Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
-44%
Le deal à ne pas rater :
Lecteur de Cartes SD/Micro SD, USB Type C Micro USB OTG et Lecteur de ...
8.99 € 15.99 €
Voir le deal

 

 Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant
AuteurMessage
laudec

laudec

Nombre de messages : 4897
Age : 68
Date d'inscription : 25/02/2013

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-03-05, 19:01

Très intéressant cette lettre, quelle chance de trouver un tel document Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 395622 Est'on sûrs de son origine ?
Je trouve ça magnifique de découvrir comment l'inspiration a pris corps chez notre cher Mozart Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 333455
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuelle



Nombre de messages : 77
Age : 70
Date d'inscription : 31/05/2014

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-03-05, 21:18

Kristian a écrit:
A propos de l'inspiration de Mozart, voyez la lettre ci-dessous que lui attribue le grand musicologue Johann-Friedrich Rochlitz : cela laisse rêveur quand à la manière dont les créateurs « entrent en contact » avec leurs œuvres !  Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 185465
[...]

Mozart, cité par Johann-Friedrich Rochlitz (1769-1842)

https://www.origano.com/fra/mozart-1787/

laudec a écrit:
Très intéressant cette lettre, quelle chance de trouver un tel document Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 395622  Est'on sûrs de son origine ?
Je trouve ça magnifique de découvrir comment l'inspiration a pris corps chez notre cher Mozart  Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 333455

Eh bien, non. Raté ! Ce texte est une fabrication d'un faussaire pas très scrupuleux.

Dans l'ouvrage que je suis en train de rédiger/rechercher, je consacre un très très long développement aux "anecdotes" diverses rédigées par Rochlitz. Ce texte très très très douteux est l'un de ceux dont je parlais plus haut : il a contribué à la fabrication du mythe mozartien, et ces textes sont totalement bidons. Mais comme ils correspondaient exactement à ce que le public de l'époque Romantique voulait lire, ça s'est répandu comme le feu de Dieu !!! (La preuve, ça marche encore !!)

Nous ne possédons AUCUN texte authentique dans lequel Mozart parle précisément de sa méthode de travail ni de son ressenti là-dessus. Juste des bribes d'informations pratiques de ci de là, ou des allusions dans la correspondance de la famille Mozart.
Revenir en haut Aller en bas
http://annselinanancystorace.blogspot.fr/
Kristian



Nombre de messages : 1366
Age : 77
Date d'inscription : 18/11/2016

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-03-05, 21:57

Emmanuelle a écrit:
Ce texte est une fabrication d'un faussaire pas très scrupuleux.

Est-ce prouvé ? (Même si j'imagine qu'il est difficile de prouver quoi que ce soit en matière de fake news...)
Revenir en haut Aller en bas
Emmanuelle



Nombre de messages : 77
Age : 70
Date d'inscription : 31/05/2014

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-03-06, 17:54

Kristian a écrit:
Emmanuelle a écrit:
Ce texte est une fabrication d'un faussaire pas très scrupuleux.

Est-ce prouvé ? (Même si j'imagine qu'il est difficile de prouver quoi que ce soit en matière de fake news...)

Une « fake news » est tout à fait possible à démonter… Il suffit de reprendre les faits. Ensuite, chacun est libre de croire que la terre est plate, que Mozart n’est pas mort en 1791 et a été enlevé par des petits hommes verts, par exemple… Pour ce qui est de l’actualité, il y a des sites de presse très bien faits qui donnent tous les détails des sources et la distorsion qui en est faite.

Pour ce qui est de la fausse lettre de Mozart, une bonne partie des renseignements donnés ci-dessous sont tirés d’un article de Maynard Solomon, « On Beethoven's Creative Process: A Two-Part Invention » publié dans Music & Letters, Vol. 61, No. 3/4 (Jul. - Oct., 1980), pp. 272-283.

Cet extrait est tiré d’une fausse « Lettre de Mozart au baron von... » publiée pour la première fois à Leipzig dans l’Allgemeine musikalische Zeitung du 23 août 1815, avec une brève introduction et des annotations de l'éditeur, l’écrivain Johann Friedrich Rochlitz (1769-1842), qui eut également le culot d’assurer à ses lecteurs qu’ « un document si remarquable et instructif » devait être publié avec une « exactitude diplomatique (= archivistique) » !!!

Rapidement, ce texte devint la lettre la plus célèbre de Mozart, reprise et imprimée en Europe dans les articles ou livres sur Mozart. On affirma même que l’autographe de la lettre était en possession de Moscheles qui le nia, mais ses protestations furent publiées que bien plus tardivement ! En fait, si on n’est pas sûr à 100% de l’identité du faussaire, il faut vraisemblablement l’attribuer à Rochlitz, déjà auteur de toutes les anecdotes concernant Mozart dans le même journal.

Dès 1858, le premier biographe scientifique de Mozart, Otto Jahn, remit sérieusement en doute l’authenticité de la lettre, mais il fallut des années avant qu’on ne l’admette. Pourquoi ? Parce que le contenu qui « est encore parfois cité comme un exemple de création artistique inconsciente » correspondait exactement à ce que les gens voulaient entendre. Cette «  lettre a survécu si longtemps [dans la littérature sur Mozart] parce que, malgré les indications claires qu'il y avait des  erreurs factuelles flagrantes, l'utilisation d'expressions dialectales saxonnes plutôt qu'autrichiennes, l'absence d'un autographe », Jahn avait hésité à la rejeter totalement, comme l’ont aussi fait certains biographes plus récents qui ont contribué à répandre la fraude. Jahn concluait alors avec sa prudence habituelle qu’elle pouvait intégrer quelques éléments réels et avoir été « retravaillée ».

Mais ce qu’on connait de Rochlitz fait conclure qu’elle est bien intégralement falsifiée, qu’il en soit ou pas l’auteur.

Rochlitz aurait rencontré Mozart à Leipzig au printemps 1789 (même cela est sujet à caution...) et publia une série d’« Anecdotes authentiques » (sic !!!) dans l'Allgemeine musikalische Zeitung, journal musical de Leipzig dont il fut rédacteur en chef jusqu'en 1818 et coéditeur jusqu'en 1835. Ce journal appartenait aux éditeurs de musique Breitkopf & Härtel qui venaient d’acheter à Constanze Mozart des partitions de son mari pour faire une édition des Oeuvres complettes (mais qui ne le fut pas du tout) de Mozart. Leur journal était donc un tank publicitaire dont le but était d’attirer l’attention sur leur édition de luxe : il fallait donc faire monter la cote de Mozart et la demande des acheteurs potentiels.

Rochlitz avait fait des études de musique, était romancier (il publia plusieurs volumes de contes de fées) et publia des monographies sur l’esthétique (en 1815, en même temps que sa lettre de Mozart, il sortit des monographies de « citations de philosophes contemporains et classiques sur la créativité et la musique ».) Il était donc tout à fait dans cette logique-là. « La description par Rochlitz du processus créatif de Mozart a touché une corde sensible [des lecteurs] parce qu'elle faisait écho à l'une des notions centrales de l'esthétique romantique, à savoir que l'artiste crée son oeuvre, presque comme un ver à soie produit de la soie, automatiquement, intuitivement et sans effort conscient. Bien sûr, les philosophes ont compris que l'inspiration doit être suscitée par le jugement et la raison - que, comme le dit Novalis, la création implique "une double activité de création et de compréhension, unie en un instant ; un perfectionnement mutuel de l'image et du concept". Mais les lecteurs et disciples de Novalis, Schelling, Schlegel et Goethe s'intéressaient peu à la dialectique de la matière ; ils étaient enchantés par l'image d’un artiste spontané dans son innocence, entrant en communion avec un principe divin et transmuant son expérience en parfaits dessins et sons enchanteurs. […] Quel que fut le point spécifique de départ de l'invention de Rochlitz, son interprétation de Mozart créant en rêvant et sans effort faisait fortement appel au romantisme du XIXe siècle. »

Rochlitz était un multi récidiviste : quand il publia des souvenirs de Nannerl Mozart (on a gardé l’original dans une des lettres), il retravailla et faussa son texte. Malheureusement, ce que Constanze lui envoya n’est connu que dans la version finale. La fiabilité n’est donc pas totale. Pour le reste de ses anecdotes, il pilla les biographies antérieures, en tira des éléments sur lesquels il empila diverses inventions. Après avoir pillé une biographie, il fit semblant de la découvrir des mois après !!

Exemple de ses inventions, on a retrouvé « dans les effets de Rochlitz [après sa mort] un manuscrit contenant un récit détaillé - mais entièrement inventé quant à "l'époque, le lieu, les personnes et les événements" des circonstances de la cour et du mariage de Mozart, que Rochlitz prétendait avoir écrit à partir du récit des événements que lui aurait fait Mozart » !!! Mais comme Rochlitz raconte que Idomeneo a été écrit durant ses fiançailles avec Constanze et que la famille de Constanze refusait de lui donner sa fille car il était un musicien sans le sou, on peut juger de la fiabilité de son récit ! Entre autres choses, Rochlitz fait aussi visiter Hambourg à Mozart (il n’y est jamais allé) et lui fait rencontrer CPE Bach qui était mort l’année d’avant. Et le refus de Mozart de ne pas être employé par Frédéric Guillaume II de Prusse est également inventé. Etc etc.

C’est aussi intéressant de noter que cette fausse lettre de Mozart a eu un tel impact que lorsque Louis Schlosser (1800-1886) qui connut brièvement Beethoven et qui écrivit 60 ans après, dans ses mémoires, le verbatim ( !!!) de ce que Beethoven lui aurait dit sur sa manière de composer, il reprit quasiment mot à mot le texte de Rochlitz, le saupoudra de quelques détails archi-connus sur Beethoven parus ailleurs et… fabriqua un autre texte, tout aussi faux que le précédent sur la manière de composer de Beethoven !!! Comme quoi, l’inconscient collectif avait une idée très nette de la manière dont le génie était supposé fonctionner.

PS : la lettre en Italien que Mozart aurait écrite en 1791 à Da Ponte est aussi tout aussi fausse. (voir aussi : ici )

PS 2 : Un excellent résumé de la manière de composer de Mozart est indiqué par le musicologue Ulrich Konrad dans cet article : « How Mozart Went about Composing: A New View »  (dans ce PDF :  
http://mozartsocietyofamerica.org/publications/newsletter/archive/MSA-AUG-04.pdf )


Dernière édition par joachim le 2019-12-09, 14:47, édité 8 fois (Raison : coquilles)
Revenir en haut Aller en bas
http://annselinanancystorace.blogspot.fr/
Kristian



Nombre de messages : 1366
Age : 77
Date d'inscription : 18/11/2016

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-03-06, 18:13

Merci beaucoup ! Mains Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 395622 Dont acte.
Revenir en haut Aller en bas
Mike56

Mike56

Nombre de messages : 194
Age : 63
Date d'inscription : 12/07/2018

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-03-06, 18:54

La démonstration est sans appel.
Merci beaucoup pour toutes ces précisions
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4241
Age : 59
Date d'inscription : 03/04/2014

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-03-11, 00:12

Coucou,

Et re-merci pour tout cela. Very Happy Je suis toujours dans mon tome IV de la correspondance, j'ai regardé "Cosi Fan Tutte" hier soir (certes - Hehe - une version modernisée -qui finalement ne m'a pas déplu- , mais les voix étaient très belles et bien sûr quelle musique !). Je suis à chaque fois un peu "sciée" par la modernité de l'oeuvre en ce qui concerne les femmes, qui ne sont pas "complètement" manipulées car elles sont libres finalement...,et elles manipulent allègrement -au finish..-, à leur tour...! (Opéra de Lyon).

Nous attendons tous ton livre avec beaucoup de plaisir Wink . Travaille-bien, mon amie Kiss
Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7219
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-12-08, 11:21

JE n'ai pas trouvé de sujet particulier concernant les trios (violon, violoncelle, de Mozart)…(?) alors je poste ici pour présenter ce cd assez récent , et très bien accueilli par les critiques (ce qui ne gâche rien! Wink ...même si on s'en fiche un peu!) . Ce cd propose une "nouveau" trio K 442 qui était resté inachevé par Mozart et terminé par Robert Levine (pianiste, pianofortiste et aussi spécialiste de Mozart; je ne l'ai pas encore (j'attends de le trouver à moins de 10€ si possible!  Wink ) Il ne fait pas partie , à cause cela probablement, des intégrales proposées en cd...mais on trouve quand même des enregistrements de sa version inachevée...qui durent quand même de 20 à 25 mn contre plus de 30 dans la version achevée ci dessous.
et comme il y a des amateurs ici (tout le monde en fait?°….


Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 71L1g3m9yYL._SL1200_
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1366
Age : 77
Date d'inscription : 18/11/2016

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-12-08, 12:27

Jean a écrit:
JE n'ai pas trouvé de sujet particulier concernant les trios (violon, violoncelle, de Mozart)…(?)

Oh, merci, Jean de relancer ce thème si cher à mon cœur ! Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 333455 Les trios sont une sorte d'îlot tout à fait à part, dans la musique de Mozart. Si on les compare aux quatuors et quintettes, avec ou sans piano, on a l'impression que ce n'est pas la même musique. C'est parce que ces derniers étaient de la musique destinée au public, alors que les trios font littéralement partie de la musique "intime" de Mozart (comme les concertos 22 et 24, dont il disait qu'il les avait écrits pour lui-même ). Vous trouverez ci-dessous un lien avec un superbe et court article de Michel Rusquet qui parle de l'ensemble des trios de Wolfgang.

https://www.musicologie.org/17/rusquet_mozart_trios_avec_piano.html


Jean a écrit:
[...]alors je poste ici pour présenter ce cd assez récent , et très bien accueilli par les critiques (ce qui ne gâche rien! Wink ...même si on s'en fiche un peu!) . Ce cd propose une "nouveau" trio K 442 qui était resté inachevé par Mozart et terminé par Robert Levine (pianiste, pianofortiste et aussi spécialiste de Mozart; je ne l'ai pas encore (j'attends de le trouver à moins de 10€ si possible!  Wink )  Il ne fait pas partie , à cause cela probablement, des intégrales proposées en cd...mais on trouve  quand même des enregistrements de sa version inachevée...qui durent quand même de 20 à 25 mn contre plus de 30 dans la version achevée ci dessous.

et comme il y a des amateurs ici (tout le monde en fait?…. ]

Oh, que oui, qu'il y a des amateurs ! Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 987794 Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 395622 Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 473398 Mais comme tu ne donnes que la pochette, cher Jean, Je me permets d'ajouter l'admirable version (de 1954) du K442 par Boskovsky, Hübner et Lili Kraus. Le trio est ici complété par Stadler, et il est déjà merveilleux. Quand la version de Levine sera disponible sur YouTube, je ne manquerai pas de l'écouter. Mais je dois dire que celle des trois anciens vaut déjà largement le détour. Vous la trouverez ci-dessous.

L'ambiance en est très différente des autres trios, avec son premier mouvement quasiment tragique et, surtout, surtout, l'admirable Tempo di minuetto, souvent proposé isolément (sans doute parce que complet), qui constitue le deuxième mouvement de ce trio hétéroclite.

Enjoy !  Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 185465  Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 185465  Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 185465


Revenir en haut Aller en bas
Jean

Jean

Nombre de messages : 7219
Age : 77
Date d'inscription : 14/05/2007

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-12-08, 20:20

Merci d'avoir compléter ce que je n'ai pas eu le temps de faire! Wink Mains

N.B je m'explique mal pourquoi certaine "intégrale" ignore ce trio!! Crying or Very sad comme la récente parue chez DGG avec Barenboïm!!
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1366
Age : 77
Date d'inscription : 18/11/2016

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-12-08, 20:59

Jean a écrit:
je m'explique mal pourquoi certaine "intégrale" ignore ce trio!! Crying or Very sad  comme la récente parue chez DGG avec Barenboïm!!

Il y a de très nombreuses années, il me semble avoir lu quelque part que ces trois parties n'allaient en fait pas ensemble, et qu'il s'agissait de pièces réunies artificiellement. J'avoue que je n'ai jamais vérifié.

Par contre, ce dont je me souviens parfaitement, c'est que j'avais achété un 33 tours qui comportait le trio K542, le quatuor pour hautbois, et le Tempo di minuetto, qui était alors considéré comme un mouvement de trio totalement isolé (et qui est aujourd'hui placé dans le trio K 442).

Difficile de s'y retrouver ! Mais qu'importe, au fond, puisque cela n'empêche pas la musique d'être sublime ! Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 395622


Dernière édition par Kristian le 2019-12-14, 11:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
steph-w

steph-w

Nombre de messages : 619
Age : 59
Date d'inscription : 07/02/2007

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-12-09, 03:21

A noter que ce trio n’apparaît pas non plus dans l’intégrale « Brilliant ».
A noter également, que la pochette du CD précise, si je comprends bien l'anglais, qu'il s'agit de trois mouvements de trios inachevés K.442.

Dans le « Dictionnaire Mozart » de Robbins Landon, il est précisé (P.482 et suiv.) :
« Trois mouvements séparés, publiés ensemble après la mort de Mozart,
a) Mouvement de trio en ré mineur [Allegro] – 55 mesures
b) Mouvement de trio en sol majeur Tempo di menuetto – 151 mesures
c) Mouvement de trio en ré majeur [Allegro] – 133 mesures
Landon précise que le 2e mouvement est peut-être destiné à servir de finale ? au trio pour piano en sol majeur K.496.

Dermoncourt n’ajoute rien sur ce qui est dit plus haut.

Les Massin donnent beaucoup plus d’informations et des hypothèses sur les circonstantces (P.937 et suiv.) et confirment les propos précédents.
Enfin, il est précisé, ici et là, que ce serait bien l'Abbé Stadler qui a assemblé ces trois fragments de mouvements en constituant « ce qui pourrait  former un trio », ajoute-t-il. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1366
Age : 77
Date d'inscription : 18/11/2016

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-12-09, 08:25

Ah, merci pour ce rapport d'expert, Steph-w ! Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 13150 Mains

Finalement, tu confirmes là ce que j'avais lu il y a plus de cinquante ans. Il n'empêche : à l'époque, la question se posait déjà, puisque le trio en question était déjà enregistré, alors que le Tempo di mnuetto était par ailleurs diffusé isolément.
Wolfgang, reviens et éclaire-nous ! Ptdr
Revenir en haut Aller en bas
steph-w

steph-w

Nombre de messages : 619
Age : 59
Date d'inscription : 07/02/2007

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-12-09, 09:40

Kristian a écrit:
Ah, merci pour ce rapport d'expert, Steph-w ! Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 13150 Mains

Finalement, tu confirmes là ce que j'avais lu il y a plus de cinquante ans. Il n'empêche : à l'époque, la question se posait déjà, puisque le trio en question était déjà enregistré, alors que le Tempo di mnuetto était par ailleurs diffusé isolément.
Wolfgang, reviens et éclaire-nous ! Ptdr

Je précise: c'est le rapport qui est d'expert, pas moi! Very Happy  
Je n'ai fait que résumer les documents en ma possession. J'ai aussi regardé le livret qui accompagne le coffret de l'intégrale des trios par "Beaux Arts", mais il n'apportait rien de plus.

Levin s'était déjà prêté à l'exercice qui consiste à achever des fragments de Mozart (pour piano et violon) dans ce CD récompensé par "Classica" de novembre 2016:

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Livret-mozart-levin-poulet-la-goillotte-le-palais-des-dc3a9gusteurs

(Il y a des moments où je ne comprends pas les éditeurs, parce que j'avais confondu ces deux CD?! Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 1521897346
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1366
Age : 77
Date d'inscription : 18/11/2016

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-12-09, 10:42

Finalement, tout ce que nous savons concernant ce trio 442, c'est que nous ne savons même pas s'il existe, et que c'est une construction strictement hypothétique. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 231625

Personnellement, ça ne me dérange pas le moins du monde, dès lors qu'il est certain que les trois pièces le composant sont bien de Mozart. Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 185465

Et puis, en dernière analyse, ça a permis ce petit débat fort sympa ! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
joachim

Nombre de messages : 19896
Age : 74
Date d'inscription : 19/08/2006

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-12-09, 14:43

Steph-w nous a apporté les précisions des Massin et du Dictionnaire de Robbins Landon Mains

J'ai en plus l'ouvrage passionnant de Wyzewa et Saint-Foix. Page 298 du volume II, on trouve, relativement aux trois mouvement K 442 :

Dans la dernière et longue lettre adressée, de Paris, le 11 septembre 1778 par Wolfgang à son père : "Mais il m'est impossible, je le dis à vous,, de partir avant le commencement du mois prochain, ou, au plus tôt, à la fin de celui-ci ; car j'ai encore six trios à faire, qui me seront bien payés".
Faut-il voir dans les fragments que nous étudions ici le premier début de ce travail ? Cela n'a rien d'impossible : mais par ailleurs, l'emploi du papier de format à douze lignes semble bien se référer à une époque postérieure. Le fait est que le style appartient aussi bien au temps où Mozart composait à Vienne la série des sonates pour violon et piano, en 1781, qu'à celui de son séjour à Paris.
Le manuscrit de l'andantino en sol se trouve réuni à celui de l'allegro en ré mineur, dont il nous apparaît que le magnifique début, plein de grandeur et de feu, appartient peut-être à une époque très postérieure, contemporaine, probablement, des trios de 1786.
Le vénérable abbé Stadler, qui a réuni et souvent achevé des œuvres incomplètes du Maître, déclare à propos de ces morceaux, dans la liste des fragments inachevés "Un allegro en ré mineur. Un tempo di menuetto en sol. Un autre allegro en ré majeur, pour piano, violon et violoncelle, ne sont pas tout à fait achevés : ce qu'il manque a été complété par un amateur. L'ensemble peut donner lieu à un trio". Par "amateur", Stadler parle bien sûr de lui-même.

(suit une analyse de l'andantino tempo di menuetto et de l'allegro final à 6/8)

Saint Foix conclut ainsi : L'étendue du tempo di menuetto nous porte à croire qu'il a plutôt été écrit après le retour en Allemagne ; le thème n'est pas sans offrir quelque rapport avec le premier air, si tendre et gracieux, que chante Zaïde aussitôt après le mélodrame qui sert de début à la pièce que, faute de connaître son titre véritable, on désigne par ce nom.
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1366
Age : 77
Date d'inscription : 18/11/2016

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-12-09, 14:48

Merci, inspecteur Joachim ! Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 13150 Mains

L'enquête continue ! Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 231625

Ce que je peux néanmoins ajouter en tant que poète, c'est que, quand des fragments ont été créés à des époques différentes sans qu'ils aient été conçus dans l'esprit d'une œuvre unique, il est impossible de les « rabouter » les uns aux autres.

Comme je l'ai dit sur un autre fil, j'ai plusieurs poèmes sur le feu depuis un certain temps (et pour l'un d'entre eux, depuis un temps certain), il ne me viendrait jamais à l'idée de les fusionner, cela n'aurait aucun sens.

En musique, bien sûr, la situation est différente, puisque les trios par exemple, comportent chez Mozart trois parties différentes, ce qui permet au moins la juxtaposition. (En tout cas entre les pièces composées à la même époque)

Mais en toute sincérité, je suis mal placé pour juger en ce qui concerne le K442, car, ayant toujours écouté le tempo di minuetto séparément depuis très longtemps, il m'est difficile de le réintégrer dans une œuvre complète, quel que soit par ailleurs le talent de Boskovski, Hübner et Kraus, dont j'adore l'interprétation (pour tous les trios).
Revenir en haut Aller en bas
Kristian



Nombre de messages : 1366
Age : 77
Date d'inscription : 18/11/2016

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-12-09, 15:29

Pour ceux que cela intéresse, voici l'ensemble des trios pour piano et cordes de Mozart (y compris leK442 en question) dans l'admirable interprétation de Boskovsky, Hübner et Kraus (1954):

K442
https://www.youtube.com/watch?v=gtAwDUm6Awg

K496
https://www.youtube.com/watch?v=CrWQAM_VSb0

K502
https://www.youtube.com/watch?v=lGs7jkC06kE

K542
https://www.youtube.com/watch?v=SrzOXKPTjOY

K548
https://www.youtube.com/watch?v=bXoqBSVpX_4

K564
https://www.youtube.com/watch?v=6gzp2ND1W10
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4241
Age : 59
Date d'inscription : 03/04/2014

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-12-10, 20:27

C'est passionnant tout ça Very Happy , je vous ai juste parcourus à la vitesse du son, je suis débordée par mes concerts et répétitions, et nous en avons un dernier (ouf !) à la Cathédrale de Luçon avec orgues, bougies etc... (le point d'orgue d'un vrai marathon !!!).
Cher Wolfgang, tu m'excuseras sur ce coup-là, même si je connaîs le sujet pour l'avoir déjà un peu "investigué"...! Wink
C'est vraiment seulement Emmanuelle, notre grande experte Mozart, qui pourrait nous éclairer dans cette nuit un peu obscure, mais elle aussi est débordée de boulot... (je lui ferai signe par mail pour qu'elle lise, mais elle n'aura sans doute pas le temps, avant ce week-end, je pense).
A plus, mes amis ! Kiss
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4241
Age : 59
Date d'inscription : 03/04/2014

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2019-12-10, 20:35

P.S. : En tout cas, quoiqu'il en soit...., et j'ai aussi ma petite idée là-dessus pour avoir déjà un peu enquêté sur le sujet, c'est BEAU !! Wink

Rappelons que nombre d'oeuvres furent faussement attribuées à Mozart, par exemple la très célèbre berceuse "Wiegenlied" ("dors, petit enfant dors..., les oiseaux etc..) -perso, je préfère chanter ça en allemand-......................................................................., et la légende a duré très longtemps............ Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13613
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2020-05-28, 22:41

Me voilà plongé dans mon nouveau cycle! Au départ, j'avais prévu une série d'écoutes entièrement consacrée à Wolfgang Amadeus Mozart. Bien sûr, il ne s'agissait pas d'écouter toutes les oeuvres de ce compositeur qui, même s"il mourut prématurément, fut très prolifique, sinon j'y serai encore l'année prochaine.Laughing Le but d'une écoute exclusive n'étant pas de m'écoeurer d'un compositeur mais de me plonger dans son oeuvre pendant une durée que je juge raisonnable pendant laquelle je vais m'imprégner de son univers, de sa poétique, de tout ce qui constitue en fait sa personnalité musicale. Je suis toujours très enthousiaste lorsque j'entame un nouveau cycle et tout autant d'en ressortir pour en explorer un autre qui, généralement, va me plonger dans un univers très différent. Néanmoins, j'ai changé d'avis: plutôt qu'un cycle exclusif autour de Mozart, j'ai d'abord opté pour un "portrait croisé" avec Johannes Sebastian Bach. Puis, j'ai encore changé d'avis. Bach sera mon prochain cycle et il sera exclusif. J'ai cependant conservé l'idée d'un "portrait croisé" mais, cette fois, entre Mozart et un autre compositeur...un contemporain. Il n'y a rien qui lie directement ces deux compositeurs, si ce n'est un univers et un caractère musicaux bien marqués chez l'un comme chez l'autre et bien qu'ils soient tous les deux de culture germanique.

J'ai entamé ce cycle avec le Concerto pour flûte, harpe et orchestre, K.229 de Mozart par Jiri Valek, Hana Müllerova et la Symphonie concertante en mi bémol majeur, K.297b par Jiri Krejci (hautbois), Vaclav Kyzivat (clarinette), Zdenek Tylsar (cor) et Jiri Seidl (basson), toutes deux avec le "Capella Istropolitana - Bratislava" sous la direction de Richard Edlinger. J'estime que c'est une très bonne interprétation: elle est alerte, gracieuse, vive et tendre dans les parties les plus lentes, comme dans l'"Andantino" du concerto. Le duo flûte & harpe  y fonctionne à merveille. Je pourrais dire la même chose sur le quatuor d'instruments solos de la symphonie concertante par la fluidité du dialogue qu'ils construisent en son sein, avec légèreté et volupté.

<<La Sinfonia concertante est divisée en trois mouvements, dans chacun desquels se trouvent des exemples de cette initiative d'écriture, dans laquelle un instrument répond de manière opérationnelle et se complète d'un autre, le mouvement final se présente sous la forme d'un thème et de dix variations, offrant de splendides opportunités aux solistes individuellement et conjointement et en exploitant les qualités variables du timbre instrumental d'une manière remarquablement révélatrice.>> Auteur inconnu.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13613
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2020-05-29, 17:41

J'ai réécouté deux symphonies de Mozart, la Symphonie n°39 en mi bémol majeur et la N°40 en sol mineur. Il y a longtemps que je ne les avais pas réécoutées...par l'Orchestre Symphonique SWF de Baden-Baden sous la direction d'Ernest Bour. La N°39 aurait davantage tendance à me captiver sur ses quatre mouvements, plus que la N°40 qui, bien sûr, m'émerveille par son ultra-célèbre premier mouvement. C'est comme avec la Septième de Beethoven, je suis tellement sous l'emprise de son "Allegretto", "apothéose de la danse" selon Richard Wagner, que je me détache un peu à chaque fois des deux mouvements suivants. Ce n'est sans doute pas très raisonnable, mais c'est ainsi. Hehe  Afin de tempérer mon propos, je préciserais que c'est sûrement l'humeur du moment qui a fait que j'ai été plus longtemps charmé sur la durée avec la 39. D'ailleurs, le second mouvement de la 40 est quand même fortement gracieux et élégant. Non, je pense les apprécier autant l'une que l'autre, peut-être avec un peu plus de détachement pour la 40 que j'ai écoutée à la suite de la 39. Il faut dire que je les ai toujours écoutées dans cet ordre-là. Sur la n°40, voici une présentation ici

Pourquoi pas dans cette version-là:

https://www.youtube.com/watch?v=wqkXqpQMk2k
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

Anouchka

Nombre de messages : 4241
Age : 59
Date d'inscription : 03/04/2014

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2020-05-29, 20:21

Super initiative que ce nouveau cycle, Icare ! Cela ressemble un peu à ce que je vis depuis environ un mois, avec la ré-écoute de mon intégrale (et de belles découvertes ou re-découvertes).
Excellente idée que d'avoir débuté par ce concerto pour flûte et harpe, qui me fait toujours penser au ruissellement d'une source accompagné des trilles d'oiseaux...
Je reviendrai vers ce fil demain car je manque de temps avec le boulot dans le jardin.. Bonnes écoutes.. Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
Icare

Nombre de messages : 13613
Age : 56
Date d'inscription : 13/11/2009

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2020-05-30, 10:06


Ce matin, parce qu'il fait beau, doux, agréable, et parce que j'ai commencé ma journée sans la moindre dissonance, dans la velours et la volupté avec un compositeur que vous devez au moins tous connaître de nom, entendu une mélodie sans même peut-être savoir que c'était lui, je vais vous parler d'une oeuvre que vous n'avez sans doute jamais écoutée Hehe , sauf peut-être sans le savoir... Hehe le Concerto pour clarinette en La majeur - K.622 de Wolfgang Amadeus Mozart. Un nom à retenir! Personnellement, je commence à bien le dompter ce concerto qui, si j'ai bien lu, est l'une des dernières grandes réussites musicales de sa courte vie. Comme à chaque fois, je l'ai réécouté par Michel Portal et le "Wiener Kammerorchester" sous la direction de Philippe Entremont. Alors, oui je sais ce que l'on pourrait me susurrer dans l'oreille, qu'il faut l'écouter dans d'autres interprétations avec d'autres clarinettistes. Ca viendra, ça viendra, car tout finit par arriver dans ce bas monde, mais j'ai toujours bien aimé Michel Portal, comme clarinettiste bien sûr, comme musicien et parfois même comme compositeur. D'après mes maigres sources, le concerto pour clarinette fut écrit au mois d'octobre 1791, l'année de sa mort. L'oeuvre trouve son origine en 1789 dans un concerto pour cor de basset resté à l'état d'ébauche. Il est dit que les oeuvres pour clarinette demeurent rares à cette époque. Mozart, précédant Weber, découvrit les richesses poétiques de cet instrument au timbre mélancolique...pas étonnant que je sois très sensible au timbre de cet instrument en particulier...Mélancolie, mélancolie, quand tu nous tiens, tu nous tiens pour toujours!...Il manifestera donc un véritable intérêt pour la clarinette durant les dernières années de sa vie. Il en fera notamment usage dans le célèbre Trio des masques de Don Giovanni, mais c'est dans le Quintette et le Concerto qu'il va exceller. J'ai réécouté à la suite les Symphonies n°21 & 27 - K.134 & K.199, toujours par le "Wiener Kammerorchester" sous la direction de Philippe Entremont, et si j'en parle un peu moins, c'est juste qu'elles me transportent un peu moins que le concerto pour clarinette avec laquelle elles sont couplées. Ce sont néanmoins des oeuvres plaisantes, en parfaite harmonie avec ce beau et doux matin ensoleillé qui perdure.Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Ilios

Ilios

Nombre de messages : 17
Age : 40
Date d'inscription : 29/05/2020

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty2020-05-30, 13:03

Icare a écrit:
Comme à chaque fois, je l'ai réécouté par Michel Portal et le "Wiener Kammerorchester" sous la direction de Philippe Entremont.  

Excellent.
J'aime bien aussi la très ancienne version de Lancelot.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty
MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) - Page 19 Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Revenir en haut 
Page 19 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: