Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Joachim Nicolas Eggert (1779-1813)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16213
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Joachim Nicolas Eggert (1779-1813)   Mer 15 Jan - 21:56

Joachim Nikolas Eggert (né le 22 Février 1779 à Gingst, mort le 14 Avril 1813 à Thomestorp) était un compositeur suédois et directeur musical.

Eggert est né à Gingst, sur l'île de ​​Rügen, à l'époque partie de la Poméranie suédoise. Son père était un cordonnier, Johann Hindrich Eggert et sa mère Maria Barbara Schinkel. À un très jeune âge, en 1791, il a commencé à étudier le violon, le piano et la harpe avec l'organiste Johann Friedrich Dammas. De 1794 à 1800 il poursuit son éducation musicale à Stralsund pour la composition, et le violon avec Friedrich Gregor Kahlow. Ces études ont été suivies, dans les premières années du 19ème siècle, par des études de théorie musicale à Braunschweig et Göttingen, avec Johann Nikolaus Forkel en tant que professeur.
En 1802, il a obtenu sa première nomination comme maître de chapelle au théâtre de la cour de Schwerin. Un an plus tard, il est devenu violoniste à l' Orchestre Royal de la Cour de Suède. Il a rapidement reçu ses premières commandes pour des compositions. En 1807, il a été nommé membre de l'Académie royale suédoise de musique ; dans la même année, il fait ses débuts en tant que directeur musical et crée ses propres oeuvres. Entre 1808 et 1812, il a travaillé comme Hofkapellmeister à l'Orchestre Royal. Il est mort à Thomestorp, Östergötland, Suède, à l'âge de 34 ans, de la tuberculose.

La partie principale de ses créations de composition sont des œuvres comme des opéras, cantates, drames musicaux et  symphonies. Il a également composé de nombreuses œuvres commandées par l'Orchestre de la cour suédoise. Il introduit des éléments du classicisme viennois dans la culture musicale suédoise. Dans le cadre de ses activités de maître de chapelle, il introduit les premiers travaux de Beethoven dans le répertoire de concert suédois. Il a également acquis une renommée en dirigeant les premières représentations suédoises l'oratorio Les Saisons de Haydn et l'opéra La Flûte enchantée de Mozart.


Oeuvres

Opéras

Morena i Spanien (Les Maures en Espagne) (1809)
Svante Sture och Märta Leijonhufvud (1812)


Symphonies

Symphonie n° 1 en do mineur (1805) fragment
Symphonie n° 2 en ut majeur (1805)
Symphonie n° 3 en mi bémol majeur (1807)
Symphonie n° 4 "Skjöldebrand" en sol mineur (1812)
Symphonie n° 5 en ut mineur (1812)
Symphonie  en ré mineur (inachevée)


Divers

Musique du Couronnemnet du Roi Karl XIII de Suede (1809)
Musique Funebre pour le Duc Fredrik Adolf d'Östergötland (1804)
Largo en fa mineur


Musique de chambre

3 Quatuors à cordes, op 1 : n° 1 en ut majeur, n° 2 en fa mineur, n° 3 en fa majeur (1807)
3 Quatuors à cordes, op 2 : n° 1 en si b majeur, n° 2 en sol mineur, n° 3 en ré mineur (v. 1810, ed 1817)
3 Quatuors à cordes, op 3 : n° 1 en ut mineur, n° 2 en sol majeur, n° 3 en la majeur
Fugue pour quatuor à cordes en ut mineur
Quatuor pour piano et cordes en sol mineur, op 3a (1811)
Sextuor à cordes pour 2 violons, 2 altos, violoncelle et contrebasse en fa mineur (1811)
Sextuor pour clarinette, cor, violon, alto, violoncelle et contrebasse en fa mineur (1807)
Trio pour 3 bassons


Musique vocale

Cantate funèbre pour le Duc Frederik Adolf (1804)
Cantate pour le couronnement de Karl III (1809)
Cantate commémorant la paix entre la Suède et la Russie (1809)
Cantate honorant l'arrivée du Prince Karl Johan Bernadotte à Stockholm (1810)
Autres cantates de circonstance
Choeurs
Mélodies


Dernière édition par joachim le Jeu 10 Déc - 15:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16213
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Joachim Nicolas Eggert (1779-1813)   Jeu 30 Jan - 18:56

Un compositeur, lui aussi inconnu comme tant d'autres, qui a composé de superbes symphonies. Admirateur de Beethoven, qu'il a introduit dans des concerts en Suède, ses symphonies sont quelque peu beethoveniennes. Pas étonnant ! :



Revenir en haut Aller en bas
jdperdrix

avatar

Nombre de messages : 302
Age : 66
Date d'inscription : 28/02/2013

MessageSujet: Re: Joachim Nicolas Eggert (1779-1813)   Jeu 10 Déc - 15:09

Les 4 symphonies d'Eggert sont parues chez Naxos. Je les ai écoutées. C'est agréable, sans être génial. On a une musique curieuse, faite d'une orchestration tenant de Mozart (rôle des vents), de Beethoven (masses orchestrales) avec çà et là une clique à la turque, rappelant le Haydn de la symphonie militaire plus que le Mozart de l'Enlèvement au Sérail. Cette orchestration sert des thèmes assez schubertiens parfois, avec quelques accents à la Weber. Le développement mélange allègrement développement thématique à la viennoise, variations à la Haydn, contrepoint plus ou moins strict et aussi, il faut bien le dire, un nombre important de "chevilles" et autres formules de remplissage. Avec aussi un certain humour à la Haydn : soli de timbales, coup inattendu de grosse caisse, fausses fins etc.
On peut vivre sans, mais c'est toujours intéressant d'entendre comment les cours d'Europe s'appropriaient la musique des Mozart, Haydn et Beethoven (Schubert était alors inconnu...)
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16213
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Joachim Nicolas Eggert (1779-1813)   Mer 29 Juin - 10:14

Je possède maintenant les deux CD Naxos signalés par jdperdrix, et je trouve les quatre symphonies enregistrées comme étant à connaître, pas seulement par curiosité, mais aussi par leur valeur propre. La quatrième, sous-titrée "Guerre et Paix", avec son étonnante marche éclatant subitement dans l'adagio est particulièrement remarquable.

A noter que la numérotation - et dates - reprise sur les CD n'est pas la même que celle que j'ai relevée dans la biographie :

n° 1 en ut majeur ((1805)
n° 2 en sol mineur "Sköldebrand" (1806) Le sous-titre se réfère au dédicataire, Adolf Fredrik Sköldebrand, gouverneur de Stockholm et compositeur amateur.
n° 3 en mi bémol majeur (1807)
n° 4 en ut mineur "Guerre et Paix" (1810)
La cinquième, inachevée, serait donc celle en ré mineur

Voici cette extraordinaire n° 4



https://www.youtube.com/watch?v=DCPSdUmfJrI


Ses quatuors à cordes semblent pas mal également

https://www.youtube.com/watch?v=qYuwPuYybzQ
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Joachim Nicolas Eggert (1779-1813)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Joachim Nicolas Eggert (1779-1813)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: