Forum sur la musique classique
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  Connexion  

Partagez | 
 

 Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant
AuteurMessage
laudec

avatar

Nombre de messages : 3465
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Mer 29 Juin - 22:44

Voici un lien YT vers le K 314 dont parle Jean :

https://youtu.be/atfKC9RDsR0

Le Concerto pour hautbois en ut majeur a été composé par Mozart au printemps 1777 pour l' hauboïste Giuseppe Ferlendis (1755-1802) de Bergame. Ce Concerto fut retranscrit par Mozart pour flute en ré majeur et 1778.

Cette œuvre comporte trois mouvements :

I. Allegro aperto
II. Adagio non troppo
III. Rondo: Allegretto.


Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16716
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Jeu 30 Juin - 10:34

Je n'aurais pas dit mieux ! En réalité, hors évidemment le concerto pour flûte et harpe K 299, il n'y a qu'un concerto originellement composé pour flûte, c'est le K 313 en sol majeur, composé à Mannheim au début de l'année 1778 pour Ferdinand Dejean, qui lui avait demandé d'urgence 3 concertos (plus 3 quatuors avec flûte). Pris par le temps, il n'eut pas le temps de composer les deux autres. Il transposa donc à la flûte son concerto pour hautbois K 271k composé l'année précédente pour Ferlendis, se contentant de le transposer d'ut majeur à ré majeur et avec quelques modifications mineures. Il devint ainsi le second concerto K 314. Quant à l'andante en ut majeur K 315, on suppose qu'il s'agit d'une partie du 3ème concerto inachevé, ou bien alors d'un mouvement de remplacement pour le K 313.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Jeu 30 Juin - 12:22


Merci Laudec et Joachim.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2855
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Jeu 30 Juin - 20:11

Vraiment oui, merci à tous les deux ! Very Happy A écouter pour moi, comme d'hab plus tard.
Revenir en haut Aller en bas
StylusPhantasticus

avatar

Nombre de messages : 205
Age : 18
Date d'inscription : 22/05/2015

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Lun 23 Jan - 22:11

Une petite découverte Very Happy :
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2855
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Lun 23 Jan - 22:24

Merci ! Ne serait-ce point un extrait du CD de "l'Akademie für Alte Musik" ?.. Si oui, c'est une petite énigme que je connaîs, peut-être nos amis du forum reconnaîtront ! Un petit "adagio cantabile et fugue", extrait (le total dure 3' 55). Ou alors c'est autre chose (Very Happy ), et j'écouterai cela demain.
(En ce moment, j'écoute Lang-Lang jouer Chopin et Tchaikovski dans la Galerie des Glaces, rediff et j'en avais parlé = Splendide)
Pour l'anniv de Wolfgang, deux petites surprises..., que j'espère vous livrer demain soir ! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Lun 23 Jan - 23:34

La Symphonie "Amadeus" d'Alfonso Santisteban - j'en parle dans le fil de ce compositeur - m'a donc conduit vers deux symphonies de Mozart; les Symphonie n°21 en La majeur - K.134 et Symphonie n°27 en Sol majeur - K.199. Dans celles-ci, le clavecin n'apparaît pas. Elles sont interprétées par le "Wiener Kammerorchester" sous la direction de Philippe Entremont. C'est, je crois, la première fois que je les réécoute sans le fameux Concerto pour clarinette en La majeur - K.622 avec lequel elles sont couplées. Eh oui, ce satané concerto, du haut de l'excellence, leur avait un peu volé la vedette. Ce fut une bonne idée de me focaliser uniquement sur ces deux Symphonies. Certes, la N°27 ne m'est pas vraiment formidable mais juste sympathique. Je me surprends à bien aimer le second mouvement et à la trouver attachante en entier, à croire que même dans ses moments les moins inspirés, le charme opère malgré tout, au moins un minimum. En revanche, la N°21 s'est révélée d'une toute autre ampleur, balayant d'un trait l'impression bien tiède d'une première approche. Cette symphonie-là se divise en quatre mouvements et comment aurais-je pu passer à côté du superbe "Andante" (2è mouv.), presque obsessionnel dans son développement. Jusqu'ici, j'adorais surtout ses dernières symphonies, Jupiter étant à mes oreilles l'aboutissement, le point culminant. Je ne pense pas que la N°21 les détrônera dans mon classement personnel, mais une chose est sûre, ce soir elle m'a fait un bel effet.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2855
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Mar 24 Jan - 20:49

Cela me ravit que tu te mettes à une écoute approfondie de ces symphonies, car je ne te pensais pas très mozartien, finalement. Comme quoi, les a priori... Embarassed
Car tu as aussi, sur un autre fil, rendu hommage aux concertos pour piano de Wolfgang !
Avant de lui souhaiter un bon anniversaire tout à l'heure (puisque je suis une grande romantique et on n'oublie jamais ses anniversaires, en tout cas sur le forum de Ron, alors pourquoi pas ici..)...., je puis juste dire que j'ai consacré une partie de ma fin de journée à écouter Mozart. Des partitions rares. Aussi à relire certaines de ses lettres à son père.
La correspondance de Mozart est extraordinaire, et difficile. Il a été merveilleusement prolixe et c'est un miracle que ses lettres aient été sauvegardées (celles qu'il recevait, il les brûlait, lui). J'ai relu sa période "parisienne", si douloureuse pour lui à tous points de vue.  Crying or Very sad
Lire Mozart, qui écrit aussi bien qu'il composait, est très émouvant, car on a l'impression de violer un peu une intimité. J'ai mis très longtemps à me décider à le faire, et j'ai encore deux volumes à lire.
Revenir en haut Aller en bas
Icare
Admin
avatar

Nombre de messages : 11541
Age : 53
Date d'inscription : 13/11/2009

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Mar 24 Jan - 22:24

Pas très mozartien, moi? Il est vrai que j'ai en réalité beaucoup de compositeurs préférés, au point que l'on peut s'y perdre, mais Mozart en fait partie. En même temps, c'est un compositeur que je n'ai pas autant approfondi que Bach et Beethoven. J'avance progressivement et je ne connais que la moitié de ce que vous connaissez.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2855
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Mar 24 Jan - 23:44

Merveilleux ! Car tu as devant toi des heures et des jours d'écoute extraordinaires.... Very Happy

L'anniv de Wolfgang c'est en fait le 27 et non le 25..., rires, mais il sera fêté sur nos forums, c'est sûr !!
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2855
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Jeu 26 Jan - 22:39

Bon anniversaire, cher Wolfgang, ce soir à minuit.  
J'ai écouté aujourd'hui deux belles oeuvres de toi :
Un "Alleluia" de la fin de ta période milanaise, le KV 165, et un très beau trio surnommé le "trio pour quilles", car il fut paraît-il inspiré à Mozart par le jeu de quilles qu'il adorait.
Oeuvre de 1786 :
https://www.youtube.com/watch?v=jH-mgLLnSQ4

Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 464
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Jeu 26 Jan - 23:22

Anouchka a écrit:
un très beau trio surnommé le "trio pour quilles",

Aaaaaah ! K498 ! Quelle merveille  !!!

Comme tous les trios de Mozart, si peu connus, si mal compris, si sous-estimés, alors qu'ils sont le cœur même de ce que l'on pourrait appeler le « Mozart intime », celui qui, loin de la foule, du bruit, de la fureur et des intrigues diverses et variées, compose selon son cœur exactement, sans autre souci que la musique, rien que la musique      

Ecoutez le A542, dans sa superbe version de l'intégrale , et si vous n'étes pas convaincu, passez au K548, puis au K564.

C'est du Mozart sans fanfreluche, du vrai, de l'authentique, c'est sa musique à nu, à poil, sans rien autour, Mozart tel qu'en lui-même. Laissez-vous porter, et découvrez un Mozart que vous ne connaissez probablement pas. Et, là, ô miracle ! Voyez, vous êtes tout à côté de lui, avec lui, et ça vous suffit, vous n'avez pas besoin de davantage, et vous comprenez Mozart comme jamais, parce que jamais ailleurs il ne se livre de cette façon !
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3465
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Ven 27 Jan - 10:57

Merci Anouchka et Kristian de m'avoir fait découvrir ces trios sublimes
Je voudrais encore ajouter le K. 502 que je viens d'écouter religieusement, quelle douceur bienfaisante dans cette conversation unifiante entre piano, violoncelle et violon
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Ven 27 Jan - 14:27

Kristian a écrit:
Anouchka a écrit:
un très beau trio surnommé le "trio pour quilles",

Aaaaaah ! K498 ! Quelle merveille  !!!

Comme tous les trios de Mozart, si peu connus, si mal compris, si sous-estimés, alors qu'ils sont le cœur même de ce que l'on pourrait appeler le « Mozart intime », celui qui, loin de la foule, du bruit, de la fureur et des intrigues diverses et variées, compose selon son cœur exactement, sans autre souci que la musique, rien que la musique      

Ecoutez le A542, dans sa superbe version de l'intégrale , et si vous n'étes pas convaincu, passez au K548, puis au K564.

C'est du Mozart sans fanfreluche, du vrai, de l'authentique, c'est sa musique à nu, à poil, sans rien autour, Mozart tel qu'en lui-même. Laissez-vous porter, et découvrez un Mozart que vous ne connaissez probablement pas. Et, là, ô miracle ! Voyez, vous êtes tout à côté de lui, avec lui, et ça vous suffit, vous n'avez pas besoin de davantage, et vous comprenez Mozart comme jamais, parce que jamais ailleurs il ne se livre de cette façon !

quelle belle plaidoirie pour le trios de Mozart! Wink ...quand même à double tranchant dans tes formulations... comparatives Wink ...Je serais curieux de savoir quelles oeuvres de Mozart tu estimes "avec des fanfreluches, fausses, et pas très authentiques...? Wink

Certes il y a des oeuvres de Mozart que je n'écoute guère, parmi ,surtout ses nombreux divertimenti (dont certains sont aussi pour moi de formidables chef d'eouvre!), des symphonies et opéra de jeunesse de prime jeunesse...

Pour les trios que tu cites, je les aimes aussi bien ou beaucoup; mais un petit cran au dessous de bien des "cycles" sortis de son inspirations comme ses sonates pour piano, ses sonates pour violon et piano, presque tous ses concertos , surtout ceux pour piano, ses airs de concert et grands opéras etc...(toutes ces oeuvres, pour toi sans doute chargées de fanfreluches? Wink ...mais comme on ressent tous plus ou moins différemment ...je ne m'en offusque pas le moins du monde! Wink

Tu as raison de déplorer leur relatif oubli; même si je les connais depuis longtemps, j'étais étonné en constatant leur existence, de leur "discrétion" dans la discographie et concert qui expliquait que je ne les connaissais pas, me passionnant déjà pour la forme trio (violon, violoncelle, piano)...et j'avoue qu'a ma première écoute j'ai été légèrement...déçu ,les trouvant peut être moins "inspirés" que beaucoup de ses autres opus (que je cite plus haut...sans oublier les quatuors et quintettes à cordes!)...Mais cette déception relative s'est estompé un pêu avec le temps et différentes écoutes...
J'ai lu assez récemment (je ne sais plus où??) , à leur sujet, qu'ils étaient quelque peu...négligé par les interprètes ...en raison de la relative simplicité de leur écriture, Mozart les ayant écrit pour des amis "musiciens" très bons amateurs...mais pas des pros, virtuoses accomplis...?
Je suis bien incapable de constater si c'est exact, et surtout ne mets pas la complexité ou la difficulté d'interprétation d'une oeuvre comme critère de sa beauté et de l'émotion quelle me procure! Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 464
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Ven 27 Jan - 15:21

Jean a écrit:
quelle belle plaidoirie pour le trios de Mozart! Wink ...quand même à double tranchant dans tes formulations... comparatives

Tu as raison, Jean, bien sûr  Mains . Je vais trop loin dans mon enthousiasme. Loin de moi l'idée que le reste de Mozart ne vaille rien – d'ailleurs, confidence, en t'écrivant, je suis en train d'écouter le superbe Lacrimosa de Michel Corboz... après la 39e symphonie     , pas exactement des modèles de discrétion  Hehe   .  

Jean a écrit:
Je ...] ne mets pas la complexité ou la difficulté d'interprétation d'une oeuvre comme critère de sa beauté et de l'émotion quelle me procure! Wink

... et tu as bien raison  Mains  ! Ce que je voulais dire, et que ton intervention me permet d'expliciter, c'est que Mozart n'a pas besoin de tout le bataclan du grand orchestre, avec chœurs, etc., etc. ... C'est chez moi une tendance fondamentale : en musique, je préfère la discrétion, je n'ai jamais beaucoup aimé les grandes orgues [expression bien sûr symbolique]       , je n'aime pas beaucoup le rituel, la pompe, la cérémonie.

La vraie musique se trouve dans le cœur, c'est la musique de l'âme     . Et dans les trios, le K 542 tout particulièrement, je me sens au plus près de Mozart, avec lui, il me tient la main. La musique de chambre en général, les trios de Mozart en particulier, par leur discrétion, leur simplicité apparente et leur confidentialité, semblent simples. Ils le sont, mais si on se laisse emmener jusqu'au bout, si on accepte le voyage du dénuement, de l'austérité, voire même de la rigueur [c'est de cela que je voulais parler, quand je disais maladroitement « fanfreluches »]. Et si on suit Mozart sur ce chemin ardu, et apparemment raide et peu engageant, on découvre sa vraie nature profonde, celle qu'il cherchait à exprimer déjà tout petit enfant, qui était le but même de sa vie, l'expression de ce trésor qui était en lui, caché au plus profond de son cœur. Et ce trésor est de la plus grande simplicité, honnêteté, sincérité, tendresse et amour. Il s'exprime dans la plus grande discrétion, dans ce dialogue extrordinaire entre le violon et le piano, simplement et chaleureusement accompagné par un violoncelle presque trop effacé.
Qui voit, vit cela, vit la réalité la plus profonde de Mozart, et est prêt à entendre tout le reste après.    

Mais, « in a nutshell » [en un mot], comme disent si joliement nos amis Anglais, tout est déjà là en puissance. Le reste, qui explose dans une beauté extraordinaire jamais dépassée par la suite, en est le simple développement.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2855
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Ven 27 Jan - 19:05

Bonsoir !

J'aime beaucoup vos échanges passionnés, bel hommage pour ton anniv, Wolfgang !      

Je ne souscris pas complètement à tout ce que vous écrivez, normal   Very Happy  !. Et je suis une mozartienne confirmée..., (mais qui doute parfois , si si Embarassed ).
La musique de chambre de Mozart paraît toujours "plus légère " etc..., c'est tout le contraire !!!   ]Je suis donc d'accord avec Kristian, et peut-être toi, Jean, d'ailleurs. Mozart mettait dans ses trios etc... (bref, la musique de chambre), non seulement une légèreté qui correspondait à lui et à ses convives, mais auss une profondeur MUSICALE de GENIE, le MOZART LIBERE DE TOUTES CONTRAINTES,  dont vous devriez étudier les partitions.Le fameux "jeux de quilles", K 498, est une incroyable et géniale composition, pour se "tenir debout"... !!! Le génie de Mozart est de sembler SIMPLE ET LEGER, alors qu'IL EST DIFFICILE ET COMPLIQUE !!
Ce qui est certain, c'est que ces oeuvres-là étaient un peu "en-dehors" des commandes de cour, données en liberté en privé, ou dans des petites "académies privées" (des concerts privés chez des "nobles" qui le rémunéraient).

A remarquer que dans le K 498, la clarinette est très mise en valeur..., sensationnel ! . Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2855
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Sam 28 Jan - 18:29

Laudec a écrit:
Je voudrais encore ajouter le K. 502 que je viens d'écouter religieusement, quelle douceur bienfaisante dans cette conversation unifiante entre piano, violoncelle et violon

Magnifique oeuvre que j'adore, et qui pourrait figurer dans nos discussions autour du violoncelle ( Very Happy ).

https://www.youtube.com/watch?v=0Tp7KTf2koY
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 464
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Sam 28 Jan - 19:00

Inutile de dire que j'adore AUSSI le K502.
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2855
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Sam 28 Jan - 21:45

Et dans ce K 502, Anne-Sophie Mutter est géniale, mais sait s'effacer derrière son collègue violoncelliste. Violoncelle que Mozart a mis très très en valeur, plus que le violon (je trouve surtout dans l'andante, d'ailleurs).
J'aimerais entendre Gauthier Capuçon sur cette oeuvre, mais sauf erreur de ma part, il est plutôt tourné vers Brahms pour le moment ! Very Happy


Dernière édition par Anouchka le Dim 29 Jan - 2:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Dim 29 Jan - 0:20

Pour rester avec la musique de chambre de Mozart , avec deux oeuvres , également un peu délaissées et qui m'ont, depuis leur découverte, transporté dans de grandes émotions : les deux quatuors pour pianos et cordes K 478 et K 493

Voici le 1er, dans une belle interprétation de jeunes allemands devenus très célèbres actuellement!



https://www.youtube.com/watch?v=VXRSsge__n8
Revenir en haut Aller en bas
laudec

avatar

Nombre de messages : 3465
Age : 65
Date d'inscription : 25/02/2013

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Dim 29 Jan - 10:24

Quelle force et quelle douceur en même temps, de grands frissons d'émotion avec cette musique
Je ne connais pas ces musiciens, mais quelle belle expression, ils transmettent toute l'ardeur de leur jeunesse par leur jeu, une vraie cure de jouvence Parfois j'aurais aimé plus de douceur, l'envers de la médaille Wink
Revenir en haut Aller en bas
Kristian

avatar

Nombre de messages : 464
Age : 75
Date d'inscription : 18/11/2016

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Dim 29 Jan - 11:42

Sublime !    Dire que ces deux œuvres (comme les trios) sont encore négligées aujourd'hui ! C'est à cela que je faisais référence, Jean : le grand public ne s'intéresse pas à la musique de chambre. Ben voyons, elle n'est pas assez "glamour" ! Sans tambours ni trompette, la musique n'a aucun intérêt ! Tout ce qui ne fait pas de bruit, aujourd'hui, n'a aucune chance de se faire remarquer. Si encore ce n'était vrai qu'en musique !  Embarassed

Mais lisez l'extrait de wikipedia que j'ai traduit ci-dessous : cela ne date pas seulement d'aujourd'hui.

Quatuor avec Piano No. 1 (Mozart)
From Wikipedia, the free encyclopedia
Le Quatuor pour Piano No. 1 en Sol minor, K. 478 de Wolfgang Amadeus Mozart est considé comme la première œuvre de musique de chambre majeure composée pour quatuor avec piano dans le répertoire de musique de chambre. La piece est écrite pour violon, alto, violoncelle, et piano.

Composition et accueil
Mozart reçut une commande de trois quatuors en 1785 de l'éditeur Franz Anton Hoffmeister.  Jugeant que ce quatuor était trop difficile et que le public ne l'achèterait pas, Hoffmeister libéra Mozart de l'obligation de terminer la série. (Neuf mois plus tard, Mozart composa malgré tout un second quatuor in mi bémol major, K. 493).

La crainte de Hofmeister que l'œuvre ne soit trop difficile pour des amateurs naquit suite à un article d'un Journal publié à Weimar en Juin 1788. L'article félicitait chaleureusement Mozart pour son œuvre, mais exprimait des doutes quant à la possibilité pour des amateurs de l'exécuter.

Ce jugement allait dans le sens de l'opinion très répandue durant la vie même de Mozart que celui-ci était un compositeur de grand talent qui écrivait de la musique très difficile.

A l'époque où l'œuvre fut composée, le clavecin était encore très utilisé. Bien que la pièce ait été à l'origine publiée sous le titre "Quatuor pour le Clavecin ou Forte Piano, Violon, Tallie [sic] et Basse," son style laisse entendre que Mozart destinait la partie pour piano  au "pianoforte 'Viennois'  de l'époque " et que, selon Basil Smallman, notre piano moderne est "une alternative parfaitement acceptable ."
Revenir en haut Aller en bas
joachim
Admin
avatar

Nombre de messages : 16716
Age : 71
Date d'inscription : 19/08/2006

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Dim 29 Jan - 18:10

J'aime beaucoup aussi ses trios et ses quatuors avec piano, mais ils sont largement dépassés par ses quatuors à cordes - du moins les dix derniers - et ses quintettes à cordes. Ce n'est que mon avis, bien entendu.

Un exemple parmi d'autres

https://www.youtube.com/watch?v=SSMYgZiu518

Revenir en haut Aller en bas
Jean

avatar

Nombre de messages : 6649
Age : 74
Date d'inscription : 14/05/2007

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Dim 29 Jan - 18:29

avis que je partage Wink ...surtout les quintettes pour moi!
Revenir en haut Aller en bas
Anouchka

avatar

Nombre de messages : 2855
Age : 56
Date d'inscription : 03/04/2014

MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   Dim 29 Jan - 19:30

Merci pour vos messages et les extraits YT magnifiques : On en reparle demain, car j'attends mes invités pour mon "dîner" Mozart, et justement, sur fond de musique de chambre mozartienne....  
Je suis à la fois d'accord et moins d'accord, c'est-à-dire que les quatuors et quintettes sont mes préférés (car souvent le piano a tendance à voler un peu la vedette aux cordes, et je suis une fan de l'alto en respons au violoncelle ! ). Mais !! Dans le cas du trio pour clarinette (le trio des quilles, 498) et certains trios pour violoncelle (dont le fameux 502), je fais une exception !! Very Happy  A bientôt !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Toutes les musiques du monde :: Musique classique :: Les compositeurs-
Sauter vers: