone et surtout connu pour sa musique de film. Je le connaissais et l'appréciais au travers de quelques titres seulement; MONDO CANE, COSA NOSTRA, LA PIOVRA I, CONFESSION D'UN COMMISSAIRE DE POLICE AU PROCUREUR DE LA REPUBLIQUE, L'INCHIESTA, CRISTOFORO COLOMBO avec la participation de Placido Domingo.

Son titre le plus connu: Mondo Cane:

Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14357
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Riz ORTOLANI Empty
MessageSujet: Re: Riz ORTOLANI    Riz ORTOLANI Empty2020-10-31, 17:08

Je crois me rappeler que j'avais découvert Riz Ortolani dès l'époque du 33tours grâce à deux albums; une belle compilation des meilleurs extraits musicaux qu'il composa pour le cinéma de Damiano Damiani, puis la partition qu'il composa pour le film de Terence Young, Cosa Nostra/The Valachi Papers, réunissant à l'affiche Lino Ventura et Charles Bronson. Je me souviens d'ailleurs que j'avais beaucoup aimé ce film à l'époque qui est un biopic sur la vie de Joe Valachi, celui qui révéla l'existence de la Cosa Nostra. Je me rappelle d'une musique très classique et élégante, et d'une consistance qui se maintient d'un bout à l'autre. Malheureusement, cette consistance manqua cruellement dans quelques autres bandes originales que j'ai eu l'occasion d'écouter durant la même période. Découragé, je n'ai jamais vraiment retrouvé suffisamment d'enthousiasme pour poursuivre l'aventure "Ortolani", juste gardé une oreille tendue au cas où... C'est dans ces conditions que je m'étais procuré, à l'ère du CD, un album contenant deux de ses nombreuses musiques de films - à savoir que Riz Ortolani a été un compositeur très prolifique qui a oeuvré dans différents genres cinématographiques, allant du documentaire au western en passant par la comédie. Les deux bandes originales que je viens de réécouter se constituent chacune de dix titres: tout d'abord Confessione di un commissario di polizia al procurore della republica, un film policier sur fond politique de Damiano Damiani qui n'était pas passé inaperçu lors de sa sortie en 1971. Si je connais la B.O. depuis longtemps, j'ai découvert ce film assez récemment, en DVD. Réunissant à l'affiche Martin Balsam, Marilù Tolo et Franco Nero, j'ai beaucoup aimé l'histoire et son traitement, ce qui comprend évidemment le jeu des acteurs. Pour ce film, Riz Ortolani a concocté un de ses plus beaux thèmes, ce qui est dommage c'est que c'est le seul thème fort de la B.O.. Heureusement qu'il y a quelques bonnes reprises car les thèmes secondaires - musique d'ambiance et musique de suspens - sont plutôt quelconques, plutôt fades. La difficulté pour un compositeur de cinéma est d'écrire une musique qui sert au mieux les images pour lesquelles elle a été imaginée et conçue tout en conservant un intérêt purement musical hors de son contexte filmique. Les plus doués d'entre eux savent le faire, même lorsqu'ils sont amenés à concocter des thèmes d'action et d'atmosphère.

https://www.youtube.com/watch?v=vkBF0Yrzz_o


La deuxième bande originale qui figure à la suite de Confessione di un commissario di polizia al procurore della republica a été composée pour un film d'horreur italien d'Antonio Margheriti (1971) qui réunit à l'affiche Anthony Franciosa, Michèle Mercier et Klaus Kinski dans le rôle d'Edgar Allan Poe: <<Un journaliste tente d'obtenir une interview d'Edgar Allan Poe en visite à Londres ; de fil en aiguille, il fait avec un comte qui accompagne Edgar Poe le pari de passer une nuit dans un château dont nul n'est ressorti vivant depuis des années. Durant la nuit, il fait bientôt d'étranges rencontres, de plus en plus macabres et terrifiantes.>> Ce qui sauve un peu la partition de Riz Ortolani de l'anecdote, c'est une très jolie valse et de sa reprise. La plupart des morceaux de tensions n'ont rien de très d'attractif, sauf peut-être le tout dernier qui monte en intensité... insuffisant pour sauver la mise.


Dernière édition par Icare le 2020-11-01, 12:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14357
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Riz ORTOLANI Empty
MessageSujet: Re: Riz ORTOLANI    Riz ORTOLANI Empty2020-11-01, 08:38

Hier soir, j'ai réécouté trois solides partitions de Riz Ortolani écrites pour la télévision: tout d'abord pour la première saison de la série-fleuve La Piovra qui, je crois, comporte six épisodes, tous réalisés par Damiano Damiani (1984), un cinéaste avec lequel Ortolani a pas mal collaboré. On peut même évoquer une des belles collaborations entre un cinéaste et un compositeur, celle qui a réuni Damiani et Ortolani en fait partie même si les cinéphiles oublient souvent de la mentionner. Je reconnais que ce n'est pas la collaboration qui vient en premier à l'esprit, mais elle mérite qu'on en parle. A l'époque du 33tours, il existait un album qui ne réunissait que des titres issus de cette collaboration entre Damiano Damiani et Riz Ortolani. Ce serait formidable de voir un jour apparaître une réédition de cet album avec plus d'extraits. Certes, Damiani a travaillé avec plusieurs compositeurs italiens, allant de Giovanni Fusco à Ennio Morricone en passant par Luis E. Bacalov et Roberto Nicolosi (il y en a eu d'autres). Sa collaboration avec Riz Ortolani débuta en 1971 avec Confessione di un commissario di polizia al procurore della republica. Il y eut ensuite Girolimoni, il mostro di Roma (1972), puis, en 1975, Perché si uccide un magistrato, Un juge en danger - titre original: Io ho paura (1977), L'Avvertimento (1980). Après la première saison uniquement de La Piovra en 1984, Ortolani mit en musique L'Inchiesta - L'Enquête (1986). Je me souviens d'une musique très fine et très touchante que je n'ai pas réécoutée depuis l'époque du 33tours. Leur collaboration se poursuivit en 1989 avec Le Roi blessé/Gioco al massacro), en 1990 avec Il sole buio et se termine en 1992 avec L'angelo con la pistola. Pour La Piovra 1, il composa de très beaux thèmes principaux, très mélodiques, avec beaucoup de lyrisme et portés par une profonde mélancolie. C'est encore sur les musiques d'atmosphère/action qu'il se montre le moins percutant, même si les quelques morceaux retenus dans cette suite de sept extraits fonctionnent plutôt bien à l'image.


Dernière édition par Icare le 2020-11-01, 12:12, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14357
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Riz ORTOLANI Empty
MessageSujet: Re: Riz ORTOLANI    Riz ORTOLANI Empty2020-11-01, 09:39

Je me demande si ce n'est pas pour la série télévisée Cristoforo Colombo d'Alberto Lattuada que Riz Ortolani composa sa plus belle musique, tant elle est d'une grande inspiration mélodique, prenant même l'allure d'un opéra avec la voix de Placido Domingo qui intervient dès le premier morceau, portant le nom du célèbre navigateur. De cette sélection de huit extraits, tous sont fort beaux, amples et émouvants. La musique de Riz Ortolani a pour le coup la puissance du voyage en elle: je navigue à son rythme, complètement transporté par son lyrisme et ses thèmes mélodiques accrocheurs. Ortolani semble avoir été très à l'aise dans la réalisation de cette oeuvre musicale qui, par ailleurs, est interprétée, outre Placido Domingo qui intervient sur deux titres, par l'"Orchestra Filarmonica Unione Musicisti di Roma". Je n'ai pas relevé une collaboration suivie entre Alberto Lattuada et Riz Ortolani, Cristoforo Colombo pourrait bien être leur unique collaboration.

https://www.youtube.com/watch?v=nih6Zw4veyo


En complément des sept extraits musicaux de La Piovra I et des huit de Cristoforo Colombo, mon album, qui est en réalité un coffret avec deux autres compositeurs italiens: Ennio Morricone et Nicola Piovani, contient huit extraits provenant d'une autre série télévisée, La Primavera di Michelangelo (1990), cette fois réalisée par Jerry London qui n'a pratiquement travaillé que pour le petit écran, du moins si j'en crois sa vaste filmographie. Y sont citées des séries aussi célèbres que Hawaï police d'État (1968), Kojak (1973), Super Jaimie (1976), Shogun, une mini-série de 1980 mis en musique par Maurice Jarre. Riz Ortolani a composé pour La Primavera di Michelangelo une partition pour choeur et orchestre très classique et même classieuse, c'est-à-dire qui a de l'allure, avec une dimension religieuse très marquée. Dans les parties les plus religieuses, avec un usage puissant des choeurs, si je les avais écoutées en aveugle, je n'aurais pas deviné le vingtième siècle. J'aurais davantage pensé à une oeuvre religieuse, voire un requiem ou une messe d'un plus ou moins lointain passé, mais sans remonter jusqu'à Palestrina...Luigi Cherubini? Pour ma part, lorsque j'écoute une oeuvre du vingtième siècle, même de forme classique, j'aime entendre dans la musique la période à laquelle elle appartient. C'est une exigence toute personnelle à laquelle je tiens. Néanmoins, la partition d'Ortolani est très belle et je ne la boude pas, même si je ne l'écoute pas souvent. Ortolani ne fait pas partie des compositeurs que j'écoute régulièrement, plutôt rarement, je suis cependant content d'y être revenu avec quelques titres, une manière à moi de lui rendre hommage, dans la mesure où toute musique qui m'apporte des émotions sera toujours la bienvenue et jamais oubliée.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 14357
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

 Riz ORTOLANI Empty
MessageSujet: Re: Riz ORTOLANI    Riz ORTOLANI Empty2020-11-01, 14:21

<<Acclamé comme l'un des films documentaires les plus beaux et les plus passionnants jamais réalisés, Mondo Cane a été créé plus de deux ans et couvre littéralement le monde entier dans lequel nous vivons, de la Nouvelle-Guinée aux États-Unis; de la France à la Malaisie et à l'Arabie, il s'agit d'une représentation austère et réaliste de l'humanité dans toutes ses étapes, du plus primitif à la sophistication complète. Mondo Cane traduit signifie "un monde aux chiens". Pour présenter correctement un film de cette envergure, une partition musicale vraiment magnifique a été ajoutée. Une chose d'une pure beauté, elle a été soigneusement développée et enregistrée afin de devenir à elle seule une contribution des plus importantes aux arts. Le film a connu un succès extraordinaire dans le monde entier et les auteurs de la bande originale ont décroché une nomination aux Oscars en 1963.>>

 Riz ORTOLANI 220px-Mondo_cane_poster

Mondo Cane - Cette chienne de vie a été réalisé par Paolo Cavara, Gualtiero Jacopetti et Franco Prosperi au début des années 1960. La musique n'est pas seulement créditée à Riz Ortolani - sans doute le plus grand succès de toute sa carrière - mais également à Nino Oliviero. D'après le peu d'informations que je dispose, il s'agirait surtout du thème principal "Ti guarderò nel cuore", co-composé par Oliviero-Ortolani. Norman Newell, producteur de musique et parolier britannique, y ajoute des paroles anglaises, ce qui donne le titre "More". Je ne saurais dire si Oliviero a collaboré sur d'autres extraits de la bande-son ni comment cette collaboration s'est organisée. Ce n'est évidemment pas l'unique collaboration de deux compositeurs sur une même bande originale: En Italie, l'un des duos les plus réguliers fut celui que formèrent Guido & Maurizio de Angelis. Je ne saurais d'ailleurs dire s"il leur est déjà arrivés, tout au long de leur carrière qui fut assez prolifique, de composer de la musique de film séparément. On peut imaginer deux formes de collaboration possible. Ils peuvent tout d'abord composer différents thèmes, chacun de leur côté, puis échanger autour de leurs idées musicales afin de retenir les meilleures d'entre elles...L'un pouvant écrire les mélodies et l'autre se charger des orchestrations... j'extrapole... j'aime bien extrapoler... Laughing La musique de Mondo Cane est globalement très enjouée et d'une énergie fort communicative, s'articulant autour de thèmes accrocheurs et enlevés. J'y ai même retenu cette fois-ci, plus que lors des écoutes précédentes, un morceau pour choeur et orchestre d'une belle teneur dramatique. Si la B.O. est un pur bonheur pour mes oreilles, j'aimerais beaucoup voir le documentaire, tout comme certains films de Damiano Damiani qui, jusqu'à aujourd'hui, me sont encore inédits.

Né à Naples le 13 février 1918 et mort le 29 février 1980, Nino Oliviero a commencé sa carrière de compositeur après la Seconde Guerre mondiale , en composant une série de mélodies napolitaines à succès telles que "Nu quarto 'e luna" et "' O ciucciariello". À partir des années 60, il a travaillé comme éditeur musical pour divers journaux et a signé les bandes sonores d'un certain nombre de films, y compris "Mondo Cane" (1962) en collaboration de Riz Ortolani, dont la chanson thème, "More" qui a été nominée pour l' Oscar de la meilleure chanson originale à la 36ème cérémonie des Oscars et est devenu un succès international. Il a également marqué le "1976 Vincente Minnelli musical A Matter of Time" qui mettait en vedette Liza Minnelli et Ingrid Bergman. Nino Oliviero est mort à Rome , à 62 ans, des suites d'une longue maladie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




 Riz ORTOLANI Empty
MessageSujet: Re: Riz ORTOLANI    Riz ORTOLANI Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Riz ORTOLANI
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique de films, du monde & divers :: Jazz & Musiques de films-
Sauter vers: